mardi 12 décembre 2017

Le 10 décembre 2017

Proverbe/citation du jour
“Il y a peu de différence entre un homme et un autre, mais c'est cette différence qui est tout.”-William James


«Avez-vous le courage d'être différent?»
Lequel remarquez-vous le plus?




Avez-vous le courage d’agir différemment?

Moins de gens que nous ne pouvons le croire ont le guts de le faire!

dimanche 10 décembre 2017

Le 9 décembre 2017

Proverbe/citation du jour
“When fascism comes to America it will be called anti-fascism.”-Huey Long


La différence entre les fascistes et les antifascistes
Il est aisé de faire la différence entre les fascistes et les antifascistes :



Voilà!

Le 8 décembre 2017

Proverbe/citation du jour
“Plus je me remémore, plus le vécu d'autrefois s'enrichit et se diversifie, comme si la mémoire ne s'épuisait pas.”-Jorge Semprun


La belle au bois dormant, version 2017

Faudra-t-il réécrire le conte? Si oui, la fin ressemblera à ceci :



J’ai peine à croire qu’on en soit rendu au point où des gens sont outrés par des contes et demandent leur disparition. Tout cela est dans la même lignée que ces plaintes contre « Tintin au Congo », en lien avec son contenu raciste et colonialiste, il y a quelques années.


Tout cela pour dire que lorsqu'on en vient au point de vouloir effacer des histoires anciennes au nom de la rectitude politique, nous roulons sur une pente dangereuse.

Le 7 décembre 2017

Proverbe/citation du jour
“Il compense en stupidité ce qui lui manque en intelligence.”-Anonyme


Oxygène et Edgar Allan Poe
Elle est drôle celle-là :


Source


Le plus terrible dans tout ça est qu’il y a des gens assez stupides pour réfléchir de la sorte!!!

Le 6 décembre 2017

Proverbe/citation du jour
“L’injustice agrandit une âme libre et fière.”-Scheler

Des questions sans réponses à propos du 6 décembre 1989
Comme à chaque année, le 6 décembre donne lieu à des commémorations en lien avec la tuerie de l’École polytechnique, en 1989.

Dans le vidéo qui suit, tiré d’une émission datant de 2008-2009, André Arthur relate les événements et se questionne sur ce qui s’est produit ce jour-là.





Je ne crois pas que personne parmi les amateurs d’armes à feu se réjouit de la tragédie. Le problème est que l’événement sert de prétexte pour lancer des accusations non fondées envers tous les hommes, et en voulant contrôler les armes à feu (et éventuellement les éliminer, même si on ne le dit pas), on crée des injustices.

On ne répare par une injustice en en créant une autre. Demandons-nous également si, en se servant constamment de leurs nom pour leur cause, divers groupes de pression féministes ne font rien d’autre que d’utiliser la mort de ses femmes de manière parfois douteuse.

mardi 5 décembre 2017

Le 5 décembre 2017

Proverbe/citation du jour
“Encouragez l’innovation. Le changement est notre force vitale, la stagnation notre glas.”-David M. Ogilvy


Six chandelles pour le Blog de P.A. Beaulieu
Ce blog célèbre son sixième anniversaire en ce jour. Mon premier billet a été mis en ligne le 5 décembre 2011, et portait sur le suicide d'une jeune étudiante de Sainte-Anne-des-Monts et l'impact de la tragédie sur divers intervenant de la communauté.



J'ai lancé "Le Blog de P.A. Beaulieu" pour "garder la main" suite à ma perte d'emploi au FM 100,3 (où j'avais un blog, dont les données ont été effacées par la suite, plus de 500 entrées de l'année 2009 jusqu'au 12 novembre 2011.)

2161 entrées et quelque 626 500 visiteurs plus tard, merci d'être au rendez-vous!



Le dépanneur sans employés, une alternative viable pour les petites localités?
Un premier dépanneur sans employés vient d’ouvrir ses portes, à Dixville, en Estrie. Les 700 habitants du village devaient auparavant parcourir une dizaine de kilomètres pour se rendre jusque dans un village voisin vu l’absence d’un tel établissement sur place.


Serge Desjarlais et Éric Lefebvre, dans le dépanneur « intelligent » de Dixville. (Photo de Caroline Lepage)


Les membres de la coopérative locale peuvent accéder au dépanneur grâce à une puce électronique, qui est associée à une carte de crédit qui est utilisée comme mode de paiement. Le dépanneur offre pour le moment des articles de base, mais divers produits, incluant de l’alcool, seront bientôt ajoutés.

Voici un court extrait vidéo portant sur le dépanneur de Dixville :



La coopérative de solidarité économise une somme de $75 000 qui devrait être payée si des employés étaient sur place.

Ce concept pourrait bien être mis en place ailleurs au Québec, dans des villages où il n’y a même pas de dépanneur en ce moment. D’autres produits comme de l’essence pourraient être offerts.

lundi 4 décembre 2017

Le 4 décembre 2017

Proverbe/citation du jour
« Il n'est pas de meilleur compagnon qu'un chien. »-Proverbe français


Un adulte qui souhaite vivre comme un chien
Sur le coup, j’ai cru avoir sous les yeux une autre des ces fausses nouvelles véhiculées sur Internet, mais cela ne semble pas du tout être le cas : un Britannique de 32 ans, Tom Peters, a choisi de retourner vivre avec son ex-fiancée, Rachel Watson, mais à titre de « chien domestique ».



Tom Peter porte un costume évoquant les apparences d’un dalmatien et se fait appeler « Spot ». Il marche à quatre pattes, dort dans une cage, et mange des biscuits pour chiens. Il dit agir ainsi pour échapper aux tracas de la vie. L’homme travaille aussi à titre d’éclairagiste et de technicien de théâtre.



L’équipe de l’émission de télévision « This Morning » a reçu Spot et sa maîtresse en entrevue :





Si le lien ne fonctionne pas, vous pouvez voir le vidéo ici.



Si vous vous posez la question, à savoir si Tom Peters fait ses « numéro un » et ses « numéro deux » comme un chien ou comme un humain, la réponse est qu’il procède… à quatre pattes.


L’homme dit que son rôle de chien peut lui servir de catalyseur qui va le mener à autre chose. Il reste à savoir quoi!!!

dimanche 3 décembre 2017

Le 3 décembre 2017

Proverbe/citation du jour
« Plus on diminue le nombre de mots d'une langue, plus on diminue le nombre de concepts avec lesquels les gens peuvent réfléchir, plus on réduit les finesses du langage, moins les gens sont capables de réfléchir, et plus ils raisonnent à l'affect. La mauvaise maîtrise de la langue rend ainsi les gens stupides et dépendants. Ils deviennent des sujets aisément manipulables par les médias de masse tels que la télévision. »-Source



« Novlangue » à la sauce Québec solidaire
Québec solidaire veut faire disparaître le mot « patrimoine » parce que ce dernier est « trop masculin »? Est-ce que Québec Solidaire est disposé, en lien avec l’égalité de la langue, à aussi faire disparaître un mot comme « maternelle » parce qu’on y trouve un lien avec les femmes?

Vous trouverez ici un lien vers une entrevue de Manon Massé avec Radio-Canada sur le sujet.




En écoutant ladite entrevue, je ne peux que me rappeler la notion de « novlangue », du roman 1984, de George Orwell, une langue fictive, mais qui donne une idée de ce qui se passe dans un régime totalitaire, où on réduit le nombre de mots pour limiter la capacité de penser des humains, afin de mieux les contrôler.

Le plus rigolo dans tout cela, pour ne pas dire le plus pathétique, est que jamais Rad-Can et cie ne challengent les Manon Massé de ce monde sur une question comme celle-ci, ou sur d'autres points qui mériteraient amplement d'être soulevés. Par contre, quand vient le temps de blaster les propriétaires d'armes à feu ou les supporteurs de Trump, on sort les gros canons.

Remarquez bien, je le rappelle une fois de plus, je pense que la société d'État qu'est Radio-Canada a sa place dans notre monde. Je crois simplement que parce que tous les contribuables doivent payer pour son existence, celle-ci devrait être moins complaisante et devrait offrir une tribune équitable pour tout le monde, ce qui n'est pas le cas.

Québec solidaire ne souhaite rien d’autre que de nous imposer une novlangue à la sauce 1984. Nous n’avons affaire à rien d’autre qu’à une bande de communistes puants qui sont de la famille que ceux qui ont renversé le régime tsariste à Moscou, en 1917, avec toute la misère qui a suivi. Sommes-nous conscients de ce que cela peut avoir comme conséquences?



Le 2 décembre 2017

Proverbe/citation du jour
“J’ai retiré plus de choses de l’alcool que l’alcool ne m’en a retirées.”-Winston Churchill


Les effets de l’alcool sur le corps humain
Adorateur de la bière devant l’Éternel que je suis, il m’arrive d’abuser du houblon. L’illustration qui suit aide à me calmer le pompon. Je la partage aujourd’hui avec vous.



C’est ça qui est ça. Néanmoins, j’aime mieux être un Boozer qu’être un Pothead!

vendredi 1 décembre 2017

Le 1er décembre 2017

Proverbe/citation du jour
“La barbe ne fait pas l’homme.”-Proverbe français


Les Gogauches barbus cherchent-ils à cacher leur manque de testostérone sous leurs poils?
C’est cette illustration qui m’inspire le présent billet :




Je n’ai jamais été fort sur la barbe, du moins quand elle se trouve sur mon visage.

Si vous voulez en avoir une, c’est votre libre choix, et comme c’est le cas pour les chapeaux, il y en a qui porte mieux que les autres.

Dans un passé lointain, je me suis fait pousser une moustache pour faire plaisir à la Madame P.A. d’alors. Vous ne pouvez juste pas vous imaginer à quel point je détestais cela, mais je voulais faire plaisir. J’ai quand même pu faire un compromis et transformer la moustache en « goatie », mais encore, je suis pas un fan… J’ai des photos qui traînent mais elles dérangent bien plus que celles où vous me voyez avec une arme.

Tout ça pour en venir au fait que je crois noter que les Gogauches sont forts sur la barbe. Je devrais plutôt dire le poil (prononcé ici « pwouèlle »), car autant chez les Gogauches mâles que chez les Gogauches femelles, les rasoirs semblent avoir le même effet qu’un crucifix sur un vampire. Il y a des cas dans le lot où le savon et le shampoing sont comme de l’ail d’ailleurs…

Avez-vous déjà croisé un seul gogauche qui a les caractéristiques d’un mâle alpha? Pour ma part, JAMAIS. Les mâles bétas, les féminisés, les buveurs de lait de soya de gauche, barbus ou non, semblent effectivement être incapables de changer un pneu. J’ai même déniché un article où on mentionne que beaucoup de milléniaux sont incapables de s’organiser pour ne serait-ce qu’une seule nuit en camping… Je garde ledit article en réserve, pour un billet ultérieur.

Tout ça pour dire, en guise de conclusion : « Si t’as une barbe mais que tu es incapable de changer un pneu, RASE-TOI! »

jeudi 30 novembre 2017

Le 30 novembre 2017

Proverbe/citation du jour
« La langue est à l'état social des nations ce que la musique est à leurs mœurs ; l'une et l'autre s'enrichissent dans la proportion que les mœurs se dépravent. »-Chauvot de Beauchêne



Je devrais me réjouir du « Bonjour! Hi! » du PQ mais...
Du beau niaisage en ce jour à l’Assemblée nationale : Les élus ont envoyé un message aux commerçants de Montréal, en leur demandant d’accueillir leurs clients en français, avec le mot «Bonjour». Le PQ demandait à l'Assemblée nationale de reconnaître que le «Bonjour ! Hi !» est un «irritant» qui ne reflète pas le statut de la langue de la majorité, au Québec.

Personnellement, je devrais me réjouir des sparages du PQ et d’autres groupes souverainistes, qui tentent de forcer tout le monde à parler français. Dès le secondaire, parce que ma capacité à m’exprimer dans la langue de Shakespeare était meilleure que celle de la moyenne des Québécois francophones, encore plus dans mon milieu, ici, en Gaspésie, j’ai eu beaucoup de facilité à me trouver un emploi dans le domaine touristique, durant les vacances estivales. 

Par la suite, j’ai pu aller enseigner dans des milieux anglophones ou autochtones, et j’ai pu enseigner l’anglais comme langue seconde à mon retour au Québec. 

Le fait d'être bilingue était un avantage, les Québécois francophones qui parlent anglais, tout comme d'ailleurs les allophones qui parlent ces deux langues et une ou plusieurs autres (ceux-là sont plus avantagés encore) pourraient se réjouir du fait que la majorité soit plongée dans l'ignorance linguistique.

La meilleure manière de préserver le français, c’est d’abord en apprenant à le parler et à l’écrire correctement, ce qui n’est malheureusement pas le cas de la majorité des Québécois.

Aussi, la force du consommateur face au commerçant fait en sorte que si l'acheteur veut être servi en français et le demande, il est en mesure d'inciter le vendeur à s'adresser à lui dans la langue désirée bien plus que des élus voulant forcer la chose par le biais d'une loi.

Fait à noter, l’article original de Caroline Plante sur le sujet publié en matinée, qui se présentait ainsi :






a été remplacé en fin d’après midi par cette autre version (dont je ne présente que l'en-tête, la version complète modifiée pouvant être consultée en ligne) :





Se pourrait-il que le député de Matane-Matapédia soit intervenu pour le faire modifier?

Soit dit en passant, Pascal Bérubé, ce grand défenseur du français qui est diplômé en éducation, a un français écrit douteux. Demandez à quiconque ayant lu des textes écrits par le principal intéressé et vous en aurez la confirmation.

Le texte original de l’article suit ici bas :

Le PQ veut que Québec déclare le «Bonjour! Hi!» un «irritant»

Caroline Plante
La Presse Canadienne
Québec


La populaire formule d'accueil « Bonjour! Hi! », utilisée dans plusieurs commerces du centre-ville de Montréal, est un « irritant » et ne reflète pas le statut du français, selon le Parti québécois (PQ), qui présentera jeudi une motion à l'Assemblée nationale.

Le leader parlementaire du PQ, Pascal Bérubé, a dit en mêlée de presse souhaiter que le parlement réaffirme clairement à tous les Québécois que le français est la langue officielle et commune du Québec.

Selon la motion qui sera déposée devant les élus, l'Assemblée nationale doit prendre « acte que 94 % des résidants du Québec comprennent le français ; (...), qu'elle rappelle que le mot "Bonjour" est un des mots de la langue française les plus connus chez les non-francophones du monde, et qu'elle rappelle que ce mot exprime magnifiquement la convivialité québécoise ».

En conséquence, « elle invite tous les commerçants et tous les salariés qui sont en contact avec la clientèle locale et internationale de les accueillir chaleureusement avec le mot Bonjour ».

Mercredi en Chambre, le premier ministre Philippe Couillard avait qualifié de « ridicule » le débat autour du « Bonjour! Hi! ».

Selon lui, le PQ fait de la vieille politique de « peur », de « crainte » et de « repli » en parlant de la langue française comme d'une langue menacée.

Le premier ministre s'est dit cependant irrité par les francophones qui ne parlent pas le français correctement, qui ne l'enseignent pas correctement, et qui ne veillent pas à assurer une qualité constante dans la langue française.

Le chef du PQ, Jean-François Lisée, s'est inquiété, mercredi, de la « généralisation du bilinguisme à Montréal et au Québec », à la suite de la publication par Statistique Canada de nouvelles données du recensement sur la langue au travail.

Bien que l'usage régulier du français en milieu de travail soit demeuré stable depuis 2006, d'autres langues sont davantage utilisées.

La prépondérance de la langue française a donc diminué de 2,3 % en dix ans, la proportion de travailleurs qui l'utilisent le plus souvent passant de 82 % en 2006 à 79,7 % en 2016.

En contrepartie, le nombre de milieux de travail bilingues où le français et l'anglais sont utilisés équitablement ont augmenté de 2,6 % durant la même période. La proportion de travailleurs utilisant ces deux langues est passée de 4,6 % en 2006 à 7,2 % en 2016. Chez les francophones, l'augmentation est de 1,4 %.

Le 29 novembre 2017

Proverbe/citation du jour
« Nous avons eu tort, nous demandons pardon. »-Justin Trudeau


Les larmes de « Justine »
Notre premier ministre, Justin Trudeau, vient de pleurer, encore une fois… Cette fois-ci, c’est pour présenter des excuses à la communauté LGBTQ2. Les fois précédentes, c’était pour les autochtones, ou bien parce qu’un chanteur canadien est décédé...



Non mais où s’en va le Canada, avec à sa tête un leader aussi pleurnichard?

Remarquez bien, Justin Trudeau a un passé comme acteur. Il se pourrait très bien que chaque fois qu’il verse une larme en public, il ne s’agit de rien d’autre que d’un coup calculé pour émouvoir les petites madames qui ont voté pour lui en masse.

D’ailleurs, je serais curieux, très curieux, de savoir de quoi a l’air le portrait-type de l’électeur qui votre pour Trudeau.

Un lecteur de ce blog m'a suggéré de partager avec vous la chanson qui suit :


 

Margaret Thatcher avait peut-être plus de testostérone dans le sang que « Justine ». Se pourrait-il que notre premier ministre boive beaucoup de lait de soya?


Le 28 novembre 2017

Proverbe/citation du jour
« La liberté est la possibilité de pouvoir agir selon sa propre volonté, dans le cadre d'un système politique ou social, dans la mesure où l'on ne porte pas atteinte aux droits des autres et à la sécurité publique. »-Source


Liberté et sécurité dans une société : Barack Obama vs Benjamin Franklin
Que pensent respectivement Barack Obama et Benjamin Franklin, quant à l’équilibre entre la liberté et la sécurité, dans une société?




Voilà!

mardi 28 novembre 2017

Le 27 novembre 2017

Proverbe/citation du jour
« L’effet du témoin (appelé aussi « effet spectateur » ou « effet Kitty Genovese »), en anglais « bystander effect », est un phénomène psycho-social des situations d'urgence dans lesquelles le comportement d’aide d'un sujet est inhibé par la simple présence d'autres personnes sur les lieux. »-Effet du témoin


Si le meurtre de Kitty Genovese se produisait en 2017, et non en 1964
Le meurtre de Kitty Genovese, qui s’est produit à New York, le 13 mars 1964, aux petites heures du matin, est un exemple de l’effet du témoin couramment présenté de nos jours dans les cours de psychologie.

Kitty Genovese

En effet, malgré des appels à l’aide répétés, alors qu’elle était poignardé par un criminel, Kitty Genovese n’a reçu aucune aide. On a découvert par la suite qu’une trentaine de personnes étaient conscientes de la situation, mais aucun n’est intervenue. Même la police ne s’est pas rendue immédiatement sur place, les responsables croyant qu’il s’agissait d’une banale chicane conjugale.

Voici ce qui se produirait si le meurtre de Kitty Genovese se produisait en 2017, et non en 1964 :



Dans une moindre ampleur, le même principe s’applique lorsque des Internautes ne font rien d’autre que de changer leur photo de profil Facebook lors d’un drame.

Le 26 novembre 2017

Proverbe/citation du jour
“Ce que nous accomplissons à l’intérieur modifie la réalité extérieure.”-Otto Rank


Des instruments de musique vus de l’intérieur
Une vue de l’intérieur de divers instruments de musique.




Joli n’est-ce pas?

dimanche 26 novembre 2017

Le 25 novembre 2017

Proverbe/citation du jour
« Fort souvent les gens n'ont pas besoin d'être provoqués, ni persuadés, ni induits en erreur pour commettre le péché, par simple bêtise ou enfantillage, incapables de surmonter leurs faiblesses, leurs appétits et leurs basses convoitises. »-Orhan Pamuk



La différence entre un antifa et un enfant braillard de quatre ans? Il n’y en a pas!
Vous avez sûrement déjà croisé un enfant de deux, trois ou quatre ans, qui braille pour avoir un nananne, et qui réussit à l’obtenir seulement parce que les adultes qui l’entourent sont trop mous pour lui dire « NON », n’est-ce pas?

Comment peut-on comparer un tel petit braillard avec un antifa?




Voilà!

Antifa = bébé lala!

Le 24 novembre 2017

Proverbe/citation du jour
« Il y a perfidie à attaquer un être sans défense, et lâcheté à ne pas le protéger. »-Sosthène de La Rochefoucauld-Doudeauville


Tueries de masse stoppées par la police versus tueries de masse stoppées par des civils
Le nombre moyen de décès lors d’une tuerie de masse stoppée par la police, versus celui d’une tuerie du même genre stoppée par un civil :



La morale de l’histoire? Pour sauver des vies, il vaut mieux laisser aux civils (et je fais ici référence aux civils RESPONSABLES) la possibilité de défendre des vies.



Le 23 novembre 2017

Proverbe/citation du jour
"There are no 'good guns.' There are no 'bad guns.' Any gun in the hands of a bad man is a bad thing. Any gun in the hands of a decent person is no threat to anybody, except bad people."-Charlton Heston


« Mass Shootings in America, who’s to blame? »
Chaque fois qu’une tuerie se produit aux USA, la NRA est pointée du doigt. Pourtant, aucun des tueurs de masse n’en est membre.




Les médias ne mentionnent jamais ce point. Pourquoi donc?

En passant, c’est à peu près la même chose, au Canada, en ce sens que les chasseurs et les amateurs de tir qui pratiquent leur loisir dans les limites de la loi ne sont pas des criminels.

vendredi 24 novembre 2017

Le 22 novembre 2017

Proverbe/citation du jour
“En commerce, l'occasion est tout.”-Honoré de Balzac


« Company Man »
Une découverte récente sur Youtube que je souhaite aujourd’hui partager avec vous : le canal « Company Man ».




Ce canal porte sur le commerce au détail et on peut y visionner de courts vidéos portant sur diverses compagnies, en expliquant les raisons de leur succès et les raisons de leur disparition, K-Mart notamment  :



Il y a même un vidéo sur Tim Hortons :



Bon visionnement!

mercredi 22 novembre 2017

Le 21 novembre 2017

Proverbe/citation du jour
« The truth is rarely pure and never simple. »-Oscar Wilde



Mon couteau de poche vous dérange autant qu’un kirpan???

Il est clair, à mon avis, comme celui de bien d’autres, que ce geste d’ouverture envers les armes blanches à bord des avions, de la part d’Ottawa, vise d’abord à gagner les faveurs d’un électorat sikh et d’autres membres de minorités visibles, mais je ne vois là bien plus de positif que de négatif.



Voyez-vous, votre humble blogueur a travaillé dans le Nord du Québec durant quelques années, durant les années 1990, avant le fameux 11 septembre 2001, et il montait à bord d’avions de lignes intérieures avec dans ses poches son canif suisse Victorinox, acheté dans un surplus militaire de la « Main » à Montréal, et personne ne l’empêchait de monter à bord.

Je vous fais mention de mon fameux canif suisse et il me revient à l’esprit ces fois où j’ai été appelé à l’intercom dans l’école crie où j’étais prof, parce que personne n’avait les moyens pour ouvrir une boîte de café dans la salle des profs, et que j’étais le seul, via mon canif, en mesure de le faire, et que dire de cette autre fois où j’ai fait grimacer des profs d’une école de l’île de Montréal où je passais mon test pour le CÉFRANC quand une dame a voulu ouvrir une boîte similaire et que j’ai sorti la même « arme blanche » spontanément? Cette anecdote à Montréal mérite à elle seule un billet distinct!!!

Je n’en fait d’ailleurs pas la cachette. Sauf en de rares occasions (lorsque je suis en survêtements au gym par exemple), j’ai toujours sur moi un petit couteau, une lampe de poche et un briquet. C’est mon côté McGyver, comme j’aime le décrire, et non, je n’ai jamais utilisé mes « outils » pour agresser qui que ce soit.

Il y a tellement de gens qui crient depuis des années contre les « accomodements raisonnables » alors que nous devrions au contraire en tirer profit… Comment donc? Simple! Les Sikhs réussissent à faire accepter le kirpan dans les avions et cela permet indirectement les canifs? Pourquoi ne pas alors faire en sorte que le même gouvernement libéral soit plus tolérant face aux armes à feu?

Au lieu de gueuler contre les Sikhs, comme le font même des animateurs « de droite » comme Éric Duhaime notamment, nous devrions être heureux que les armes blanches de moins de 6cm soient tolérées à bord des avions!

J’écoutais mardi midi la ligne ouverte de « Duhaime le midi » et j’ai entendu des gens se plaindre qu’on tolère désormais les petits couteaux, mais par les liquides, à bord des avions. Je demeure quand même pour un contrôle strict des liquides. Pourquoi donc me direz-vous?

J’ai déjà parlé dans le passé, dans ce blog, du fait qu’il demeure possible de faire écraser un avion même sans utiliser d’armes à feu ou d’armes blanches. C’était dans un billet portant sur un expert allemand qui a démontré sur les ondes télévisuels de son pays qu’on peut transporter dans un très petit contenant les composants chimiques nécessaires pour fabriquer une « termite » qui peut percer la carlingue d’un avion… Vous voulez une preuve? La voici :




Et pour la poudre à bébé pour une couche ou une petite bouteille d’eau? Qui dit qu’on ne peut pas combiner la « poudre à bébé » et « l’eau » pour créer un gaz toxique ou un mélange explosif qui va tuer tout le monde à bord? Remarquez bien que les risques sont faibles, mais un trou dans une carlingue d'avion à 30 000 pieds fait courir plus de risques aux voyageurs et à l'équipage qu'un passager sans histoire qui a dans sa poche un petit canif!!!

Pour en revenir au Kirpan, les Sikhs sont peut-être bien plus que vous ne pouvez le croire en train d’aider la cause des libertés individuelles ici au Canada que vous ne pouvez le penser de prime abord!

Vos commentaires sur le sujet sont les bienvenus!