samedi 31 décembre 2016

Le 31 décembre 2016

Proverbe/citation du jour
“Finalement, quand je fais le bilan de ma vie, j'ai un peu de biens et pas mal de maux.”-Robert Lassus


Adios 2016!!! Votre bilan de l’année est-il positif?
Incroyable comme le temps passe vite hein? 2016 arrive déjà à sa fin!

Cela fera dans quelques jours 10 ans que je suis revenu vivre en Gaspésie. Je compte revenir sur le sujet avec davantage de détails en janvier.

Quelles sont vos belles réalisations de cette année qui s’achève?




De mon côté, l’événement que je retiens est que j’ai enfin réussi à obtenir ma classe de permis de conduire 6A le 22 juillet dernier, à Gaspé. Il m’aura fallu deux années et quatre mois du début de cette aventure jusqu’à sa fin (de mes cours théoriques en avril 2014 jusqu’à mon examen sur route l’été dernier, avec au passage mes cours pratiques à l’été 2014, mon examen pour le permis temporaire en octobre 2014, et la période de probation d’un an qui a suivi, avec un délai supplémentaire dans l’attente d’une place pour l’examen final.)

Je compte retaper ma moto au printemps. Je n’ai par mis beaucoup de temps et d’efforts sur mon P.A. Bike #1 cet été parce que je ne voyais pas d’intérêt à le faire tant et aussi longtemps que je n’avais pas mon permis en poche. Au cours de l’été 2016, je n’ai jamais roulé plus long que Capucins à l’Ouest et La Martre à l’Est, mais avec un engin bien « tuné », je vais m’en permettre davantage en 2017, croyez-moi! Si tout va bien, il y aura certainement un P.A. Bike #2 plus performant dans le décor dans un avenir rapproché.


J’ai recommencé graduellement la jogging au début du mois de novembre dernier. J’y vais plus graduellement cette fois-ci, vu que j’ai gagné du poids depuis l’époque où j’ai couru mon 3,2km en 15 minutes 13 et mon 5km en 24 minutes 15 (je sais que ce ne sont pas des performances olympiques mais c’est excellent dans une situation comme la mienne.)

En novembre, j’ai suivi le programme From Walking to Running, en ajoutant souvent du temps et de la distance au programme prévu, et je me suis attaqué à The Long Run en décembre. J’ai couru hier le 40 minutes final du programme en parcourant une distance totale de 5,6km. Je suis moins rapide qu’avant, mais j’ai perdu en cardio et je pèse un bon 35 livres de plus qu’à l’époque où j’ai réussi mes records personnels.

Si je peux réussir mon 3,2km sous 18 minutes et mon 5km sous 30 minutes au printemps, ce sera un bond en avant. D’ici là, je compte travailler avec comme base une distance de 5000 mètres sur laquelle je vais graduellement améliorer mes performances.

Je n'ai aucune qualification à titre d'entraîneur. Si j'ai une suggestion à vous faire, c'est d'y aller graduellement, sans trop pousser. Il vaut mieux pouvoir courir 4km en 30 minutes à 8 km/h en sortant du gymnase en sueur, juste assez "magané", mais prêt à recommencer le lendemain, que de se faire mourir à en courir cinq à 12 km/h et finir à moitié mort en ayant mal partout et en étant découragé.

Il est bon de se fixer des objectifs et de se donner de nouveaux défis à relever. Je compte profiter de 2017 pour m’en fixer d’autres, quoique je ne sais pas encore lesquels.

Le 30 décembre 2016

Proverbe/citation du jour
“Le manipulateur est un dealer, il vous livre ses doses, vous rend dépendant et s’enrichit en vous méprisant.”-J. Eldi


Une « bombe météorologique », vraiment?
On nous a annoncé qu’une « bombe météorologique » allait frapper le Québec aujourd’hui :



Le Journal de Québec, Radio-Canada et TVA en font mention.

Une BOMBE? Vraiment?

Il est vrai que la météo était mauvaise. Je me suis levé tôt vendredi matin, vers 4h30, justement pour me préparer pour une bonne séance de pelle et de souffleuse. À ce moment, à Sainte-Anne-des-Monts, il n’y avait pas encore un brin de neige tombant du ciel.

J’ai été au gymnase local m’entraîner, vers 6h, à ce moment, le temps était déjà plus gris et une neige lourde tombait. À ma sortie du gymnase, vers 7h10, le temps était vraiment « sale », j’en conviens, mais le temps s’est quand même vite calmé, même qu’il a fait Soleil, en avant-midi, alors que je passais un coup de « pelle-bucket » dans les stationnements de nos immeubles (la neige était lourde en mautadit en passant…)

La Pointe de la péninsule a été plus touchée que la Haute-Gaspésie, où les fortes vagues ont projeté eau et glace sur la route 132, le long de la côte, comme on peut le voir sur cette photo qui m’a été fournie par Michael Pelletier, que je remercie :


Oui il y a eu dégâts, oui il y a eu pannes électriques, oui il y a eu des accidents et des désagréments, mais de là à parler de cette tempête comme s’il s’agissait de la fin du monde…

Les gens sont rendus moumounes en calvaire. Pendant ce temps, le gouvernement nous lance des appels à la prudence (avons-nous vraiment besoin de nous faire dire de faire preuve de prudence sur les routes et de ne pas sortir de chez-nous pour rien) et les médias en remettent, parce que c’est vendeur de faire peur aux gens.

À noter aussi qu'on n'oublie jamais de nous sortir l'histoire des changements climatiques chaque fois que dame nature se déchaîne...

Le 29 décembre 2016


Proverbe/citation du jour
"L'amélioration des techniques de fraude est beaucoup moins coûteuse, en temps et en argent, que celle des moyens de prévention."-Bruno Lussato


Documentaire du jour : « Secrets of the Scammers »
Au cours des derniers jours, j’ai écouté plusieurs documentaires, celui-ci, produit au Royaume-Uni, porte sur la fraude, et les méthodes utilisées par les criminels pour procéder.



Certains trucs, comme celui de la boule et des trois gobelets, sont moins courants, mais d’autres méthodes présentées dans le reportage sont aussi utilisées ici, au Québec, pour détrousser des gens naïfs.

La citation de Bruno Lussato ci-haut date de 1981. Elle est tirée d'un livre intitulé "Le Défi informatique". 36 ans plus tard, cela est tout aussi vrai, pire encore, avec les développements technologiques.

jeudi 29 décembre 2016

Le 28 décembre 2016


Proverbe/citation du jour
“Il y a trois sortes d'hommes politiques : ceux qui troublent l'eau ; ceux qui pêchent en eau trouble ; et ceux, plus doués, qui troublent l'eau pour pêcher en eau trouble.”-Arthur Schnitzler


Documentaire du jour : «The Evolution of Plumbing »
Un documentaire de National Geographic portant sur l’histoire de la plomberie :




Un point relie toutes les civilisations humaines, anciennes comme modernes : la nécessité de l’accès à de l’eau potable.

Je vois là une cause bien plus importante pour l’humanité que la lutte aux supposés changements climatiques.

Le 27 décembre 2016

Proverbe/citation du jour
« Le chien est le seul être qui t’aime plus qu’il ne s’aime lui-même. »-Fritz Von Unrub


Amis pour la vie
Le chien est le meilleur ami de l’homme. Les chiens peuvent aussi être amis pour la vie, l’un envers l’autre :




Ton meilleur chum peut te jouer dans le dos et coucher avec ta blonde, mais ton chien, lui te sera toujours fidèle, si tu le traites avec un minimum de respect.

mardi 27 décembre 2016

Le 26 décembre 2016

Proverbe/citation du jour
"Expérience : nom dont les hommes baptisent leurs erreurs."-Oscar Wilde


Une toilette pour les clients avec des besoins très spéciaux
Elle est bonne celle-là :

Sourc


dimanche 25 décembre 2016

Le 25 décembre 2016

Proverbe/citation du jour
“Rien n’étonne plus les hommes que le bon sens.”-Ralph Waldo Emerson

Je suis athée mais je vous souhaite quand même un Joyeux Noël
Cela peut vous faire rire, mais chaque année, même si je suis athée et apostasié, il y a malgré tout une crèche près de mon arbre de Noël, tout comme il y a dans mon chez moi un vieux sacré coeur et des crucifix provenant de la maison de mes grands-parents. Pourquoi donc?


Vous pouvez voir ci-haut ma crèche achetée chez Winners à Chicoutimi en décembre 2013, avec au dessus une plus petite crèche en plastique qui a été utilisée sous l'arbre de Noel de la famille Beaulieu depuis le début des années 1980.


Cette présence de tels symboles n’est pas liée à des croyances, mais à des traditions.

De même, nous n'avons pas à éliminer nos crèches, ni nos arbres de Noel, ni dire "Joyeuses fêtes" ou "Joyeux décembre" au lieu de "Joyeux Noel" parce que cela irrite des minorités. 

Je ne vois vraiment pas en quoi, malgré notre passé catholique et ce qu'il a eu de sombre (il a eu du bon aussi), nous devrions faire notre Mea Culpa et le rejeter, alors que des croyants d’autres religions actuelles décapitent, noient et balancent en bas d’édifices des gens dont le seul crime est le fait de pratiquer une autre religion ou d'être gays. Retenez bien que je ne mets pas pour autant tous les gens d'autres religions dans le même panier.

Joyeux Noël à vous et aux vôtres!

Le 24 décembre 2016



Proverbe/citation du jour
« Ce qui compte à Noël, ce n'est pas de décorer le sapin, c'est d'être tous réunis. »-Kevin Bright


Un flashback du 24 décembre 1993
Mon parcours à titre d’animateur radiophonique a débuté à la fin de l’année 1991. Je me suis pratiqué en m’enregistrant sur des cassettes « quatre pistes » pendant quelques mois, alors que j’étais étudiant à l’Université Laval, afin de tenter ma chance comme animateur à la radio locale de ma ville natale, à Sainte-Anne-des-Monts, en Gaspésie, durant les vacances des Fêtes de 1991-1992.

J’ai réussi à décrocher un poste à temps partiel, et mon premier vol solo en ondes s’est produit le 31 décembre 1991, entre 18h et 20h, pour se poursuivre le 4 janvier 1992 suivant, un samedi, de 7h à midi.

J’ai poursuivi mes études en enseignement à Québec jusqu’en mai 1993, pour revenir ensuite à Sainte-Anne-des-Monts.

J’ai décroché mon premier vrai emploi comme animateur radiophonique à temps plein à la fin du mois de novembre 1993, quand la personne qui était responsable du retour à la maison a quitté CJMC.

Mon meilleur souvenir de Noël 1993 est lié à un appel d’un sœur de la communauté de Saint-Paul-de-Chartres, qui a alors entendu une chanson que j’ai fait jouer en ondes, une version de « Sainte Nuit » chantée en langue gaélique par Enya. La voici :



Joyeux Noël à vous tous et à vous toutes.

vendredi 23 décembre 2016

Le 23 décembre 2016

Proverbe/citation du jour
“Gardez votre calme ; la colère n’est pas un argument.”-Daniel Webster


Combattre les Social Justice Warriors avec la logique et des faits
Le montage qui suit me fait sourire, c’est une scène du combat final entre Neo et l’agent Smith, dans le film « The Matrix », qu’on a adapté en faisant du personnage de Hugo Weaving un Social Justice Warrior :




Les Social Justice Warriors ont une tendance naturelle à agir en fonction de leurs sentiments et de leurs émotions. Ils se mettent rapidement à lancer des insultes, même si vous êtes calme et respectueux, et que votre argumentation se base sur la logique et des faits, parce qu’ils sont plus souvent qu’autrement incapables de vous contrer en agissant de la même manière.

Je me demande encore combien parmi eux sont encore récupérables, c’est-à-dire capables de prendre du recul, d’analyser les faits, et de quitter la « secte ». Le pourcentage ne doit pas être très élevé.

Le 22 décembre 2016

Proverbe/citation du jour
“La vengeance est plus douce que le miel.”-Homère

Un attentat avec un camion à Nice, puis un autre à Berlin. Il en faudra combien encore?
L’Occident a subi en juillet dernier un attentat où un islamiste a foncé dans une foule avec un camion, puis un autre à Berlin, cette semaine, qui a entraîné dans la mort 12 personnes. Des centaines de personnes ont aussi été blessées.

L’événement de Berlin m’a rappelé cette image qui a circulé suite à l’attentat de Nice, le 14 juillet 2016 :




Il faudra combien de camions encore avant que la Gogauche se réveille?

L’Occident doit se réveiller et agir, parce que l’Islam radical lui a déclaré la guerre et des actions fermes doivent être entreprises. Malheureusement, la Gogauche dort au gaz et ne veut pas reconnaître la réalité.

J’espère être clair : je ne suis pas pour une fermeture totale de nos frontière aux personnes de religion musulmane. Je crois qu’il y a parmi elles des gens qui peuvent vivre parmi nous en s’intégrant à notre société et en respectant nos valeurs. Ceux-là sont les bienvenus.

Par contre, il y a des individus qui n’ont pas leur place ici. Nous devons leur fermer nos portes.

La meilleure solution aux problèmes des réfugiés de pays arabes est encore de nettoyer leur terre natale des éléments indésirables qui s’y trouvent et de permettre aux gens de bonne volonté de pouvoir vivre en paix chez eux au lieu de devoir se déraciner. C’est là mon avis.

Maintenant, les gens qui le souhaitent peuvent me traiter d’islamophobe, de raciste, de redneck, de fasciste, de blogueur/animateur de radio-poubelle et d’amateur d’armes de l’extrême-droite.

jeudi 22 décembre 2016

Le 21 décembre 2016

Proverbe/citation du jour
« Il existe une connivence tacite, non voulue, mais réelle, entre ceux qui font peur et ceux qui ont peur. »-Victor Hugo


Et ton bilan à toi, mon cher Pascal, il ressemble à quoi?
Et bien… J’étais en manque d’inspiration en fin de journée mercredi, en tentant de produire un billet pour cette journée la plus courte de l’année. Je remercie Pascal Bérubé de m’avoir offert un sujet à la toute fin de celle-ci.






En mars prochain, mon cher Pascal, cela fera 10 ans que tu as été élu pour la première fois à l’Assemblée nationale, dans ce qui était alors la circonscription de Matane. Tu représentais donc mon coin de pays, la Haute-Gaspésie.

Pascal, te souviens-tu de tes promesses pour le service d’obstétrique à l’hôpital de Sainte-Anne-des-Monts? Et d’autres à propos des dentistes? Te souviens-tu de tes efforts pour recruter des médecins? Qu’est-ce qui a résulté de tout ça?

RIEN…

NADA…

LE VIDE COSMIQUE (pour reprendre une bonne vieille expression que j’employais à l’époque quand personne dans la classe du prof que j’étais alors ne pouvais répondre à une question...)

Je crois remarquer qu’on te voit pas mal moins la « binne » dans les médias de l’Est-du-Québec depuis que tu es le chef parlementaire du PQ mon Pascal. N’as-tu pas déjà un jour dit que pour toi, les électeurs passaient avant tout le reste?

Je l’ai déjà dit mon cher Pascal, et je le répète : tant que les médias de la région (et d’ailleurs) seront complaisants à ton endroit, que ce soit par aveuglement, par connivence, ou par crainte de représailles, nous n’aurons jamais un bilan représentatif de la réalité, par rapport à ton propre bilan, qui fait "dur en titi".

Tu peux compter sur moi pour continuer mon travail entrepris depuis le 11 novembre 2011, ma résolution pour 2017 est déjà en branle...

mardi 20 décembre 2016

Le 20 décembre 2016


Proverbe/citation du jour
« Double standard : Le double standard est une notion qui permet d'expliquer les différences d'appréciation des conduites en fonction de l'appartenance de leur auteur à une catégorie. »-Source


D’autres doubles standards
D’autres doubles standards (en français, l’expression « deux poids deux mesures » est plus courante) qui font suite à celui présenté hier (qui était relatif à l’obésité), selon le sexe de la personne :


Ici encore, même si on beurre épais, il y a un fond de vérité!

Le 19 décembre 2016

Proverbe/citation du jour
« Double standard : Le double standard est une notion qui permet d'expliquer les différences d'appréciation des conduites en fonction de l'appartenance de leur auteur à une catégorie. »-Source


Un double standard relatif à l’obésité
Un double standard (en français, l’expression « deux poids deux mesures » est plus courante) relatif à l’obésité, selon le sexe de la personne :



On beurre épais ci-haut, mais il a une bonne part de vérité.



lundi 19 décembre 2016

Le 18 décembre 2016

Proverbe/citation du jour
“L’argent achète difficilement une sage descendance.”-Proverbe chinois


Un dollar en argent versus un dollar en papier
Une comparaison intéressante entre la valeur d’un dollar en argent versus un dollar en papier :




Ça donne envie de fouiller dans nos fonds de tiroir si un vieux « trente sous » en argent n’y traînerait pas…

Mouammar Kadhafi et Saddam Hussein ne sont pas mes idoles, loin de là, mais je crois pouvoir comprendre pourquoi le fait qu’ils aient demandé de faire payer leur pétrole par des moyens autres que le dollar américain a contribué à leur chute.

dimanche 18 décembre 2016

Le 17 décembre 2016

Proverbe/citation du jour
“La reconnaissance du travail bien fait est une récompense souvent bien plus appréciée qu'un salaire.”-Anonyme


«How the Minimum Wage Hurts Young People»
Un court vidéo d’une durée de moins de deux minutes de Prager University explique en quoi l’augmentation du salaire minimum cause du tort aux plus jeunes parmi nous lorsqu’elle se produit.



Dans une région comme la nôtre, où le salaire minimum n’est pas seulement celui des plus jeunes, mais aussi de gens plus âgés, nous pouvons nous demander si les demandes de groupes sociaux pour que celui-ci soit augmenté ne causent pas encore plus de problèmes.

samedi 17 décembre 2016

Le 15 décembre 2016


Proverbe/citation du jour
"Le folklore n'est jamais, nulle part, une création du peuple: il est partout de source théocratique et initiatique."-Pierre Gordon


Une relique des années 1970
J'avais une raison de plus de sourire en prenant mon café ce matin, parce que je l'ai bu dans une tasse qui est une relique des années 1970.

La tasse en question :



Qui parmi vous se souvient du Festival de folklore international ethnique de St-Octave-de-L'Avenir?

J'ai de vague souvenir de l'événement. Mes parents m'y ont amené alors que je ne devais avoir à peine que quatre ou cinq ans.

J'ai fouillé un peu partout sur le Web et je n'en ai pas trouvé grand traces. Si vous avez en main d'autres souvenirs de l'événement et des anecdotes à partager, communiquez avec moi, je pourrais écrire un billet plus complet plus tard.

vendredi 16 décembre 2016

Le 16 décembre 2016

Proverbe/citation du jour
“La mer est aussi profonde dans le calme que dans la tempête.”-John Donne


Dommages sur la route 132 – le 16 décembre 2016
Suite à des dommages provoqués par les grandes marées, la route 132 a été fermée, en matinée, dans quelques endroits, entre Sainte-Anne-des-Monts et Gaspé.

J’ai tenté de me rendre sur place mais le ministère des Transports bloquait le passage à la hauteur du petit parc situé près du Trou de la Fée, à Tourelle. Les conditions routières en tant que telles n’étaient pas si mauvaises, aux environs de 9h30 ce matin. La route était enneigée et la visibilité acceptable.

Je remercie Yves Marin, qui m’a fait parvenir des photos prises sur les lieux. Celles-ci nous donne une bonne idée de l’ampleur des dégâts :

La route 132, à Marsoui :













La route 132, entre Cap-au-Renard et La Martre :



Bien entendu, plusieurs services ont été perturbés. La livraison de médicaments dans le secteur a été interrompue et la circulation de camions est interdite dans certains secteurs plus à l’Est.

jeudi 15 décembre 2016

Le 14 décembre 2016

Proverbe/citation du jour
“La plus haute tâche de la tradition est de rendre au progrès la politesse qu'elle lui doit et de permettre au progrès de surgir de la tradition comme la tradition a surgi du progrès.”-Jean d'Ormesson


Une journée fort enrichissante en compagnie d'une grande-tante
J’aimerais bien écrire plus, en ce 14 décembre 2016, mais j'ai eu une longue journée, passée en bonne partie sur la route. Cependant, l'expérience a été enrichissante…

Voyez-vous, je me suis rendu à Causapscal, pour le service du dernier frère de mon grand-père Paul Lepage encore vivant, Bernard « Pit » Lepage. « Pit » est décédé le 1er décembre dernier et ses funérailles se déroulaient aujourd’hui.

Un retour en arrière maintenant. J’ai pris la photo qui suit lors des funérailles de mon grand-père, à la fin novembre 2005 :

De gauche à droite : Joseph-Élie, Bella, Bernard ("Pit"), Jean-Marie et Marie-Anna

Des cinq personnes présentes sur la photo de 2005, une seule est encore vivante. Il s’agit de Marie-Anna, qui est la dernière à droite sur la photo.

J’ai jasé avec Marie-Anna au salon, en ayant d’agréables surprises, en constatant que cette grande-tante de 90 ans se souvient encore très bien de moi, de ma sœur et de mes cousines, elle qui a vécu pendant près de 30 ans au Vermont, avec un mari anglophone qui a étudié au niveau universitaire à Montréal. J’ai même échangé quelques mots en anglais avec elle, par plaisir pour moi, et par réflexe pour elle, après tant d'années passées aux USA, avec des éclats de rire par la suite.

Elle a pris la parole pour remercier les gens présents, à la fin de la cérémonie :


La famille Lepage a été frappée par un drame, au début des années 1930. Un incendie a détruit la maison familiale d'Heppell (un lieu situé entre Causapscal et Sainte-Florence). Mon arrière-grand-père Elzéar est décédé suite à ce feu, tant que mon grand-père Paul, qui a été transporté d'urgence à Campbellton, au Nouveau-Brunswick, a survécu, malgré de graves brûlures.

La famille Lepage comptait une dizaine d'enfants, incluant neuf garçons. Malgré les difficultés, suite au drame qui a frappé la famille, Marie-Anna a continué des études pour devenir infirmière. C'était une étudiante brillante. Ma tante Marie-Paule nous a raconté à quel point mon grand-père Paul était fier de sa soeur, qui lui écrivait des lettres dans un français impeccable, dont j'en ai moi-même eu exemple lors de sa présentation en ce jour.

Plus encore, quand j’ai mentionné à ma grande-tante que je fais de la moto, elle m’a mentionné que son défunt mari aimait cela aussi, mais surtout que son grand frère Paul (mon grand-père à moi), l’a bien impressionnée quand elle avait huit ans environ (donc en 1935 grosso modo, ce qui veut dire que le grand-père en avait 23) en se pointant sur la ferme avec son engin. Marie-Anna ne se souvient pas du modèle, ni de l’année précise, mais la moto était une « Indian ». Je n’ai aucun détail sur le modèle précis, mais cette photo d’une « Indian Scout » des années 1930 donne une idée :




Si la moto de mon grand-père ressemblait à ça, je me mange les doigts qu'elle n'ait pas survécu jusqu'ici...

Finalement, j’ai informé la grande-tante Marie-Anna que nous avons notre emplacement au camping de Causapscal chaque été depuis la vente de la maison familiale en 2011, et que l’été prochain, en espérant que sa santé soit bonne, elle y sera aussi la bienvenue. Tout comme nous, elle souhaite garder un "pied à terre" dans la Vallée.

Nous avons placé il y a quelques années déjà une mangeoire pour les oiseaux et des lampes solaires sur le lot familial au cimetière de Causapscal. Il y a deux ans, j'en ai aussi placé sur le lot des Lepage et des Thibault, à Sainte-Florence. Marie-Anna est d'accord pour qu'il y ait aussi une mangeoire à Sainte-Florence. Ce sera chose faite dès le printemps.

Pour revenir à la maison, en soirée, je suis passé par Matapédia, puis Campbellton, en filant jusqu'à New Richmond pour prendre la 299. La vue de la Lune brillant sur la baie des Chaleurs était magnifique.

Mesdames et messieurs, il est bon de perpétuer des traditions!




Photographies du jour : « Cimetière de Causapscal – le 14 décembre 2016 »
En me rendant dans la Vallée pour les funérailles de mon grand-oncle Bernard, j’ai aussi été au cimetière de Causapscal pour vérifier l’état du lot familial des Lepage, malgré la neige, d’où ces photos :







mercredi 14 décembre 2016

Le 13 décembre 2016

Proverbe/citation du jour
“Les grandes routes du conformisme mènent à la médiocrité et au malheur.”-Nicolas Hulot


Un souvenir de mon temps au collège
Cette image me rappelle mon temps au Séminaire Saint-Augustin, de 1987 à 1990 :


Piercing Septum


Au retour d’une soirée arrosée à la fameuse « Volks Brauhaus » du chemin des Quatre-Bourgeois, un ami d’une famille de cultivateur m’a dit, en voyant une fille avec un tel anneau dans le nez, que chez lui, y’avait seulement le bœuf qui avait un anneau du même genre.

Encore de nos jours il y en a qui se font percer de cette manière, pour « montrer leur différence »…

Pppppfffffffff…

Maudite bande de conformistes!

mardi 13 décembre 2016

Le 12 décembre 2016

Proverbe/citation du jour
« Give your children regular, daily doses of Vitamin N. This vital nutrient consists simply of the most character-building two-letter word in the English language No...Unfortunately, many, if not most, of today's children suffer from Vitamin N deficiency. They've been overindulged by well-meaning parents who've given them far too much of what they want and far too little of what they truly need. »-John Rosemond


Vitamine « N »
Les vitamines jouent un rôle important dans notre organisme. Est-ce que votre enfant a droit à une dose suffisante de la vitamine N?

Au fait, qu’est-ce que la vitamine N? Plus de détails suivent, dans ce vidéo de Prager University, produit en collaboration avec John Rosemond :





La vitamine N, c’est en fait le mot « NON ». Trop d’enfants n’entendent pas assez ce mot.

Je n’approuve pas John Rosemond sur tous les points qu’il aborde, notamment celui de la fessée, mais je crois que dans le vidéo ci-haut, il expose des points pertinents.

lundi 12 décembre 2016

Le 11 décembre 2016

Proverbe/citation du jour
« The military might of a country represents its national strength. Only when it builds up its military might in every way can it develop into a thriving country. »-Kim Jong-un


Corée du Nord
Que savez-vous à propos de la Corée du Nord? C’est la question que je me suis posée en me couchant samedi soir. J’ai débuté avant de m’endormir un documentaire sur Kim Jong Il, pour finalement enchaîner avec un autre dimanche matin.

D’abord celui sur Kim Jong Il, «The Real Doctor Evil: Kim Jong Il's North Korea » :




Puis le suivant, « Inside NORTH KOREA | How Is The Life REALLY Like In North Korea » :
 


Ce pays de 25 millions d’habitants a une armée forte de 1,1 millions de soldats réguliers et de 8,3 millions de réservistes, en plus de disposer d’un petit nombre d’armes nucléaires.

La Corée du Nord ne pourrait certainement pas envahir les États-Unis comme dans la très poche nouvelle version du film « Red Dawn », mais elle pourrait causer des dégâts surprenants au niveau mondial, peut-être bien plus avec ses capacités informatiques que ses armes nucléaires.

dimanche 11 décembre 2016

Le 10 décembre 2016

Proverbe/citation du jour
“Le malheur commence quand les mots ne se suffisent pas à eux-mêmes.”-Alain Veinstein


Si j’avais à recommencer mon parcours académique...
« Si j’avais à recommencer mon parcours académique... »

Il est facile de parler ainsi, avec le recul. N’empêche que oui, justement, si j’avais à recommencer, ou si j’avais à faire la moindre suggestion à des gens plus jeunes que moi, quant à une formation à suivre, elle irait dans le sens qui suit :





Remarquez bien, la personne qui écrit le texte présentement sous vos yeux a complété un baccalauréat en enseignement du français au secondaire qui lui a permis d’obtenir une autorisation permanente d’enseigner non seulement au Québec, mais également à Terre-Neuve-et-Labrador, mais aussi 27 des 30 crédits nécessaires pour un certificat en administration de niveau universitaire, en plus d’une AEC en programmation, sans oublier un D.E.S., et un D.E.C. en sciences humaines. J’ai enseigné dans diverses écoles, autant au niveau primaire qu’au niveau secondaire, à titre d’enseignant généraliste, de 1994 à 2006. Ce cumul de formation me permettait d'avoir un meilleur salaire quand j'étais prof, mais je n'ai jamais eu une cenne noire de l'heure en plus à cause de ma scolarité comme animateur radio ou dans les autres emplois que j'ai occupés.

Ce qui me fait le plus rire, c'est quand j'entends un étudiant qui a une maîtrise en sciences molles se lamenter de ne pas trouver d'emploi autre que comme commis dans un restaurant. La réalité te saute en pleine face bonhomme, mais tu ne veux pas la reconnaître : ton diplôme qui t'as coûté des milliers de dollars ne vaut RIEN, et si tu souhaites exprimer ta colère, au lieu de gueuler contre les grandes compagnies ou contre un gouvernement qui veut augmenter les frais de scolarité ou couper des programmes, tu devrais plutôt confronter les profs gogauches qui t'ont endormi durant des années en te faisant croire que ton diplôme te permettrait de décrocher la Lune!

Je ne crois pas que des études supérieures rendent une personne plus intelligente. Au contraire, dans une multitude de situations, elles ne font que renforcer sa stupidité, surtout si la personne concernée étudie en sciences molles (ou dans un domaine lié à la biologie, si elle évolue dans le domaine des sciences.)

Dans le courant des années 1980, le secteur professionnel a été détruit, chez nous en Haute-Gaspésie comme ailleurs, parce qu’on s’en servait comme une voie de garage pour des cas disciplinaires, en forçant des étudiants talentueux qui auraient pu y réussir à aller à des niveaux supérieurs. Nous en payons encore le prix et nous le paierons longtemps encore.

Durant les dernières années où j’ai enseigné, je me suis fait un devoir de suggérer fortement aux jeunes d’envisager des études dans un D.E.P., un niveau qui était démonisé au moment où j’étais moi-même étudiant au secondaire. Compléter un D.E.P. n’exige qu’une année de plus au secondaire. Ajouter une technique et cela ne veut dire qu’une année de plus qu’un D.E.C. qui ne vaut rien en tant que tel comparativement à une technique. Cela ne veut dire en tout que deux années d’études en plus pour une personne qui compléterait finalement un B.A.C., une maîtrise ou un doctorat.

Cela n’est rien en lien avec la durée d’une vie, mais un gars qui a complété un cours de sept mois comme monteur de lignes peut gagner bien plus dans sa vie qu’un diplômé en sciences molles de niveau universitaire, que cela plaise aux grands penseurs de notre société ou non.

À vous de juger ce que nous devrions placer en priorité en terme de formations professionnelles en Haute-Gaspésie!