dimanche 31 juillet 2016

Le 31 juillet 2016

Proverbe/citation du jour
“Le plus grand malheur des hommes, c'est d'avoir des lois et un gouvernement. Tout gouvernement est un mal, tout gouvernement est un joug.”-François René de Chateaubriand


Le peuple, le gouvernement et la police
Une très belle représentation de la relation qui unit le peuple, le gouvernement et la police :



vendredi 29 juillet 2016

Le 30 juillet 2016


Proverbe/citation du jour
“Le client n’est pas la source de l’innovation.”-Joseph Schumpeter


Un hôtel flottant : pourquoi pas en Gaspésie?
À Zanzibar, il est possible de loger dans un hôtel flottant dont la chambre à coucher est située sous l'eau :




Il est vrai que le fleuve Saint-Laurent n'offre pas des eaux exotiques et colorées comme celles qu'on retrouve sous les tropiques, mais le concept pourrait être mis en place en Gaspésie, n'est-ce pas?

Le 29 juillet 2016


Proverbe/citation du jour
“Qui cherche un ami sans défaut reste sans ami.”-proverbe turc


La fameuse « Friend Zone » comparée à une entrevue d'embauche
Une explication de ce qu'est la fameuse « friendzone », comparée à une entrevue d'embauche :


Source
La morale de l'histoire? Peut-être avez-vous intérêt à tout simplement couper le contact avec une femme qui vous "friend zone" au lieu de poursuivre avec elle une relation qui ne vous amènera rien de bon.


jeudi 28 juillet 2016

Le 28 juillet 2016

Proverbe/citation du jour
“La vérité est le meilleur argument.”-Hazrat Ali


T'es  un SJW à court d'arguments? Tu ne sais pas comment t'en sortir? Traite ton adversaire de RACISTE!
Avez-vous remarqué que lorsqu'il est à court d'arguments, et même avant d'arriver au bout du rouleau, un Social Justice Warrior utilise toujours le même vocabulaire pour tenter de vous faire fermer la gueule?


« Raciste! »

« Sexiste! »

« Mysogyne! »

« Homophobe! »

« Islamophobe! »

En général, ces accusations sont lancées par une personne à la voix claire, entourée par sa petite gang, qui déblatère continuellement sans jamais vous laisser la chance de placer un seul mot, en vous accusant de ne pas vouloir la laisser parler...

Il vous est possible de simplement demander à votre adversaire de PROUVER que ce qu'il affirme est vrai, en apportant des exemples concrets. Vous allez vite remarquer que les arguments qu'il va utiliser seront faibles, s'ils ne sont pas tout simplement inexistants.

Un autre détail : si vous savez que vous n'avez pas tort, si vous pouvez honnêtement dire que vous n'être ni raciste, ni sexiste, ni homophone, etc., NE VOUS EXCUSEZ PAS aux gens qui vous lancent ces mots.

Le 27 juillet 2016

Proverbe/citation du jour
« Une secte ou un parti est un élégant recours à l'incognito pour épargner à un homme la peine de penser. »-Ralph Waldo Emerson


« La plus importante société secrète du Québec »
Quelques mots rapides relatifs à un texte de Richard Martineau intitulé « La plus importante société secrète du Québec ».



L'auteur décrit la plus importante et la plus influente secte au Québec, « La Gang », une secte fondée sur le Plateau Mont-Royal durant les années 1990 et qui regroupe plusieurs personnalités du showbiz et des médias.

Son but? Propager les idées de la Gauche bien-pensante.

Bien sûr, Richard Martineau ne décrit pas une vraie secte ici, mais il y a du vrai dans ses propos.

Ce qui me frappe le plus, ce sont les critiques qu'il subit dans la section des commentaires, une preuve évidente que notre bonne gogauche n'aime pas qu'on s'attaque à elle...

Le 26 juillet 2016

Proverbe/citation du jour
"L'optimiste se dit qu'un travailleur a droit à 5 semaines de congé par an.Le pessimiste, lui, se dit que des tas de braves gens sont obligés d'interrompre chaque année leurs vacances pendant 47 semaines pour aller bosser."-Philippe Geluck


Congé!
Votre humble blogueur compte prendre quelques jours « off » d'ici la fin du mois de juillet.

J'ajouterai peut-être du contenu si l'envie est trop forte, sinon, rendez-vous au début du mois d'août!

Merci!

P.A. Beaulieu

lundi 25 juillet 2016

Le 25 juillet 2016

Proverbe/citation du jour
« Technology is changing so fast that knowledge about specifics can quickly become obsolete. That's why so much of what technicians learn is on the job. »-Robert Reich


« Adieu, magnétoscopes VHS »
C'est maintenant au tour du VHS de prendre le chemin emprunté par les cartouches huit pistes, le Super 8 et plusieurs autres technologies du passé!

Une cassette VHS

Funai Electric, la dernière compagnie du monde fabriquant encore des magnétoscopes VHS, vient d'annoncer qu'elle cesse définitivement d'en produire, la production annuelle totale de la compagnie étant passée de 15 millions d'unités à seulement 750 000 l'an dernier.

Une cassette Betamax

C'est la fin d'une ère, celle du VHS, apparu en 1977, ce format qui a vaincu le Betamax, qui lui a été créé en 1975, dans le courant des années 1980.

Sony a par ailleurs annoncé l'an dernier qu'elle cessait de produire des unités vierges du format de cassettes Betamax.

Un fait intéressant à noter ici, relativement à la guerre entre le format VHS et le format Betamax : le VHS représentait 90% du marché en 1987 et le facteur qui explique cela est que Sony a empêché les compagnies produisant des films pornographiques d'utiliser le support Betamax.

Le temps est venu de convertir vos vieux vidéos de famille en format DVD ou Blue Ray si vous jugez que cela en vaut la peine. Les appareils convertissant le VHS en format disque étant encore disponibles.

Le 24 juillet 2016

Proverbe/citation du jour
“Le monde politique est une jungle.”-Jacques Chirac


Test de coordonnées politiques
Voici un autre moyen pour vous donner une idée à savoir où vous vous situez, politiquement parlant. Il s'agit d'un « Test de coordonnées politiques ». Il vous faut répondre « Pas d'accord » ou « D'accord » à une série de 36 questions. En voici un aperçu :



J'ai réalisé le test et mes résultats sont les suivants :


Je crois que le test est assez juste pour ce qui est du positionnement gauche-droite. Par contre, cela ne me semble pas être le cas pour l'axe libertaire-communautarisme.

À vous de juger maintenant!

samedi 23 juillet 2016

Le 23 juillet 2016

Proverbe/citation du jour
“Le souvenir commence avec la cicatrice.”-Alain


10 ans déjà
Ce 23 juillet 2016 marque le dixième anniversaire du décès de ma mère, Agathe Lepage Beaulieu, à l'âge de 59 ans et 11 mois. Il est incroyable à quel point le temps passe vite. J'effectue aujourd'hui un retour en arrière portant sur elle et sur notre famille.

Agathe Lepage Beaulieu (1946-2006)
Ma mère a été frappée par d'une crise cardiaque massive, dans la maison de mes grands-parents, à Causapscal, et ce durant la fin de semaine des célébrations de Fort Causap. J'ai procédé à des manœuvres de réanimation, en étant assisté d'une tante (qui est aussi la sœur de ma mère) durant une bonne vingtaine de minutes, jusqu'à l'arrivée d'une ambulance, mais je savais qu'il était déjà trop tard. Elle était déjà morte à 4h30 bien avant l'arrivée des services d'urgence, mais j'ai persisté, probablement parce que je voulais quand même aller jusqu'au bout de ce que je pouvais donner pour elle.

Ce qui me révolte le plus dans sa disparition est que je commençais à peine à lui rendre tout ce qu'elle a fait pour moi et les miens au cours de sa vie. J'avais déjà commencé à lui payer quelques cadeaux (comme par exemple un coffret de la série « Le Parrain » et un lecteur DVD, en plus de plusieurs films classiques qu'elle aimait, comme « La tour infernale »), et je projetais de lui payer un voyage sur la Côte-Nord, pour lui faire visiter divers endroits où j'ai travaillé, à l'époque de son décès. Sa mort soudaine ne m'a pas permis de le faire comme je souhaitais.

Ma mère a complété une formation en secrétariat et en bibliothéconomie au début des années 1960. Elle était aussi avant-gardiste, ayant également suivi une formation en informatique au « Control Data Institute » à Québec, au milieu de la décennie. Elle était qualifiée à titre d'opératrice de « Keypunch », ces cartes perforées utilisées alors sur les ordinateurs.

Ma mère et Peggy-Lou (décembre 2002)
Elle a cessé le travail en se mariant avec mon père, en juin 1968 et n'a recommencé qu'au moment où ma sœur et moi étions suffisamment vieux pour prendre soin de nous-mêmes au retour de l'école. J'étais alors en sixième année du primaire, en 1982-1983. Son but était alors de gagner de l'argent supplémentaire pour payer mes études et celles de ma sœur. J'ai habité en appartement à Québec de 1988 à 1993, ma sœur venant me rejoindre en 1992-1993.

C'est ma mère qui s'occupait du paiement du loyer et du téléphone, mon père payant de son côté nos frais de scolarité. J'ai vécu durant toute cette période avec un montant de $150.00 qui était déposé dans mon compte deux fois par mois, une somme qui était consacré à ma bouffe, ma passe pour l'autobus et mes petites dépenses. Ma mère prenait financièrement le relais quand l'argent que j'avais gagné durant la période estivale était épuisé, ce qui se produisait habituellement en octobre.

Mon argent gagné durant l'été disparaissait en général assez vite, comme par exemple, en 1990, quand je me suis acheté un appareil de traitement de texte Smith Corona (un modèle hybride dactylo-traitement de texte) qui m'a coûté $750.00, ce qui était déjà bien moins cher qu'un ordinateur, qui pouvait coûter dans les $2000.00 à cette époque. En septembre 1992, j'ai payé moi-même mes frais de scolarité pour six cours et je me souviens que la somme jouait dans les environs de $1125.00. Ajoutez à cela environ $200.00 en livres et ça déboule vite. C'est à la mi-octobre que j'ai appelé à la maison pour dire qu'il ne me restait plus une maudite cenne. Je me souviens que ma mère m'a alors dit « Pas grave P.A., t'as fait ton effort et c'est correct comme ça. »

Je ne travaillais pas durant l'année scolaire lorsque j'étais à Québec. Je souhaitais néanmoins réduire la pression économique que j'exerçais sur elle, en lien avec ce que coûtait mes études. Ma maîtrise de l'anglais (j'étais loin d'être parfait mais déjà bien meilleur que la plupart des gens de Sainte-Anne-des-Monts) m'a permis de trouver un emploi au Parc de la Gaspésie, à titre de commis au camping, de 1990 à 1993. J'ai même été rappelé par la direction en 1994, alors que je n'étais plus étudiant, parce qu'on y manquait de personnel. Un travail supplémentaire s'est ajouté à partir de décembre 1991, quand j'ai fait mes débuts comme animateur surnuméraire à la radio locale.

Ma mère était aussi une militante libérale de longue date. Elle s'est impliquée plus à fond lors du retour en politique de Robert Bourassa dans la première moitié de la décennie des années 1980, devenant même secrétaire à l'exécutif du PLQ.

Contrairement à ce que tellement de langues sales disent, il n'y a peut-être pas autant d'enveloppes brunes qui circulent au PLQ que vous ne pourriez le croire. Je lance le défi à quiconque de prouver qu'Agathe Lepage Beaulieu ou n'importe lequel autre membre de notre famille a reçu de l'argent ou bien obtenu un emploi au gouvernement via une « plug » en lien avec son implication politique. Dites-vous au contraire que son implication politique a coûté bien plus cher en coûts directs et indirects (en étant notamment ignorée pour des emplois par des cadres d'allégeance péquiste) qu'autre chose.

Ma mère disait que l'indépendance n'a pas de prix et qu'elle ne se laisserait pas acheter par qui que ce soit (des gens ont tenté de le faire au niveau politique dans son cas.)  Je compte bien continuer à utiliser sa "recette", croyez-moi.

J'ai chez moi quelques vieilles archives familiales, entre autres, des bobines contenant des enregistrements réalisés par mon grand-père à la fin des années 1950 et au début des années 1960. Parmi celles-ci, il y a un enregistrement de la messe de minuit de Noël 1962, où ma mère jouait de l'orgue. J'ai chez moi un appareil qui peut lire ces bobines. Il en vaudrait la peine d'en convertir le contenu en mp3.

Je vous confie ici ce qui a été jusqu'à maintenant un secret : lorsque je fais face à une situation difficile, je garde sur ma personne une photo de ma mère. Ç'a été le cas lors de la séance d'arbitrage d'août 2012 contre mon ancien employeur, CJMC, et pas plus tard qu'hier, lorsque j'ai passé mon test pour obtenir mon permis de moto 6A à Gaspé.

Je ne crois pas aux anges, ni aux porte-bonheur, et je ne crois pas non plus que notre âme subsiste suite à notre mort. Je crois plutôt que le souvenir des gens qui nous ont précédés est une excellente source de motivation pour nous aider à trouver l'énergie nécessaire pour réussir un projet.

En guise de conclusion, je me permets de répéter ici ce que j'ai déjà mentionné à quelques reprises, concernant des personnes chères disparues : il ne faut pas consacrer nos vies à les honorer, au contraire, c'est en vivant au meilleur de nos capacités que nous leur rendons hommage. C'est à travers nos actions que ces personnes subsistent, tout comme elles subsistent à travers l'ADN que nous communiquons aux générations à venir.

Vous pourrez trouver d'autres détails sur notre famille via Find A Grave, de même qu'ici et .

Le 22 juillet 2016

Proverbe/citation du jour
« Il en est de beaucoup d'entreprises comme de battre le briquet : on n'y réussit que par des efforts réitérés, et souvent à l'instant où l'on désespérait du succès. »-Madame de Maintenon


La classe 6A en poche, enfin!
Mon silence durant la journée et ce billet tardif, en ce vendredi, s'expliquent par un voyage à Gaspé durant la journée.

En effet, je passais aujourd'hui mon examen afin d'obtenir ma classe de permis de conduire 6A qui permet de conduire tous les types de motos disponibles sur le marché au Québec.

Après bien des aventures depuis que l'intention d'obtenir ce permis est née dans mon cerveau, le 27 avril 2014, je l'ai enfin en poche.

Je vous reviendrai avec plus de détails sur ce sujet plus tard.

Je compte aussi donner des suggestions aux personnes intéressées à se lancer dans cette aventure, en espérant que je leur éviterai des écueils auxquels j'ai eu à faire face.

Mesdames et messieurs, la bière est bonne ce soir! Je suis à tester une bière haitienne, la « Prestige », et voici la version papier de mon permis, en attendant la version officielle :



J'ai été tester ma moto, que je ne pouvais librement utiliser jusqu'ici, dans mon coin de pays. L'évaluateur de la SAAQ m'a bien dit de faire mes angles morts pour prévenir tout danger potentiel. Heureusement, les zombies qui cherchent des Pokémons sont peu nombreux dans mon coin jusqu'ici, mais la situation peut changer.

Une chanson de circonstances, par Motorhead, «Brotherhood of Men » :


Assez pour le moment!

Santé!

:)

jeudi 21 juillet 2016

Le 21 juillet 2016

Proverbe/citation du jour
«On touche à tout en humour, on rit de tout le monde. Est-ce que tout le monde va se mettre à poursuivre pour n’importe quoi?» - Jean-François Mercier.


Mike Ward, Jérémy Gabriel et la liberté d'expression
Mike Ward et Alain Gaudet

L'humoriste doit aussi verser à Sylvie Gabriel, la mère de Jérémy, une somme de $5000 en dommages moraux et $2000 en dommages punitifs.

Je suis loin d'être d'accord avec Mike Ward sur toute la ligne. Je trouve que comme plusieurs autres humoristes, il pousse parfois trop loin. Je trouve néanmoins la sentence sévère.

Cela va dans le même sens que ce à quoi je faisais référence dans mon billet d'hier, portant sur de vieux numéros du magazine CROC.

Le meilleur commentaire que j'ai lu à propos de ce jugement est l'oeuvre d'Alain Gaudet, un handicapé que Mike Ward aide depuis des années par le biais de spectacles dont les profits vont à une organisation lui venant en aides :


À peu près n'importe laquelle personne se sentant le moindrement vexée par les propos d'une autre personne à son endroit peut, de nos jours, porter plainte à un ou des organismes payés par les contribuables pour « obtenir justice ».

C'est à se demander si le but des tribunaux comme celui des droits de la personne n'est pas d'abord de faire fermer la gueule de personnes dont les propos vont à l'encontre de la bien-pensance.

Pendant ce temps, soyez assurés que si qui que ce soit souhaite tourner au ridicule un homme blanc, hétéro et de souche chrétienne, tous les coups sont permis et la victime n'a aucun recours possible.

mercredi 20 juillet 2016

Le 20 juillet 2016

Proverbe/citation du jour
“L’interdit donne de la saveur, la censure du talent.”-Marc Vilrouge


Avant le Journal de Mourréal, il y a eu CROC
La liberté d'expression est bien moins grande qu'on veut nous le faire croire au Québec. Je ne vous apprends probablement rien à ce sujet. Pensez à ce qui se produit présentement avec le « Journal de Mourréal », présentement poursuivi par Québécor. Ce n'est là qu'un exemple parmi tant d'autres d'utilisation de l'appareil judiciaire pour étouffer un discours qui dérange.

On peut même dire que la liberté d'expression déjà pas si grande se rapetisse de plus en plus, parce qu'on ne pourrait pas répéter aujourd'hui ce qu'on produisait encore il n'y a pas si longtemps.

J'en ai eu une preuve de plus dans le courant de la soirée hier, en découvrant que le magazine humoristique Croc, qui a paru de 1979 à 1995, est disponible en format .pdf dans la section collection numérique de la Bibliothèque et des archives nationales du Québec.

Voici quelques exemples de l'humour qui était véhiculé par ledit magazine, d'abord Tintin et le capitaine Haddock en couple gai :


Normand Brathwaite, à la recherche d'un emploi, qui devient un substitut à un « p'tit nègre en plâtre », dans un numéro datant de 1983.


Pas une seule, mais deux parodies du Journal de Montréal :




Imaginez si on nous proposait le même contenu de nos jours. Croyez-vous que ça passerait aussi bien?

La collection de Croc est disponible ici.

Le 19 juillet 2016

Proverbe/citation du jour
“Je crois parce que c'est absurde.”-Tertulien


Une pub des années 1950 qui ne passerait pas de nos jours
Un message publicitaire des années 1950 qui ne passerait pas de nos jours :


Pendant ce temps par contre, « 50 Shades of Grey » connaît le succès.


lundi 18 juillet 2016

Le 18 juillet 2016

Proverbe/citation du jour
“La jalousie est un sentiment qui dérape !”-Jérôme Riquier


Une BD qui explique « parfaitement » les privilèges de notre société
Merci à Jessie McNiccol, qui m'a fait découvrir dans le courant de la fin de semaine cette « magnifique » BD qui explique « parfaitement » les privilèges de notre société.

Celle-ci mets en vedette Kevin, qui a des parents aisés, et Camille, qui elle vit dans une famille pauvre. Voici la BD en question. Vous pouvez consulter la version grand format ici.




Cette BD est une grossière généralisation de ce qui se passe dans le vrai monde.

Aussi, je crois qu'on y lance subtilement un autre message, concernant les "privilèges des hommes". Avez-vous remarqué que c'est un gars qui est riche et une fille qui est pauvre???

S'il y a des gosses de riches qui l'ont facile et qui réussissent, d'autres gosses de riches finissent dans la dope et brûlent la fortune de papa-man, quand ils ne se suicident pas…

S'il a des enfants de pauvres qui demeurent dans la misère, il y en a d'autres qui serrent les poings et les dents, qui font des efforts et qui s'en tirent. Combien de millionnaires le sont devenus alors qu'ils provenaient de familles vivant dans la misère?

Certains vivent dans des conditions plus difficiles que d'autres, j'en conviens, mais une personne avec du talent et/ou qui est disposée à mettre des efforts coure bien plus de chances de réussir qu'un loser qui prend le contenu de cette BD comme étant une réalité inévitable.

Comme je le mentionnais sur la page Facebook de Jessie, cela est plate à dire, mais notre fond de religion catholique explique pour beaucoup notre mentalité québecoise de croire inconsciemment que nous sommes nés pour un petit pain, et aussi de critiquer les gens qui se démarquent ou qui font simplement des efforts pour s'élever au-dessus de la masse. Le mouton de Saint-Jean-Baptiste nous représente mieux que le petit berger frisé.

Cette image représente ce que je pense de la BD plus haut :



Avez-vous déjà remarqué que les gens qui se plaignent de la richesse et de la réussite des autres ont plus souvent qu'autrement la tête qui penche à gauche? On compte bien plus de ceux-ci dans les rangs des militants de mouvements comme celui des Carrés rouges, au PQ, ou bien à Québec solidaire, pas au Parti libéral du Québec, au Parti conservateur du Canada, ou bien au sein du Réseau Liberté Québec.

Somme toute, ce qui est le mieux représenté par cette BD, c'est la jalousie des socialistes qui veulent s'enrichir par le biais de l'État, en allant fouiller dans les poches de ceux et celles qui font des efforts pour réussir et améliorer leur sort, et ce au nom de la « justice sociale ».

Le 17 juillet 2016

Proverbe/citation du jour
“La vie engendre la vie. L’énergie produit l’énergie. C’est en se dépensant soi-même que l’on devient riche.”-Sarah Bernhardt


Le Thorium : un avenir vert pour le nucléaire?
Les écolos s'opposent au nucléaire… Le solaire et le vent qu'ils préconisent coûtent cher en infrastructures et ne peuvent fournir une énergie constante.


Dispose-t-on d'une alternative moins dangereuse pour remplacer l'uranium et le plutonium?

Une telle alternative existe : le thorium.

Si vous souhaitez en apprendre davantage, vous pouvez écouter cette présentation sur le thorium réalisée par Jean-Christophe de Mestral au TedxParis, en novembre 2013 :



Que pensent nos chers granos-écolos à propos du thorium? Je n'en ai jamais entendu un seul en faire mention. Je suppose que leurs gourous ne leur en ont jamais parlé, même en mal, parce que cela ne fait pas partie de leurs cours d'endoctrinement...

samedi 16 juillet 2016

Le 16 juillet 2016

Proverbe/citation du jour
“Je suis venu, j’ai vu, j’ai vaincu.”-Jules César


Photographies du jour : « Au lever du Soleil – le 16 juillet 2016 »
Trois photos prises au lever du Soleil, en ce samedi matin, dans la rue où j'habite, mais aussi au quai local.




vendredi 15 juillet 2016

Le 15 juillet 2016

Proverbe/citation du jour
“L'horreur est humaine.”-Coluche


Une image qui vaut des millions de mots
Une image vaut mille mots à ce qu'on dit. Cet image en vaut des millions :


Je vous épargne les vidéos et les images des corps désarticulés jonchant le sol à Nice.

Dites-vous qu'une guerre civile est en cours en Europe. Ce qui se produit en France va aussi se produire ailleurs, non seulement en Europe, mais ailleurs dans le monde. La France est la première frappée à cause de la plus forte présence islamiste sur le territoire, et le passé colonial de l'Hexagone n'aide pas non plus.

Il ne faudra pas nous étonner si un jour un acte terroriste similaire se produit au Canada. Cela pourrait même être un camion dans la foule dans un festival de Montréal ou de Québec.

Tant et aussi longtemps que nous ne ferons pas face à la réalité, la situation ne peut qu'empirer. Ce ne sont certainement pas les fleurs et les avatars colorés sur Facebook qui vont y changer quoi que ce soit.

Regardez et lisez ce titre d'un quotidien britannique :

Source

Tout pour éviter autant que possible de mentionner le fait que le terroriste est musulman, exactement comme ç'a été le cas lors de la tuerie d'Orlando. Si le tueur était un homme blanc chrétien hétéro, on ne se garderait pas de « petite gêne » du genre. Pourquoi donc selon vous?

Nous avons intérêt à scrupuleusement filtrer qui nous laissons entrer au Canada, que la personne soit musulmane (cela ne doit pas être un critère automatique de refus ou d'expulsion, je le souligne) ou de n'importe laquelle autre religion ou idéologie qui va à l'encontre de nos valeurs, et à utiliser les moyens nécessaires pour surveiller et éventuellement emprisonner ou expulser tout individu pouvant nuire à notre société.

jeudi 14 juillet 2016

Le 14 juillet 2016


Proverbe/citation du jour
“Abri : l’orage lui amène des clients.”-Tristan Bernard


Un orage frappant la Haute-Gaspésie par une nuit de juillet
Votre humble blogueur a encore bien des croûtes à manger avant de vous offrir des photos d'un orage en haute qualité.

J'ai passé une bonne demi-heure à prendre des images en exposition longue au cours de la nuit dernière afin de capter des éclairs et la foudre. Les meilleures « shots » se sont produites avant mon arrivée et après mon départ, qui a été précipité par la pluie.

J'y ai été au pif quant au réglage de mon appareil… Voici quelques images. Je me promets d'être mieux préparé la prochaine fois!







Le 13 juillet 2016


Proverbe/citation du jour
“Il n'est réplique si piquante que le mépris silencieux.”-Montaigne


« History's Best Comebacks »
En suivant ce lien, vous retrouverez 22 des meilleures répliques à une insulte lancées dans l'histoire de l'humanité. En voici quelques-unes.








mercredi 13 juillet 2016

Le 12 juillet 2016

Proverbe/citation du jour
Les rires éclatent mieux lorsque la nourriture est bonne.”-Proverbe irlandais


MRE Info : à quoi peut bien ressembler le contenu d'un vieux « ration pack » militaire après 70 ans?
À quoi peut bien ressembler selon vous un vieux « Ration Pack » (MRE) militaire datant de la Seconde Guerre mondiale, ou bien même de la guerre de Sécession? Est-il possible d'en consommer le contenu après tout ce temps?

Steve1989 a son propre canal Youtube et un site Web où le contenu de vieux MRE est analysé et parfois même consommé, lorsque cela est encore possible. Pour vous donner une idée, voici un vidéo sur le contenu d'une boîte datant de la Seconde Guerre mondiale contenant des rations d'urgence pour des aviateurs perdus en mer. Elle contient notamment des paquets de bonbons encore comestibles après plus de 70 ans :


Un autre vidéo fort intéressant est celui portant sur le « hardtack », des biscuits produits pour les soldats durant la guerre de Sécession, en 1863 plus précisément. Steve1989 en mange même un morceau!


Divers vidéos sont disponibles sur Youtube. On remarque que certains paquets contiennent même de la gomme à mâcher et des cigarettes.

Je me souviens avoir lu quelque part que certaines compagnies gardent des produits en boîtes durant des années afin d'en savoir plus sur les possibilités de conservation sur une durée beaucoup plus longue que le temps prévu. Cela serait un sujet intéressant pour un documentaire je suppose.

J'ai créé mon propre hardtack en juillet 2015. C'est un produit "dur en ti-péché" mais qui se conserve longtemps. Je vous reviendrai sur ce sujet un de ces jours!

lundi 11 juillet 2016

Le 11 juillet 2016

Proverbe/citation du jour
“Un problème sans solution est un problème mal posé.”-Albert Einstein


La solution la plus simple concernant la problématique des pitbulls
Une solution très simple permettrait de mettre un terme à la problématique concernant les pittbulls :



Il suffit d'euthanasier les hommes et les femmes qui les entraînent au combat.

Voilà!

dimanche 10 juillet 2016

Le 10 juillet 2016

Proverbe/citation du jour
“Il n’est pire eau que l’eau qui dort.”-Proverbe français


De la bonne eau d'Anticosti
Lorsqu'ils se portent à la défense d'Anticosti, les opposants au développement de l'industrie des hydrocarbures mentionnent que le milieu environnant, le golfe du Sainte-Laurent, est un endroit fragile qui doit être protégé. Sur ce point, je suis d'accord avec eux au moins en partie : il faut faire preuve d'une grande prudence à Anticosti, plus en tout cas que pour des puits localisés à Gaspé ou à l'intérieur des terres, si je gisement Bourque finit par être exploité.

Toutefois, quand on parle de protection de l'eau potable sur l'île d'Anticosti, de quelle eau parle-t-on? Une personne de passage sur l'île m'a fait parvenir une image de deux verres d'eau (en fait plutôt un verre et une bouteille, mais bon). L'un contient de l'eau locale, l'autre, de l'eau embouteillée importée sur l'île:



Devinez de quel côté se trouve l'eau d'Anticosti...

Semble-t-il que nombreux sont les gens au sein de la population locale préférant l'eau embouteillée à l'eau local. Chépapourkoi hein?


Photographies du jour : « Sainte-Anne-des-Monts – le 9 juillet 2016 »
Quelques photos prises dans le secteur de la Pointe et dans l'Anse, le 9 juillet 2016. Une série plus complète de photos se trouve ici.