lundi 30 novembre 2015

Le 30 novembre 2015

Proverbe/citation du jour
“Education. Ce qui révèle aux sages et dissimule aux sots leur manque de compréhension.”-Ambrose Pierce


C'est bien beau obtenir un diplôme, mais qu'en est-il de sa valeur réelle?
Alors qu'on annonce qu'après avoir traîné de la patte pendant plusieurs années, le Bas-Saint-Laurent atteint le meilleur taux de diplomation au secondaire au Québec, ce qui est une bonne nouvelle il faut le reconnaître, je me questionne quand même relativement à la pertinence des diplômes obtenus. Aussi, je ne suis pas certain qu'un DES actuel valent autant qu'une sixième année d'antan, au nombre de jeunes illettrés diplômés que notre système produit, mais cela, c'est une autre histoire...

Remarquez, ici, je ne m'arrête pas qu'au niveau secondaire. Je pense aussi aux collèges et aux universités : que valent concrètement les diplômes obtenus? Qu'amènent-ils comme de plus au potentiel économique de notre région?

Supposons que 50 nouveaux diplômés reviennent en Gaspésie, séparés en deux groupes de 25, qui se répartissent comme suit :

Groupe 1

  • Cinq diplômes du DES général au secondaire
  • Cinq diplômés en sciences humaines au collégial
  • Cinq diplômés du collégial en récréologie
  • Cinq diplômés universitaires en sociologie
  • Cinq diplômés universitaires en philosophie


Groupe 2

  • Cinq diplômes du DEP en soudure
  • Cinq diplômés du DEP de montage de lignes
  • Cinq diplômés du DEP en camionnage
  • Cinq diplômés du collégial en soins infirmiers
  • Cinq diplômés universitaires en enseignement des mathématiques et des sciences


Au sein de lequel de ces deux groupes les jeunes ont le plus de chances de décrocher un emploi et de bien gagner leur vie dans leur champs d'études?

Qui est le plus susceptible d'occuper un emploi du style « niveau d'entrée sur le marché du travail », au salaire minimum sans pouvoir mettre son diplôme en valeur?

Poser ces questions, c'est y répondre!



Les diplômés de programmes aux débouchés limités, issus en très grande majorité du secteur des sciences humaines et sociales, qui se retrouvent avec des milliers de dollars de dettes, devraient plutôt, au lieu de beugler contre le système capitaliste au nom de « l'éducation gratuite », gueuler contre les représentants du système scolaire qui leur ont « fait des à croire »  pour protéger leur emploi de prof ou de cadre en éducation en endettant les générations futures.

La pire gaffe des 30 dernières années, sur le plan socio-économique, en Haute-Gaspésie, a été le démantèlement du secteur professionnel au secondaire. J'étais moi-même étudiant au secondaire à l'époque où on a fermé des programmes à l'école polyvalente Gabriel-Le Courtois (au milieu des années 1980). Le secteur professionnel était plus qu'autre chose une voie de garage où on expédiait les jeunes éprouvant des problèmes de discipline, alors qu'on en décourageait d'autres qui voulaient y étudier en leur disant qu'ils étaient trop doués pour un DEP et qu'ils devaient aller au collège ou à l'université.

De grands penseurs de la région, au lieu de faire la promotion de ces programmes, les ont donc fait fermer, pour que nos écoles forment les jeunes pour des « métiers supérieurs ». Nous en payons le prix, des décennies plus tard, et nous le paierons encore longtemps.

La mise en place du programme de formation pour les monteurs de ligne, de même que le programme en plomberie et chauffage, tout comme le programme de conduite de véhicules lourds, sont d'excellentes initiatives pour rétablir la situation.


Un truc photographique extraordinaire
Il suffit d'y penser... La photographie suivante a été obtenue en demandant au jeune couple de demeurer immobile pour une photo à longue exposition. Une troisième personne a couru autour du jeune homme et de la jeune femme avec un de ces trucs produisant des étincelles quand on l'allume. L'effet est magique!



dimanche 29 novembre 2015

Le 29 novembre 2015

Proverbe/citation du jour
« Celui qui contrôle les médias contrôle les esprits. »-Jim Morrison


« How Liberal Journalists Think »
Il y a de cela cinq ans environ, les vidéos de personnages animés ont connu une certaine popularité grâce à des sites Web comme Xtranormal (devenu Namwal depuis), qui permettent d'en créer en entrant simplement un texte, le logiciel générant les images et le son.

Le vidéo qui suit, « How Liberal Journalists Think », date de janvier 2011. Une jeune aspirante journaliste de gauche explique à un homme de droite les raisons pour lesquelles le Tea Party est dangereux, et pourquoi l'État doit restreindre les droits des médias qui ne défendent pas les idées de gauche.


Une visite du site http://www.battlefield315.com/ s'impose si vous voulez voir d'autres vidéos portant sur le contrôle des armes à feu, sur les universités et leur biais de gauche, les médias, Hollywood, etc. Le site n'a pas été mis à jour depuis 2011 mais les sujets couverts demeurent d'actualité.

Compte tenu de la forte présence de la gauche non seulement dans les médias, mais aussi dans le domaine de l'éducation, ainsi qu'en politique, la droite demeure bien vivante, c'est-ce pas là un signe que la gogauche ne réussira jamais à totalement s'imposer? Imaginez maintenant si notre système éducatif et les médias étaient plus objectifs dans leur approche.

samedi 28 novembre 2015

Le 28 novembre 2015

Proverbe/citation du jour
Quand les maîtres de l’Empire déraisonnent, les hommes du peuple dépérissent.”-Proverbe chinois

Documentaire du jour : « The Roman Empire in the First Century »
J'ai débuté vendredi soir l'écoute de la série « The Roman Empire in the First Century » via Youtube. Cette série en quatre épisodes mérite un coup d'oeil. Sur le site officiel, vous retrouverez même les textes de l'émission. En cliquant sur les titres des épisodes ici bas, vous y aurez accès.

Épisode un : « Order from Chaos »



Épisode deux : « Years of Trial »



Épisode trois : « Winds of Change »



Épisode quatre : « Years of Eruption »



Le site officiel de l'émission, produite pour PBS, regorge d'informations sur l'époque. Un jeu éducatif est même inclus.

vendredi 27 novembre 2015

Le 27 novembre 2015


Proverbe/citation du jour
“Les fous passent, La folie reste.”-Sébastien Brant


Que feront les « poules pas d'têtes » du Black Friday en cas de crise majeure?
Le fameux Black Friday, qui suit l'Action de grâce chez nos voisins du Sud (le quatrième jeudi de novembre), donne lieu à des comportements qui nous démontrent ce que l'être humain a de pire dans sa nature. Vous voulez des exemples?





Dites-vous que ces gens ont aussi le droit de vote! C'est peut-être parce qu'elles ont capté ces images que des civilisations extraterrestres ont décidé de ne pas communiquer avec nous… LOL

Un phénomène du genre nous donne une idée de ce qui se passerait, advenant le cas où un crise ou une catastrophe majeure frappait l'humanité. Aujourd'hui, ces gens se battent pour un téléviseur à rabais. Imaginez ce que ce sera si un jour ils ont à le faire pour une caisse de 24 bouteilles d'eau, une poche de riz ou un bidon d'essence

Cela vous semble improbable? Rappelez-vous la Grèce, comme sur cette image datant de 2013 :

Source
En tout temps, nous sommes à neuf repas de l'anarchie!

jeudi 26 novembre 2015

Le 26 novembre 2015

Proverbe/citation du jour
« Quelle était la réplique de Sherlock Holmes au docteur Watson ? Vous voyez, mais vous n'observez pas. »-Philip Kerr


Les médias sociaux sont dominés par la Gauche, comment réagir face à ce fait?
La Gauche domine les médias sociaux. Cela n'est guère surprenant, parce que déjà, les médias tout courts sont largement occupés par des journalistes et autres acteurs de cette même tendance.

Notez à quel point la gogauche s'incruste dans les médias et saute « en gang » sur quiconque émettant un point de vue qui ne suit pas ses dogmes. Cela me semble évident quand on consulte par exemple la section des commentaires du site de Radio-Canada.

Même sur les pages de gens de droite, les insultes pleuvent et la gogauche utilise la force du groupe pour faire taire. J'en sais quelque chose, parce qu'en ce moment, je subis un blocage temporaire d'une durée de trois jours qui m'empêche d'afficher le moindre commentaire sur ma propre page Facebook et de commenter sur celle des autres. Pourquoi? Le tout suit un commentaire que j'ai émis sur la page d'Éric Duhaime. Je crois que l'intervention d'un certain « Réal Petit » explique la situation. Voici des captures d'écran qui le démontrent, Qui aurait le plus mérité d'être bloqué? Je vous laisse en juger :





La méthode pour faire taire est simple : il suffit de se mettre en gang et de porter massivement plainte contre un individu afin que les modérateurs d'un site, que ce soit Facebook ou un autre, le bloquent, de manière temporaire ou définitive.

Réal Petit n'a pas de leçon à donner à qui que ce soit en matière de politesse :



On a beau dire que l'ignorance est la meilleure réponse quand une personne nous lance des insultes. Je ne crois justement pas que ce soit le cas. Il y a des situations où, oui, ne pas tenir compte est une bonne chose, mais quand les bornes sont dépassées, il ne faut pas hésiter à répliquer.

La Droite québécoise est plus souvent qu'autrement sur la défensive. Elle aurait intérêt à répliquer coup sur coup et à attaquer sur le terrain de l'adversaire quand fusent des accusations injustifiées comme celles de racisme, d'homophobie et de sexisme, qui sont monnaie courante de la part de la Gauche.

Aussi, si un gogauche fout le bordel dans un forum, nous n'avons pas à supporter sa présence. Par exemple, je sais qu'Éric Duhaime laisse tout le monde s'exprimer. Je comprends son point de vue, mais je crois qu'il devrait bloquer lui aussi parfois.

Pour parer aux blocages sur Facebook, des moyens de communications parallèles doivent être établis, en utilisant par exemple des sites autres que Facebook pour diffuser l'information. Cela vous fera sourire, mais ICQ pourrait être un tel moyen de communication. J'ai créé mon propre compte sur VK, qui est un Facebook russe, et j'invite mes amis à m'y rejoindre. Un compte Facebook secondaire peut aussi être utile.

Vous avez des solutions possibles, des commentaires? Je vous invite à m'en faire part. Je serai de retour sur Facebook via mon compte régulier samedi.

Avant de conclure, tandis que j'y pense, je vous rappelle que le PQ compte créer des "camps" pour former ses militants. Dites-vous que le lançage de bouette dans les médias sociaux ne peut qu'empirer...

mercredi 25 novembre 2015

Le 25 novembre 2015

Proverbe/citation du jour
“Le suspense est pire que la déception.”-Robert Burns


Opération policière à Cap-Chat mardi soir
Un individu souffrant vraisemblablement de problèmes psychologiques a tenu les forces policières en haleine à Cap-Chat, mardi soir, aux environs de 21h.

Source : SPVM
L'homme dans la cinquantaine se serait barricadé sur un chemin forestier près de la route menant vers l'Auberge de montagne des Chics-Chocs et aurait endommagé des véhicules à l'aide d'un engin de chantier. Il aurait tenu des propos incohérents et se serait ensuite dirigé vers la route principale, au volant de ce même véhicule lourd.

Un périmètre de sécurité a été érigé et les policiers ont procédé à l'évacuation de personnes dans le secteur touché.

Suite à des tentatives de communications avec ce dernier, avec l'aide de membres de sa famille, il se serait rendu aux policiers aux environs de 23h15.

L'individu fera-t-il l'objet d'une évaluation psychiatrique? Des accusations seront-elles portées? Nous devrions en savoir plus au cours des prochains jours concernant cette affaire.



Légal ou pas, un balayeur d'ondes?
La question m'a encore été posée hier par quelques personnes, concernant la légalité de la possession et de l'utilisation d'un balayeur d'ondes (aussi appelé « scanner » ou « radio de police »).

Un Bearcat similaire à mon premier appareil
Étant moi-même radioamateur (j'ai obtenu ma compétence de base en décembre 2004, VE2PAN vous salue! ) et impliqué (quoi que moins assidûment de nos jours) dans le domaine médiatique, j'en utilise non pas un, mais plusieurs, et ce depuis des années.

Il y en avait un dans la salle des nouvelles de CJMC au début des années 1990, mais c'est lorsque j'habitais Terre-Neuve, en 2001-2002, que j'ai acquis mon premier appareil, au Walmart de Stephenville. Il s'agit d'un Uniden Bearcat BC-30, que je possède toujours et qui est encore fonctionnel par ailleurs.

Sachez, au cas où vous ne seriez pas au courant, que c'est la Loi sur la radiocommunication canadiennes qui donne la réponse à la fameuse question. Deux paragraphes de cette loi sont à retenir, le quatrième et le neuvième. C'est dans un vieil annuaire de fréquence Haruteq, datant de 2001, que j'ai déniché les informations qui suivent. Advenant le cas où un policier ou une autre personne vous dirait que vous n'avez pas le droit de posséder ou d'utiliser un scanner, vous pourrez lui mentionner ce qui suit.

D'abord, le quatrième paragraphe de la loi, portant sur la possession :

4. (1) Il est interdit, sans une autorisation de radiocommunication et sans en respecter les conditions, d’installer, de faire fonctionner ou de posséder un appareil radio autre :

    • a) qu’un appareil exempté au titre d’un règlement pris en application de l’alinéa 6(1)m);
    • b) qu’un appareil qui ne peut que recevoir de la radiodiffusion et n’est pas une entreprise de distribution.
    (2) Il est interdit de fabriquer, d’importer, de distribuer, de louer, de mettre en vente ou de vendre tout appareil radio, matériel brouilleur ou matériel radiosensible pour lequel un certificat d’approbation technique est exigé au titre de la présente loi, si ce n’est en conformité avec celui-ci.
    (3) Il est interdit d’effectuer les activités prévues au paragraphe (2) à l’égard de tout appareil ou matériel qui y est mentionné et qui n’est pas conforme aux normes techniques fixées en application de l’alinéa 6(1)a) auxquelles il est assujetti.
    (4) Il est interdit d’installer, d’utiliser, de posséder, de fabriquer, d’importer, de distribuer, de louer, de mettre en vente ou de vendre un brouilleur.

Le passage en gras, signifie qu'il n'est pas illégal de posséder un balayeur d'ondes et de l'utiliser.

Puis le paragraphe neuf, relatif aux informations transmises et aux limites d'utilisation, notamment :

9. (1) Il est interdit :

    • a) d’envoyer, d’émettre ou de faire envoyer ou émettre, sciemment, un signal de détresse ou un message, appel ou radiogramme de quelque nature, faux ou frauduleux;
    • b) sans excuse légitime, de gêner ou d’entraver la radiocommunication;
    • c) de décoder, sans l’autorisation de leur distributeur légitime ou en contravention avec celle-ci, un signal d’abonnement ou une alimentation réseau;
    • d) d’utiliser un appareil radio de façon à recevoir un signal d’abonnement ou une alimentation réseau ainsi décodé;
    • e) de transmettre au public un signal d’abonnement ou une alimentation réseau ainsi décodé.
    (1.1) Sauf exception réglementaire, il est interdit d’utiliser ou de communiquer une communication radiotéléphonique sans l’autorisation de l’émetteur ou du destinataire, si l’un d’eux se trouvait au Canada lorsque la communication a été faite.
    (2) Sauf exception réglementaire, il est interdit d’intercepter et soit d’utiliser, soit de communiquer toute radiocommunication sans l’autorisation de l’émetteur ou du destinataire.
    (3) Les communications par radiodiffusion, alimentation réseau ou signal d’abonnement sont soustraites à l’application du paragraphe (2).

Une fois encore, je mets un passage pertinent, relatif aux balayeurs d'ondes, en gras.

Il est interdit d'envoyer de faux messages de détresse, de gêner des radiocommunications, de décoder un signal brouillé comme celui d'un distributeur de câble, d'utiliser un débrouilleur, ou de transmettre au public un signal décodé. Un balayeur d'ondes ne peut transmettre de toute manière. Également, il est interdit d'utiliser le contenur d'une communication radiotéléphonique (comme un cellulaire) si un des utsagers se trouvait au Canada lors de cette communication.

Cela se complique lorsqu'il est question de l'utilisation de ce qui est entendu en ondes. On ne doit pas utiliser une communication sans l'autorisation de l'émetteur ou du destinataire.

Il faut donc savoir faire preuve de prudence dans l'utilisation de ce que vous entendez. Les policiers, les pompiers et les ambulanciers sont réticents au fait que les citoyens les écoutent, mais les ondes sont accessibles au public et ces services disposent de moyens pour brouiller leurs signaux.

Cela est mon humble avis, mais à titre de citoyen, je crois que vous et moi sommes en mesure d'agir de manière responsable en fonction de la situation, en ne nuisant pas au travail des agents, pompiers et ambulanciers sur les lieux d'un incendie, par exemple.

Advenant par exemple un cas où vous prenez connaissance d'une situation où la sécurité du public peut être affectée, c'est à vous d'agir en citoyen responsable, en communiquant l'information aux autorités concernées ou directement au public.

Une page Facebook destinée au balayage d'ondes en Gaspésie existe, et vous trouverez ici toutes les fréquences de la Sûreté du Québec pour la province. Certaines forces de police et d'autres services publics peuvent être écoutés directement via Internet, leur communications y étant retransmises, le site Broadcastify (cette page en lien est celle du Québec) est un endroit à visiter pour en savoir plus.

Je demeure vôtre au cas où vous auriez des questions à poser au sujet des balayeurs d'ondes ou bien si vous souhaiteriez devenir radioamateur.

mardi 24 novembre 2015

Le 24 novembre 2015

Proverbe/citation du jour
“Quand le navire doit sombrer, les rats sont les premiers à le quitter.”-Dostoievski



PKP a plus que des croûtes à manger
Suite à ses gaffes de la fin de semaine, voilà que Pierre Karl Péladeau déclare qu'il a des croûtes à manger à cause de son manque d'expérience en politique qui l'amène à faire des erreurs.

Photo Agence QMI, Simon Clark

Ce ne sont pas que des croûtes que PKP a à manger, mais plusieurs pains de blé entier, bénis de surcroît...







«PKP est un inculte»
Ça brasse au sein du PQ. Quand un ex-conseiller politique de Pauline Marois comme Claude Villeneuve écrit sur Facebook, à la vue de tout le monde que : «Ce qui commence à ressortir de tout ça, c'est que Pierre Karl Péladeau est essentiellement un inculte de la politique», on se dit que ça gronde dans les coulisses du Parti québécois.


Claude Villeneuve écrit également :

« Sérieux, je pense que je ne suis pas la seul à penser que ce gars-là devrait retourner s'occuper de ce qu'il connaît pour vrai. Parce que comme c'est là, Seigneur que l'apprentissage se fait pas vite.

En privé, même son entourage commence à l'admettre. « Ouain, c'est vrai, yé pas ben bon... »

En public, je franchis un pas de plus : « Ouais, c'est vrai, ce gars-là est pas à sa place.» »


J'ai hâte de voir comment vont réagir les supporteurs fidèles de PKP au sein du PQ, à commencer par Pascal Bérubé.

Les rats sont les premiers à quitter le navire quand l'eau monte dans la cale...

lundi 23 novembre 2015

Le 23 novembre 2015

Proverbe/citation du jour
« La simplicité est la sophistication suprême. »-Léonard De Vinci


La solution la plus simple à la problématique syrienne
Alors que les gouvernements de nombreux pays occidentaux cherchent par tous les moyens à accueillir sur leur sol des réfugiés syriens, avec tous les problèmes que cela crée, je me pose la question, à savoir pourquoi la solution la plus simple au problème n'est pas mise en application.

Stefan Molyneux expose les faits dans un vidéo intitulé « The Truth About The Syrian Refugee Controversy ».


Notez simplement qu'il en coûte 128,7 millions de dollars US par année pour que 10 000 réfugiés syriens chez nos voisins du Sud. La même somme permettrait d'aider 121 797 personnes demeurant en Syrie.

« Home Sweet Home » à ce qu'on dit… Au lieu de dépenser des milliards pour relocaliser ces réfugiés, pourquoi ne pas dépenser la même somme pour leur permettre de demeurer dans leur pays d'origine, près de leurs racines, en éliminant la menace de ISIS, pour que ces gens puissent vivre en paix?


Des réfugiés syriens sur l'île de Lesbos : seulement les femmes et les familles admises au Canada

Notez que la famille syrienne sur la photo vient d'arriver sur l'île de Lesbos. Selon Wikipedia, le terme de lesbienne découle de la poésie antique de Sappho, qui est née à Lesbos. Ses poèmes, à l'intense contenu émotionnel suscité par les autres femmes, ont souvent été interprétés comme exprimant l'amour homosexuel1. Grâce à cette association, Lesbos et en particulier la ville de Eresós, son lieu de naissance supposé, sont fréquemment visitées par les touristes lesbiennes2.

Une coïncidence?



Documentaires du jour : « Rome's Greatest Battles : Battle of Philippi » + « Rome's Greatest Battles : Battle of Actium »
Deux documentaires pour vous en ce lundi! Deux documentaires de la série « Rome's Greatest Battles », l'un portant sur la bataille de Philippi, l'autre sur la bataille d'Actium.

La bataille de Philippi est la confrontation finale des guerres du Second Triumvirat, en 42 avant Jésus-Christ. S'y sont affrontées l'armée de Marcus Antonius et de Gaius Octavius, contre celle de Marcus Junius Brutus et Gaius Cassius Longinus.



La bataille d'Actium, quant à elle, a eu lieu en 31 avant Jésus-Christ, opposant les deux anciens alliés, Gaius Octavius, contre Marcus Antoninus et Cléopâtre, reine d'Égypte.


Dans ces deux documentaires, les acteurs jouant des Romains parlent en latin, ce qui leur donne une touche d'authenticité qu'on ne retrouve pas dans bien des documentaires portant sur l'époque romaine. Notez aussi que Marcus Antoninus et Cléopâtre parlent grec, un fait qui s'explique par le fait que suit à la conquête de l'Égypte par Alexandre le Grand, Ptolémée est devenu pharaon et la langue de la famille royale était le grec.

dimanche 22 novembre 2015

Le 22 novembre 2015

Proverbe/citation du jour
« Être gouverné, c'est être gardé à vue, inspecté, espionné, dirigé, légiféré, réglementé, parqué, endoctriné, prêché, contrôlé, estimé, apprécié, censuré, commandé, par des êtres qui n'ont ni le titre, ni la science, ni la vertu... »-Pierre Joseph Proudhon


Comment identifier une personne raciste
Il est aisé d«identifier une personne raciste :



Dites-vous que parce que vous êtes fier de vos origines blanches, cela ne veut pas dire que vous êtes un nazi ou un membre potentiel du KKK, pas plus que vous ne devez vous soumettre à l'idéologie du « White Guilt ».




Camps de formation ou plutôt camps d'endoctrinement de drones du PQ?
Le Parti québécois tient en fin de semaine son conseil national. La déclaration du chef autochtone Ghislain Picard relative à la souveraineté des Premières nation est le sujet majeur couvert par les médias, mais il y a aussi été question de camps de formation du PQ.

Pierre Karl Péladeau (source)

Camps de formation me dites-vous? Par « formation », on entend « acquisition de compétences ». Ce que le PQ souhaite, en fait, c'est donner des outils à ses militants pour qu'ils puissent militer pour la souveraineté. Comme le disait un porte-parole du PQ, Dominic Vallières, en septembre dernier :

«On va lancer une école de formation basée sur les "Obama Camp". N'importe qui peut apprendre à différents niveaux comment utiliser les outils que nous avons pour identifier les électeurs, faire du pointage, avoir des communications ciblées pour le porte-à-porte. On commence à offrir des formations pour les trois prochaines années.»

Ce que monsieur Vallières ne dit pas, c'est qu'on va aussi y parler de souveraineté du Québec, parce que c'est le point numéro un du programme du PQ.

Cette formation qu'on souhaite offrir est plutôt de l'endoctrinement. C'est à se demander si ce que les leaders du PQ souhaitent, ce ne sont pas des militants capables d'agir de manière autonome, mais plutôt des drones souverainistes...

samedi 21 novembre 2015

Le 21 novembre 2015

Proverbe/citation du jour
“Combien le train du monde me semble lassant, insipide, banal et stérile !”-Shakespeare


6 types de statut Facebook qu'on devrait interdire immédiatement!
Je suis en panne d'inspiration en ce samedi. 



J'ai tout de même un sujet à vous proposer et je suis convaincu qu'il vous tirera au moins un petit sourire : 6 types de statut Facebook qu'on devrait interdire immédiatement !

  1. Le Récit à Suspense : "Fait chier." "Pourquoi moi !!", "Les journées pareilles, ça me déprime"…
  2. Le Statut Choc : "Direction les urgences", "Je viens de me planter en bagnole"…
  3. Le Message Privé : " Comment c'est possible d'être aussi lâche et insensible ?", "Putain pourquoi les gens parlent toujours derrière mon dos DITES LES CHOSES EN FACE BANDE DE BITCHES"
  4. Le Nettoyeur d'Amis : "Je viens de faire un grand ménage dans ma liste d'amis, si vous lisez ceci, félicitations !"
  5. Le Commentateur Live : "Je vais au lit", "C'est l'heure de prendre une bonne douche", "Faire la lessive, c'est trop chiant"
  6. Le #beaucoup#trop#de#hashtags :" J'adore faire du sport avec vous les filles ! # sport #salledesport #cardio #healthylife #fitness #meufmusclée # jemesuisjamaisaussibiendetoutemavie "

Vous reconnaissez des gens?

Ce que je trouve aussi « gossant », personnellement, ce sont ces personnes qui passent leur temps à afficher des « pensées préfabriquées » tirées du Web.

Cliquez sur le lien plus haut pour lire les détails sur chacun de ces statuts, dans l'article original d'où ils sont tirés.

vendredi 20 novembre 2015

Le 20 novembre 2015

Proverbe/citation du jour
“Ne confondez pas égalité et uniformité.”-Swami Prajñanpada


Une enseignante empêche les petits garçons de jouer avec des legos en forçant les petites filles à le faire
J'ai cru que cette nouvelle était une « joke » en la lisant pour la première fois, mais après quelques vérifications je vous confirme que le tout est véridique. Les informations sont tirées d'un article publié dans le journal Bainbridge Review, le 8 novembre dernier.

Karen Keller, une enseignante de maternelle à l'école Captain Johnson Blakely Elementary de Bainbridge Island, dans l'état de Washington, a pris l'initiative d'interdire aux petits garçons de jouer avec des blocs Lego durant les périodes de 40 minutes de jeux libres dans sa classe. Les petites filles, elles, y avaient accès.

Karen Keller (Source)
La dame, qui enseigne à cette école depuis 2008, était découragée de voir les enfants pratiquer une « auto-ségrégation », les petits garçons préférant les legos et les petits filles, elles, les crayons et le papier, lorsqu'on leur donnait la possibilité de choisir.

Karen Keller croit que la pratique qu'elle a imposé aux enfants permet de combler une disparité dans la perception spatiale et les mathématiques qui sépare les hommes des femmes.

L'enseignante a utilisé des fonds publics, destinés à fournir du matériel à tous les élèves, pour acheter des legos destinés à trois classes, en ne donnant qu'au petites filles le droit de jouer avec.

Ce qui est inquiétant dans cette histoire, c'est que ces pratiques irrationnelles et discriminatoires de l'enseignante se sont déroulées au su et au vu de la direction de l'école.

Jessica Shelton | Bainbridge Island Review
Les genres sont une construction sociale hein??? Personne n'a jamais dit à cette enseignante que peut-être que les petites filles aiment moins jouer avec des blocs que les petits garçons, et ce naturellement?

Suite à la controverse engendrée après la publication de l'article du 8 novembre, la direction de l'école où travaille Karen Keller a annoncé, le 19 novembre, dans le même journal qui a publié le texte, qu'elle mettait un terme à cette pratique.

Combien de personnes aux idées tordues comme cette femme enseignent encore dans des écoles non seulement dans l'état de Washington, mais à travers les États-Unis et aussi chez-nous, au Québec?

Un point à retenir, ce dernier est commun chez tous les gauchistes qui veulent refaire le monde, qu'ils soient pour l'égalité entre les hommes et les femmes, les races, les gays, lesbiennes, transgenres, etc. est que ces gens ne militent pas pour l'égalité des opportunités, mais plutôt pour l'imposition de l'idéologie d'une minorité au peuple entier...

jeudi 19 novembre 2015

Le 19 novembre 2015

Proverbe/citation du jour
“Coup pour coup n'a pas de rancune.”-Proverbe guadeloupéen

Un sacré coup pour la droite?
Si vous l'ignorez encore, votre humble blogueur collabore également à titre de représentant de la droite, dans une arène politique qui se retrouve dans la section « Opinions » du journal régional Graffici.

Chaque mois, j'affronte l'historien Pascal Alain, de Carleton, à propos de divers enjeux. Ce mois-ci, il est question des élections fédérales du 19 octobre dernier. Ont-elles été « Un sacré coup pour la droite »?




À vous de lire et de vous faire une opinion, si le coeur vous en dit! Je vous invite également à faire part de ce que vous en pensez sur le site de Graffici.

mercredi 18 novembre 2015

Le 18 novembre 2015

Proverbe/citation du jour
"La moitié des hommes politiques sont des bons à rien. Les autres sont prêts à tout."-Coluche


Le "Joker" qui veut tuer un Arabe par semaine : un gros show de boucane pour pas grand chose
On a annoncé ce matin l'arrestation de cet individu déguisé en Joker qui menaçait de tuer un Arabe par semaine dans un vidéo publié plus tôt cette semaine sur Internet. Jesse Pelletier fait face à quatre chefs d'accusation dans cette affaire.

J'ai à l'origine placé le vidéo sur Youtube mais il a été retiré suite à une plainte pour "crime haineux" déposée à mon endroit. Le voici à nouveau, cette fois sur Vimeo :
On constate en écoutant le vidéo qu'on n'a pas affaire au crayon le plus aiguisé de la boîte.

Notez le commentaire de la nouvelle de Radio-Canada, « une arme à feu qui pourrait être factice. » Rien qu'à la voir, on sait que c'est un « gun Fisher Price »!!! En plus, on voit plus loin dans le vidéo que le canon est en plastique, de couleur orange (à 1min39).


La police ne fait jamais rien à moitié dans des cas du genre… « Il ne faut pas prendre de chance » qu'on nous dit hein? La police a défoncé la porte de l'appartement qu'occupe l'auteur de ces menaces, Jesse Pelletier, un homme dans la vingtaine souffrant d'une maladie des os qui le limite dans ses déplacements, de même que sa conjointe et leur petite fille de 11 mois.

Chantal Plante, la belle-mère du jeune homme, a été interviewée par Radio X à ce sujet, à travers les jappement d'un chien qu'on entend aussi dans l'audio. Ça ne semble pas voler haut dans cette famille...

Que la police fasse son travail dans cette histoire. Il semble évident que l'individu arrêté n'a pas toute sa tête, mais il a quand même commis un acte criminel.

J'ose espérer que nos forces de l'ordre sauront faire preuve de tout autant d'ardeur face à des individus qui utiliseraient l'Islam pour lancer des menaces de nature similaire.

mardi 17 novembre 2015

Le 17 novembre 2015


Proverbe/citation du jour
“Image, ma seule, mon unique passion.”-Charles Baudelaire


« Kid Kodak Trudeau »
Notre nouveau premier ministre me rappelle par son comportement un certain député du provincial pour qui l'image compte plus que le contenu et les résultats…


























Vous en retrouver seulement 25 ci-haut. Google Image en recense pas mal plus, je me suis contenté des premières en haut de la liste et je les ai copiées directement sur cette page. Je ne voyais pas l'intérêt de télécharger les versions à haute définition...

lundi 16 novembre 2015

Le 16 novembre 2015

Proverbe/citation du jour
« Qui dit un mensonge en dit cent. »-Proverbe français


Keely Mullen, une nouille gauchiste digne de l'ASSÉ
Il n'y a pas qu'au Québec qu'on retrouve des nouilles gauchistes comme celles qui militent pour une organisation comme l'ASSÉ. Chez nos voisins du Sud, des phénomènes du genre existent, Keely Mullen, une militante de la « Million Student March » en est un bel exemple. Voici une entrevue qu'elle a accordé à Neil Cavuto, de Fox News :


Quand Neil Cavuto demande à Keely Mullen où on trouvera l'argent pour financer l'éducation gratuite, le salaire minimum à 15$ pour tout le monde sur les campus et l'annulation des dettes étudiantes, la jeune dame est incapable de proposer une solution, sinon que de «taxer les riches».J'ai l'impression d'entendre une de ces dindes de l'ASSÉ qui déblatéraient des conneries du genre aux médias québécois il n'y a pas si longtemps...


La militante dit provenir d'une famille ouvrière qui bénéficie de programmes gouvernementaux pour payer ses études, écoutez l'extrait à la 5e minute :

“I come from an incredibly working class family, and my family is on numerous forms of government assistance, and is basically scraping by in order to get me through college.”


Keely Mullen MENT. Elle fait elle même partie de ce « 1% » qu'elle dénonce. Des preuves?

Dans son profil sur Shiftgig, elle indique qu'elle a étudié au Francis W. Parker High School de Chicago, une école privée où on charge jusqu'à $34 560 par année en frais de scolarité.

L'activiste étudie en sciences molles (Sciences politiques et communications) à la Northeastern University de Boston. Elle prévoit avoir une dette étudiante de $150 000 à la fin de ses études. Elle aurait pu fréquenter une université moins dispendieuse et située plus près de son Chicago natal…

Son père, Steve Mullen, possède selon le New Boston Post une maison d'une valeur d'un million de dollars dans la région de Chicago. Papa Mullen est professeur à la School of the Art Institute of Chicago et compositeur musical, selon sa biographie accessible sur le site de l'établissement. On constate aussi sur sa page Facebook qu'il a un passé de hippie :

Tel père, telle fille, la pomme ne tombe jamais loin de l'arbre…