mardi 31 mars 2015

Sujets du 31 mars 2015

Proverbe/citation du jour
«La liberté c’est le respect des droits de chacun ; l’ordre c’est le respect des droits de tous.»-Marbeau


Hamzam Chaoui croit que l'Islam est incompatible avec la démocratie? Il n'a donc pas sa place chez nous.
Lundi soir, profitant du fait que j'étais seul au gymnase local, j'en ai profité pour passer du canal des sports écouté par à peu près tout le monde sur place à RDI, afin d'écouter les nouvelles en m'entraînant. Ce que je ne peux faire chez moi puisque je n'ai pas le câble à la maison.

Hamza Chaoui (SRC)


« M. Chaoui croit en la charia dans les pays musulmans. Selon lui, l'islam est incompatible avec la démocratie. Cependant, il affirme qu'il « applique les lois » du Canada et que la charte lui donne le droit de s'exprimer et de critiquer le système.
Hamza Chaoui a des convictions religieuses, certes, mais il affirme ne pas être un fomenteur de tensions sociales. »

Désolé, mais en ce qui me concerne, Hamzam Chaoui n'a pas sa place au Canada. Il prêche sa religion chez nous en ne cachant pas qu'il croit que l'islam est incompatible avec la démocratie, et ce même s'il dit  « appliquer les lois. »
Je suis d'accord avec le fait que Chaoui doit avoir le même droit d'expression que n'importe qui d'entre nous, mais si par ses actions il mine des valeurs fondamentales qui sont les nôtres, il est clair que le Canada n'est pas un pays qui lui convient.
Conséquemment, il a tout intérêt à user d'une autre liberté que nous avons tous, soit celle de déplacement : qu'il aille vivre dans un pays où la charia et l'islam ne se mêlent pas à la démocratie.

lundi 30 mars 2015

Sujets du 30 mars 2015

Proverbe/citation du jour
«La différence entre l'intelligence et l'éducation : l'intelligence fait vivre mieux.»-Charles F. Kettering


« Fuck toute »
Le mouvement de grève étudiante actuelle se résume en ce qui me concerne en quelques images :



Je vais bien entendu me faire une fois encore accuser de beurrer épais et de mettre tout le monde dans le même panier, mais ça ne change rien au fond des choses : combien de centaines d'étudiants parmi ceux qui foutent le bordel actuellement au Québec, non seulement s'endettent, mais font aussi payer les contribuables, pour obtenir des diplômes dans des domaines qui ne leur offrent aucune, sinon très peu, de perspectives d'avenir valables?

J'aime bien celle qui suit, qui date de quelques années déjà mais qui demeure d'actualité :


Avant de protester contre les « riches » et les grandes compagnies, les manifestants devraient se questionner à propos de leurs profs gauchistes qui les « crinquent » tout comme des dirigeants syndicaux et autres baby-boomers, qui profitent à fond du système et qui assurent leur propre confort et leur sécurité en pelletant dans la cour des générations à venir. Les vrais profiteurs du système ne sont peut-être pas ceux qui l'on croit...

dimanche 29 mars 2015

Sujets du 29 mars 2015

Proverbe/citation du jour
«On peut comparer la société à une salle de spectacle ; on n'y est aux loges que parce qu'on paie davantage.»-Rivarol


« Brave New World » vs « 1984 »
Parmi les classiques que j'ai lus depuis l'école secondaire, on retrouve deux ouvrages dressant un portrait dystopique du futur, « Brave New World » (« Le meilleur des mondes ») par Aldous Huxley, et « 1984 », par George Orwell. J'ai lu le premier pour un cours de philosophie au Séminaire Saint-Augustin, en 1988-1989, et le second durant ma deuxième année à l'Université Laval, en 1991-1992.

Je croyais à l'époque que le monde se dirigeait vers « 1984 », mais avec le recul, il est clair que la cage dorée présentée dans l'ouvrage d'Huxley correspond davantage à la réalité, de mon point de vue du moins.

Voici une comparaison des deux ouvrages :



Mon impression personnelle est que bien que les plus gauchistes d'entre nous s'imaginent que le monde à venir est celui décrit à Winston par O'Brien, à savoir une botte écrasant un visage humain, en réalité, la dope, les loisirs et la consommation représentent bien mieux ce qui se produit en réalité.

Lequel des deux représente le mieux le monde actuel? À vous de juger!

samedi 28 mars 2015

Sujets du 28 mars 2015

Proverbe/citation du jour
«Le monde récompense plus souvent les apparences du mérite que le mérite même.»-François de La Rochefoucauld


Qui est le plus victime : Naomie Tremblay-Trudeau, la jeune étudiante frappée par une grenade lacrymogène, ou Charles-Scott Simard (matricule 3143), le policier qui l'a lancée?
À analyser tout ce qui s'écrit et tout ce qui se dit depuis jeudi dernier, concernant cette histoire d'étudiante gauchiste qui a reçu une grenade lacrymogène en pleine gueule, à Québec, je crois qu'on peut en venir à des constats intéressants sur la nature humaine.


Je reçois depuis hier nombre de messages de « haters », qu'ils soient de gauche ou plus modérés. Tous ont en commun de laisser leurs émotions les diriger, alors que dans une situation du genre, la raison devrait être de mise.

Naomie Tremblay-Trudeau
Je l'ai écrit dès le début et je le répète : je plains la pauvre Naomie Tremblay-Trudeau, (une jolie fille en passant, j'espère que la blessure ne laisse pas de marques permanentes), mais je souligne que comme tous les autres jeunes qui participent à de telles manifestations, elle doit être consciente des conséquences néfastes possibles découlant du fait d'aller se planter devant des troupes anti-émeutes lors d'une grève étudiante. 

Naomie Tremblay-Trudeau a dit elle-même en entrevue qu'elle s'est retrouvée « sur la ligne de front ». Désolé ma belle, mais en allant te planter là où tu étais, tu courrais des risques. Tu étais là au mauvais endroit, au mauvais moment, sur la trajectoire d'une grenade lacrymogène. Si tu étais restée à l'arrière, les risques auraient été bien moins grands. T'es adulte? Assume les conséquences de tes gestes ma grande! Cette leçon te coûte cher, alors j'espère qu'elle soit bénéfique, à la fois pour toi et pour tes « camarades de lutte ».

Ce que je trouve le plus dommage, c'est que l'incident de jeudi à Québec est comme un bidon d'essence lancé sur un feu de camp. Ce grenade a attisé un feu qui serait maintenant encore plus difficile à éteindre.

Charles-Scott Simard
En ce qui concerne Charles-Scott Simard, le policier impliqué, dites-vous qu'il est facile de parler en gérant d'estrade et de vouloir le crucifier, or, êtes-vous capable de vous poser sincèrement la question suivante : « Qu'est-ce que j'aurais fait si c'est moi qui avait été dans les culottes de la matricule 3143 de la police de Québec à ce moment? »

Il est facile de blâmer l'homme, de l'accuser de tous les maux du monde et de le traîner dans la bouette, comme c'est le cas sur cette page Facebook, or, si on effectue une recherche à son sujet dans les archives juridiques, on ne découvre rien à son sujet, sinon qu'il a été exonéré dans une affaire remontant à 2006.

Charles-Scott Simard se fait lancer des tomates pourries et du fumier aujourd'hui, mais même s'il était vraiment le pire policier du Québec, il compte parmi un très petit nombre d'individus parmi nous qui foncent la pédale au fond, au risque de leur vie, quand un appel est placé au 911 parce qu'une personne qu'ils ne connaissent même pas est en danger.

La matricule 3143 "tire à bout portant sur nos enfants"???

Si jeudi dernier, Charles-Scott Simard, au lieu de lancer une grenade, avait sauvé d'une mort certaine la vie de la jeune Naomie Tremblay Trudeau en l'extirpant d'un véhicule en flammes ou en arrêtant des individus en train de la violer pour ensuitre la battre et la tuer, on n'écrirait même pas un texte dans une page perdue d'un journal pour lui rendre hommage.

Même s'il est le « pire flic du Québec », je crois que Charles-Scott Simard a droit au bénéfice du doute et mérite un minimum de respect, malgré ce qui est arrivé jeudi dernier, mais c'est trop demander aux gogauches qui veulent sa tête, ces mêmes gogauches qui seraient contents en tabouère si la matricule 3143 sauvait la vie d'un être cher dans d'autres circonstances.


Tactiques et stratégie communistes pour diriger la violence des foules
Le texte qui suit est essentiellement une reprise d'un billet que j'ai écrit en mai 2012, durant la crise étudiante qui se déroulait alors. Compte tenu du contexte présent au Québec, avec les manifestations qui reprennent, en mois de mars 2015, le sujet redevient d'actualité.

Rex Applegate, un vétéran américain de la Seconde Guerre mondiale spécialisé dans le tir et le combat à mains nues, a écrit un livre à l'attention des forces armées américaines qui est devenu un classique dans le genre, «Kill Or Get Killed». Ce qui m'apporte à parler au sujet de ce manuel aujourd'hui, c'est que le chapitre 15 de celui-ci porte sur les tactiques et les stratégies communistes pour diriger la violence des foules («Communist Tactics and Strategy in Directing Mob Violence»).

Si vous comprenez l'anglais, c'est une lecture qui vous permettra de mieux saisir ce qui se passe actuellement dans le conflit étudiant au Québec, car on peut faire des liens directs entre les agissements de divers agitateurs foutant le bordel au Québec en 2012 et aujourd'hui, en 2015, et les actions de militants menés par les communistes (qui camouflaient la plupart du temps leur agenda) lors de manifestations en divers occasions, comme en Colombie en avril 1948, au Venezuela en mai 1958 ou à Okinawa en 1960, lors d'une visite du président Eisenhower, au cours de laquelle les forces américaines appelées à disperser la foule, baïonnette au canon, ont vu de jeunes dames se dénuder la poitrine et provoqué les Marines en leur demandant d'oser se « frotter à elles ».

Les manifestants étudiants de 2015 on maintenant leur martyre.
 À la page 372, on mentionne qu'un jeune militant communiste a déclaré à la presse, lors des événements de 1962 à Caracas, que les communistes auraient souhaité et préféré que les autorités fassent preuve de plus de rigueur lors de la répression afin qu'il en résulte des « martyrs » à la cause.

Les manifestants de 2015 au Québec veulent également des martyrs. Naomie Tremblay-Trudeau en est devenue une jeudi dernier.

Parmi les tactiques employées, on note ce qui suit :
  1. Généralement, il n'y a pas d'actions ouvertes par les communistes, toute l'agitation doit être orchestrée à l'arrière scène, en utilisant des gens non informés, comme des étudiants excités, des adolescents ou des illettrés.
  2. Une situation économique défavorable sera exploitée pour exciter la foule et si aucun incident n'existe encore, il faut en créer un en incluant préférablement un « martyr ».
  3. Dans le but de réduire l'impact des actions "suppressives" de la police, les communistes s'allient avec d'autres groupes qui ont une force politique.
  4. Les communistes ne déplorent pas le bain de sang et la violence, le concept de martyr excitera davantage la foule.
  5. Toute action de foule sera préférablement préparée de manière approfondie à l'avance.
  6. Les actions immédiates seront dirigées sur les forces policières.
  7. Si le parti communiste s'implique ouvertement, il rejettera toute responsabilité en lien avec la violence.
  8. Les communistes ont comme pratique standard d'armer la foule avec des armes non militaires, comme des pierres, des bâtons, des bombes artisanales utilisant des liquides inflammables ou des feux d'artifice par exemple.

Ce que j'ai résumé pour vous ci-haut n'est qu'une infime partie du chapitre du livre de Rex Applegate, chapitre qui s'étend sur 17 pages. En le lisant en détail, je suppose que vous risquez d'en venir à la conclusion que cette vague d'incidents qui touche actuellement le Québec n'est pas le fruit du hasard. Il y a bel et bien présentement au Québec des groupes radicaux qui souhaitent renverser le gouvernement actuel pour imposer leur vision au peuple et qui s'inspirent de ces tactiques et de la stratégie communiste.

Le livre d'Applegate peut être consulté en suivant ce lien via le Web, vu que les pages du document en format .pdf ne correspondent pas à la numérotation des pages du livre en format papier, taper le nombre « 389 » pour accéder à la page 371 du livre original, où débute le 15e chapitre.

Qui plus est, ce manuel vous permettra aussi d'apprendre quelques notions d'autodéfense, ce qui n,a absolument rien de mal, dans un Québec où le gouvernement et la police aiment mieux vous traiter comme victime en arrivant trop tard que de vous laisser la chance de prendre votre destin en main en donnant vous-même à votre agresseur la volée qu'il mérite.

Bonne lecture!

vendredi 27 mars 2015

Sujets du 27 mars 2015

Proverbe/citation du jour
«Il m'arrive de croire que la misère attire la misère et que les gens heureux évitent le malheur des autres.»-August Strindberg


Le budget Leitao et « l'austérité »
Je ne compte pas m'attarder outre mesure au fameux budget d'austérité présenté hier par le ministre des Finances, Carlos Leitao. Mon point de vue demeure exactement le même que celui que j'ai exposé la semaine dernière dans un texte présenté sur le site Web de Graffici


Un extrait ici bas vous donne le ton de mon texte :


«Croyez-vous vraiment qu'en coupant 500 calories sur les 10 000 qu'un obèse morbide consomme quotidiennement, nous allons l'aider à retrouver la santé? NON. Un régime plus drastique est nécessaire pour son bien-être et son retour à un état plus normal, ce n'est rien d'autre que du gros bon sens.
Ce même gros bon sens s'applique à l'obèse qu'est devenu le Québec. La supposée austérité du PLQ dont on parle tant vous déplaît peut-être, mais elle est encore nettement insuffisante pour redresser la grave situation dans laquelle nous nous trouvons.
Je ne pense pas ici uniquement à la Gaspésie, mais au Québec dans son ensemble : notre collectivité vit nettement au-dessus de ses moyens depuis des décennies déjà.»

Je ne vois en rien de l'austérité dans les mesures, tout au plus des mesures cosmétiques pour ralentir les dépenses.





« On avance! On avance! On recule pas! »??? Oui! Mais ça finit par reculer!
Un extrait vidéo d'un affrontement qui a eu lieu hier, à Québec, entre des policiers et des manifestants étudiants, devant l'Assemblée nationale. Ça avance, mais ça finit par reculer!!!

Une jeune fille de 18 ans, Naomie Tremblay-Trudeau, a été blessée au visage lors d'un tir de grenade lacrymogène, maintenant, sa mère dénonce la police.

Photo Le Journal de Québec, Jean-François Desgagnés

Quand tu vas te planter aux devants d'une manifestation dans une contexte comme celui-là, sachant très bien que ça peut dégénérer et que les policiers sont équipés en conséquent, ne viens pas chigner par la suite si tu te fais gazer, si tu es frappé par un projectile de caoutchouc ou si tu manges des coups de matraque.

Naomie Tremblay-Trudeau (source)

Naomie Tremblay-Trudeau dit dans une entrevue accordée à Mario Dumont que le policier l'a DÉLIBÉRÉMENT visée à la figure au lieu de pointer le bas du corps. L'arme utilisée par les forces de l'ordre est une nouveauté, qui lance une grenade lacrymogène en carton. Elle mentionne elle-même être "allée au front".

J'ose espérer que ce qui est arrivé à cette jeune étudiante en sciences humaines, profil "monde et culture", au cégep Garneau, est un bon "wake up call", un "reality check" pour quelques-uns parmi cette bande de jeunes idéalistes qui croient que tout leur est dû et que la société va constamment se plier devant eux : il est fini le temps de la garderie où tout le monde il est beau et tout le monde il est fin!



Et elle braille encore cette chère Camille... Si ç'a brassé, c'est parce qu'on empêchait les manifestants d'aller prendre l'autobus pour quitter... Toujours la faute des autres hein? 









jeudi 26 mars 2015

Sujets du 26 mars 2015

Proverbe/citation du jour
«Le chemin est long du projet à la chose.»-Molière


Cimenterie ou pas en Gaspésie? Pierre Duhamel change d'avis à ce sujet
Je lis ce matin un texte du magazine L'Actualité dans lequel Pierre Duhamel nous apprend qu'il a changé d'idée sur le projet de la cimenterie McInnis, à Port-Daniel : il l'appuie désormais.


Cette cimenterie, c'est un investissement total de 1,2 milliards qui devrait créer un total de 400 emplois directs et indirects, dans une région comme la nôtre, qui en a bien besoin. Ça, c'est le principal argument pour.

De plus, cette cimenterie serait situé près de grands marchés nord-américain et pourrait fournir du ciment qui serait expédié par bateau vers ceux-ci, un autre bon point.

Il y a aussi les arguments contre : la pollution générée par cette usine, de même que le « vol » d'emplois à d'autres cimenteries, qui ne fonctionnent pas à plein régime.

Personnellement, je ne m'oppose pas à un tel projet, en autant d'une part que les risques environnementaux soit acceptables, et de l'autre, que l'usine soit financée à 100% par le secteur privé, sans qu'on vienne piger dans nos poches collectives afin que celle-ci voit le jour.

Quand on sait que des centaines de millions de dollars ont été flambés dans la relance de la Gaspésia, nous avons à mon avis intérêt à être frileux quand on nous parle de grands projets, autant ici en Gaspésie qu'ailleurs au Québec, car il arrive souvent que ce sont les contribuables qui doivent « patcher les trous ».

Un dernier détails à noter : les gens dits « de droite » sont régulièrement critiqués parce qu'ils souhaiteraient supposément qu'on « vole l'argent des poches des petits pour engraisser les riches et les grandes compagnies. »

Ces critiques sont erronées, car les personnes qui les émettent confondent capitalisme (dans le sens prôné par les libertariens) et corporatisme (dans le sens « capitalisme des petits amis). Il y a une grande différence entre les deux. Or, tenter de faire comprendre cela à un gogauche qui passe ses journées à réciter des mantras qui lui sont dictés par ses gourous sans prendre le moindre moment pour réfléchir par lui-même, c'est comme tenter d'apprendre à un cochon comment chanter un grand succès de Pavarotti...

mercredi 25 mars 2015

Sujets du 25 mars 2015

Proverbe/citation du jour
«Qui dit un mensonge en dit cent.»-Proverbe français


Les graffitis incitant au viol de Camille Godbout? Un coup monté de la part de militantes du Comité femmes de l'ASSÉ!
Sur sa page Facebook, le Comité femmes de l'ASSÉ dénonce des graffitis incitant au viol de Camille Godbout, la porte-parole de l'organisation.

Ces graffitis ont été découverts dans les salles de bain des hommes du pavillon de la Faculté de l'aménagement, à l'Université de Montréal :


Voici la déclaration à ce sujet qu'on retrouve sur la page du Comité femmes, de même qu'une capture d'écran de celle-ci :


« Des graffitis faisant la promotion du viol ont été retrouvés dans les salles de bain des hommes du pavillon de la Faculté d'aménagement à l'Université de Montréal. Ces propos visent directement une exécutante de l'ASSÉ qui assure présentement les relations médiatiques de l'organisation. Nous ne savons pas qui les a écrits, mais que ce soient des militants ou pas ne change rien au fait que nous ne pouvons tolérer ce genre de propos sur nos campus étudiants. Ces graffitis s'inscrivent dans un continuum de violences sexistes que les femmes subissent systématiquement. Ce que ces graffitis nous disent, c'est que nous les femmes, nous n'avons pas le droit de nous mêler de politique. Ces propos menaçants visent à instaurer un climat de peur pour nous faire taire et à nous rappeler notre rôle en tant que femmes: être de la chair à canon pour le plaisir des hommes. Nous avons un petit message à ceux qui ont fait cela: vous pensiez provoquer une femme, nous serons des centaines à vous répondre. Une injure à une est une injure à toutes. Féministes, répliquons! »




Tout indique à mon avis qu'il ne s'agit rien d'autre que d'un coup monté par des militantes de l'ASSÉ afin de galvaniser leurs troupes contre les Carrés verts en stimulant la fibre féministe de leurs propres membres.

Le ton du message, les mots employés, le tout est trop « léché ». L'impression que j'ai en lisant ce message est comparable à celle que l'on ressent quand on écoute un Français qui tente de se donner un accent québécois, ça sonne faux!

Notez aussi que le message a été écrit avec soin sur le mur de brique. Il ne s'agit pas d'un texte écrit à la course, par une personne ayant peur de se faire prendre sur le fait.

Qu'en est-il maintenant de la position des étudiants en aménagement de l'Université de Montréal? Sont-ils pour ou contre la grève? Mes recherches à ce sujet n'ont pour le moment rien donné à ce sujet.

Les autorités de l'Université de Montréal on annoncé sur la page du Comité des femmes de l'ASSÉ qu'une enquête à ce sujet sera menée et il y a déjà parmi les militants de l'ASSÉ des personnes qui dénoncent l'implication de la police « fasciste » dans le dossier :


J'ose espérer que des caméras de surveillance vont permettre de découvrir qui a écrit ledit message. Je doute fort qu'il s'agisse d'un étudiant s'opposant à la grève. L'auteur risque bien plus à mon avis d'être un "mangina", un féministe mâle associé au Comité des femmes de l'ASSÉ.

mardi 24 mars 2015

Sujets du 24 mars 2015

Proverbe/citation du jour
« C'est drôle comme les gens qui se croient instruits éprouvent le besoin de faire chier le monde. »-Boris Vian


Camille Godbout, une porte-parole ou un « tape à cassette »?
Camille Godbout est une porte-parole pour l'ASSÉ ou un « tape à cassette » envoyé aux médias pour livrer un message préenregistré?

Camille Godbout (Facebook)

Je vous invite à écouter son entretien avec Myriam Ségal, réalisé sur les ondes du FM 93 à Québec. À maintes reprises, Myriam Ségal lui pose une question, relativement à la présence de manifestants masqués, mais jamais la jeune contestataire ne lui répond.

On note la même chose quand Richard Martineau interviewe Camille Godbout, lui demandant quel est le déficit total du Québec. L'étudiante en grève est incapable de répondre et continue de déblatérer comme si de rien n'était.

Dire que des jeunes ignares de son genre veulent dicter à la société ce qu'elle doit faire…

Pathétique!




Qui a invité Camille Godbout dans une école secondaire?
Sur sa page Facebook personnelle, Camille Godbout, la porte-parole de l'ASSÉ, mentionne qu'elle a été invitée à prendre la parole devant des élèves d'une école secondaire :


De quelle école s'agit-il? Quel enseignant(e) l'a invitée? Quelle est la position de la direction de cette école par rapport à un telle visite?

lundi 23 mars 2015

Sujets du 23 mars 2015

Proverbe/citation du jour
«Il n'y a pas que des salauds au gouvernement, il y a aussi des incompétents.»-Guy Bedos


« La politique pour les nuls »
Une caricature tirée du Nouvelliste


Je n'ai rien à ajouter...



12 inventions russes qui ont changé le monde
Russia Insider dresse une liste de 12 inventions russes qui ont changé le monde:

  1. Les chenilles pour véhicules
  2. Le wagon électrique
  3. Le magnétoscope
  4. La radio
  5. L'hélicoptère
  6. La cellule solaire
  7. Le transformateur
  8. Le yogourt
  9. La télévision
  10. Le craquage du pétrole
  11. Le caoutchouc synthétique
  12. La moissonneuse-batteuse



La paternité de quelques unes de ces inventions est discutable, mais l'article mérite quand même une lecture à mon avis!


dimanche 22 mars 2015

Sujets du 22 mars 2015

Proverbe/citation du jour
« Si tu veux la paix, prépare la guerre .»


Invasions de domicile : la SQ vous suggère d'agir en VICTIMES
On retrouve sur le site de la Sûreté du Québec une série de conseils de prévention relatifs aux invasions de domicile. On y mentionne entre autres divers trucs comme verrouiller les portes et les fenêtres même si on est à la maison et laisser des lumières allumées à l'extérieur, en plus de programmer les numéros d'urgence sur votre téléphone pour rejoindre plus rapidement les services appropriés en cas de besoin.

Ce qui est particulièrement troublant, c'est la partie portant sur les gestes à poser si vous êtes victime d'un tel genre d'agression :

Source : http://www.sq.gouv.qc.ca/prevenir-la-criminalite/fiches-pratiques/violation-domicile-criminalite-sq.jsp


Imaginez la situation : une bande de criminels entre de force chez vous pour vous voler, elle vous sacre un volée, viole votre femme, votre fille, ou même les deux sous vos yeux, et la police vous suggère de garder votre calme, de ne pas résister, et de mémoriser le maximum de détails pour les donner plus tard à la police…

Pendant ce temps, à l'Assemblée nationale, à Québec, les députés votent unanimement en faveur de la motion suivante :

«Que l'Assemblée nationale affirme que l'assouplissement des motifs permettant l'utilisation d'armes à feu pour l'autodéfense, idée avancée par le premier ministre du Canada, n'est pas souhaité par la population québécoise et va à l'encontre de ses valeurs.»

Nos élus provinciaux, qui bénéficient de la protection de constables spéciaux armés, préfèrent que nous soyons des victimes. C'est ça les valeurs québécoises?

La semaine dernière, on a procédé à l'arrestation de trois individus qui ont séquestré une vieille dame de 82 ans, à Hopetown, en 2012. La pauvre dame est demeurée attachée durant deux jours avant qu'on la découvre. Elle n'a jamais pu retourner à la maison après cette agression.

Avec le vieillissement de la population, les agressions du genre risquent d'aller en augmentant, et sur un territoire comme la Gaspésie, le temps de réaction de la police est plus long que dans un grand centre…

Aux "valeurs québécoises" en la matière, je préfère les "valeurs à Harper"!!! Entre vous, moi, et la boîte à bois, si un tel extrême doit être atteint, je préfère nettement l'idée que « Madame P.A. » se retrouve devant un jury de 12 personnes après avoir foutu un coup de .12 dans la face d'un violeur qui l'aurait éventuellement tuée que de la voir être portée par six personnes hors d'une église parce qu'elle a suivi les conseils de la SQ!!!

samedi 21 mars 2015

Sujets du 21 mars 2015

Proverbe/citation du jour
«La chance aide parfois, le travail toujours.»-Proverbe brahman


Collaboration avec Graffici et « En direct de nulle part »
Je suis officiellement devenu hier collaborateur avec l'équipe du journal Graffici, dans un concept qui opposera mensuellement, sur un sujet d'actualité concernant la Gaspésie, une vision de gauche, et une vision de droite.

Pascal Alain verra ses textes publiés le troisième jeudi de chaque mois, tandis que les miens seront publiés le lendemain.

Le premier sujet abordé est l'austérité. Le texte de Pascal Alain peut être lu ici, tandis que le mien peut être lu .

Vous allez remarquer, si cela n'est pas déjà fait, que puisqu'il y a « combat », nous portons tous les deux des gants de boxe et par notre position sur l'image, nous indiquons notre tendance en regardant dans la direction de notre adversaire (moi vers la gauche et Pascal Alain vers la droite). Comme on dit « c'est arrangé avec le gars des vues. »

Mon texte sur l'austérité ici.

Le texte de Pascal Alain sur l'austérité ici.

Si le coeur vous en dit, n'hésitez pas non seulement à commenter, mais aussi à suggérer à l'équipe de rédaction des sujets qui pourraient être abordés.

http://eddnp.net/
Aussi, je suis désormais considéré comme étant collaborateur avec l'équipe de l'émission « En direct de nulle part », y ayant participé à trois reprises depuis le mois de janvier.

Cette semaine, j'aborde la question de Jeff Fillion et sa déclaration sur la Gaspésie, de même que l'histoire de Stephen Harper et des armes à feu.

Il vous est possible d'écouter l'émission via Internet lors d'une première diffusion Web, le vendredi soir, tout comme le lendemain, sur les ondes d'une radio communautaire de la région de Montréal.  Voici divers moyens pour écouter l'émission :

En direct les vendredi soir 20h sur RadioH2O.ca, RadioQuebec.biz VersusRadio.net et sur EDDNP.NET

La samedi soir 22h sur les ondes de CKVL 100,1 FM Montréal

Mardi et Mercredi soir sur CHAI FM Chateauguay 101.9 FM et CFUT Mauricie 91,1 FM

En Rediffusion sur RadionH2O.ca du lundi au vendredi 8h AM et les weekend 11h AM

En diffusion continue 24/7 sur Nowhere Radio via TuneIn: http://tunein.com/radio/Radio-Nowhere-s155503/

Feed podcast via iTunes : https://itunes.apple.com/ca/podcast/radioh2o-en-direct-nulle-part/id471209249?mt=2


Des extraits sont aussi disponibles sur Radio Ego. Deux de mes interventions précédentes à l'émission suivent :



Ici encore, vos suggestions de sujets sont les bienvenues, que ce soit pour cette émission, pour les sujets de débats du Graffici, ou pour mon blog.

vendredi 20 mars 2015

Sujets du 20 mars 2015

Proverbe/citation du jour
«L’erreur est humaine. Persévérer est diabolique.»-Proverbe latin


Pierre Karl Parizeau
Pierre Karl Péladeau a causé un malaise, mercredi dernier, lors d'un débat entre les candidats à la chefferie, qui se déroulait à l'Université Laval, en déclarant que l'immigration est un frein à la souveraineté du Québec.

Pierre Karl Péladeau lors du débat à l'Université Laval (SRC)

Les déboires récents de Pierre Karl Péladeau rappellent ceux d'un certain Jacques Parizeau, lors d'un référendum qui a eu lieu il y a 20 ans déjà :

https://www.youtube.com/watch?v=c2my8ikBQMY
PKP a présenté ses excuses via sa page Facebook hier :


La fusion entre Parizeau et PKP donne un nouveau personnage : Pierre Karl Parizeau!


Si PKP continue à cumuler de la sorte gaffe sur gaffe, je ne serais pas surpris qu'il finisse par se retirer de la course. Je lance une fois de plus l'invitation aux représentants des médias à questionner le « lieutenant » de PKP, Pascal Bérubé, afin qu'il répondre autre chose qu'il n'a aucun commentaire à émettre, relativement aux bourdes du candidat qu'il appuie. Je me ferais une vive joie de le faire, mais le député de Matane-Matapédia Bérubé m'ayant bloqué l'accès de ses comptes Twitter et Facebook, je peux difficilement le rejoindre, en plus du fait qu'en personne, j'en suis rendu à faire l'objet d'une surveillance policière quand je l'approche ou quand j'approche PKP...

jeudi 19 mars 2015

Sujets du 19 mars 2015

Proverbe/citation du jour
«L’argent ne pousse pas sous les arbres.»-Proverbe français


Stephen Harper


Quel politicien provincial soutient les possesseurs d'armes à feu du Québec?
Invité par l'Association des municipalités rurales de la Saskatchewan, jeudi de la semaine dernière, le premier ministre Stephen Harper a déclaré ce qui suit :

«Ma femme vient d'une région rurale où la possession d'armes n'était pas que pour les besoins de la ferme, mais aussi pour assurer un certain niveau de sécurité lorsqu'une assistance policière immédiate n'était pas disponible.»

Je ne suis tellement pas étonné des réactions de la classe politique :

  • «C'est irresponsable de dire aux gens de s'armer pour leur propre protection contre d'autres personnes.» (Thomas Mulcair, NPD)
  • «Cela ne correspond pas à ce qu'est le Canada, à son système de justice et de protection publique. Ce que je vois, à la lecture même de la déclaration, c'est qu'on dirait qu'il est légitime de se faire justice soi-même. » (Jean-Marc Fournier, PLQ)
  • «Au Québec, on a connu le drame de Polytechnique, on est pour le registre des armes à feu et on veut en limiter l'utilisation, il y a un consensus au Québec pour être en désaccord de cette position.» (François Legault, CAQ)

Je ne m'attarde pas aux commentaires d'autres intervenants qu'on peut voir et entendre dans les médias...


Le Vice-Président (M. Ouimet) : Alors, nous allons maintenant procéder à la mise aux voix de la motion présentée conjointement par M. le député de Matane-Matapédia, par M. le député des Chutes-de-la-Chaudière et par Mme la députée de Gouin. La motion se lit comme suit :
«Que l'Assemblée nationale affirme que l'assouplissement des motifs permettant l'utilisation d'armes à feu pour l'autodéfense, idée avancée par le premier ministre du Canada, n'est pas souhaité par la population québécoise et va à l'encontre de ses valeurs.»

Les résultats? Les 109 députés présents ont voté « pour », aucun contre, et personne ne s'est abstenu…

Je répète ici le texte de la motion :

«Que l'Assemblée nationale affirme que l'assouplissement des motifs permettant l'utilisation d'armes à feu pour l'autodéfense, idée avancée par le premier ministre du Canada, n'est pas souhaité par la population québécoise et va à l'encontre de ses valeurs.»

«Pas souhaité par la population québécoise »? Quelles sont les bases sur lesquelles les députés s'appuient pour en arriver à s'exprimer de la sorte?

« Va à l'encontre de ses valeurs »? Quelles sont les valeurs de la populations québécoises à ce sujet?

Selon des données disponibles sur le site de la GRC, en décembre 2014, il y avait un total de 495 537 possesseurs d'un permis d'armes à feu au Québec, 6270 permis par 100 000 habitants. On note aussi en consultant un tableau sur le sujet que cette moyenne est bien plus élevée dans des provinces où les zones rurales, voire même sauvages, sont plus étendues, notamment à Terre-Neuve-et-Labrador (14 249), ou au Yukon (19 698).

Près d'un demi-million de personnes possèdent donc des armes au Québec. On sait qu'au niveau fédéral, les Conservateurs font preuve d'une ouverture à leur endroit, comme pour les autres possesseurs répartis à travers le Canada, mais au niveau provincial, quel politicien soutient les propriétaires d'armes à feu du Québec?

mercredi 18 mars 2015

Sujets du 18 mars 2015

Proverbe/citation du jour
«Le courage croît en osant et la peur en hésitant.»-Proverbe romain


« Je suis Jeff Fillion »
Les propos de Jeff Fillion portant sur la Gaspésie, «La Gaspésie, s'ils n'ont pas de jobs, soit qu'ils déménagent ou ben ils crèveront, c'est-tu assez clair?» vous dérangent?



Je consulte ce matin les résultats d'un sondage mené par Sylvain-Michel Camiré, de Bleu FM. Ils ressemblent à ceci :




74% des quelque 500 répondants souhaitent que l'animateur du réseau NRJ se fasse jeter dehors.

Vous avez le droit de ne pas être d'accord avec les fameux propos de Fillion, mais en quoi croyez-vous que cela vous donne le droit de déterminer qu'il n'a pas le droit de parler ainsi et qu'il devrait même perdre son emploi à cause de ces quelques mots? 

On a ici un autre bel exemple de la situation qui prévaut au Québec : t'as le droit de tout dire si tu penses comme la gang. Cependant, si tu penses le contraire, si ton opinion fait trop de bruit, mais dans le mauvais sens, on va te crucifier!

Combien de ceux qui veulent pendre Jeff Fillion sur la place publique criaient « Je suis Charlie » en janvier dernier?




« Pas question de faire de la pub à Jeff Fillion » ou plutôt « Pas question de se placer dans un situation compromettante »? Pascal Bérubé A PEUR d'affronter l'animateur du réseau NRJ
Pascal Bérubé, le député de Matane-Matapédia, a déclaré au journal L'Information, de Mont-Joli, ne pas vouloir « faire de la pub à Jeff Fillion». Comme on peut le lire :

«  Le député de Matapédia-Matane, Pascal Bérubé, ne croit pas que répondre aux animateurs de Québec qui attaquent la Gaspésie est le meilleur moyen de leur clouer le bec. Interpellé sur son silence à la suite des propos tenus par l'animateur Jeff Fillion sur les ondes d'une station privée de Québec, le député estime que « la façon la plus appropriée de répondre à ce type de propos négatifs et ces préjugés est de travailler quotidiennement et à prouver le contraire par des actions concrètes et positives ». »


Vraiment?


J'ai plutôt l'impression que Bérubé ÉVITE de confronter Jeff Fillion ou Éric Duhaime car il est conscient du fait qu'en agissant de la sorte, il se placerait dans une situation compromettante.

Le député fédéral Jean-François Fortin a eu le courage d'aller en entrevue avec Jeff Fillion pour sa part.

En échangeant avec Fillion, Bérubé sait qu'il se fera questionner sur ses propres actions comme député, une histoire comme celle ayant mené à mon congédiement en novembre 2011, suite à des menaces de sa part, pourrait revenir à la surface. Jeff Fillion lui-même en a fait mention en janvier dernier lors d'une entrevue que j'ai eue avec lui à ce propos, en lien avec la surveillance policière que la SQ a réalisé à mon endroit lorsque Pierre-Karl Péladeau était de passage à Cap-Chat. Vous pouvez entendre l'extrait ici.

En réalité, Pascal Bérubé A PEUR d'affronter Jeff Fillion en ondes! Je serais fort étonné que les médias régionaux, si complaisants à l'endroit du député de Matane-Matapédia, osent le questionner à ce sujet.