samedi 31 janvier 2015

Sujets du 31 janvier 2015

Proverbe/citation du jour
«La démocratie a besoin de soutien, et le meilleur soutien pour une démocratie ne peut venir que d'autres démocraties.»-Benazir Bhutto


L'imam Chaoui n'aura pas son permis, mais on peut lui fournir un billet d'avion aller simple pour ailleurs!
On peut aujourd'hui lire que l'imam Hamza Chaoui n'obtiendra finalement pas son permis pour l'implantation de son centre communautaire islamique dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve, à Montréal. Réal Ménard, qui est maire de cet arrondissement, a même annoncé à l'avance qu'il refuserait d'en émettre un, et ce même si l'imam n'en avait même pas encore fait la demande, et ce pour des raisons officielles de sécurité, en ajoutant que les lieux de culte ne sont pas permis dans le secteur.

Hamza Chaoui (Facebook)


Pour sa part, le maire de Montréal, Denis Coderre, a donné son appui à la démarche de Réal Ménard, en précisant qu’il s’agit d’un cas de sécurité publique et d’ordre public, et non de liberté d’expression.

Un extrait d'une de ses déclarations (source)

Hamza Chaoui est connu pour ses positions radicales, Poste de veille a déjà écrit à son sujet dans le passé, en se référant notamment à une déclaration de l'imam via son compte Facebook, l'extrait, que je reproduis ici, en long, mais il nous donne une très bonne idée sur le personnage. Les passages en gras sont mon oeuvre. Il a déclaré, le 18 février 2014 :



Important à lire : Article de la semaine : Le jugement de la démocratie en islam.
Le principe de la démocratie, que plusieurs ont levé son drapeau en pensant que ce système présente l’avenir de notre communauté, et que cette idéologie est compatible et adaptable à cent pour cent à l’islam, cela est complètement incorrect car la législation islamique et la démocratie sont sur deux lignes en parallèle qui ne seront jamais en intersection, et pour prouver cette différence, je me base sur 4 points :

Premièrement : D’abord la démocratie n’est pas un mot arabe, par contre ce mot est d’origine grec, qui se compose de deux parties Dêmos, qui signifie « peuple » et krátia, qui signifie « pouvoir », ou « le gouvernement », Donc si on fait jumeler les deux parties citées précédemment, la démocratie va signifier le pouvoir du peuple, ou bien la souveraineté du peuple.

Deuxièmement : La démocratie est un système qui vient totalement à l’encontre des principes islamiques, car ce système rend le pouvoir de législation au peuple ou aux gens qui le remplacent comme les membres du parlement, puis l’exécution se fait en fin de compte par l’arbitrage de la majorité, pas par le consensus et l’unanimité des gens, alors qu’en islam ce n’est pas le peuple qui juge, gouverne, décide et commande etc.

Mais Dieu — Exalté soit-Il — uniquement est le seul qui lui revient le pouvoir, le jugement, la gouvernance et le commandement.

Allah dit dans le sens : Le jugement appartient à Allah, le Très-Haut, le Très Grand”.

Et Allah dit dans le sens aussi : Le pouvoir n'appartient qu'Allah. Il vous a commandé de n'adorer que Lui. Telle est la religion droite; mais la plupart des gens ne savent pas.

Allah dit dans le sens : 8. Allah n'est-Il pas le plus sage des Juges ?

Allah dit dans le sens : Il n'associe personne à Son commandement.

Allah dit dans le sens : 50. Est-ce donc le jugement du temps de l'Ignorance qu'ils cherchent ? Qu'y a-t-il de meilleur qu'Allah, en matière de jugement pour des gens qui ont une foi ferme ?

Et Allah exalté soit-il est le créateur de l’univers et des êtres humains, et c’est lui exalté soit-il qui connait ce qui est bon ou mauvais comme jugement pour les créatures, car les gens se différent entre eux dans plusieurs côtés dont : le côté moral et traditionnel, en plus les gens ignorent ce qui est bon pour eux donc comment ils vont arriver à connaitre ce qui est bon pour les autres, donc les sociétés qui ont été géré et jugé par un peuple dans les législations et les lois n’ont pas été marqué qu’avec le ravage, les corruptions, et les mauvaises éthiques, en plus, ce système est transformé dans plusieurs pays à une image qui n’a aucune réalité, c’est juste des logos qui ont tromper les gens.

Comme d’ailleurs en France.

Troisièmement : Plusieurs gens croient que la démocratie signifie la liberté, et cela est faux malgré que la liberté est parmi les produits de la démocratie, mais pour eux la liberté signifie : la liberté de croyance, liberté du ravage morale, liberté d’expression.

L’affaire est arrivée à insulter les religions, les prophètes, le coran et les compagnons en raison que c’est juste une liberté d’expression, et ils ont permis aux femmes de sortir moitié déshabillées ou moitié nues en raison de liberté, mais pourquoi ils ont interdits le voile si eux ils disent que c’est une liberté et comme j’ai dit précédemment que ce principe est transformé dans plusieurs pays à une image qui n’a aucune réalité, donc la démocratie est un mensonge qui est loin de la loyauté et du respect de la liberté.

Quatrièmement : plusieurs gens croient que la démocratie est équivalente à la Shûrâ en islam et cela est faut aussi pour deux raisons :

Première raison : c’est que La Shûrâ est applicable dans le cas où il y a des nouveautés qu’on ne peut pas les jugés avec une façon directe par le coran et la Sounna du prophète, car il n’y a pas un texte clair dans ce point, par contre la souveraineté du peuple discute dans tous les points qui ont été déjà jugés par la religion, pour cela, ils sont arrivés à refuser l’interdiction de l’illicite , et ils interdissent ce qu’Allah a permis et ce qu’Allah a ordonné de faire, à titre d’exemple, la vente de l’alcool dans les pays islamiques, les jeux à hasard ainsi que l’utilisation de l’usure pour plusieurs raisons, ces interdictions ne sont pas validées qu’ à grâce à ce principe qu’on l’appelle la démocratie.

Deuxième raison : le Conseil ou le comité de Shûrâ islamique est composé des gens de science ou des savants musulmans de haut niveau, de confiance, de justice et de piété qui connaissent bien les différents domaines de la religion dont : le dogme et la jurisprudence , c’est-à-dire que le comité de Shûrâ islamique ne consulte jamais et ne se compose jamais d’un fou ou d’un mécréant ou bien d’un homo sexuel ou d’un athée qui affirme l’inexistence d’Allah, par contre les différents comités démocratiques ne donnent aucune importance à ce qui a été cité précédemment, pour cela, on peut trouver dans ces comités, des mécréants et des athées qui gèrent ces derniers.

Allah le sait mieux.

J’implore Allah qu’il nous préserve des lois de mécréance.

Hamza Chaoui


L'imam Hamza Chaoui affirme donc assez clairement qu'il est contre notre mode de démocratie et qu'il souhaite un gouvernement islamique d'où seraient exclus les « mécréants » (c'est-à-dire tous ceux qui ne sont pas musulman) en mentionnant aussi les femmes, les athées et les homosexuels.

Ce même individu veut maintenant créer un centre islamique pour prêcher ses idées? Nous devons lui opposer un non catégorique à ce sujet et demeurer fermes. Notez bien que je ne prône pas l'utilisation de la violence envers les individus de son genre, mais je crois que ce genre de personnage n'a tout simplement pas sa place dans notre société. Tout ce que Hamza Chaoui mérite à mon avis, c'est un billet d'avion en aller simple vers un pays où ses idées sont acceptées.

On me demandera pourquoi, libertarien que je suis, j'en viens à une telle conclusion face à cet imam, alors que je prône la liberté d'expression pour tous. Ma réponse est simple : on a ici affaire à un individu qui nie les fondements mêmes de cette liberté, de même que nos institutions.

Quand une personne souhaite imposer un régime (ici une théocratie) dans laquelle les droits fondamentaux de milliers d'individus vont être bafoués, je crois que nous devons clairement faire savoir que nous ne sommes pas en accord avec cet individu.

Hamza Chaoui n'a pas sa place chez nous, alors « DEHORS! »

vendredi 30 janvier 2015

Sujets du 30 janvier 2015

Proverbe/citation du jour
«Le bonheur est une joie secrète qui se vit comme en songe.»-Robert Lalonde


« Le plus court conte de fées du monde » et le mythe du « bon gars »
Il y a quelques jours, j'ai vu ce qui suit circuler sur Internet et ça m'a fait rire un bon coup, alors je partage aujourd'hui avec vous, en offrant aussi une traduction pour les personnes qui ne comprennent pas l'anglais :


LE PLUS COURT CONTE DE FÉES DU MONDE

Il était une fois un gars qui a demandé à une fille : « Veux-tu me marier? »

La fille a répondu : « Non! »

Et le gars vécu par la suite heureux jusqu'à la fin de ses jours, se promenant en moto, allant pêcher et chasser, jouant au golf, buvant de la bière et du scotch, ayant de l'argent en banque, laissant le siège de la toilette levé et pétant comme bon lui semblait quand il en avait envie.

FIN



Je m'y attendais : après la publication de cette image sur mon mur Facebook personnel, une "justicière sociale" m'a vite accusé d'être insignifiant, provocateur et "bouché d'esprit". La dame en question n'est vraiment pas le genre que je demanderais en mariage car il est clair que s'en suivrait une vie misérable si elle disait oui!

Cela me porte aussi à également m'arrêter au « mythe du bon gars ».

On dit souvent que les femmes préfèrent les « bad boys » et que le « bon gars » perd toujours. Ce n'est pas toujours vrai car on peut mettre les bon gars dans deux catégories distinctes et l'une des deux peut réussir beaucoup mieux que les bad boys auprès de la gente féminine.

Les « bon gars » ont tous comme caractéristiques d'être gentils, respectueux, attentifs aux besoins des autres. Certains bons gars deviennent dépressifs et ont une vie de misère, alors que d'autres sont heureux et réussissent. Qu'est-ce qui fait la différence entre ces deux états?

La réponse est simple : le fait de faire passer ses besoins personnels AVANT ou APRÈS ceux des autres.

Le bon gars qui voit à ses bonheur avant celui des autres n'est pas obligatoirement un égoïste qui ne pense qu'à lui-même, et ce même s'il se fera invariablement accuser d'être ainsi. En s'assurant de son propre bien-être avant de voir à celui des autres, il crée des conditions propices à sa réussite, autant sur les plans physique et mental, que professionnel et social.

Le bon gars qui fait toujours passer les autres avant lui-même risque de vivre tout le contraire.


Dans une société où tout joue contre lui, autant dans le milieu scolaire qu'au travail, face au système de justice, un homme a tout intérêt à d'abord s'assurer de son propre bonheur avant de voir à celui des autres.

Le gars qui se fait dire « non » dans le conte de fées ci-haut en est un bon exemple!

jeudi 29 janvier 2015

Sujets du 29 janvier 2015

Proverbe/citation du jour
«Avant les médias, il y avait une limite physique à l’espace qu’une personne pouvait occuper toute seule.»-Andy Warhol


Peut-on croire les médias?
Afin d'en apprendre davantage sur le monde qui nous entoure, je m'abreuve à une multitude de sources, que ce soit via Internet, grâce à Youtube, à Wikipedia, et à une multitude d'autres sites, mais aussi par des moyens classiques, que ce soit des livres, des journaux ou des magazines.

Même si je suis athée, je consulte régulièrement le magazine « Réveillez-vous! » des Témoins de Jéhovah. Pourquoi donc? Parce qu'on y trouve des articles qui, même s'ils font référence à la Bible ou à Dieu, s'approchent de l'objectivité journalistique bien plus que ce que ce avec quoi on nous bombarde au quotidien dans les « nouvelles ».

Dans l'édition du magazine de décembre 2013, on retrouve un excellent article intitulé « Peut-on croire les médias? » amenant de bonnes pistes de réflexion à leur sujet.


Si j'étais encore enseignant, j'utiliserais cet article en classe, non pas pour ses références religieuses, mais parce qu'il propose un bon questionnement au lecteur face aux médias et aux facteurs qui influencent ce qu'on nous propose, à savoir :

  • Les grandes entreprises
  • Les gouvernements
  • La publicité
  • La malhonnêteté
  • L'interprétation
  • Les omissions
  • La concurrence
  • Les erreurs
  • Les idées fausses

Il est essentiel selon moi que dans le cadre scolaire, on sensibilise les jeunes à constamment cultiver un doute raisonnable quant à tout contenu qu'on leur propose, que ce soit sur Internet, à la télé, à la radio ou dans les médias imprimés. Le programme a peut-être changé, je n'ai pas travaillé à titre d'enseignant depuis 2006, mais à ma connaissance, ce questionnement auquel je fais référence n'existait que dans les programmes de française de secondaire IV et de secondaire V à l'époque. Si un lecteur ou une lectrice peut nous mettre à jour à ce sujet, ses commentaires sont les bienvenus!

mercredi 28 janvier 2015

Sujets du 28 janvier 2015

Proverbe/citation du jour
"La loi de la majorité n'est pas toujours synonyme de démocratie, de liberté et d'égalité; parfois, elle est synonyme de tyrannie, d'asservissement et de discrimination." -Amin Maalouf


Une carte du monde basée sur la population de chaque pays
Vous avez déjà une bonne idée de ce à quoi le monde ressemble :


Voici maintenant une carte du monde où les pays sont représentés en fonction de leur population. Cette carte a été créée par un utilisateur de Reddit surnommé TeaDranks. Les pays de moins de 250 000 habitants, comme l'Islande (56 000) n'apparaissent pas sur la carte :


Voici finalement une première version de la carte, créée par le même utilisateur, il y a 10 ans.


Intéressant n'est-ce pas?

Prenez en considération la surface physique occupée par le Canada et toutes les ressources qu'il contient, versus la petitesse de sa population. Dites-vous, en comparant avec d'autres pays plus petits, mais bien plus populeux, que des yeux envieux sont tournés vers nous. Que se passerait-il si une puissance étrangère envahissait notre pays pour ses ressources?

Souverainistes, ne vous inquiétez pas, si le Québec devient un pays, la Milice patriotique québécoise va nous sauver! Cliquez sur le lien sous l'image pour la voir à l'oeuvre, "le dernier argument du peuple"!!!

https://www.youtube.com/watch?v=o0l3E8_FuFc

mardi 27 janvier 2015

Sujets du 27 janvier 2015

Proverbe/citation du jour
«Une image vaut mille mots.»-Confucius


Le journalisme à son meilleur!
Le journalisme à son meilleur! Une seule photo, trois interprétations différentes :


À partir de la gauche, on décrit l'image comme étant une bombe russe en Ukraine, ensuite une bombe ukrainienne en Russie, puis une bombe israélienne à Gaza.

On n'a pas besoin de sortir du Québec pour découvrir des stupidités du genre!

lundi 26 janvier 2015

Sujets du 26 janvier 2015

Proverbe/citation du jour
“En général, la mort fait que l'on devient plus attentif à la vie.”-Paulo Coelho


Les messages publicitaires sur le site du Nécrologue « en arrachent »
C'est une habitude que j'ai prise plus jeune, je devais avoir à peine 10 ou 12 ans et je commençais à lire le journal « comme les grands », que de consulter la chronique nécrologique de divers médias. L'avènement d'Internet a rendu la chose encore plus aisée, nous permettant même de consulter des archives en ligne ou d'envoyer un message de condoléances quand une famille vit un deuil.

Les avis de décès nous permettent d'en apprendre plus que l'on ne pourrait le penser de prime abord au sujet d'une société.

On remarque par exemple que lorsque la grippe frappe, on voit plus de visages de personnes âgées durant une vague de grippe, parfois même plusieurs personnes âgées d'un même centre d'accueil en l'espace de quelques jours.

Aussi, on constate que lorsque la personne décédée est un homme plus jeune, la cause du décès est souvent un suicide, indiqué subtilement par un don à un centre de prévention, ou bien un accident de la route.

Tout ça pour vous dire aujourd'hui que je trouve que les messages publicitaires sur le site du « Nécrologue » en arrachent à mon avis, et pas à peu près. Vous voulez des exemples?

Je ne consulte pas ce site pour des vidéos en streaming...

ni pour acheter des souliers...

ni pour rencontre l'âme soeur...

ni pour en apprendre plus sur les transactions d'affaires...


Le pire du pire est l'annonce d'un site de rencontre pour de jolies asiatiques. Croyez-moi, les belles jeunes dames qu'on y aperçoit me donnent envie de faire ma part pour repeupler le Québec et en diversifier le pool génétique, mais plus sérieusement, est-ce qu'une annonce du genre est appropriée sur un site consacré aux avis de décès?

Je suppose que Le Nécrologue travaille en collaboration avec d'autres sites du Web et que des cookies déterminent potentiellement l'annonce qui apparaît selon l'usager de l'ordinateur qui y navique, mais n'empêche, c'est pas fort pas fort...

dimanche 25 janvier 2015

Sujets du 25 janvier 2015

Proverbe/citation du jour
«L'envie qui parle et qui crie est toujours maladroite ; c'est l'envie qui se tait qu'on doit craindre.»-Rivarol


Pour un rare fois, Buzz Bonin et moi sommes sur la même longueur d'ondes, et ce à propos de PKP et du PQ
Retenez-la bien celle-là : pour une rare fois, je suis entièrement d'accord avec Matthieu « Buzz » Bonin sur un sujet, à savoir PKP et le PQ.

Le blogueur a récemment publié un vidéo où on peut voir Pierre Karl Péladeau se tenant debout sur un « pickup », s'adressant aux employés d'une fonderie de Saint-Jérôme, en mentionnant au passage la présence sur place des caméras de TVA :

Buzz Bonin en dit ceci, notez le bout en caractères gras, c'est moi qui le marque ainsi :

Je n’ai jamais entendu AUTANT de longues phrases vides qui ne veulent ABSOLUMENT rien dire ! On dirait un exposé oral de quatrième année fait par Tristan. Vous savez ? Tristan ! Le dude qui collait ses crottes de nez sous son pupitre…
On atteint finalement l’apogée de la connerie lorsque PKP commence à déconner sur le fait que TVA est là par hasard… il en rit même, entrainant des rires de la foule. Esti. Je l’ai dit et je le redis : mettre au pouvoir un homme qui possède près de la moitié des parts de marché en ce qui concerne l’écoute télévisuelle serait probablement l’une des plus grandes catastrophes que le Québec pourrait connaitre ! Comment pouvons-nous concevoir que de mettre au pouvoir un homme qui, en un claquement de doigts, obtient les kodaks de son propre réseau de nouvelles serait une bonne idée ?
Prenez le temps d’analyser ce qu’il dit. Prenez le temps, de constater à quel point c’est vide et dangereux. By the way mon PK, si tu tiens tant à sauver cette usine, achète-là donc.

Bravo à toi Buzz pour cette analyse de la situation, tu remontes de beaucoup dans mon estime!

Le billet complet de Buzz Bonin se trouve ici.



samedi 24 janvier 2015

Sujets du 24 janvier 2015

Proverbe/citation du jour
«Écoute avant de parler, mâche avant d’avaler.»-Proverbe éthiopien


Quelques entrevues à écouter
Le battage médiatique entourant la filature que la SQ a réalisée à mon endroit le 16 janvier dernier a pris de l'ampleur, surtout après que la journaliste Johanne Fournier, du Soleil, eut écrit un article à mon sujet, un article accompagné d'une photo d'un choix douteux, à mon avis.

Heureusement, d'autres médias ont pris une approche différente du sensationnalisme et retenu ce qui me semble essentiel dans cette histoire, à savoir que l'on m'a simplement empêché de remettre à Pierre Karl Péladeau un document compromettant à propos de son lieutenant de campagne, Pascal Bérubé.


J'ai pu m'exprimer dans quatre entrevues radiophoniques depuis jeudi matin :


La troisième et la quatrième entrevues devraient bientôt être disponibles sur Radio Ego si vous souhaitez les écouter.

Je note aussi que suite à mon intervention sur CIEL FM, Louis Deschênes a déclaré en ondes qu'il a lui aussi subi la « médecine » de Pascal Bérubé. D'autres représentants des médias vont peut-être agir dans le même sens, qui sait.

Chose sûre, Pascal Bérubé, PKP et le PQ demeurent silencieux sur cette histoire. Si on les questionne à ce sujet, j'ai bien hâte d'entendre leurs réponses.


vendredi 23 janvier 2015

Sujets du 23 janvier 2015

Proverbe/citation du jour
«La calomnie est en politique moins gênante que la manifestation de la vérité.»-Charles Péguy


La fameuse photo de P.A. avec un revolver en main vous fait-elle peur?
La tourmente que je traverse depuis quelques jours repose essentiellement sur une image : celle où on peut me voir avec un revolver en main. Que la journaliste Johanne Fournier écrive un article au sujet d'une potentielle filature de ma personne lors du passage de PKP et de Pascal Bérubé à Cap-Chat est une chose, mais qu'on salisse mon image personnelle avec une image qui me semble absolument hors contexte en est une autre.

Je note aussi que la journaliste écrit que je calomnie Pascal Bérubé. Je cite ici son article :

« L'homme, connu pour ses positions libertariennes et adepte des armes à feu, tient des propos souvent fort calomniants sur Pascal Bérubé, qu'il traite de «guidoune», que ce soit sur son blogue ou sur sa page Facebook. »

« Calomnier », moi? La calomnie, selon Wikipedia, est :


Il reste à déterminer si ce que j'ai écrit dans plusieurs billets au sujet du député Bérubé et du PQ est vraiment du mensonge, de la calomnie ou de la diffamation. Je ne crois pas que ce soit le cas.

Maintenant, que dire de la photo accompagnant l'article? Les gens qui me connaissent bien, parce que j'habite un petit milieu, sont peu enclins à avoir peur de moi en voyant l'image. Or, qu'en est-il du plus vaste public de La Presse ou du Soleil? Quelle est la réaction du quidam de Montréal ou de Québec qui me voit ainsi? Je ne crois pas du tout que cela produira un rire amical, comme c'est le cas quand je croise le commis du dépanneur du coin ou une dame dans un centre d'achat local.



Cette photo, je l'ai mise en ligne le 24 août dernier, le jour où j'ai acheté des actions de la compagnie Smith & Wesson pour mon fonds de pension personnel, la voici, dans le contexte original, avec le texte qui l'accompagnait alors, où je parle de Victor Kiam et des rasoirs Remington :


En quoi cette photo est-elle pertinente pour accompagner l'article portant sur mon histoire de vendredi de la semaine dernière?

Je le rappelle : je me suis rendu sur place pacifiquement, sans la moindre arme, mes échanges avec les policiers ont été courtois, et j'ai quitté calmement les lieux.

Quel est le rapport que cette photographie sur mes activités de tir peut bien avoir avec mon interception par la SQ alors que je n'étais pas armé, dans un contexte où le terrorisme frappe partout dans le monde?

Je conclue ce billet en notant que plusieurs Internautes jugent sévèrement la journaliste Johanne Fournier quand à son choix d'image pour accompagner son article. Je suis en réflexion présentement sur la suite que je dois accorder à ce sujet.

jeudi 22 janvier 2015

Sujets du 22 janvier 2015

Proverbe/citation du jour
«Deux demi-vérités ne font pas une vérité.»-Multatuli


Un bon sujet de réflexion en ce jour
La parution d'un article de Johanne Fournier portant sur mon histoire de vendredi dernier fait réagir. C'était prévisible.

J'estime que la journaliste de Matane y a été fort en choisissant parmi toutes les photographies disponibles sur ma page Facebook celle où on me voit avec dans les mains mon revolver Smith & Wesson, un modèle 66B. Tout me porte à croire que par son article, elle cherche à créer un effet-choc sans s'arrêter à ce qui me semble le plus important dans cette histoire, à savoir la liberté de parole au Québec, et le fait que des politiciens et autres puissants agissent de manière à faire taire toute opinion dissidente.


Je reviendrai sur le sujet plus tard, chers lecteurs et chères lectrices. Vous pouvez entre temps consulter mes billets antérieurs sur vous voulez plus de détails sur l'histoire.

Concernant la photo accompagnant l'article dans Le Soleil, il s'agit d'une capture de webcam que j'ai affichée sur ma page Facebook il y a quelques mois, le jour où j'ai acheté des actions de la compagnie Smith & Wesson pour mon fond de pension en mentionnant, comme le faisait Victor Kiam, dans les messages publicitaires de la compagnie de rasoirs électriques Remington, qu'il a tellement aimé le sien qu'il a acheté la compagnie , certains parmi vous s'en souviennent peut-être.

mercredi 21 janvier 2015

Sujets du 21 janvier 2015

Proverbe/citation du jour
«Écrire proprement sa langue est une des formes du patriotisme.»-Lucie Delarue-Mardrus


Le fleurdelisé, un drapeau « volé » par les souverainistes, qui souvent ne parlent et n'écrivent même pas bien leur français
Le fleurdelisé vit aujourd'hui son 67e anniversaire. En effet, c'est le 21 janvier 1948 que pour la première fois, le fleudelisé a été hissé à l'Assemblée nationale du Québec. Pour plus de détails à ce sujet, je vous invite à lire un texte de Jean-François Veilleux portant sur le sujet, intitulé « 10 choses à savoir sur le drapeau du Québec », que vous retrouverez sur le site Le Québécois du Réseau de résistance du Québécois. Je concède à l'auteur que son texte sur le sujet est objectif, raison pour laquelle je vous le suggère ici.

Pour P.A. Beaulieu, dans le contexte actuel au Québec, la fleur de lys devrait être remplacée par autre chose, ça pourrait même ressembler à ceci :



Pourquoi?

Le drapeau du Québec est « notre » drapeau n'est-ce pas? Je suis d'accord sur ce point. C'est aussi mon drapeau, j'en ai même un, le plus grand de tous ceux que je possède, que j'ai acheté dans une vente de garage, à Cap-Rouge, alors que j'étais encore étudiant en secondaire V, au printemps 1988. J'ai de la difficulté à le mettre en valeur. Pourquoi donc?

Tout simplement parce que les souverainistes et les indépendantistes nous ont depuis longtemps volé ledit drapeau. Je me vois mal faire flotter le mien, « anti-souverainiste » et « anti-indépendantiste » que je suis.

Vous l'ignorez probablement pour la plupart, mais mon engagement politique a débuté alors que je fréquentais encore le primaire, à l'école Champagnat de Sainte-Anne-des-Monts, que j'ai fréquentée pour la cinquième et ma sixième année, au début des années 1980. La direction et le personnel de l'école, souverainistes à l'os, on lancé l'idée d'un « salut au drapeau ». Vous aurez des détails sur cette période de ma vie ici, dans un billet que j'ai écrit le 19 février 2012. Vous pourrez aussi mieux saisir pourquoi je m'oppose à la souveraineté du Québec, du moins de la manière qu'on nous la propose en ce moment.

Je me permets même d'ajouter que ti-cul de 12 ans que j'étais, j'ai été directement au bureau de la direction de l'école pour demander une copie supplémentaire du document sur le salut au drapeau, une copie que mes parents ont fait par la suite parvenir à un député libéral de l'Assemblée nationale, à Québec, et que le gouvernement péquiste d'alors a été questionné à ce sujet. Nous n'en avons plus entendu parler par la suite dans notre école. J'ai moi-même été prof de 1994 à 2006 et je tiens à le répéter une fois encore : nos écoles ne doivent pas être un lieu d'endoctrinement politique, et jamais je ne tolérerai qu'un politicien en exercice chanter sa salade à des enfants qui ne sont pas encore en âge de voter, quelle que soit sa tendance, même fédéraliste!

J'ai beau avoir ben ben de la misère avec les souverainistes et les indépendantistes, mais je leur concède un point quand ils n'accaparent pas un symbole propre à tous les Québecois, quelle que soit leur opinion politique, quand ils affichent leurs couleurs.

Je me souviens qu'il n'y a pas si longtemps encore, Patrick Bourgeois, du Réseau de résistance du Québecois, faisait flotter devant sa maison, dans le secteur de l'Anse, à Sainte-Anne-des-Monts, un drapeau des patriotes comme celui qui suit :


J'ai quelque part dans mes archives photographiques une photo de celui qui flottait chez Bourgeois, mais je n'arrive pas à la trouver, c'est la raison pour laquelle vous voyez ici un exemple générique. Je concède au leader du RRQ qu'il adopte des couleurs représentatives et c'est à son honneur.

Attendez-vous à ce que P.A. Beaulieu, qu'il habite à Sainte-Anne-des-Monts ou ailleurs, fasse aussi flotter devant sa chaumière le drapeau suivant :

« Ne me marche pas dessus! » Vous pouvez cliquer ici pour plus de détails.
À mon avis, le nationalisme passe bien plus par la maîtrise de la langue que par un drapeau. J'ai choisi la citation du jour en fonction : « Écrire proprement sa langue est une des formes du patriotisme. »-Lucie Delarue-Mardrus

Je serais curieux d'entendre les Patrick Bourgeois, Pierre Karl Péladeau et Pascal Bérubé de ce monde sur la question de la piètre qualité de la langue française au Québec. Pourquoi celle-ci est-elle si pourrie?

Dans le cas de Bourgeois, je le lui concède, sa plume va bien au-delà de la mienne, mais dans le cas de Bérubé, ça fait pitié, un autre bel exemple ici bas :


Visitez la page Facebook du député, consultez son compte Twitter, et vous allez en voir des fautes d'orthographe...

Je trouve pathétique le fait que Pascal Bérubé, malgré le fait que son père était enseignant, que lui même a étudié en éducation, et qu'en plus il fasse la promotion du français et qu'il veule la souveraineté du Québec, ne soit pas foutu d'écrire dans un français convenable, et cet exemple ci-haut n'en est qu'un parmi tant d'autres. Ce sont des erreurs qu'un enfant du début du secondaire pourrait éviter en plus!

Je me suis moi-même fait reprocher à quelques reprises de ne pas avoir un français de meilleure qualité, et ce malgré ma formation à titre d'enseignant du français langue maternelle au niveau secondaire. J'en conviens, je ne suis pas "le top" mais je peux vous affirmer que mon niveau de français est déjà de loin meilleur que celui de plusieurs des enseignants du réseau scolaire québécois.

Tandis que j'y suis, voici une version numérisée de la lettre que le CÉFRANC m'a fait parvenir, suite aux tests sur la qualité de mon français à titre d'enseignant, à Montréal, en 1997.


Je ne suis pas si hot que ça en français, mais je pense torcher une couple de souverainistes défenseurs de la langue française malgré tout...

Bonne journée mesdames et messieurs!

mardi 20 janvier 2015

Sujets du 20 janvier 2015

Proverbe/citation du jour
« It is interesting that we are asked to NOT judge all Muslims by the actions of a few lunatics. Too bad gun owners can't get same judgement. »-Travis Tritt


Des musulmans et des propriétaires d'armes à feu
Le chanteur country Travis Tritt a émis via son compte Twitter, le 8 janvier dernier, une remarque fort pertinente, en comparant le traitement réservé à deux groupes distincts d'individus par les élites bien-pensantes de gauche dans notre société, à savoir les musulmans d'une part, et les propriétaires d'armes à feu de l'autre :


Grosso modo, Tritt écrit ci-haut : « Il est intéressant de noter qu'on nous demande de ne pas juger tous les musulmans en fonction des agissement d'une poignée de lunatiques. Il est dommage quel les propriétaires d'armes à feu n'aient pas droit au même jugement. »

Je lève mon chapeau de cowboy en hommage à Travis Tritt ce matin!


 
Documentaire du jour : « KINGDOM of ICE: The Terrible Arctic Voyage Sir John Franklin »
Un documentaire d'une durée de 97 minutes portant sur le dernier voyage dans l'Arctique de Sir John Franklin, qui a mené à sa part et à celle de ses 128 hommes d'équipage et de ses deux bateaux, l'Erebus et le Terror.

Le point intéressant à retenir de ce documentaire est la partie portant sur les expéditions de Roald Amundsen, qui au lieu d'adopter l'approche des Britanniques, a préféré copier le mode de vie des Inuits, regardés de haut par les Européens, mais qui ont survécu des milliers d'années dans cet environnement hostile et qui y ont survécu.

lundi 19 janvier 2015

Sujets du 19 janvier 2015

Proverbe/citation du jour
«Voir, entendre, toucher, sont des miracles et chaque partie et chaque particule de moi-même est un miracle.»-Walt Whitman


De l'attention whorism à son meilleur, une fois de plus, lors des funérailles de Monseigneur Pierre-André Fournier
Les funérailles de l’Archevêque Pierre-André Fournier, ont été célébrées dimanche à Rimouski. L'église où s'est déroulée la cérémonie était pleine à craquer, un signe que l'homme d'église était apprécié de la population.

C'est malheureusement aussi l'occasion pour certains de pratique ce que l'on peut qualifier comme de l'"attention whorism".

Notez bien, dans le reportage de Radio-Canada sur le sujet, qui trouve une fois de plus le moyen de se pointer le nez, à la 55e seconde, alors qu'on donne la parole à Harold Lebel, le député péquiste de Rimouski, de même que bien positionné, à l'arrière, à 1 minute 7 secondes, pour apparaître à la caméra alors que Guy Caron, du NPD, parle de Monseigneur Fournier. Voici deux captures d'écran du reportage :




De l'attention whorism à son meilleur, une fois de plus...



Zubaida Hasan et un miracle de la médecine moderne
Une note positive en ce lundi, pour « changer le mal de place ». Je souhaite vous faire connaître Zubaida Hasan et un miracle de la médecine moderne.

Zubaida Hasan est une dame afghane qui a été horriblement défigurée à l'âge de neuf ans, en août 2001. Dans son cas, il ne s'agit pas d'un « crime d'honneur », mais d'un bête accident : elle a été gravement brûlée en mettant du carburant dans un réchaud.

Dans un hôpital local, on a mis de l'onguent sur les brûlures qui couvraient son visage, ses bras, et une partie de son corps. Ses blessures étaient si graves que ses parents l'ont ensuite amenée en Iran, où les médecins ont dit qu'elle ne survivrait pas, mais elle a tenu le coup, étant toutefois dévisagée au plus haut point, comme en témoigne la photo suivante :



Zubaida pouvait à peine fermer ses yeux, ne pouvait plus fermer sa bouche, et elle pouvait difficilement bouger ses bras. Ses blessures n'étaient pas que physiques, imaginez l'impact psychologique...

En février 2002, des marchands locaux ont suggéré au père de Zubaida de demander l'aide des Américains pour soigner sa fille. Le gouvernement américain a communiqué avec le docteur Peter Grossman, d'un centre médical californien. La « Children's Burn Foundation », une organisation charitable également située en Californie, a permis à la jeune brûlée de se rendre aux États-Unis pour être soignée.

La jeune fille a subi des dizaines d'opérations de greffes de peau, des injections de stéroides destinées à assouplir sa peau là où il était possible de le faire. En plus de subir les souffrances médicales, elle se retrouvait à des milliers de kilomètres de chez elle, dans un milieu aux antipodes de son pays natal. Le docteur Grossman et sa famille ont hébergé la jeune malade afin de rendre son épreuve plus tolérable.

Zubaida n'avait jamais fréquenté une école, mais elle s'y est adapté, en réussissant à apprendre à parler anglais en trois mois.

Le résultat des opérations? Ils sont incroyables :



Plus de détails ici.

dimanche 18 janvier 2015

Sujets du 18 janvier 2015

Proverbe/citation du jour
« Elle me tient à cœur. Pour moi, c'est une région qui représente davantage le Québec. »-Pierre Karl Péladeau parlant à propos de la Gaspésie


Pour PKP, la Gaspésie représente davantage le Québec
Pierre Karl Péladeau était de passage en Haute-Gaspésie vendredi dernier. Il s'est rendu à Cap-Chat, à Matane, de même qu'à Rimouski.

À Cap-Chat, c'était une soixantaine de personnes seulement, triées sur le volet en plus, sans la possibilité pour les gens de la région d'assister. À Matane, comme le rapporte Pierre Morel, c'était 140 personnes. On peut bien comparer PKP à une rockstar, mais c'est tout de même un foule bien mince pour accueillir celui qui a de grandes chances de bientôt devenir le chef du PQ!

Dans les deux rencontres, PKP a beaucoup parlé de souveraineté. Dominique Fortier, de L'Avantage, cite à quelques reprises le candidat vedette dans son article :

« Je crois à l'indépendance du Québec. C'est une conviction profonde chez moi, ... C'est maintenant aux gens de décider qui sera le meilleur pour amener le Québec à cet objectif ultime. »

Ah oui? À ce que je sache, l'option souverainiste est en perte de vitesse. Histoire de rallumer la flamme, est que l'empire Québécor va en devenir l'outil de propagande principal?

« Il n'y a pas d'entrepreneurs au gouvernement. Nous sommes gérés par des économistes idéologiques et des médecins. »

Hum… Un rappel intéressant à PKP : lorsque le PQ a été porté au pouvoir pour la première fois, en novembre 1976, il s'agissait du gouvernement le plus lettré de l'histoire du Québec, avec des médecins aux noms de Lazure et Laurin et des économistes comme Parizeau. À ce que je sache, il n'y avait pas plus d'entrepreneurs au sein du gouvernement. Depuis, le PQ n'en a pas attiré beaucoup plus. On trouve plutôt parmi ses députés des fonctionnaires ou des syndicalistes notamment. Est-ce que toute cette belle bande a fait mieux si on regarde avec le recul?

Qui plus est, la Gaspésie est un « symbole du Québec » pour le futur chef du PQ, elle « représente le Québec » :

« Elle me tient à cœur. Pour moi, c'est une région qui représente davantage le Québec. Aujourd'hui, on mise seulement sur le Plan Nord alors qu'on devrait faire autre chose que d'extraire du minerai pour le profit de compagnies qui ne sont même pas ici. »

Si pour PKP, la Gaspésie représente davantage le Québec, il voit l'avenir de son "pays" en se basant sur sa région la plus pauvre, celle où le taux de chômage est le plus élevé, avec un sous-scolarisation et des entreprises saisonnières, plus d'autres comme celles de l'industrie éolienne qui sont subventionnées « à l'os » et qui vont disparaître dès que les contrats seront terminés. Que serait la Gaspésie sans l'argent qu'y injecte le fédéral?

Je souhaite rappeler à PKP que le travail dans le Nord, les Gaspésiens connaissent. D'ailleurs, à l'époque de la baie James, la caisse populaire de Sainte-Anne-des-Monts brassait beaucoup d'argent, avec les salaires de tous les Gaspésiens qui travaillaient à la construction des barrages. J'aime mieux une Gaspésie prospère peuplée de travailleurs qui ont un salaire grâce à une compagnie qui n'est pas d'ici qu'une Gaspésie subventionnée qui vit de « crottes de nez ».

Il n'y a pas que PKP dans cette course, rappelez-vous que Sylvain Roy, député péquiste de Bonaventure, donne son appui à Bernard Drainville, tandis que notre député local, Gaétan Lelièvre, supporte le jeune candidat Alexandre Cloutier. Ces candidats vont-ils aussi visiter la région? Seront-ils plus ouverts à la population? Est-ce qu'ils vont eux aussi me faire mettre sous surveillance policière si je souhaite les rencontrer? On devrait en savoir plus bientôt je l'espère!