vendredi 28 février 2014

Sujets du 1er mars 2014

Proverbe/citation du jour
«J'ai compris qu'il ne suffisait pas de dénoncer l'injustice, il fallait donner sa vie pour la combattre.» -Albert Camus


Une tactique typiquement gauchiste pour nuire à un opposant sur Facebook
Vendredi midi, j'ai reçu un message de Facebook m'avisant que mon compte personnel serait bloqué pour une période de 24 heures. La raison? La diffusion d'une image pornographique, à savoir celle qui suit, faisant partie d'un billet que j'ai écrit jeudi au sujet de Belle Knox, une étudiante universitaire américaine qui paie ses études en jouant dans des films pornos :

Belle Knox

J'ai effectivement affiché l'image sur Facebook, et ce choix de ma part est motivé par le fait que l'image est légèrement floue, ce qui cache la nudité. N'empêche que j'ai fait l'objet d'une plainte et que je me retrouve dans l'impossibilité totale d'afficher le moindre commentaire d'ici samedi midi.

Qui a bien pu porter plainte? Je l'ignore, mais j'en ai une bonne idée. Ce même jeudi, j'ai écrit un autre billet, portant sur le rejet de la candidature d'un jeune péquiste dans la course à la succession d'Irvin Pelletier, dans Rimouski. Je ne serais pas du tout étonné que ce soit l'un ou l'une de ses supporteurs qui a signalé la photo à Facebook pour me mettre des bâtons dans les roues et potentiellement faire fermer ma page personnelle.

La gaugauche québécoise utilise régulièrement cette tactique de dénonciation anonyme pour faire taire ses opposants. J'en sais quelque chose depuis longtemps.

Voyez-vous, depuis que je me suis inscrit à Facebook, en 2009, toutes les plaintes dont j'ai fait l'objet se sont toujours produites lors de la diffusion d'un billet «dérangeant» pour certaines personnes. Une photo de P.A. Beaulieu, âgé de 13 mois, la bizoune poudrée à l'air, qui a été affichée dans mon compte durant plus d'un an, a soudainement été dénoncée lorsque j'étais administrateur d'une page demandant la déportation du frère de Fredy Villanueva. Pour porter plainte, cette personne a dû fouiller de fond en comble parmi mes nombreux album d'images afin de trouver une « bibitte » acceptable pour me dénoncer.

J'ajoute à cela d'autres blocages dont j'ai fait l'objet depuis, que ce soit pour des « demandes d'amitié abusives » ou des signalements de propos ou de vidéos « offensants », mais je ne tomberai pas dans les détails à ce sujet ici aujourd'hui.

Cette manière d'agir de la gaugauche québécoise est représentative de ce qu'elle est dans sa nature : émotive, incapable de s'attaquer de front, à visage découvert, aux personnes dont les opinions dérangent, uniquement capable de frapper en se cachant, sinon elle le fait en groupe, ou bien passe par d'autres individus et organismes pour vous nuire.

Sache, cher dénonciateur ou chère dénonciatrice d'hier, qu'il faudra bien plus que cela pour me faire taire!



20 faits que vous ignorez à propos de l'impression 3D
Vous retrouverez en suivant ce lien une liste de 20 faits intéressants à propos des imprimantes 3D. On y mentionne notamment la possibilité de créer des "morceaux de rechange" quand une personne a besoin de se faire remplacer une hanche par exemple.


Je me souviens avoir lu en 1994 un livre d'Alvin Toffler au sujet des nouvelles technologies et l'auteur y mentionnait qu'il croyait que des tours capables de produire des pièces, des outils, voire même des machines fonctionnelles complètes, seraient bientôt réalité, et qu'on pourrait par exemple permettre ainsi à l'équipage d'un vaisseau spatial de créer à partir de zéro des objets à des milliers de kilomètres de la Terre. C'est maintenant une réalité : l'équipage de la Station spatiale internationale dispose d'une telle imprimante!

Sujets du 28 février 2014

Proverbe/citation du jour
«C'est un bonne drogue que la science ; mais nulle drogue n'est assez forte pour se préserver sans altération et corruption. » -Montaigne


«Outland» : Un western spatial représentatif du monde moderne, notamment des chantiers au Québec?
Par pur hasard, hier soir, via YouTube, je suis tombé sur un film que j'ai vu il y a des années, au « Ciné-parc du Lac », à Lac-au-Saumon, dans la Vallée de la Matapédia. Il s'agit d'« Outland », un long métrage de science-fiction mettant en vedette Sean Connery, qui joue le rôle d'un shérif de l'espace, affecté dans une base mininière de Io, une lune de Jupiter.

O'Niel, le personnage joué par Sean Connery, est un homme de loi juste qui, malgré les nombreux obstacles sur son chemin, tente de stopper un trafic de drogue autorisé par l'administrateur de la mine, parce que ce dernier en profite, les employés drogués étant plus productifs, et les profits plus grands.

Dans ce film, la corruption touche même les hommes de loi, mais le personnage joué par Sean Connery demeure intègre, en gagnant malgré tout à la fin.

Il vous est possible de visionner Outland par ici :


Le cinéma est toujours représentatif, ne serait-ce qu'en partie, de la réalité. À quel point « Outland » représente-t-il ce qui se passe sur les chantiers au Québec, en ce qui concerne le trafic de drogues?

jeudi 27 février 2014

Sujets du 27 février 2014

Proverbe/citation du jour
«Une femme, une vraie femme, c'est une femme avant tout qui n'est pas féministe.» -Sacha Guitry


Thomas Briand-Gionest éjecté de la course à l'investiture du PQ dans Rimouski
Thomas Briand-Gionest va-t-il agir en enfant-roi qui fait le bacon parce qu'il n'obtient pas le nananne qu'il désirait obtenir? L'ancien leader des Carrés rouges de Rimouski vient d'être éjecté de la course à l'investiture du PQ dans Rimouski, le Bureau national du Parti québécois ayant rejeté sa candidature, parce qu'elle n'était pas recevable.

Thomas-Briand-Gionest et son agent Pierre-André Lalanne (SRC)


Briand-Gionest affirme être victime d'un coup monté du PQ, qui lui préfère un autre candidat, Harold Lebel. Le PQ aurait rejeté sa candidature parce qu'il n'aurait pas remis à temps sa lettre de démission comme membre du comité exécutif péquiste de Rimouski. De plus, il n'aurait pas rempli trois docyments qui devaient accompagner son bulletin de candidature.

Thomas Briand Gionest a même pleuré devant les caméras.


Thomas Briand-Gionest et son agent (Pierre-André Lalanne, tiens tiens, un autre Carré rouge...) disent qu'ils sont victimes d'une campagne de manipulation et d'intimidation... Après avoir eux-mêmes exercé du chantage envers les Carrés verts en 2012, je crois bon qu'ils goûtent à leur propre médecine ces deux-là, et c'est le PQ qui la leur donne en plus!

L'ex Carré rouge n'a qu'une seule personne à blâmer pour ce qui lui arrive : lui-même!

Monsieur Briand-Gionest n'a pas respecté les règles pour démissionner de l'exécutif local avant de soumettre sa candidature? Avec tout le temps qu'il a passé comme militant, il devait logiquement être au courant des règles.

Après avoir pendant des années agi comme il l'a fait au sein du PQ, de même que dans le mouvement étudiant, il est temps à mon avis qu'il comprenne qu'à force de toujours vouloir avoir le dessus sur les autres, on finit par frapper un mur.

Thomas Briand-Gionest a même versé des larmes en conférence de presse aujourd'hui. Je ne lui souhaite pas de malheur, mais compte tenu de ses actions passées, j'espère que le fait de vivre un tel Waterloo va lui permettre de tirer des leçons positives à l'avenir. Les images suivantes proviennent de TVA :





Belle Knox/Miriam Weeks : Devenir pornstar pour payer ses études universitaires
Adeptes des bars de danseuses, vous avez déjà parlé avec une des ces dames exposant ses foufounes pour du cash pour vous faire dire qu'elle pratique le métier pour payer ses études n'est-ce pas?

Lors d'une de mes rares sorties dans un établissement du genre, alors que je visitais la région de Québec, en 1994, un ami dont la femme était en voyage m'a amené dans un cabaret connu du boulevard Hamel, parce qu'il avait envie de se changer les idées. La dame qui s'est trémoussée sur lui ce soir-là, nous a dit le plus sérieusement du monde qu'elle étudiait en journalisme à l'Université Laval. Je n'ai pu m'empêcher de sourire, car mis à part le programme en communications, Laval ne donne pas de tels cours, mais à voir à quel point la danseuse concernée n'avait pas l'air très intelligente à l'avance, et qu'elle devait certainement en plus hypothéquer son peu de capacités intellectuelles en sniffant de la poudre blanche avec ses profits, je n'ai pas cherché à en savoir plus, j'avais déjà ma réponse...

Y a-t-il vraiment des danseuses et autres dames de l'industrie du sexe qui pratiquent vraiment le métier pour payer leurs études? Elles doivent être l'exception plus que la règle. J'en connais quelques-unes qui ont financé leurs études de la sorte, sans plus. La grande majorité est plutôt composée de cruches qui agissent ainsi en échange d'argent, et la quasi totalité d'entre elles ont des problèmes de consommation de drogue et d'alcool, en plus d'avoir subi des traumatismes dans leur enfance, du moins à mon avis.

Belle Knox / Miriam Weeks
Est-il possible donc qu'une jeune dame choisisse de devenir pornstar pour payer ses études universitaires?

Miriam Weeks, une étudiante en première année de l'Université de Duke, en Caroline du Nord, est présentement au cœur d'une controverse liée à ce sujet. Dans une entrevue accordée à XOJane, sous le couvert de l'anonymat, de même que dans une autre entrevue, cette fois avec une journaliste du Duke Chronicle, le journal étudiant de l'université,

L'étudiante qui complète une double majeure en "Women's Studies" (études des femmes) et en sociologie (entre vous et moi, en quoi de telles études peuvent-elles mener à un emploi valable?), explique son choix de travailler dans le porno pour des questions financières : il en coûte 60 000$ par année pour étudier à Duke, et sa famille n'est pas en mesure de payer pour elle. Elle souhaite graduer sans dettes d'études, et l'industrie du porno lui offre cette possibilité :

However, the answer is actually quite simple. I couldn't afford $60,000 in tuition, my family has undergone significant financial burden, and I saw a way to graduate from my dream school free of debt, doing something I absolutely love. Because to be clear: My experience in porn has been nothing but supportive, exciting, thrilling and empowering.

Voici un tableau qui donne un estimé de ce qu'il en coûte pour étudier une année à Duke :


Étudier à Duke coûte cher donc... Est-ce que dans un tel cas, choisir un programme en "sciences molles", comme une double majeure en études des femmes et en sociologie est un bon investissement? Quels débouchés d'emplois peuvent s'en suivre, sinon quelques possibilités dans un programme subventionné par les contribuables, comme un poste dans le domaine communautaire ou en enseignement dans le même domaine? Enfin...

Une table de salaire selon le type de scène
Quel peut bien être le salaire d'une dame impliquée dans l'industrie pornographique? Dans un entrevue avec Business Insider, en 2012, Mark Spiegler, un des agents les plus connus dans l'industrie, a indiqué que pour une scène de sexe fille-fille, une femme peut espérer gagner 800$, alors qu'elle aura droit à 1000$ pour une scène fille-gars. Une scène de sexe anal est payée 1200$, tandis que pour une double pénétration, le total peut monter à 4000$.

Tout cela veut dire qu'un dame réalisant une scène hétérosexuelle chaque jour, durant une semaine de chaque mois, peut réaliser un gain net de 84 000$ en une année, ce qui la place 70e en rang centile, par rapport au reste de la population des États-Unis, en terme de revenus.

Belle Knox / Miriam Weeks

Belle Knox / Miriam Weeks
Miriam Weeks, dont l'alias porno est Belle Knox, a donc fait sur une base régulière l'aller-retour entre la Caroline du Nord et la Californie pour gagner des sous. Cependant, un étudiant de Duke l'a reconnue, l'histoire s'est propagée, et maintenant, les projecteurs sont tournés vers elle. C'est la raison pour laquelle elle a réalisé des sorties médiatiques sur le sujet.

Je crois que son entrevue avec XOJane contient des perles bonnes à retenir. Voici quelques extraits de son entrevue :

Belle Knox / Miriam Weeks
For me, shooting pornography brings me unimaginable joy. When I finish a scene, I know that I have done so and completed an honest day’s work. It is my artistic outlet: my love, my happiness, my home.

I can say definitively that I have never felt more empowered or happy doing anything else. In a world where women are so often robbed of their choice, I am completely in control of my sexuality. As a bisexual woman with many sexual quirks, I feel completely accepted. It is freeing, it is empowering, it is wonderful, it is how the world should be.


La dame affirme qu'elle sent qu'elle ne s'est jamais sentie aussi libre et en contrôle d'elle même. Curieusement, elle continue tout de même à utiliser un alias pour s'identifier, et les photos où elle apparaît sont disparues du site de l'Université Duke. Si faire du porno est si « empowering », pourquoi a-t-elle agi ainsi en tentant de faire disparaître toute trace liant à sa véritable identité?

Elle affirme aussi avoir le plein contrôle sur sa sexualité. Est-ce vraiment le cas?L'extrait suivant me semble plus révélateur encore quant à la perception du monde de Miriam Weeks :


The threat I pose to the patriarchy is enormous. That a woman could be intelligent, educated and CHOOSE to be a sex worker is almost unfathomable.

Je ne crois pas que les féministes vont l'apprécier celle-là. En étant actrice porno tout se disant une femme intelligente, éduqué, et ayant librement choisi d'être une travailleuse du sexe, « Belle Knox », considère être un MENACE AU PATRIARCAT. Ouf! Elle croit vraiment ce qu'elle affirme celle-là?

J'ai plutôt l'impression que Miriam Weeks représente une menace pour le féminisme, parce qu'en agissant comme elle le fait, elle démontre plutôt qu'une femme « éduquée » peut être encore plus encline à se faire facilement de l'argent en se servant de son apparence et en baisant à l'écran!

Hum! Désolé Miriam/Belle, mais je ne crois pas du tout que tu représente une menace au patriarcat parce que tu paies ton éducation en réalisant des fellations à l'écran, car le monde entier te considère plutôt comme une pute... Seule une femme déconnectée de la réalité peut considérer être une icône du féminisme en travaillant de la sorte dans l'industrie du sexe!

Miriam Weeks n'est certainement pas aussi bien dans sa peau qu'elle affirme l'être. J'ai visionné quelques vidéos mettant en vedette « Belle Knox » et j'ai remarqué un détail particulier : on peut apercevoir des cicatrices résultant fort probablement de séances d'automutilation sur les mollets de la dame. Les images qui suivent ne sont pas des plus claires, je les ai censurées et j'ai modifié l'une d'elles pour rendre les cicatrices plus évidentes mais on peut les apercevoir quand même :



Automutilation, sexualité débridée, une comportement démontrant une confiance démesurée en elle-même (quoi qu'il ne s'agit probablement qu'une apparence)... Ce sont quelques signes qui indiquent que cette pauvre jeune femme a vécu des moments difficiles dans son passé. L'automutilation est un signe de mal-être et/ou d'abus sexuels vécus dans l'enfance, c'est d'ailleurs un mal en progression constante chez les adolescents de nos jours. Je serais porté à croire que dans son cas, le tout origine de l'absence d'une figure paternelle significative dans son milieu familial.

Divers groupes féministes vont assurément reprendre cette histoire pour s'attaquer encore une fois au patriarcat et à ses « conséquences néfastes » sur les femmes. Ces groupes devraient peut-être se demander plutôt en quoi la destruction de la cellule familiale traditionnelle, dans laquelle le féminisme radical a joué un rôle prépondérant, a mené le monde où il en est maintenant, et engendré des femmes mentalement dérangées comme « Belle Knox ».


Décès du chanteur country Georges Hamel
J'apprends cet après-midi le décès du chanteur country Georges Hamel.

Je n'aime pas du tout le country, j'ai été obligé d'animer l'émission à SADM le samedi soir à maintes reprises, par manque de personnel, et je vous avoue l'avoir fait bien malgré moi. C'était ma porte d'entrée à la station en 1992-1993, c'est ainsi que je me suis fait les dents, dans une émission où les appels du public sont nombreux.

Georges Hamel
 À mon retour en ondes, en 2007, on m'a demandé à quelques reprises d'animer l'émission. Je n'en avais pas envie, mais j'ai eu droit à une aide précieuse. Tommy Therrien, un gars de mon coin de pays qui s'y connaît plus dans le domaine, m'a donné un bon coup de pouce. Tommy était à mon avis un plus pour l'émission "Country Express", mais mon patron ne pensait pas comme moi et a refusé de l'engager, ce qui a été une grossière erreur si vous voulez savoir mon avis.

Tommy Therrien avait comme objectif d'avoir en ondes quelques artistes country. Il  a donc rejoint Georges Hamel pour qu'il nous accorde une entrevue. À jaser avec le bonhomme, je peux vous dire qu'il était vraiment mais vraiment sympathique. Un entretien agréable, non seulement en ondes, mais aussi hors de celles-ci, et il nous avait par ailleurs à ce moment dit qu'il éprouvait des problèmes de santé, sans toutefois tomber dans les détails.

Il est fort intéressant de noter aussi qu'il a vendu des milliers d'albums sans grande publicité et sans téter des subventions, contrairement à tellement d'artistes québécois et sans se lamenter "que les stations ne font pas tourner sa musique." Il a tout mon respect pour cela. 

R.I.P. Georges Hamel, je n'aime pas du tout le country, mais vous avez toute mon admiration!

mercredi 26 février 2014

Sujets du 26 février 2014

Proverbe/citation du jour
«Je n’ai pas encore vu un homme qui aimât la vertu autant qu’on aime une belle apparence.» -Confucius


Un motoneigiste attaqué par un orignal se défend avec un Glock
Un motoneigiste croise un orignal dans un sentier. Il tente à plusieurs reprises de faire fuir l'animal en tapant des mains et en criant, mais l'orignal demeure sur place. Qui plus est, l'animal fonce carrément sur lui.

Heureusement, l'homme a un Glock avec lui. Âmes sensibles, ne visionnez pas ce qui suit :



J'aime les animaux et j'évite le plus que possible de leur nuire dans leur habitat naturel. Toutefois, si j'étais armé et qu'un animal me fonçait dessus de la sorte, j'agirais exactement de la même manière. J'aurais aussi tiré un coup de semonce, quoi qu'il est facile de parler de la sorte quand on n'est pas dans le feu de l'action...

Que serait-il arrivé à ce dernier s'il avait vécu au Québec, où on interdit aux citoyens se rendant en forêt de porter une arme de poing pour se défendre contres les animaux sauvages?

Il y a probablement plus de granolas prêts à brailler sur le sort de cet orignal que sur celui de l'homme s'il avait été tué par celui-ci!

Allez maintenant les gérants d'estrade, si vous aviez été dans les culottes du motoneigiste concerné, qu'auriez-vous fait?



Lors d'une rencontre, l'apparence physique d'une femme est ce qui compte le plus pour un homme
Croyez-vous que l'apparence d'une femme ne doit pas compter pour un homme, et que ce dernier doit d'abord prendre sa personnalité en considération lors d'une rencontre, alors que pour une femme dans la même situation, la richesse d'un homme ne doit pas être un facteur de sélection important? Si tel est le cas, un certain site Web risque fort de vous déplaire!

Gus Terkelsen, un entrepreneur originaire du Danemark, a créé un site de rencontre qui risque d'en faire suer plusieurs parmi vous : « The Secret Diamond Club ». Son but est de permettre à des hommes riches de rencontrer de jolies femmes, et le seul critère utilisé pour les classer est une note de 100 points basée uniquement sur leur apparence. Des facteurs comme l'éducation ou les intérêts personnels ne sont pas pris en considération. Voici un vidéo promotionnel du club (cliquez sur le lien en bas de l'image pour le visionner) :

http://www.youtube.com/watch?v=uro7HePu8lY
En visitant d'autres sites de rencontre, Terkelsen en est venu à la conclusion qu'un site comme le Secret Diamond Club a sa place sur le marché parce qu'il vient combler un vide. Il a remarqué que les hommes qu'on retrouve sur certains sites ne sont pas attirants physiquement, mais que lorsqu'ils portent un complet, ils ont plus de succès et une note plus élevée. Selon lui, cela veut dire que les femmes s'intéressent davantage à un facteur comme le succès financier d'un homme que son apparence pour aller vers lui.

La page d'accueil

Si vous voulez vous inscrire au Secret Diamond Club, vous allez constater que cela coûte plus cher que de s'inscrire à Badoo, Zoosk, ou DoYouLookGood : le coût d'abonnement pour un homme est de 10 000$ par année pour une région spécifique (pour les gens du Québec, « Canada East », incluant aussi les provinces maritimes), 50 000$ pour un abonnement régional (Amérique du Nord) et 100 000$ pour un abonnement mondial.

La sélection d'un territoire en Amérique du Nord

"Canada East"

Les femmes peuvent se joindre au club pour une somme de 10 à 50$ par année et doivent fournir trois photos, une du visage, une du corps complet, en bikini, en robe de soirée ou en jeans, de même qu'une image au choix. Plus la note d'une femme est basse, plus elle doit payer cher.

Une page de sélection




Lorsque questionné à savoir si un homme peut fréquenter une femme laide même si elle a une belle personnalité, Gus Terkelsen répond que non. L'apparence est le premier facteur qui compte, tout spécialement lors de rencontres via Internet.

Gus Terkelsn
Gus Terkelsen ajoute que son site est un miroir de la société, à savoir que les hommes sont attirés par les femmes de belle apparence, ajoutant que les femmes laides n'aiment pas son site, tout comme les hommes pauvres qui n'ont pas les moyens d'en devenir membre, parce qu'ils ne veulent pas admettre que les hommes préfèrent les belles femmes, alors que les femmes préfèrent un homme riche.

Terkelsen ajoute que les femmes laides ajoutent un concept moral autour de l'idée et font la morale à propos d'un site comme le sien, mais qu'au fond, si on pose la question à n'importe lequel psychologue de l'évolution, nous découvrons que c'est comme cela que nous avons évolué comme espèce.

Le créateur du site admet que la personnalité d'une femme joue un rôle dans la création d'une relation, mais uniquement en fonction d'un niveau de beauté et d'attirance. L'attirance est très très importante pour les hommes, point.

Je crois pour ma part que Gus Terkelsen a raison, à savoir que l'apparence est le facteur primordial qui compte dans nos contacts amoureux. Les critiques à son endroit risquent bien plus de provenir de personnes qui ne veulent pas accepter cette réalité qui est est inscrite dans nos gènes qu'autre chose. Le refus de cette réalité tient davantage de la rectitude politique que de n'importe lequel autre facteur, quoi qu'on en dise.

Je précise par contre qu'à mon avis, on peut associer "apparence" à "attirance physique", car une personne qui est belle, qui a une "belle apparence" pour une personne, n'aura pas nécessairement le même effet sur une autre, d'où mon choix de "l'attirance physique" comme facteur prépondérant.

Pour plus de détails :
http://www.dailymail.co.uk/femail/article-2564929/British-women-ugly-looks-important-thing-man-Founder-controversial-new-dating-site-pairs-rich-men-beautiful-women-opens-up.html


Une surprise en rentrant à la maison
"Ma femme a amené à la maison une réplique de squelette de taille réelle. Voici ce que j'ai eu en entrant dans ma maison."

mardi 25 février 2014

Sujets du 25 février 2014

Proverbe/citation du jour
«Le défaut de l’égalité, c’est que nous ne la voulons qu’avec nos supérieurs.» -Henry Becque


Où sont passés les vrais hommes de nos jours?
Je suis tombé sur cette image en fouillant à travers des banques d'images ce matin et je n'ai pu m'empêcher de rire d'abord, et ensuite de la partager ici avec vous :


Il me semble que cette illustration est assez représentative de ce qui se passe dans une société où on veut rendre les deux sexes "égaux"...


Dix années qui font une méchante différence
Quand on prend le temps de s'arrêter, de regarder en arrière et de comparer, on constate à quel point la technologie évolue vite.






«Aux riches de faire leur juste part»
L'ASSÉ (Association pour une solidarité syndicale étudiante) annonce en grande pompe sur Internet la tenue d'une manifestation pour que les riches du Québec « fassent leur juste part » :

http://www.manif3avril.org/


Des détails :


L'ASSÉ invite l'ensemble des étudiants et des étudiantes, des travailleurs et des travailleuses, et des familles du Québec à descendre dans les rues de Montréal le jeudi 3 avril prochain, à 14h à la Place Émilie-Gamelin (métro Berri-UQÀM).

L’austérité est une idéologie dangereuse: en voulant rembourser une dette qu’on nous présente comme énorme alors qu’elle ne l’est pas, le gouvernement du Parti Québécois se permet de couper et de facturer tous les services publics, de l’éducation à la santé en passant par l’hydro-électricité.

Pourtant, il existe des alternatives. En faisant contribuer les entreprises, les banques et les plus riches d’une manière équitable, il est parfaitement possible de financer des services publics accessibles et de qualité.

Cette année, nous refusons un autre budget d’austérité.

Budget 2014: Aux riches de faire leur juste part.


L'ASSÉ pourrait-elle donner plus de précisions quant à ce que l'expression « juste part » signifie selon ses membres, ou plutôt devrais-je dire selon la poignée de militants communistes d'extrême-gauche qui est à sa tête?

Philippe David soulignait hier sur Facebook que selon les dernières données du ministère des finances, 70% des impôts proviennent des poches dutop 20% de la population. Pour faire partie de ce groupe, il ne suffit que d'avoir un revenu de plus de $56 000 par an. Il ne faut pas gagner tant que ça pour être «riche » au Québec n'est-ce pas?


De même, j'ai lu hier soir ceci sur la page du « syndicat » étudiant :

Une autre bonne raison pour manifester à nos côtés le 3 avril : les revenus des travailleurs et travailleuses ont augmenté de 1,7 % seulement au cours des quinze dernières années, alors que budget après budget on leur en demande plus. Pour l'ASSÉ, il est hors de question que la classe moyenne ait encore à se serrer la ceinture!


Comme contribuable québécois, autant vous le dire, je n'ai pas envie d'essayer de gagner davantage quand je sais qu'en bout de ligne, le gouvernement va venir en chercher encore plus dans mes poches, et qu'une bonne partie de cet argent qu'on me vole littéralement, en plus de ce que le gouvernement emprunte pour financer des services que nous n'avons pas le moyen de nous payer collectivement, m'endette et hypothèque les générations futures...

Il est à noter qu'une partie de cet argent qui nous est volé sert à payer la scolarité d'une bande de pouilleux qui complète des études dans des domaines sans débouchés valables et qui a bien du temps pour aller chigner dans la rue. Tenez, l'ASSÉ annonçait récemment qu'une nouvelle association étudiante se joignait à ses rangs :



« Félicitations à MÉDIIAS, l'association étudiante de cinéma et jeu vidéo à l'UdeM, qui est maintenant officiellement membre de l'ASSÉ! »

Une association de sciences molles qui se joint à tant d'autres qui créent des chômeurs diplômés qui vont dans quelques années venir nous brailler qu'on ne donne pas assez à la culture, que le cinéma québécois est sous-financé, en nous donnant en exemple Xavier Dolan, qui nous coûte des millions pour produire des films qui n'intéressent pas la plus grande partie de l'auditoire!

Combien de temps encore devrons-nous accepter de laisser une poignée de morveux anarcho-communistes comme ceux de l'ASSÉ faire la pluie et le beau temps au Québec?


Accroître l'intelligence en jouant aux fesses
Étude intéressante que celle-là! Diverses études démontrent déjà les bienfaits sur sexe sur la santé, notamment en terme de réduction de stress et comme exercice physique pour brûler des calories, mais les bienfaits iraient plus loin encore : des psychologues croient que l'activité sexuelle aide à accroître l'intelligence d'une personne.

C'est en étudiant des souris que des chercheurs de l'Université du Maryland en sont arrivés à la conclusion qu'une activité sexuelle accrue stimule la création de neurons dans une région du cerveau appelée l'hippocampe. Celle-ci est responsable de la formation de la mémoire à long terme.

"That's the second crossword you've completed this week - who is she?"

En empêchant les souris de copuler, les scientifiques ont découvert que celles-ci subissaient ensuite une chute de leur intellect.

L'activité sexuelle apporte au cerveau davantage d'oxygène et cela a un impact positif sur les neurones qui sont à la base du système nerveux.

Une étude réalisée par une université coréenne en vient à des conclusions similaires : le sexe stimule les fonctions intellectuelles.

Un rapport, publié par le magazine Glamour, souligne aussi que les vieux couples qui ont une vie sexuelle active sont moins enclins à souffrir de démence.

Vous voulez devenir plus intelligent maintenant, et demeurer en santé et sain d'esprit dans votre vieillesse? Baiser est la solution!

dimanche 23 février 2014

Sujets du 24 février 2014

Proverbe/citation du jour
« On dit qu'au fond d'une urne habite l'espérance ; Au fond d'un pot de vin cherchons notre assurance. » -Edouard Pailleron


Enverdeurs emmerdeurs devant les commerces de la Haute-Gaspésie
Après avoir pris connaissance de ce que j'ai entendu durant la fin de semaine, j'en regrette d'avoir été totalement immobilisé chez moi par une opération relative à une hernie inguinale que j'ai subie mardi dernier. 

L'opération m'a obligé à passer plusieurs jours chez moi, sans bouger, afin de récupérer, et ce n'est que dimanche que j'ai pu prendre ma voiture et visiter des amis.  C'est la raison pour laquelle ne m'arrête sur ce sujet qu'aujourd'hui. Sinon, vous en auriez entendu parler avant!

Source
Vendredi dernier, en marge des diverses manifestations contre l'exploitation pétrolière au Québec, des enverdeurs de la Haute-Gaspésie se seraient postés devant des établissements commerciaux de la région pour vendre leur salade verdoyante et sans huile...

Dans un des commerces, un employé envoyé par la direction a demandé aux manifestants de cesser d'importuner la clientèle. Je comprends très bien une personne en affaires de vouloir chasser quiconque est susceptible de faire fuir sa clientèle. D'ailleurs, cela me fait penser que cela pourrait être fort intéressant que d'organiser une campagne de sensibilisation pour l'exploitation pétrolière sous le nez des granolas du genre, en face d'une de leurs entreprises subventionnées, ou lors d'une de leurs fêtes champêtres, pour leur rendre la monnaie de leur pièce!

Pour en revenir à ce qui s'est passé vendredi dernier, j'aurai bien aimé me faire gosser de la sorte par un granola du coin en allant m'acheter du pain, il aurait su ma façon de penser subito presto et aurait constaté que ce ne sont pas tous les citoyens qui sont incapables de répliquer à leurs arguments gnan-gnan!

Contrer l'exploitation pétrolière à Gaspé?

Contrer l'exploitation pétrolière à Anticosti? 

À ce qu'on m'a raconté, le message véhiculé par ces enverdeurs ne semble que très peu intéresser le public de la Haute-Gaspésie. Peu de clients des commerces visés ont pris le temps d'en apprendre plus, après s'être fait remettre un tract, la plupart ne s'arrêtaient pas plus longtemps que cela.

Je me demande aussi quel métier pratiquent les manifestants anti-pétrole non seulement en Gaspésie, mais ailleurs, pour se permettre de manifester ainsi, en plein jour, alors que tellement d'autres contribuables doivent être au travail et ne pourraient prendre du temps pour militer de la sorte...

Se pourrait-il que les plus «granolas» parmi nous n'aient pas un emploi «normal»? Se pourrait-il qu'ils puissent manifester de la sorte d'abord parce qu'ils vivent du BES ou qu'ils sont sur le chômage, ce qui leur permettrait d'agir comme ils le font?

Sinon, comment peuvent-ils expliquer la possibilité qu'ils ont de remettre des tracts devant divers commerces de la Haute-Gaspésie durant une journée de la semaine, alors que tellement d'autres travailleurs, parmi eux beaucoup de gens ne s'opposant pas au pétrole, n'en ont tout simplement pas le temps? 


Les contradictions de Pauline
"Les contradictions de Pauline", une compilation d'images de Péquistes.Info :







Sujets du 23 février 2014


Proverbe/citation du jour
«Les hasards de notre vie nous ressemblent.» -Elsa Triolet


Et puis, il se passe quoi avec nos révolutionnaires de bananes?
Au début du mois de janvier passé, deux jeunes québécoises, Amélie Pelletier, de même que Fallon Rouillier Poisson, ont été arrêtées par les autorités mexicaines, en lien avec un attentat au cocktail molotov perpétré contre un édifice abritant des bureaux gouvernementaux, de même qu'un concessionnaire automobile situé tout près.

Fallon Rouillier Poisson
La justice mexicaine a annoncé qu'elle les garderait en détention pour une période de 40 jours, le temps de mener une enquête.

Cette période s'est écoulée, et nous n'en entendons plus parler...

Que se passe-t-il avec nos deux révolutionnaires de bananes? Mêmes leurs petits amis anarcho-capitalistes de Montréal qui ont organisé des spectacles pour financer les frais liés à cette affaire ne font plus parler d'eux...

Que dire aussi de cette association étudiante de Montréal qui a eu le culot de souhaiter prêter 3000$ aux deux jeunes dames pour les assister?

Sans pousser aussi loin (parce que je suis capable de reconnaître que malgré ses défauts, je préfère nettement notre système de justice à celui en place au Mexique), à quand l'utilisation de méthodes plus musclées pour calmer le pompon des pouilleux qui emmerdent le peuple ici au Québec?



Pourquoi Jean-François Fortin ne veut-il pas devenir chef du BQ?
Jean-François Fortin, le député du Bloc québécois de la Haute-Gaspésie-La Mitis-Matane-Matapédia, a annoncé en fin de semaine qu'il ne briguera pas la direction de la formation politique.

Il a plutôt choisi de donner son appui à André Bellavance, représentant de la circonscription de Richmond Arthabaska.

Jean-François Fortin (Source : SRC)
Peut-être est-ce uniquement parce qu'il s'en fout : le fait d'avoir désormais accès à une pension à vie aux frais des contribuables canadiens expliquerait-il son choix?

Le jour de votre retraite politique, combien de centaines de milliers de dollars aurez-vous coûté aux contribuables sans leur apporter quoi que ce soit de significatif, hors du travail ordinaire d'un député, au cours de vos années en chambre, monsieur Fortin?

Je trouve dommage que notre député à Ottawa ne se soit pas présenté dans cette course. Pourquoi donc?

La meilleure chose qu'il aurait pu faire, à mon avis, aurait justement été de devenir chef du BQ, pour ensuite en prononcer la dissolution pour l'enterrer une fois pour toutes. Cela aurait probablement été écrit dans les livres d'histoire comme étant le meilleur geste politique de toute la carrière de Fortin!


Système solaire animé
Une image animée représentant le système solaire. Bien entendu, elle n'est pas à l'échelle, mais elle est tout de même intéressante.



Vous remarquerez aussi que les phases de la Lune sont visibles dans le coin inférieur gauche.



«Unsolved Mystery : Ninjas»
«Unsolved Mystery : Ninja» est un documentaire d'une durée de 43 minutes portant sur les ninjas.

On y apprend que les ninjas sont apparus dans une région du centre du Japon au XIe siècle, grâce à des moines bouddhistes, et que les techniques anciennes employées par ceux-ci font écho dans le monde moderne. Des experts de forces spéciales, de l'espionnage et de la police en témoignent dans ledit documentaire.

Un détail intéressant à retenir : contrairement aux samurais, les ninjas permettaient aux femmes de se joindre à eux.


Vous allez constater que les vrais ninjas étaient en réalité bien loin de l'image que nous nous en faisons aujourd'hui, soit uniquement des guerriers entièrement habillés de noir se battant dans l'ombre!

vendredi 21 février 2014

Sujets du 22 février 2014

Proverbe/citation du jour
«Qui apprend une nouvelle langue acquiert une nouvelle âme.» -Juan Ramon Jimenez


Pour confortablement regarder la neige tomber
Une suggestion intéressante pour les gens qui veulent regarder la neige tomber. Je me demande par contre, compte tenu du volume de neige que nous avons au Québec, si un telle structure saurait tenir le coup...







Une suggestion au ministre du Tourisme, Pascal Bérubé, pour stimuler le tourisme étranger au Québec
Tiens tiens, le ministre du Tourisme, Pascal Bérubé, fait la promotion du tourisme au Québec sur une radio anglophone, durant le « Chris Robinson Travel Show », sur ondes du AM 740 et de CJAD 800. L'entrevue dure 5min50 et peut être entendue ici. Par l'accent de l'animateur, on devine aisément qu'il est un « British » qui a immigré au Canada plus tard dans sa vie.

Pascal Bérubé (source)
J'ai écouté l'audio, qui me semble être une bande pré-enregistrée à cause des coupures qu'on y entend. Le ministre parle mieux anglais que sa chef (retenez-la parce que je fais rarement des compliments à son endroit) mais il a quand même un anglais hésitant, comme à peu près tous les péquistes que je connais et nombre d'autres Québécois de souche... Merci au PQ d'avoir bloqué l'accès à l'école anglophone à nombre d'entre nous, c'en est là une des conséquences!

Vous voulez vraiment aider le tourisme au Québec monsieur le ministre? J'ai une suggestion pour vous, une suggestion que je base sur un point précis : le fait que j'ai moi-même, à titre d'employé étudiant, travaillé chaque été, de 1990 à 1994, comme commis de camping, au Gîte du Mont-Albert, dans le Parc de la Gaspésie...

J'ai constaté de visu qu'il était fort difficile pour de nombreux touristes étrangers, ne maîtrisant pas le français, de trouver de l'information dans leur langue, ou même de se faire servir en anglais. L'affichage est en français seulement et nombre d'employés ne parlent pas la langue de Shakespeare du tout...

Dans une région où les emplois d'été sont rares pour les étudiants, j'ai appliqué, avec les cheveux en bas des épaules pour un poste dans un lieu touristique. On m'a dit que ma chevelure me nuirait monsieur le ministre (je n'étais pas chauve jadis), mais savez-vous, de tous les candidats au poste, j'ai été le seul qui a réussi le test d'anglais qui y était lié (et encore, il était facile ce test, ce n'est pas que j'étais si fort, c'était les autres qui étaient faibles!) Je remercie mes parents, monsieur le ministre, de m'avoir encouragé à apprendre l'anglais, des parents libéraux et fédéralistes, vous vous en doutez!

Que fait le PQ pour favoriser l'apprentissage de l'anglais et d'autres langues chez les francophones de souche? J'ai constaté durant votre entrevue mentionnée ci-haut que vous-même vous en « arrachez » en anglais, vous devez donc en être conscient!

Combien de touristes évitent le Québec, ou n'en profitent pas pleinement, parce que nous avons des manques au niveau linguistique?

Pire encore, à cause des politiques souverainistes, à cause de Québécois francophones de souche bornés qui, assez souvent merci, votent pour le PQ et son projet d'indépendance, combien de touristes ne viennent pas ici, à cause de la mauvaise réputation qu'on en tire? Cela vise autant les Canadiens qui n'habitent pas au Québec que le marché de 300 millions de personnes chez nos voisins du Sud notamment...

Donc, pour faciliter l'accès touristique aux anglophones ou aux étrangers parlant l'anglais, mais pas le français, visitant nos parcs provinciaux, auriez-vous le courage, vous et votre gouvernement souverainiste, de faire en sorte que l'affichage que l'on y retrouve soit bilingue anglais-français, et qu'on y ajouter même l'espagnol, un coup parti???

Les politiques linguistiques du PQ nuisent à notre efficacité sur le plan touristique, et non, ce n'est pas une excuse valable de dire que l'on veut protéger le français en empêcher un accès aux services en anglais aux visiteurs dans notre province. Ce même manque nous fait d'ailleurs cruellement souffrir dans de nombreux autres domaines et ralentit le développement du Québec.

Je crois qu'un bon coup de barre au niveau législatif dans ce domaine, que ce soit pour l'affichage public, ou pour l'accès à des cours et de la formation dans d'autres langues, seraient bien plus bénéfiques pour le Québec, autant sur le plan touristique que dans d'autres domaines, que vos interventions personnelles où vous moussez votre compte Twitter ou Facebook, en vous disant à l'écoute des gens (alors que vous en bloquez des dizaines, m'incluant) sur les ondes d'une radio anglophone...

Sujets du 21 février 2014


Proverbe/citation du jour
«Des investissements, c'est de l'argent. De ce côté-là, ça ressemble pas mal à des dépenses.» -Ronald Lavallée


L'ASSÉ veut encore manifester? Gardons nos rues libres de toutes manifestations en faisant venir ici des Cosaques de Sotchi!
En réponse au "budget d'austérité du gouvernement Marois", la bande de chigneux Carrés rouges de l'ASSÉ organise une nouvelle manifestation le 3 avril prochain à Montréal...

http://www.asse-solidarite.qc.ca/actualite/depot-dun-budget-austere-lasse-repondra-par-la-rue-le-3-avril-prochain/

Je me demande si Pauline a encore envie de porter le Carré rouge et de descendre dans la rue avec ses couverts de chaudronnes!!!


Source : La Presse
L'ASSE veut encore manifester? J'ai une suggestion à faire aux autorités de la ville de Montréal! Faites venir des milices Cosaques de Sotchi, avec leurs fouets, ils vont cleaner la rue dans pas long! Les Carrés rouges sont encore plus "pussies" que les Pussy Riot!

Fait intéressant à noter, les Cosaques proviennent d'une terre qui a longtemps été communistes, alors nos révolutionnaires à culottes courtes d'ici pourraient voir un très beau côté de la culture communiste d'antan : quand tu n'écoutes pas, tu manges des coups de "fouette"!



Denis Coderre lit-il mon blog??? Passez-lui le mot sinon!

"Dasvidania"!






Je ne m'attendais vraiment pas à relire cette ânerie-là en 2014
Vous rappelez-vous de cette campagne menée par des artistes québécois contre le gouvernement Harper, il y a de cela quelques années, dans laquelle Michel Rivard et quelques autres nous chantaient que le gouvernement conservateur faisait mal à la culture en sabrant dans les budgets de subventions et, surtout, que ces mêmes artistes affirmaient que «1$ investi dans la culture génère 11$ en retombées»?

«1$ investi dans la culture génère 11$ en retombées»??? C'est là la pire niaiserie que j'ai entendue sortir de la bouche d'artistes dans toute ma vie. J'en ai fait un running gag durant mon émission du matin à la radio, en lançant le défi aux artistes de la région de le prouver concrètement, car j'étais prêt à leur fournir 100$ de ma poche pour une activité culturelle, à condition qu'on me le rembourse par la suite. Je ne demandais pas 1100$, ni même 500$, ni même 200$ : je demandais simplement qu'on me redonne ensuite mon 100$, en prouvant qu'il a généré des profits pour 1100$. Curieusement, personne n'a jamais voulu relevé le défi.

À la même époque, on a même pu lire dans le Petit journal de la ville de Sainte-Anne-des-Monts la directrice de la culture locale qui, le plus sérieusement du monde, écrivait que la Fête du bois flotté avait coûté un total de 50 000$ à la ville et qu'on pouvait donc en estimer les revenus à 550 000$!!! J'ai encore quelque part dans mes archives personnelles le journal en question. Il faudrait bien que je le retrouve et que je le numérise pour notre bon plaisir un de ces jours!

Je ne m'attendais pas du tout à lire la nouvelle qui suit sur le site de TVA Est-du-Québec jeudi soir :




Julie Gauthier, la présidente du Conseil de la culture du Bas-Saint-Laurent, peut-elle nous prouver que 1$ investi dans la culture génère 11$ en retombées?

Si tel est le cas, pourquoi les artistes passent-ils toujours leur temps à nous quêter des subventions?

Si l'investissement est si bénéfique, pourquoi les artistes ont-ils tant de misère à financer eux-mêmes leurs activités?

Je ne m'attends pas plus à une réponse valable en 2014 que je ne m'y attendais en 2008!!!


Être un Carré rouge fait toute la différence
Une réflexion d'Élise Gravel que j'ai vue hier soir sur Facebook me fait sourire, raison pour laquelle je la partage avec vous aujourd'hui :


Je n'ai rien à y ajouter!!!