jeudi 30 janvier 2014

Sujets du 31 janvier 2014


Proverbe/citation du jour
«Les couples sont de quatre espèces : toi et moi égale toi, toi et moi égale moi, toi et moi égale nous, toi et moi égale toi et moi.» -Gilbert Cesbron


Le PQ autorise les plaques personnalisées sur nos voitures? Ouais pis?
Le ministre des Transports du Québec, Sylvain Gaudreault, a annoncé hier que les Québécois propriétaires d'une voiture ou d'une moto pourront obtenir une plaque personnalité qu'ils pourront faire apposer sur leur véhicule dès 2015.

Le ministre avec une plaque à son nom (source)
Québec agit ainsi pour semble-t-il répondre à de nombreuses demandes en ce sens de la part de personnes intéressées à faire comme les citoyens des États-Unis et de huit des dix provinces canadiennes pour qui s'est déjà possible.

Il sera possible d'afficher jusqu'à sept caractères, la Société de l'assurance automobile du Québec va fixer des balises, et on peut s'attendre à ce qu'il en coûte de 100$ à 200$ pour une plaque du genre, si nous nous fions aux coûts en vigueur ailleurs, quoi que je ne serais pas surpris que Québec charge plus car on sait bien que dans notre "pays" socialiste, tout coûte toujours plus cher en bout de ligne!

Ah oui!  Va-t-on permettre les mots en anglais?

Pourquoi le PQ agit-il ainsi maintenant? Il ne s'agit de rien de plus à mon avis qu'une autre tentative d'amadouer le peuple en adoptant une mesure "superflue", en ce sens qu'elle ne change rien aux problématiques graves vécues au Québec, mais permets aux péquistes de bien paraître. Tout cela n'est au fond que de la peinture neuve sur une carrosserie de bazou rouillé, c'est très à l'image de ce que le Québec est devenu avec les années!

Vais-je changer ma plaque? Non, et pour une bonne raison... Puisque je suis un radioamateur qualifié, j'ai depuis quelques années déjà une plaque arborant mon indicatif d'appel, c'était jusqu'ici la seule exception permise par Québec. On m'a déjà raconté que c'est suite au grand feu de Rimouski qu'on a mis en place cette mesure afin que les autorités puissent aisément reconnaître les personnes capables d'établir des communications en cas d'urgence. Je ne peux par contre vous garantir que c'est là la vraie raison par contre.

Victor Écho Deux Papa Alpha Novembre vous souhaite une bonne journée mesdames et messieurs!




Égalité dans un couple une fois au lit
C'est un vendredi, le dernier jour de janvier 2014 en plus, histoire de bien débuter la journée, et aussi pour me laisser le temps de développer d'autres sujets, je vous propose ceci, expérience de vie à l'appui :


Croyez-moi, j'ai vécu une telle expérience dans un lit "King" assez vaste merci, avec parfois, en bonus, une "mini" venant prendre encore plus de place dans le courant de la nuit! Combien de fois me suis-je levé tout courbaturé, pour avoir dormi sur le côté à l'extrême limite du matelas???

Je ne suis nullement amer en me remémorant tout cela, je garde le sourire, en me demandant ce qu'auraient à dire toutes les Alexa Conradi de ce monde sur un tel sujet, en lien avec l'égalité des sexes.

Surtout, ne me demandez jamais à quelle « Madame P.A. » je pense le plus en voyant cette image!

Bonne journée!

Sujets du 30 janvier 2014

Proverbe/citation du jour
« Arnaque: Produit gratuit dont le rapport qualité-prix est nul! » -Marc Escayrol




Un politicien en exercice n'a pas sa place dans la classe de nos enfants
Sur sa page Facebook, le jeune député péquiste Léo Bureau-Blouin affichait ceci hier :

Une capture d'écran de la page de Léo Bureau-Blouin
Je sais, je sais : le député qui se pavane ainsi dans une école vous dira qu'il ne vient pas vendre sa salade, et qu'il ne souhaite que faire la promotion des valeurs démocratiques et bla bla bla, mais il parle à des jeunes qui ne sont pas en âge de voter quand même, en sachant très bien que les enfants peuvent être charmés par sa présence, ce qui signifie un vote potentiel plus tard, sans oublier que junior rentrera à la maison le soir et pourra dire à ses parents qu'il a rencontré un député « cool » et papa-maman pourraient fort bien s'en rappeler avant de cocher dans l'isoloir à la prochaine élection!

Cela me rappelle le modus operandi de Pascal Bérubé, qui a à maintes reprises agi de la sorte dans des écoles, faisant même publier dans la région que j'habite des photos de sa personne en compagnie de jeunes, notamment lors d'élections scolaires. Voici deux vidéos réalisés lors de telles activités :




Attardez-vous surtout au second vidéo et aux réponses des jeunes filles qui sont interviewées par l'animatrice. Il s'agit d'élèves qui seront en âge de voter dans à peine une année. Suite à une telle rencontre, qui croyez-vous qu'elles seront le plus portées à appuyer politiquement?

Parce qu'il est député élu, Pascal Bérubé a le privilège d'entrer dans cette école. Un candidat d'un autre parti pourrait-il agir ainsi? Si la direction de l'école a invité un député péquiste (dont le père est lui-même enseignant, Bérubé le mentionne dans le reportage), aurait-on aussi invité un député de l'opposition libérale ou caquiste?

Je note un commentaire de Rémi Rebel sur la page de Léo Bureau-Blouin : « Être le parent d'un de ces enfants je porterais plainte. Vous avez aucuns droit de faire de l'endoctrinement politique aux enfants, c'est le rôle de parents. Melez vous de vos affaires. »

La politique peut très bien être enseignée en milieu scolaire sans la présence d'élus en exercice : on peut organiser des élections scolaires en suivant le mode de scrutin en vigueur au Québec et le sujet est couvert dans certains cours.

Je ne fais que répéter ici ce dont j'ai déjà fait mention à maintes reprises dans ce blog et ailleurs : un politicien en exercice n'a pas sa place dans une classe de jeunes qui ne sont pas encore en âge de voter, peu importe le parti qu'il représente. Un député fédéraliste se pointerait dans la classe de P.A. Junior et ma réponse serait exactement la même!

Qui a autorisé une telle visite dans l'école? La direction? Est-ce qu'on a informé les parents à l'avance de cette visite? Je serais curieux de savoir pour quel parti votent ceux et celles qui ont autorisé la venue de Léo Bureau-Blouin dans cette classe, mais j'ai déjà à l'avance une foutue de bonne idée à ce sujet!




Une méthode facile pour se débarrasser des fraudeurs africains
Vous recevez vous aussi des demandes d'amitié de la part de fraudeurs africains qui se font passer pour une jolie dame qui tombe soudainement en amour avec vous? La dénonciation du compte à Facebook est la démarche logique qui nous vient d'abord à l'esprit, mais il y a également d'autres moyens pour leur faire savoir que vous ne montez pas sur leur grand bateau...

https://www.facebook.com/catherine.sanogo.1

Hier, j'ai reçu une demande de la part de «CatherineSanogo», mais cette fois, au lieu de dénoncer le compte et de la bloquer, j'ai décidé d'agir autrement. Je l'ai acceptée, pour ensuite expédier le message et la photo qui suive afin qu'ils soient affichés sur son mur :


Il vous est possible d'agir exactement de la même manière :
  • Trouvez une photo de singe sur Internet
  • Copiez-la sur votre bureau d'ordinateur pour y avoir un accès facile
  • Composez un court texte d'accompagnement
  • Laissez-le sur votre bureau pour y accéder facilement également
  • Chaque fois que vous recevez une demande d'amitié frauduleuse, expédiez à la fois la photo et le texte.

À force de recevoir des messages du genre, le fraudeur qui vous prend pour un singe en viendra vite à la conclusion que ce n'est pas à un vieux « singe » comme vous qu'il apprendra à faire des grimaces.

L'idée m'est venue en composant ce billet : j'ai créé une page Facebook pour dénoncer les fraudeurs africains. À vous de juger s'il en vaut la peine de vous y joindre!

https://www.facebook.com/denonconslesfraudeursafricains

mercredi 29 janvier 2014

Sujets du 29 janvier 2014

Proverbe/citation du jour
«La fraude est l'hommage que la force rend à la raison.» -Charles P. Curtis



Être vert au point de se torcher avec de la guenille
Intéressante discussion que celle qu'on peut visionner ici sur le site du Huffington Post. Trois blogueuses, Angela Davis, Kathleen Quiring et Makala Earley, discutent avec l'animatrice à propos de leur décision de ne plus utiliser de papier de toilette lors de leur passage au « petit coin ». Le rouleau traditionnel est remplacé par un bout de guenille...

Angela Davis
Ces dames affirment qu'en plus d'économiser de l'argent, elles sont « amies de l'environnement », car elles permettent ainsi d'éviter la destruction de milliers d'arbres, en ajoutant que les produits chlorés utilisés pour blanchir le papier sont à leur avis un danger pour la nature qui se circule dans les égouts et qui pollue l'eau.

Une des écolos, Angela Davis indique durant l'échange qu'elle économise 136$ par année en papier de toilette, mais qu'en est-il des frais supplémentaires en eau, en savon et en électricité lors du lavage des guenilles brunes? Elle estime le coût à 42$ supplémentaires environ. Elle économise peut-être aussi en visiteurs dans sa maison...

Je ne serais même pas étonné que des lobbyistes granos dans leur genre finissent par faire pression sur le gouvernement pour qu'une législation interdisant le papier de toilette soit mise en vigueur et qu'on nous oblige à nous "torcher" de la même manière qu'elles!

Kathleen Quiring

Le papier de toilette n'est pas connu partout à travers le monde. Il est vrai que dans des pays comme l'Inde ou la Thaïlande, les coutumes sont différentes, que les égouts ne sont pas aussi efficaces qu'en Europe ou en Amérique du Nord, et qu'on utilise dans ces pays une guenille ou bien la main gauche et de l'eau pour s'essuyer après la production d'un « numéro 2 », gardant la main droite propre pour manger (en Inde) mais de là à adopter cette méthode en Occident alors que le bon vieux papier-cul est disponible...

Makala Earley
Ces « Vertes » ont le droit d'agir comme bon leur semble, si elles veulent se torcher avec un bout de tissu, c'est leur choix et je le respecte, mais qu'elles ne m'obligent pas à agir de la même manière chez moi, car je crois que je vais tourner au vert, mais pas pour les mêmes raisons qu'elles!!!





Un « amour » qui coûte cher... aux personnes assez naïves pour y croire

http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/faitsdivers/archives/2014/01/20140128-050223.html

Une histoire comme celle-là est loin d'être la pire du genre. Il y en a qui se font détrousser de dizaines de milliers de dollars!

Non mais... Quand soudain, une jolie poupoune sortie de nulle part tombe en amour avec vous et vous demande de lui envoyer de l'argent pour qu'elle vienne vivre avec vous au Canada, ou bien pour payer les frais d'une supposée hospitalisation d'urgence dans une république de bananes, n'y a-t-il pas clairement anguille sous roche?

J'ai depuis longtemps cessé de compter le nombre de « demandes d'amitié » que je reçois de supposées dames étrangères (la plupart provenant d'Afrique) via Facebook. « Certaines » (s'agit-il vraiment de femmes?) sont Blanches, viennent du Québec ou d'un pays européen, mais habitent en Afrique et écrivent dans un français approximatif (du moins pire encore que celui d'une multitude de gradués de nos écoles qui écrivent au son!)

Une vérification rapide avec Google Image permet aussi de trouver la source des images utilisées. D'ailleurs, j'ai remarqué que Raven Riley et Melissa Midwest, pour ne nommer que ces deux-là, voient souvent leurs photos employées de la sorte :

Raven Riley

Melissa Midwest

Il arrive aussi parfois que les photos aient été volées sur la page personnelle d'une utilisatrice, mais la plupart du temps, ce sont des photos tirées de sites pornos. Google retrace la provenance des images et il est aisé de découvrir qu'elles sont utilisées sous plusieurs pseudonymes également. Vous en avez ici bas un bel exemple :




La meilleure chose à faire est d'immédiatement dénoncer le compte à Facebook comme étant faux. Ainsi, il est possible de bloquer l'accès à son utilisateur. Toutefois, il est aisé pour les fraudeurs de créer un nouveau profil d'utilisateur pour recommencer à nouveau, mais au moins, vous leur mettez des bâtons dans les roues sans avoir trop d'efforts à y mettre.

Que dire maintenant au sujet des naïfs qui se font fourrer dans de telles histoires? Désolé, mesdames et messieurs, mais compte tenu de l'information aisément accessible via le Web pour sensibiliser les Internautes au sujet de telles arnaques, si vous vous faites malgré tout avoir, alors qu'il est tellement évident qu'il s'agit d'un piège, je ne ressens aucune pitié pour vous.

mardi 28 janvier 2014

Sujets du 28 janvier 2014

Proverbe/citation du jour
«La vérité est indépendante des faits.» -Lawrence Durrell


Une jeune fille poignardée à Baie-Comeau?
Au cours des derniers jours, les réseaux sociaux de la région de Baie-Comeau se sont enflammés au sujet d'une agression à coups de couteau qu'aurait subie une jeune fille. Facebook aidant, la panique s'est répandue auprès du public, à commencer chez les jeunes adolescentes.

Or, la Sûreté du Québec a confirmé hier que toute cette histoire n'est qu'un canular.  

Une porte-parole de la police a dit sur les ondes de Radio-Canada que des accusations pourraient être portées dans ce dossier.

Ce cas n'est pas unique. Il nous démontre d'une part à quel point le peuple fait preuve d'une naïveté crasse, et de l'autre, que n'importe lequel individu disposant d'un clavier branché à Internet peut lancer des rumeurs qui peuvent causer du tort et provoquer un gaspillage de ressources, notamment quand la police doit consacrer des efforts et de l'argent pour une enquête inutile.

Que dire maintenant de situations comme celles où un individu se fait accuser à tort de viol ou d'agression par exemple? Ou bien de fausses alertes à la bombe qui empêchent les citoyens de vaquer à leurs occupations, que ce soit à l'école ou dans une entreprise?

Parce qu'il est aisé de provoquer des méfaits du genre, les mesures pour les contrer doivent être grandes. Les personnes reconnues coupables d'actions du genre doivent être sévèrement punies.

Aussi, que font les parents et les éducateurs du monde scolaire pour sensibiliser notre jeunesse non seulement aux conséquences que peuvent avoir de fausses accusations du genre, mais aussi pour outiller les générations montantes pour qu'elles soient capables de discerner qu'ils s'agit de canulars, d'autant plus que la plupart du temps, de simples vérifications via Internet permettent rapidement de découvrir que ces histoires ne sont pas véridiques?



Le Québec n'a pas les moyens de devenir indépendant
Il est aisé de comprendre pourquoi les plus grands supporteurs de l'indépendance du Québec sont des artistes et des gens du petit peuple qui n'ont aucune idée sur le fonctionnement d'une entreprise et qui sont "zéro" en comptabilité : ces derniers ne savent pas compter.

Si le Québec devenait indépendant, que se passerait-il sur le plan financier, sans les transferts d'argent en provenance du fédéral? Un billet d'Antagoniste.net résume très bien le pourquoi.

En se basant sur des données de 2012, si demain matin le Québec devenait un pays, l'ancienne province serait moins riche de 16,261 milliards de dollars, et ce sans les transferts liés à la péréquation.

Pour combler ce manque à gagner, en plus de ce qu’ils payent déjà, il faudrait que les contribuables imposables du Québec (quatre millions de personnes) fassent un nouveau chèque de presque 4 000$ au gouvernement. Je ne connais pas beaucoup de souverainistes fervents qui ont en poche ce qu'il faut pour remplir ce "trou"!!!

Pendant ce temps, une poignée d'écologistes bloquent systématiquement tous les projets de développement et la gauche socialiste demande encore plus d'interventions gouvernementales, avec toutes les conséquences que cela a sur l'économie. Imaginez ce qui se passerait en cas d'indépendance!

« Vive le Québec libre! »

dimanche 26 janvier 2014

Sujets du 27 janvier 2014

Proverbe/citation du jour
«La complaisance fait des amis, la franchise engendre la haine.» -Térence


Isle-Verte : dehors les médias!!!
Nul besoin d'en ajouter au sujet du drame de l'Isle-Verte, le Québec entier supporte la petite communauté dans le drame. Ce matin, je tiens à féliciter les citoyens du village endeuillé qui ont lancé un signal clair qu'ils en ont assez de la présence de journalistes trop insistants. Certains se sont même introduits dans des cérémonies privées pour Twitter ce qui s'y passait, selon de ce que rapporte NRJ 98.7.

N'êtes-vous pas écoeurés, tout comme moi, de cet acharnement dont font présentement preuve les médias sur place, à nous rappeler constamment le drame?

Le temps ne serait-il pas venu de laisser les gens de l'Isle-Verte en paix pour qu'ils puissent faire leur deuil?

Si nos médias voulaient vraiment bien faire leur job, ils pourraient commencer par porter un oeil plus attentif à ce qui se passe avec la commission Charbonneau et avec le PQ!





Il faudrait que la guillotine tombe à nouveau
Christian Paire, l'ex-directeur du CHUM, qui a quitté ses fonctions dans la controverse, reçoit une indemnité de départ de 156 000$. Ce n'est là qu'un simple exemple parmi tant d'autres de cadres (et de politiciens également, je vous invite à visiter le site SOS Contribuables pour avoir plus de détails) qui quittent leur emploi et qui se font grassement payer, alors que des centaines de contribuables paient de leur poche pour ces privilèges, obligés qu'ils sont de travailler, sans avoir la moindre chance de se faire compenser s'ils quittent eux aussi leur emploi.

Christian Paire (Journal de Montréal)

Les hauts cadres et les politiciens du monde moderne me rappellent la noblesse et la monarchie des temps passés qui se payaient la traite en privilèges au détriment du peuple. Il faudrait que la guillotine tombe à nouveau, non pas sur des têtes, mais dans les budgets et dans les privilèges injustes!



Si vous avez envie d'entendre le Doc Mailloux à nouveau...
Le Doc Mailloux est l'un de ces personnages qui n'ont besoin d'aucune présentation. On a pu l'entendre durant des années à la radio, sur les ondes de CKAC à Montréal, notamment, mais une série de poursuites, qui ne visaient pas nécessairement le Doc, mais plutôt les médias qui faisaient appel à ses services, ont fini par le laisser de côté. Je crois aussi avoir senti, en jasant avec quelques personnalités des médias, que le fait qu'il volait littéralement la vedette lors de ses passages en ondes a éraflé l'ego de quelques animateurs et que cela a aussi pu jouer un rôle dans sa disparition des ondes.

Pour ma part, j'ai connu le Doc à Montréal, en 2000-2001, lors d'une année de retour aux études, pour une AEC en informatique. Mes cours se déroulaient le matin, je pouvais donc écouter l'émission « Un psy à l'écoute » en après-midi, sur la bande AM.

Je ne crois pas que Pierre Mailloux est un saint, loin de là, mais à ce que je sache, comme c'est le cas avec Jeff Fillion, ses détracteurs « repartent toujours le même vieux tape à cassettes » quand ils s'attaquent à lui, en rappelant la fameuse histoire du QI des noirs ou la poursuite des parents d'une participante à une émission de téléréalité.

Vous aimeriez entendre à nouveau le Doc? Si ses interventions médiatiques sont plus rares désormais, il y a tout de même des archives accessibles via Internet, sur YouTube notamment.

Merci à « CharityBernhard », qui a compilé des extraits de son émission, qui datent pour la plupart de la période 2005-2006. J'en ai écouté plusieurs et il y a ici bas quelques-uns de ceux qui me semblent être les meilleurs :




CharityBernhard a aussi rendu disponibles d'autres extraits sur des sites hébergeant des extraits audios et vidéos, en tapant son nom et celui du Doc Mailloux dans un moteur de recherche, vous en trouverez aisément.

Le Doc Mailloux vous fait chier? Il n'est pas parfait hein? Vous non plus, ni qui que ce soit d'autre... Avant de crier à qui veut l'entendre votre envie de le faire bâillonner, ou même crucifier, demandez-vous si votre haine à son endroit ne serait-elle pas motivée, ne serait-ce qu'en une infime partie, par le fait que ce qu'il dit vous déplaît parce qu'il vous touche en un point sensible caché...

Sujets du 26 janvier 2014

Proverbe/citation du jour
«Supprimer la distance, c’est augmenter la durée du temps. Désormais, on ne vivra pas plus longtemps ; seulement, on vivra plus vite.» -Alexandre Dumas


Un «meme» qui en dit long sur la perception des citadins en lien avec le Québec des régions
Demandez à une personne originaire de la Gaspésie si elle s'est fait déjà poser une question du genre et la possibilité d'une réponse affirmative est élevée :


Une distance équivalente à deux heures et demie de route environ sépare Chandler de Sainte-Anne-des-Monts!

Et si maintenant on demandait à un habitant de Québec s'il connaît une telle madame à Trois-Rivières, ou si on demandait à une Montréalaise si elle connaît un tel monsieur à Québec?

Ce «meme» porte sur la Gaspésie, mais vous pourriez poser la même question à un habitant de Sept-Îles, à savoir s'il connaît un résident de Havre-Sainte-Pierre, ou à un autre de Sherbrooke si pour sa part il a des liens avec une personne de Saint-Georges, en Beauce.

Ledit «meme» est représentatif d'une réalité plus large encore : celle de la méconnaissance qu'on les habitants des centres urbains par rapport aux réalités des habitants des régions.

Combien « d'urbains » n'ont aucune idée des distances que doivent couvrir nombre de Gaspésiens, d'Abitibiens, de Nords-Côtiers, de Saguenéens, etc. dans leurs déplacements, que ce soit pour aller à l'épicerie ou pour une visite à l'hôpital?

Demandons-nous aussi à quel point cela peut avoir un impact quand un politicien ou un fonctionnaire doit prendre une décision administrative pour le Québec des régions, alors que sa vie s'est déroulée essentiellement dans un grand centre urbain...

Vous trouverez d'autres «memes» gaspésiens sur la page « Gaspesie Memes »


"15 Life Hacks"
15 trucs pour vous faciliter la vie.




samedi 25 janvier 2014

Sujets du 25 janvier 2014

Proverbe/citation du jour
«Un livre obscène, c'est tout simplement un livre mal écrit. Le talent n'est jamais obscène. Ni à plus forte raison immoral. » -Raymond Poincaré


Mis à part un islamiste, qui s'offusquerait de cela en 2014?
Les temps changent. Cette photo date de 1907. On peut y apercevoir une nageuse australienne, Annette Kellerman, faisant la promotion d'un costume de bain une pièce, au lieu de porter la combinaison robe-pantalon qui était la norme à l'époque :

Sexy n'est-ce pas?
Au sommet de sa popularité, cette année-là, la jeune nageuse de 20 ans a été arrêtée pour grossière indécence à Revere Beach, au Massachusets, parce qu'elle en portait un.

Pire encore, Kellerman est aussi connue comme étant la première actrice majeure à avoir réalisé une scène de nu dans un film, «ADaughter of the Gods », un film désormais considéré comme perdu, qui a coûté à l'époque un million de dollars, ce qui était également une première :

Une scène d'un film hardcore de 1916!

Qui s'offusquerait de cela en 2014, mis à part un islamiste?

vendredi 24 janvier 2014

Sujets du 24 janvier 2014

Proverbe/citation du jour
«La vraie tragédie de la vie, c'est qu'on devient vieux trop tôt et sage trop tard.» -Benjamin Franklin


"Moins j'en sais, mieux j'me sens."
Quand on vote pour le PQ, moins on en sait, mieux on se sent!

Source : Facebook

Ne croyez-vous pas que le drame qui touche l'Isle-Verte fait l'affaire de plusieurs péquistes, car cela détourne l'attention du public de ce qui se passe à la commission Charbonneau???

Chut! Faut pas le dire!!!!




L'incendie de l'Isle-Verte : un drame qui en cache plusieurs autres
L'incendie qui a provoqué la mort d'une trentaine de personnes âgées à l'Isle-Verte est la nouvelle de l'heure au Québec. C'est une tragédie cruelle qui touche cette petite municipalité du Bas-Saint-Laurent et ce n'est pas mon intention d'en minimiser l'ampleur, de la banaliser, mais ce drame horrible en cache d'autres qui nous touchent collectivement, mais qui n'en sont pas moins graves. Les profiteurs sont nombreux quand le destin frappe.

Photo de François Drouin – Infodimanche


D'abord, la fumée n'était pas dissipée sur les décombres que déjà, les médias étaient sur place, pointant des caméras sur les parents des victimes encore sous le choc. Ne pourrait-on pas avoir plus de respect envers les personnes éprouvées? Combien de personnes âgées (et de gens de leur entourage aussi) vivront maintenant dans la peur qu'un tel incendie se produise dans le foyer qu'elles habitent à cause de la répétition des images d'horreur liées au drame de l'Isle-Verte?

Que dire des politiciens maintenant? Ils accourent sur place pour « partager leur tristesse », mais certains parmi eux, députés du Parti québécois pour ne pas les nommer, ne se frotteraient-ils peut-être pas les mains en cachette, parce que le drame éclipse ce qui se passe à la commission Charbonneau, où on découvre présentement des liens douteux entre le PQ, les syndicats et le crime organisé?

Attendez-vous aussi maintenant à ce que les disciples de la secte du sacro-saint risque zéro nous fassent la morale et qu'on mette en place une commission d'enquête qui nous obligera à payer encore plus pour assurer notre sécurité en imposant l'installation de gicleurs, des frais de centaines de milliers de dollars qui vont tuer dans l'oeuf des entreprises qui n'ont même pas encore vu le jour, dans une société où les emplois manquent d'une part, et de l'autre où les besoins en maisons pour personnes âgées vont aller en croissant au cours des années à venir. Le resserrement à prévoir des normes de sécurité risque fort de faire disparaître de petites maisons de retraite beaucoup plus conviviales (mais qui ne pourront remplir les normes à cause du manque d'argent) au profit de grosses entreprises logeant les personnes âgées par centaines, ce qui risque d'ailleurs d'augmenter aussi le nombre de victimes en cas d'accident!

Le drame caché qui me chicote le plus, personnellement, à la lumière de ce qui s'est passé hier à l'Isle-Verte, c'est celui de centaines de personnes âgées qu'on parque dans des maisons de retraite, qu'on lave une fois par semaine, qu'on gave à 16h30 pour que le personnel puisse rentrer plus tôt à la maison et qu'on bourre de somnifères pour qu'ils dorment jusqu'au lendemain matin, et ce sous la surveillance d'un nombre limité de préposées qui en ont par-dessus la tête et qui ne seront jamais capables d'évacuer à elles seules les patients en cas d'urgence!!! On risque maintenant de faire passer le nombre de gicleurs dans les établissements en priorité sur le nombre de préposés pour prendre soin des bénéficiaires!

J'en viens presque à me demander si une mort comme celle qui a frappé les victimes de l'Isle-Verte n'est pas préférable à des années de souffrances dans un CHSLD.

jeudi 23 janvier 2014

Sujets du 23 janvier 2014


Proverbe/citation du jour
«Le fou tient son cœur sur sa langue. Le sage tient sa langue sur son cœur.» -Héraclite

Patton et les politiciens
Alors qu'à la commission Charbonneau, nous apprenons des détails croustillants la propos du PQ, qui a pendant des années lancé des flèches sur le PLQ en affirmant laver plus blanc que n'importe lequel autre parti, je me rappelle ce matin d'une citation d'un célèbre militaire, le coloré général Patton. qui avait une opinion tranchée à propos des politiciens :


« Les politiciens sont la plus basse forme de vie sur Terre. Les libéraux démocrates sont la plus basse forme de politiciens. » -Général George S. Patton




Combien de médecins avez-vous recrutés, monsieur Bérubé?
Hier, l'Agence de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent a annoncé qu'elle accueillera 15 nouveaux médecins de famille en 2014, tout en dressant le bilan de l'année 2013, avec son conseil d'administration.

L'agence n'a pas précisé où seront déployés ces médecins, mais en prévoit au moins un dans chacune des MRC  du territoire. On a également indiqué que l'une des plus problématiques est celle de la Matapédia.

Durant l'année 2013, ce sont 14 nouveaux médecins de famille qui se sont établis au Bas-Saint-Laurent. Sept autres médecins ont quitté la région ou ont pris leur retraite durant cette même période.

Les statistiques alors dévoilées indiquent que le total de médecins dans la région est de 252. La venue de 15 nouveaux médecins en 2014 permet à l'agence de calculer que le manque à gagner de médecins se chiffrera à 24 pour répondre à tous les besoins.

Cela me rappelle l'ardeur médiatique d'un certain politicien sur le sujet...

Pascal Bérubé (source : Info Dimanche)
Le député de Matane-Matapédia, ministre délégué au Tourisme, Pascal Bérubé, s'est rendu à chaque année dans des journées-carrière pour les jeunes médecins, afin d'en recruter, d'abord pour la circonscription de Matane, ensuite pour celle qu'il représente actuellement à Québec, et ce depuis la première fois qu'il a été élu, en mars 2007. En voici des exemples tirés de la presse de la Haute-Gaspésie :

http://virtuel.leriverain.canoe.ca/doc/hebdo_le-riverain/20110831_riv_opt/2011083001/3.html#2

http://virtuel.leriverain.canoe.ca/doc/hebdo_le-riverain/20111026_riverain_opt/2011102501/15.html#14

Oublions le territoire de l'ancienne circonscription de Matane et concentrons, nous sur Matane-Matapédia...

Des 14 médecins recrutés en 2013, et des 15 à venir en 2014, combien s'établissent dans la région grâce à Pascal Bérubé?

L'hyperactivité médiatique du politicien est fort évident. En ce jeudi matin, il m'a simplement suffit d'utiliser les termes "Pascal Bérubé", "recrutement", "médecins" et "Matapédia" dans Google pour obtenir une longue liste des actions du député et ministre dans ce sens :

Le Ministre Pascal Bérubé participe aux efforts de recrutement des nouveaux médecins de sa circonscription (9 octobre 2013)

Le ministre Pascal Bérubé participe aux efforts de recrutement de nouveaux médecins pour sa circonscription (8 octobre 2013)

Pascal Bérubé rencontre le doyen de La Matapédia (5 novembre 2013)

Pascal Bérubé aide au recrutement de nouveaux médecins pour son comté (novembre 2013 sur MonPQ.org)

Pascal Bérubé veut attirer de nouveaux médecins dans la région (8 octobre 2013)

Pascal Bérubé revient d'un sommet de l'emploi médical (16 octobre 2013)

Je ne me suis concentré sur cette liste uniquement que sur des nouvelles de 2013. En ajoutant celles des années précédentes, la liste aurait été bien plus longue...

Alors, combien de médecins sont venus en région grâce à Pascal Bérubé?

Si le député-ministre avait réussi à en recruter ne serait-ce qu'un seul, soyez assurés qu'il n'aurait pas hésité à l'annoncer publiquement...

Pour conclure, que dire du silence du député sur la situation actuelle touchant le PQ et ses liens possibles dans des manoeuvres douteuses avec les syndicats de la construction?

Pascal Bérubé a été responsable de la campagne de financement du PQ au cours des dernières années (en 2010 et en 2011, ). Il se pourrait que nous en apprenions de biens bonnes à son sujet dans cette croustillante histoire.

mercredi 22 janvier 2014

Sujets du 22 janvier 2014

Proverbe/citation du jour
«La télé, ce chewing-gum de l’oeil, a multiplié les crétins... Le problème est que les crétins ont beau avoir toujours existé, avec la télévision, ils se sont multipliés.» -René de Obaldia

(Cette citation provient probablement d'un ouvrage écrit avant l'avènement de Facebook et Twitter! NDLR)


Un avocat lance une réplique à Buzz Bonin
Je suis pleinement conscient du fait que les humoristes et autres critiques peuvent parfois pousser le bouchon assez loin d'une part, et de l'autre que toute personnalité publique doit accepter le risque de faire l'objet de critiques pas toujours très élogieuses, mais où doit-on placer la limite entre l'humour et la diffamation ou les menaces et l'incitation à la violence? Je m'arrête aujourd'hui au cas d'un "humoriste" de la région environnante de Montréal qui fait une fois encore jaser de lui.

Quel grand justicier du Web que ce Matthieu « Buzz » Bonin (cette fois, il ne pourra pas dire que j'oublie le second « t » dans son nom, comme il l'a fait au début du mois de janvier quand j'ai écrit un billet à son sujet, c'est d'ailleurs tout ce qu'il a trouvé à donner comme réplique.)

Buzz Bonin qui réplique sur ma page Facebook

Ce grand défenseur des libertés individuelles, qui s'amuse à envoyer chier les flics à grands coups de sacres en coupant les coins ronds, comme celui qui a "menacé" un itinérant de l'attacher à un poteau, ou à se faire teindre les cheveux en rose pour ensuite en présenter un vidéo, ne se gêne pas de pourfendre les méchants qui intimident les autres, mais que se passe-t-il quand c'est LUI l'intimidateur?

Buzz Bonin et ses cheveux roses

Au tournant de 2013-2014, ce cher Buzz s'est permis de publier sur sa page le nom et le numéro de téléphone d'un internaute qu'il trouvait « gossant ». Sa meute de quelque 90 000 supporteurs s'est immédiatement mise à l'oeuvre pour remettre le « méchant » à sa place. Dommage, mais je ne dispose d'aucune capture d'écran de cette histoire en question pour vous en donner une preuve, mais il y en a assurément des copies circulant sur le Web. J'en publierai une copie ici dès que j'en aurai une à vous présenter.

L'humouriste n'en est pas à ses premières frasques. Un rappel ici : à la mi-janvier 2013, Buzz Bonin a été rencontré par la police pour incitation à la haine.  Dans ses capsules vidéos disponibles sur YouTune, il espérait "qu'un tireur fou rentre à l'Assemblée nationale" et en plus, s'est attaqué à la chanteuse Marie-Hélène Thibert, en plus de souhaiter que Ginette Reno attrape un cancer et que Claude Poirier soit victime d'un accident de char.

C'est de l'humour tout ça? Les accusations ont finalement été rejetées au palais de justice de Valleyfield en mars suivant.

Me Julien Boulianne
Un avocat de Jonquière, Me Julien Boulianne, a lancé hier une réplique à Bonin, une réplique qui résume pas mal tout ce que je pense du personnage! En voici des captures, de même que le texte intégral par la suite :


Je vais vous raconter une petite histoire vrai sur la liberté d'expression et les nouvelles vedettes du web. 

Pour vous mettre en contexte, Matthieu Bonin est un genre de blogueur qui s'est fait connaitre sur Facebook en se filmant à péter des coches dans lesquelles il sacre et gueule durant 4-5 minute sur des sujets plus ou moins d'actualités. Il a amassé en cour de route quelque chose comme 80 000 suiveux, un site internet, 2-3 pages FB et était même au journal Voir durant un certain temps. Le tout sans talent particulier et sans réelle originalité. Ni dans la formule, ni dans le propos.

Sa recette? Publier sur ses pages des vidéos déjà en ligne ou en faire lui-même des cheaps sur n'importe quoi dans l'espoir de faire jaser et surtout d'avoir des "likes". 

Il est bien sur, comme tous ces nouveaux gurus du web, un ardent défenseur de la liberté d'expression et, pour se sentir utile, fait de temps en temps un vidéo démagogue contre l'homophobie ou l'intimidation.


Donc, une fois les présentations faites, notre génie des réseaux sociaux post la semaine dernière un statut qui ressemble à ceci:


"Y'a un gars qui m'envoie des textos et qui me gosse alors voici son numéro: amusez-vous (suivi du dit numéro)."


Comme on peut s'en douter, toute une armée de keybord warriors se sont mis à texter/appeler le gars en question et à commenter sur le statut de Bonin à quel point ils sont incroyablement cools et drôles.


Ne pouvant m'en empêcher, je me permets un commentaire sur sa page qui se résume environ comme suit:


"Esti que t'es loser et faible Bonin d'utiliser ta pseudo-popularité pour te venger de quelqu'un qui t'as texté peu importe quoi! Ne venez surtout pas me dire que c'est drôle ou mérité de se mettre à 80 000 contre un."


J'attendais ensuite sa réaction.


Elle a pris 1 minute et 45 seconde à arriver!


M. le grand défenseur de la liberté d'expression avait effacé mon commentaire et m'avait bloqué pour être certain que je ne récidive pas. Hahaha Incroyable!


Bref, c'est tout sauf bref je sais, si tu lis ceci mon brave Bonin, saches que je te méprise de tout mon être.


Toi et ta race de "wannabe" aux opinions aussi volatiles que les conseils mode de Jean Airoldi.


Le genre qui chie sur la police mais qui l'appelle en pleurant quand un punk lui vole ses vides sur sa galerie.


Le genre qui traite les BS de lâches et les riches de salauds.


Le genre qui dénonce l'intimidation mais qui se met à 80 000 pour rire, écraser et humilier quelqu'un.


Le genre qui crie à la liberté d'expression quand on le critique mais qui efface du même souffle les commentaires qui le critiquent.


Finalement, le genre qui, espérons le, aura une popularité aussi éphémère que la virginité d'une fille soule à son bal de finissant!


Sans rancune le con!!!


P.S. Partagez pour qu'il finisse par le lire lol


Je ne doute pas une seconde que des groupies immatures de ce grand artiste sans talent, digne représentant de cette classe de jeunes qui ne vit que pour avoir un maximum de « J'aime » sur Facebook, vont encore une fois lancer de la bouette, que ce soit sur Me Boulianne ou bien sur votre humble blogueur qui écrit ici, dans des textes bourrés de fautes d'orthographes, en utilisant des arguments qui ne tiennent vraiment pas à grand chose, mis à part que d'envoyer chier ceux qui commettent le grave crime de critiquer « Buzz »...

Chose sûre, il est temps que les « pas de talent », les humoristes gaugauches qui n'ont rien d'autre à faire que d'envoyer chier pour se rendre drôles, apprennent que la liberté des uns se termine là où débute celle des autres, et que lorsque l'on se permet d'agir comme ils le font, tôt ou tard, il faut en assumer les conséquences en grandes personnes, et non chigner comme un enfant qui fait le bacon par terre dès qu'on le remet à sa place quand ça ne fait pas son affaire!

Je ne crois pas qu'on doit faire fermer la gueule des Buzz Bonin, Gab Roy et autres, mais un message clair doit leur être lancé quant aux limites à ne pas franchir dans leur liberté d'expression.

Avis aux personnes intéressées, en ce mercredi 22 janvier, à 7h30, Me Boulianne a réalisé une entrevue sur les ondes de CKRS, à Chicoutimi, à propos de cette histoire, en faisant des liens avec les poursuites criminelles potentielles qui peuvent en découler. Vous pourrez l'entendre ici.


*****

Je me suis permis au cours de la nuit de faire savoir à Buzz Bonin et à ses supporteurs qu'une entrevue à son sujet aurait lieu sur les ondes d'une radio de Saguenay :



J'ai rapidement eu droit à ceci comme résultat :

Bloqué!!!

Buzz Bonin bloque vite ceux et celles qui ne pensent pas comme lui!

Vive la liberté d'expression, unidirectionnelle bien sûr, car les artistes peuvent se permettre de dire aux autres de prendre leur trou et de décâlicer, mais ne leur rend surtout pas la politesse...



J'ai communiqué directement plus tard dans la nuit avec le principal intéressé, par messagerie privée. Une fois encore, j'ai été bloqué...

mardi 21 janvier 2014

Sujets du 21 janvier 2014

Proverbe/citation du jour
«Quand le sage désigne la lune, l’idiot regarde le doigt.» -Proverbe chinois


Les « Pineault-Caron », des idiots utiles au service du PQ
En se rendant devant la commission des institutions de l'Assemblée nationale du Québec, le 17 janvier dernier, pour les consultations relatives au projet de Loi 60, la « Charte affirmant les valeurs de laicité et de neutralité religieuse de l'État ainsi que d'égalité entre les femmes et les hommes et encadrant les demandes d'accomodement », Manon Pineault, Claude Pineault et Geneviève Caron, de Sacré-Coeur, au Saguenay, ne devaient certainement pas s'attendre à faire couler autant d'encre, à être interviewés à la radio et à la télé, et à être vus à des milliers de reprises dans divers médias sociaux, comme sur YouTube :


Bien que leur témoignage n'est à mon avis rien d'autre qu'un ramassis de stupidités, je concède au moins aux Pineault-Caron d'avoir eu assez de « guts » pour donner leur point de vue ouvertement, sans se cacher comme le font tellement d'autres, notamment les internautes qui se plaisent à les démolir et à les tourner au ridicule.

Le réel problème, ce ne sont pas les « Pineault-Caron », c'est bien plus la commission en tant que telle, qui permet à n'importe qui d'aller témoigner. Claude Pineault et sa famille ont le droit d'avoir une opinion et le droit de l'exprimer, j'en conviens, mais comment a-t-on pu les laisser le faire au sein d'une commission parlementaire? En quoi leur témoignage a-t-il suffisamment de valeur pour être entendu de la sorte? À ce que je sache, une personne voulant prendre la parole dans une commission doit présenter un mémoire, qui sera analysé avant qu'on laisse la personne s'exprimer. Comment les Pineault-Caron ont-ils bien pu « passer la barre »? Qui leur a donné l'autorisation de parler?

Remarquez qu'on peut apercevoir le ministre Bernard Drainville en train de les écouter dans l'extrait vidéo largement diffusé, pourquoi ce dernier ou un autre membre de la commission n'a-t-il pas tout simplement interrompu leur témoignage?


La méthode du "Vote de peur" du PQ
Il y a à mon avis une raison toute simple à tout cela : les Pineault-Caron sont représentatifs d'une proportion non négligeable de supporteurs du PQ, ce sont des Québécois « pure laine » qui n'ont pas une très grande culture, qui ne sont pas souvent sortis de chez eux et qui ont une peur profonde de tout ce qui leur est étranger.

Je persiste à croire que toute cette histoire de charte des valeurs est un coup du PQ qui est calculé depuis longtemps, un moyen pour mobiliser le plus grand nombre possible de personnes pouvant appuyer le PQ afin de lui assurer un gouvernement majoritaire lorsqu'il jugera bon de déclencher des élections.

Le PQ utilise cette peur de l'autre, je dirais même plus encore, ce racisme, profondément enfoui au cœur de trop de Québécois « de souche », afin de maximiser ses chance de gagner le pouvoir.

Les Pineault-Caron ne sont rien d'autre que des idiots utiles employés par le clan souverainiste pour s'imposer. Les manœuvres du PQ dans toute cette histoire me scandalisent beaucoup plus encore que le témoignage de ces trois personnes originaires du Saguenay.


Apprendre ses tables de multiplications en faisant de l'exercice
L'ancien prof en moi trouve l'idée géniale : comment utiliser les escaliers d'une école comme moyen pédagogique afin que les jeunes apprennent leurs tables de multiplications :


Il fallait y penser n'est-ce pas?

La page Facebook d'où provient l'image, "Teacher's Pet", regorge de suggestions tout aussi intéressantes!

C'est aussi un site Web du Royaume-Uni, bien entendu, la connaissance de la langue de Shakespeare est définitivement un plus pour l'explorer et le comprendre!