mercredi 31 juillet 2013

Sujets du 1er août 2013

Proverbe/citation du jour
«La guerre, c’est la guerre des hommes ; la paix, c’est la guerre des idées.» -Victor Hugo


Faut-il être souverainiste pour être un «Grand Québécois»???
Le seul musée itinérant au Québec, un musée entièrement consacré au patrimoine humain de la province, a ouvre ses portes, du 3 au 17 août, de 10 h à 17 h, dans l’ancienne église de Luceville, au 59, rue Saint-Laurent à Sainte-Luce.

Cette exposition présente, sur des toiles originales de l'artiste Marie-Josée Hudon, 45 « Grands Québécois ». On retrouve parmi eux des artistes, qu'ils soient chanteurs, écrivains, comédiens ou cinéastes, de même que des hommes d'affaires, des politiciens et même des sportifs.

On peut reconnaître, parmi les portraits, ceux de Félix Leclerc, René Lévesque, Pierre Falardeau, Michel Chartrand, Pierre Bourgault, Pauline Julien, Gérald Godin, Gaston Miron, Marc Favreau entre autres...

Journal L'Avantage -Photo Gaétan Morissette

Parmi les « Grands », il y a Maurice Richard, le frère André, Willie Lamothe, de même que d'autres Québécois dont les affiliations politiques ne sont pas connues, comme Kateri Tekakwitha, mais à ce que je sache, il y a beaucoup de souverainistes et je ne peux identifier un seul «Grand Québécois» affichant ouvertement son opposition au projet nationaliste dans le lot. On retrouve aussi dans le lot nombre de syndicalistes, de féministes et d'artistes.

N'est-ce là qu'une pure coincidence? Sinon, faut-il nécessairement être souverainiste, artiste ou, tout simplement, socialiste, pour être un « Grand Québécois »???

Pour plus de détails :

Photo du jour
La Martre, le 14 juillet 2012.



Documentaire du jour : « Gladiators of World War II : Waffen SS »
Je ne dispose pas de la télévision câblée à la maison et cela ne m'importune pas : via Internet, j'ai accès à une multitude de documentaires. J'en regarde plusieurs chaque semaine. C'est la raison pour laquelle à partir d'aujourd'hui, je vous propose, en plus d'une photo du jour, un documentaire du jour. La plupart sont tirés de YouTube, mais il arrive aussi que j'en déniche un sur Vimeo ou un quelconque autre site du genre.

Aujourd'hui, je vous propose « Gladiators of World War II : Waffen SS », un documentaire qui porte sur cette force armée d'élite de l'Allemagne nazie.

Bon visionnement!

Sujets du 31 juillet 2013

Proverbe/citation du jour
"Discipline is the foundation upon which all success is built. Lack of discipline inevitably leads to failure" -Jim Rohn


La nouvelle superpuissance américaine
Je remercie Jimmy, un lecteur de mon blog qui m'a fait parvenir un lien vers un très intéressant billet que l'on retrouve dans le blog de Jacques Attali.

La Chine est en voie de devenir la plus grand puissance économique mondiale en terme de production, damant le pion aux États-Unis, qui sont demeurés au sommet durant des décennies. L'empire américain décline, mais il pourrait bien reprendre du poil de la bête, si on en croit un nouveau discours idéologique et géostratégique qui est en train d'apparaître dans les milieux politiques, économiques et militaires américains : la première puissance du monde pour les deux décennies à venir pourrait bien ne pas être la Chine, mais bien l'ensemble formé formé par les États-Unis, le Mexique et le Canada.

Divers obstacles se dressent en chemin, mais ne sont pas insurmontables. Cet ensemble, qui a débuté avec l’instauration de l’ALENA, est aujourd’hui très avancé, mais pourrait le devenir plus encore. Il est clair que nos voisins immédiats au Sud, par leur poids économique et démographique, ont beaucoup plus de poids que les Canadiens ou les Mexicains, et que les deux plus petits pays, avec raison, souhaitent garder leur autonomie et leur indépendance, autant au niveau culturel qu'économique, mais l'idée a tout de même du bon.
Vous aurez droit à plus de détails en consultant le billet de monsieur Attali sur le sujet.

Pour plus de détails :


Décriminalisation de la drogue au Portugal : dix ans plus tard
C'est en fouillant sur Internet à la recherche de sujets que je suis récemment tombé, tout à fait par hasard, sur un article qui date de juillet 2011, certes, mais qui demeure tout aussi intéressant deux ans plus tard. Il y est question de la décriminalisation de la drogue au Portugal il y a maintenant de cela douze ans et de l'impact sur la consommation de drogue dans ce pays européen.

Le pouvoir public, que ce soit au Canada ou chez nos voisins du Sud, dépense depuis des décennies des millions de dollars afin de lutter contre la consommation de drogue, arguant que les coûts que cela implique compensent largement pour les dégâts humains et sociaux qui se produiraient supposément si cette lutte n'avait pas cours. Est-ce vraiment le cas?

Le Portugal a pris le chemin contraire en décriminalisant TOUTES les drogues. Le résultat? En dix ans, la consommation s'est réduite de moitié! Au lieu d'investir ses énergies dans la répression, ce pays a choisi de plutôt les consacrer aux soins des utilisateurs et des personnes dépendantes.

Depuis le début des années 1990, dans ce petit pays européen, le nombre d'utilisateurs de drogues dures et intraveineuses s'est réduit de moitié, alors qu'il était estimé à 100 000 lors des changements législatifs.
Dans un autre billet que je vous propose en ce jour, portant sur l'intégration économique entre les États-Unis, le Canada et le Mexique, je n'ai pas mentionné le fait qu'une large partie de l'économie mexicaine repose sur le trafic de drogue. Les deux tiers de la marijuana et 95% de la cocaïne consommés aux USA proviennent de ce pays. La décriminalisation de l'usage de drogues au Canada et aux USA ne serait-elle pas un moyen pour « tuer » cette économie parallèle qui nuit à l'avancement d'un de ces partenaires de la nouvelle superpuissance nord-américaine?

Pour plus de détails :


Photo du jour
Une vieille grange, située à Heppell, dans la vallée de la Matapédia, en mai 2013.

mardi 30 juillet 2013

Sujets du 30 juillet 2013

Proverbe/citation du jour
«Qui danse mal accuse le sol d’être humide.» -Proverbe malais

Des trottoirs neufs à Sainte-Anne-des-Monts
Si vous avez à circuler au centre-ville de Sainte-Anne-des-Monts, via le boulevard Sainte-Anne, qui est aussi la route 132, vous avez certainement remarqué que depuis quelques temps déjà des équipes s'affairent à réaliser des travaux sur le segment qui va, grosso modo, du coin de la route 299 jusqu'au coin de la 11e rue Ouest, tout près du parc du Petit-Bois.

J'ai appris auprès de sources bien informées que ces travaux sont financés directement par le ministère des Transports du Québec. Une partie des travaux l'est par contre par les citoyens de la ville. Il s'agit plus précisément de la section de trottoir qui va du coin de la 7e rue Ouest jusqu'au coin de la 11e rue Ouest, tout près de l'école Gabriel-Le Courtois, un secteur qui ne comportait pas de trottoir jusqu'à maintenant. Aussi, la ville est responsable pour fournir des arbres qui seront plantés dans des îlots de verdure bordant la route.

Nous pouvons nous demander pourquoi il aura fallu tant d'années avant qu'un trottoir soit installé dans ce secteur, dans lequel des centaines d'étudiants, en plus de citoyens, marchent depuis des années. Mieux vaut tard que jamais... Cette décision des autorités municipales en est une bonne si vous voulez mon avis!

Parlant de la Ville de Sainte-Anne-des-Monts, j'ai récemment reçu, de source anonyme, un document listant les dépenses de déplacements d'élus et d'employés de celle-ci. Je vous reviendrai plus tard sur le sujet.


Photo du jour
Les équipes participant à Fort Causap se réchauffent pour les épreuves de l'après-midi du 28 juillet 2013 grâce à l'équipe de Zumba Corps Action de la Vallée de la Matapédia. Un lien vers un extrait vidéo figure plus bas, de même qu'un autre menant vers la page Facebook de l'organisme :



Un extrait vidéo du réchauffement :

La page Facebook de l'organisme :


dimanche 28 juillet 2013

Sujets du 29 juillet 2013

Proverbe/citation du jour
«Les départs ne comptent pas, seuls les retours méritent une larme.» -Christian Mistral


Bonne chance à toi et à ta famille Steve!
Je souhaite aujourd'hui la meilleure des chances à Steve Lamontagne et à sa famille dans leurs nouveaux projets.

Steve Lamontagne
Steve était jusqu'au mois de mars dernier le maire de la municipalité de Saint-Léon-le-Grand, dans la Vallée de la Matapédia. Il a vendu son entreprise et sa maison et les Lamontagne se sont récemment dirigés vers l'Alberta avec la ferme intention de ne plus revenir.

Cette décision de quitter le Québec, l'ex-maire et sa femme l'ont prise suite à une série d'événements qui se sont déroulés au printemps dernier. C'est après une intervention au sujet de chômeurs qui préfèrent retirer un chèque au lieu de travailler, réalisée sur les ondes de Radio-Pirate, que le maire a démissionné à cause de la grogne populaire. Il faut dire toutefois qu'il songeait depuis déjà quelques temps à quitter le Québec, et l'obtention récente d'un emploi dans l'Ouest a accéléré le processus.

Le leadership du maire de Saint-Léon-le-Grand était déjà contesté depuis l'an passé par des citoyens, qui lui reprochaient de mal gérer la municipalité, mais une manifestation suite à ses déclarations sur les chômeurs, regroupant des militants de l'Action Chômage Kamouraska et de syndicats de la CSN et de la FTQ l'a poussé à la démission, étant en quelque sorte la goutte qui a fait déborder le vase.

Je ne doute pas une seconde que le fait que l'ex maire ait pris position pour le développement pétrolier et gazier dans la Vallée, en plus de dénoncer les gens qui font du chômage un revenu garanti annuel, n'a pas aidé sa cause. Il avait en plus le « malheur » d'être un militant de droite s'opposant aux syndicats, à l'ingérence de l'état dans l'économie et à l'idéologie souverainiste. Je ne serais donc pas étonné que des maires aux sympathies péquistes, de même que le député de Matane-Matapédia Pascal Bérubé et le député Jean-François Fortin, du Bloc Québécois, se réjouissent de sa démission.

Steve a donc quitté le Québec, en compagnie de sa famille, et il l'a fait avec éclat, décorant sa remorque pour l'occasion :

À la frontière de l'Alberta!

J'ai la drôle d'impression qu'en ce moment, ce ne sont que de bons éléments qui quittent le Québec. Les Lamontagne se joignent en Alberta à plusieurs gens d'ici qui en ont assez du « Modèle Québécois » et qui préfèrent aller vivre ailleurs au lieu de le supporter. Ils ne sont pas les premiers mais assurément pas les derniers aussi!!!

Bonne chance à toi Steve, mais aussi bonne chance à ta femme Marie-Ève de même qu'à vos enfants! Qui sait, nous allons peut-être nous revoir bientôt si ça continue comme ça ici!!!!

Pour plus de détails :


Photo du jour
La route 138 au Soleil couchant, près de Longue-Pointe-de-Mingan, le 16 août 2011.

samedi 27 juillet 2013

Sujets du 28 juillet 2013

Proverbe/citation du jour
«Dans la société démocratique, telle qu'elle se développe secteur par secteur, il faut de plus en plus savoir argumenter, exposer ses idées à la discussion et discuter les idées des autres.» -Alain Renaut


Moisissures argumentatives
Avez-vous remarqué que lorsque l'on argumente avec eux et que leurs arguments ne font par le poids, les gauchistes tombent assez souvent merci dans les attaques personnelles, sans oublier également de nous accuser d'utiliser des « sophismes » et de tomber dans la « démagogie »??? Lorsque cela se produit, j'ai toujours l'impression d'avoir devant moi un ti-cul cégépien sortant directement d'un cours de Philo 101 d'un prof tout aussi gauchiste. Enfin...

Ici bas figure une liste de « 18 moisissures argumentatives ». Je suggère aux gauchistes de la consulter, s'ils veulent amener de la variété dans leur discours!

Pour plus de détails :


Photo du jour
La chute à Philomène, à Sainte-Alexandre-des-Lacs, le 19 novembre 2012.


Sujets du 27 juillet 2013

Proverbe/citation du jour
«Génie talent métier débrouillardise. Il faut admettre que tout homme - quel qu'il soit - est un mélange de ces quatre facultés. Tout est dans leur proportion.» -Michel Tournier


Paul Provencher
C'est en effectuant des recherches sur le mode de vie traditionnel des Montagnais de la Côte-Nord, en 1997, que j'ai découvert Paul Provencher, via son livre « Vivre en forêt ».

Paul Provencher, un natif de Trois-Rivières, est venu sur la Côte-Nord dans les années 1920, à titre d'ingénieur forestier. Il a durant des années sillonné le territoire, pour une compagnie forestière, et grâce à des porteurs et guides d'origine amérindienne, il a appris à vivre en forêt, pour par la suite partager ce savoir via ses livres et via ses photographies et dessins.

Je vous suggère fortement de vous procurer ses livres, que vous retrouverez dans des librairies de bouquins usagés.

J'ai découvert récemment un documentaire à son sujet sur Internet, un film de Jean-Claude Labrecque, « Le dernier des coureurs de bois ». Je partage celui-ci avec vous aujourd'hui :

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=HXM4F0M62OQ


Bon visionnement!



Photo du jour
La photo du jour est l'oeuvre d'une jeune fille de Sainte-Anne-des-Monts, Marjolaine Deschamps. Marjolaine m'a demandé récemment le nom d'une personnalité connue pour réaliser un montage, mais je lui ai lancé le défi d'en créer un de deux acteurs classiques : Humphrey Bogart et Marilyn Monroe. J'aime beaucoup le résultat alors je le partage avec vous!

Bravo Marjolaine!

jeudi 25 juillet 2013

Sujets du 26 juillet 2013

Proverbe/citation du jour
«Un changement en prépare un autre.» -Nicolas Machiavel


Survivre dans la nature
« Survivor : Learn to Become a Survivor in the Wild » est un documentaire d'une durée de 55 minutes que j'ai découvert récemment sur YouTube. Jim Meuninck et ses collaborateurs, dont un expert comptant 20 ans d'expérience comme instructeur de survie en milieu sauvage, exposent divers aspects du sujet.

Il y est question de six aptitudes à développer :

  1. Produire du feu
  2. Se procurer de l'eau
  3. Bâtir un abri
  4. Signaler sa présence
  5. Se procurer de la nourriture
  6. Donner des premiers soins

Sept ennemis menacent votre vie dans une situation de survie :

  1. La peur et l'anxiété
  2. Le chaud et le froid
  3. La soif
  4. L'ennui et la solitude
  5. La fatigue
  6. La faim
  7. La douleur et les blessures

Tout dépendant du milieu où vous vous retrouvez, vos priorités ne seront pas nécessairement les mêmes. La survie dans un milieu désertique amène des priorités différentes de celles d'un Gaspésien perdu en forêt à l'automne par exemple.

L'auteur donne des idées sur le contenu d'une trousse de survie. Vous y trouverez certainement de bonnes idées. 

J'y vais d'une suggestion personnelle, dont on ne parle pas dans ce vidéo : Il y a de cela plusieurs années, je me suis procuré un ensemble comportant un sifflet, une boussole, un miroir de signalisation, une barre de magnésium pour produire du feu et un contenant pour placer des allumettes, sans oublier la corde pour le suspendre au cou qui peut avoir d'autres usages. Le coût??? Un dollar, chez Dollarama bien sûr! Toutefois je n'en ai pas retrouvé d'autres depuis.

Un ensemble 5 en 1.
Il est possible de trouver ce même ensemble pour cinq dollars environ de nos jours. J'en ai découvert chez Walmart la semaine dernière. Le contenant est étroit, mais en plus d'allumettes, on peut aussi y placer quelques hameçons et un bout de ligne pour la pêche.

Bien que ce ne sont pas tous les trucs de survie que l'on y retrouve qui peuvent être utilisés dans un environnement comme celui de la Gaspésie, plusieurs sont universels, quel que soit l'endroit où l'on se trouve sur Terre.

Vous voulez quelques exemples? Vous découvrirez dans ce vidéo que la mousse d'une quenouille ou un nid d'oiseau sont utiles pour allumer un feu à l'aide d'une petite barre de magnésium, et qu'une batterie de 9 volts et de la laine d'acier peuvent être utilisés à la même fin. Le mieux demeure encore de ne jamais manquer d'allumettes!

Allumer un feu avec une batterie de 9 volts!

Quelques pièges pour capture le gibier ont capté mon intérêt et peut-être aussi bientôt le votre, d'abord une trappe apache, mais aussi un piège à petit gibier utilisant un arc comme déclencheur, originaire des Philippines  :

Une trappe apache.

Un piège philippin.

Un arc sert de déclencheur.

Vous ne trouverez pas de cactus pour soigner une blessure dans la forêt gaspésienne, mais rappelez-vous que les bleuets peuvent être utilisés pour contrer la diarrhée...

Vous pourrez trouver plusieurs articles allant dans une trousse de survie au Dollarama soit dit en passant, que ce soit des allumettes ou bien du matériel pour la pêche.

L'heure que vous allez passer à regarder ce vidéo ne sera certainement pas perdue, même si le savoir que vous allez en tirer ne sera jamais mis en pratique.

Pour plus de détails :




Photo du jour
Un fjord près de Baie-Comeau, août 2011.

mercredi 24 juillet 2013

Sujets du 25 juillet 2013

Proverbe/citation du jour
«La censure pardonne aux corbeaux et poursuit les colombes.» -Juvénal


Censure journalistique résultant de pressions d'un député péquiste?
Soucieux de son image comme il l'est, et vraisemblablement incapable de supporter qu'un représentant des médias ou un citoyen émette publiquement une critique négative à son endroit, se pourrait-il que le député de Matane-Matapédia exerce des pressions sur les médias afin de faire disparaître tout texte à son propos ne donnant pas un point de vue qui lui soit favorable?

Dimanche soir dernier, le journal L'Avantage a publié un texte du journaliste Roger Boudreau portant sur un discours que le député devait prononcer à Metis Beach le 23 juillet. Voici une copie du texte en question :

Pascal Bérubé will speak english at Metis Beach!!!


21 Juillet 2013


Le ministre délégué au Tourisme, ministre responsable du Bas-Saint-Laurent et député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé prononcera un discours dans la langue de Shakespeare, le mardi 23 juillet à 16 h, lors d’un « garden party » à la résidence d'Irish Osler and Warren Crawford à Metis Beach. C’est le ministre lui-même qui a confirmé à l’Avantage qu’il avait été invité à cette activité dont les profits seront versés à des églises de Métis-sur-Mer. « Et je prononcerai un discours en anglais » a ajouté monsieur le ministre. Avec traduction simultanée? Monsieur Bérubé a été silencieux sur le sujet. On peut présumer qu’il alternera anglais-français ou l’inverse. Douteux serait-il qu’il ne parle qu’anglais dans une circonscription qui ne compte que quelques centaines d’anglophones. Mais, avec un politique aussi talentueux que surprenant, il faut s’attendre à tout…! L’invitation a, toutefois, été rédigée dans les deux langues officielles. Welcome to Metis Beach sir!



Le texte pouvait être lu via l'adresse Web suivant sur le site du journal :

Le lien était fonctionnel dimanche soir, mais lundi, ce même lien menait à la page suivante :



J'ai pu retrouver une copie du texte sur le site Rimouski Web. J'ai donc pu prendre deux captures d'écran et recopier le texte tel qu'il apparaissait sur le site de L'Avantage :




Pourquoi l'article original est-il disparu de l'édition en ligne du journal? Se pourrait-il que le texte aurait déplu au député et qu'on aurait demandé au journal de le retirer?

Dites-vous par ailleurs que ce n'est certainement pas la première fois qu'un texte disparaît de la sorte! Vous en voulez une preuve?
 
En novembre 2011, un texte critique à l'endroit du député, écrit par un citoyen de Matane, Pierre Longpré, a été publié par ce même journal mais est ensuite disparu de son édition en ligne durant la même journée. J'en ai à cette époque discuté avec l'auteur, qui m'a alors dit que le journal n'a pas daigné lui donner une quelconque explication sur ce retrait.

Selon vous, qui a fait retirer le texte de monsieur Longpré, et pourquoi? Poser la question n'est peut-être rien d'autre que de lui répondre, n'est-ce pas?

À L'Avantage, les journalistes Roger Boudreau et Réal-Jean Couture ont été critiques à l'endroit du député de Matane-Matapédia, mais il y a quelques mois, suite à un échange où il a relativement été question du fait que monsieur Couture a déjà été candidat libéral au provincial dans Duplessis, un silence total des deux hommes quant à leurs critiques à l'endroit du politicien. Pourquoi donc une fois encore?

J'ai personnellement eu affaire au député de Matane, en mai 2008, alors que j'ai émis une critique à son endroit sur un site disparu depuis, « Le Cartable », de Cap-Chat. Le député a personnellement communiqué via courriel avec mon employeur d'alors, Radio du Golfe, pour communiquer son mécontentement à mon patron, alors que cette intervention de ma part était totalement indépendante de mon travail radiophonique, le blog concerné n'étant aucunement lié à la station de radio où j'animais alors. Dans mes commentaires sur le site de Marc-André Saint-Pierre, je déclarais ceci :


"Pascal Bérubé agit par opportunisme politique. Toutes ses interventions ne servent qu'un but ultime : affermir sa position pour sa réélection lors du prochain scrutin. S'il était un vrai homme politique d'envergure, il serait capable de s'attaquer aux vrais problèmes vécus en Haute-Gaspésie. Mis à part que de critiquer et de remettre des prix avec de belles photos dans les médias, qu'apporte-t-il de concert? RIEN."

Y a-t-il là les moindres propos diffamatoires? Un homme politique comme Pascal Bérubé est-il capable d'accepter qu'un citoyen émette un commentaire du genre à son endroit dans un blog accessible au public?

Quoi qu'il en soit, le député a envoyé un courriel à mon employeur le 14 mai au matin, à partir de son compte de l'Assemblée nationale  :


"Je vous avise qu'à partir de maintenant, mon bureau ne collaboreras plus avec CJMC-FM tant que cet individu sera en ondes." 


J'ai heureusement conservé précieusement une copie de ce courriel, de même que des captures d'écran de la page concernée sur le site du Cartable, afin de le prouver si nécessaire. Je suppose que les archives informatiques de l'Assemblée nationale doivent garder des traces de ce courriel du député.

Je rappelle que l'arbitre Jean-Paul Boily a conclu, dans sa décision dans une cause liée à mon congédiement de CJMC FM 100,3, le 11 novembre 2011, que sans l'intervention de Pascal Bérubé, qui a contacté mon employeur, arguant qu'il avait un dossier à mon sujet (mon employeur m'a alors parlé de "25 preuves que j'attaquais le député, toutefois sans le nommer directement") et qu'il envisageait de porter plainte au CRTC à cause de mes propos et actions en ondes, en plus d'affirmer qu'il avait l'appui d'organismes communautaires pour porter plainte, je n'aurais pas perdu mon emploi d'animateur.

L'arbitre mentionne dans sa décision que c'est ladite intervention du député qui a poussé mon employeur à mon congédier, alors qu'aucun motif suffisant n'existait pour le faire, raison pour laquelle j'ai reçu une compensation financière, sans pouvoir réintégrer mon poste toutefois...

D'ailleurs, si vous faites une recherche auprès du Conseil de presse, du CRTC ou d'autres bases de données, vous constaterez que jamais je n'ai fait l'objet de la moindre plainte officielle, ni de la moindre poursuite en diffamation, et mes propos en ondes ne dépassaient pas les bornes, mais monsieur Bérubé a la mèche courte à ce qu'on peut voir...

Est-ce que ces allusions à des poursuites judiciaires dont j'ai fait l'objet, de la part du député de Matane, ne sont que la pointe visible d'un iceberg, et que d'autres représentants de la presse subissent eux aussi des pressions du genre? Tout me laisse croire que oui, et j'ose espérer, si cela s'avère être effectivement le cas, que les gens lésés fassent entendre leur voix pour que l'heure juste soit donnée à ce sujet.

Une société démocratique peut-elle tolérer que des politiciens se servent de la menace judiciaire pour faire taire des gens dont l'opinion ne leur plaît pas? Je conclue en vous proposant un lien vers le Blogue de Lise Ravary qui, le 28 mai dernier, a écrit un billet intitulé "Intimider pour faire taire."


Pour plus de détails :




Photo du jour
Soleil couchant sur un quai abandonné, avril 2013.

mardi 23 juillet 2013

Sujets du 23 juillet 2013

Proverbe/citation du jour
«En réalisant ses désirs, autrement dit en se réalisant soi-même, l'homme réalise l'absolu.» -Henry de Montherlant


Une réflexion sur la vie et sur la mort
Il y a précisément sept ans, en ce jour, à 4h30 du matin, ma mère, Agathe Lepage Beaulieu, décédait d'une crise cardiaque massive, à l'âge de 59 ans et 11 mois, dans la maison de la famille Lepage, durant les festivités de Fort Causap, édition 2006.

Il m'a fallu du temps pour digérer son décès, j'avoue même que je ne l'ai pas encore complètement digéré. Ma principale frustration est de ne pas avoir eu la chance de donner à ma mère comme elle a donné durant des années, d'abord pour me mettre au monde, puis pour m'élever, puis pour travailler afin de payer mes études. Je commençais à peine à la gâter en retour pour tout cela, sachant bien qu'elle ne demandait rien de tout cela, mais j'avais plaisir à le faire, car c'était un juste retour des choses.

Tout cela m'a amené à réfléchir à la vie et à la mort, en marchant sous la pleine Lune de ce 23 juillet 2013.

Comment rendre hommage à ces personnes disparues qui ont marqué nos vies donc?

La meilleure manière de le faire n'est certainement pas en mettant tous les efforts de notre quotidien à vivre dans des souvenirs, à ériger des monuments en leur mémoire ou en sacrifiant nos vies à tenter de réaliser des rêves qui étaient les leurs.

En fait, la manière la plus juste de le faire, si vous voulez mon avis, est de donner le meilleur de nous même afin d'accomplir nos propres rêves, en sachant que la vie est bien plus courte que nous ne pouvons le croire et que le temps dont nous disposons l'est tout autant.

C'est en vivant à plein, en donnant le meilleur de nous-mêmes, que nous rendons le mieux hommage à ceux qui nous sont précédé, tout en donnant un exemple à ceux qui vont nous suivre.

Il ne faut pas vivre pour honorer les disparus, c'est plutôt en vivant que nous les honorons.

Photo du jour
Une vue de la voie ferrée près de la « rue des compagnies » à Causapscal, en juillet 2013. Le garage de mon grand-père se dressait tout près de cet endroit, mais a été démoli lors de la reconstruction de la 132 dans les années 1980.

dimanche 21 juillet 2013

Sujets du 22 juillet 2013

Proverbe/citation du jour
«Chacun a la responsabilité morale de désobéir aux lois injustes.» -Martin Luther King


La tragédie du Lac-Mégantic et des drapeaux en berne à Sainte-Anne-des-Monts
La tragédie du Lac-Mégantic engendre une vague de sympathie populaire à travers la province, mais aussi ailleurs. Aussi, partout dans la province, les drapeaux sont en berne, et Sainte-Anne-des-Monts ne fait pas exception. Si j'aborde aujourd'hui ce sujet, c'est parce qu'en allant prendre des photos tôt dimanche matin, j'ai constaté une situation particulière. Voici donc deux photos, l'une prise au Parc du Souvenir, et une autre prise près de la mairie annemontoise :

À la mairie
Au Parc du Souvenir

Remarquez-vous que seul le drapeau du Québec a été mis en berne? Pourquoi le drapeau canadien de même que le drapeau de la ville n'ont pas été abaissés eux aussi?

Peut-être que ce n'est qu'un geste qui a été posé sans la moindre arrière-pensée néfaste, c'est ce que je crois, mais l'image de notre région peut en ressortir ternie.

Des contacts Facebook habitant hors Québec m'ont mentionné qu'ils ont vu des drapeaux en berne en Ontario notamment. Malgré les critiques négatives circulant à l'endroit du « Rest of Canada » dans notre province, des gens d'ailleurs affichent leur solidarité.

Nous sommes en pleine période touristique. Des gens d'ailleurs, qu'ils soient Canadiens, Américains ou Européens, circulent dans la région. Nombre de ces visiteurs sont au courant de la tragédie ferroviaire qui a fait une quarantaine de victimes, car on en a parlé partout dans le monde.

Que pensez-vous que ces visiteurs peuvent se faire comme idée des Hauts-Gaspésiens en constatant qu'ils ont seulement mis le drapeau du Québec en berne? Que nous sommes tous des souverainistes et que nous avons du mépris pour le reste du Canada? Et que dire aussi du fait que le drapeau de notre ville ne soit même pas baissé lui aussi?

Exploramer

Les locaux de la MRC

J'ai remarqué également que les drapeaux situés devant les locaux de la MRC de la Haute-Gaspésie de même que tout près d'Exploramer ne marquent pas non plus le deuil. Peut-être serait-ce une bonne chose que la situation soit corrigée au plus vite, alors que la période touristique est à sa plus forte période d'achalandage, n'est-ce pas?



Photo du jour
Le Soleil couchant sur Rimouski, le 18 juillet dernier.

Sujets du 24 juillet 2013

Proverbe/citation du jour
«Les injustices sont les fondements mêmes de la justice.» -Michel Bouthot


Trayvon Martin et Marley Lion : un poids deux mesures
Pouvez-vous dire où se trouve la différence?


Trayvon Martin, 17 ans, sans arme, a été abattu par un homme hispanique de 30 ans à Sanford, en Floride, le 26 février 2012.

Cette nouvelle a fait les manchettes nationales et le président des USA de même que de nombreuses célébrités ont parlé de l'incident.

Marley Lion, 17 ans, sans arme, a été abattu par un homme noir de 30 ans à Charleston, en Caroline du Sud, le 16 juin 2012.

Cette nouvelle n'a jamais dépassé le stade des manchettes locales.


Pour plus de détails :


Parlant de Trayvon Martin et de George Zimmerman...
Parlant de Trayvon Martin et de George Zimmerman...

Le cruel George Zimmerman, dont la tête est "mise à prix", apercevant un couple et ses deux enfants dont le véhicule était renversé en bord de route suite à un accident, aurait pu se cacher et continuer son chemin pour protéger son anonymat, mais a quand même pris le temps de s'arrêter pour aider ces accidentés à s'extirper de leur véhicule, selon la police de Seminole County :

http://www.myfoxchicago.com/story/22902435/police-george-zimmerman-rescues-family-after-crash

Concernant Trayvon Martin maintenant, ce jeune "innocent" abattu par un raciste, alors qu'il allait au dépanneur acheter des bonbons, était monté sur le raciste en question et le tabassait, en usant de ses aptitudes en arts martiaux, quand il s'est fait tirer dessus.

Juste en passant, les bonbons et le jus qu'il a achetés servent, mêlés à du sirop Robitussin, pour produire une drogue cheap à base de codéine... L'autopsie a révélé que son foie était endommagé et qu'une telle drogue peut avoir provoqué le tout. Voici un autre vidéo sur le sujet par Bill Whittle. Je mettrais ma main dans le feu à l'avance que même ici, au Québec, plein de gauchistes enclins à condamner toute opinion divergente ne seraient pas foutus d'écouter jusqu'à la fin et d'analyser de manière objective le contenu :

http://www.youtube.com/watch?v=Ebu6Yvzs4Ls

Loin de moi l'idée de totalement disculper Zimmerman, car il a posé des gestes très discutables avec lesquels il devra jongler pour le reste de sa vie, mais de grâce, que le bon peuple cesse de considérer Martin comme une victime innocente... Il a aussi posé des gestes néfastes qui ont mené à la tragédie, sauf que la gaugauche bien pensante et les médias complaisants, autant aux USA qu'ici, ferme les yeux sur une multitude de faits, toute émotive qu'elles sont.


Photo du jour
Mont-Saint-Pierre, le 16 février 2012.

Sujets du 21 juillet 2013

Proverbe/citation du jour
«Quelque soit la file d'attente que l'on choisisse, ce sera toujours la plus lente même si sa longueur ne le laissait pas présager.» -Anonyme


Pain socialiste, pain capitaliste

« Socialisme, là où vous faites la file pour le pain. Capitalisme, là où le pain fait la file pour vous. »



Beat on the Brat with a Baseball Bat
Je fredonne une bonne vieille chanson des Ramones en rédigeant le présent texte, "Beat on the Brat"...

Simon Zeiter (Brian Sprout - National Post)

Deux individus, l'un armé d'un couteau et l'autre d'une "crowbar" se sont pointé dans une boutique de métaux précieux de Calgary, "Canadian Gold & Silver", avec l'intention de la dévaliser, mais le fils des propriétaires, mais Simon Zeiter, le fils des propriétaires, a saisi un bâton de baseball situé à l'arrière du comptoir et "swingé" dans les directions des voleurs, comme on peut le voir dans le vidéo qui suit :

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=oVmvUC95qt0

Dans une société où on encourage les citoyens à appeler les flics qui arrivent à peu près tout le temps une fois que les voleurs ont décampé pour, dans certains cas, faire le contour des cadavres à la craie sur le sol, il est bon de constater que des gens comme Simon Zeiter choisissent de contre attaquer!

À quand un registre des bâtons de baseball maintenant?


Pour plus de détails :
http://news.nationalpost.com/2013/07/16/all-i-did-was-stand-up-to-someone-store-owner-recounts-how-he-clobbered-wannabe-thief-with-baseball-bat/
http://news.nationalpost.com/2013/07/16/calgary-jewelry-store-employee-knocks-would-be-robber-out-cold-with-baseball-bat/


Photo du jour
Une ferme par une journée pluvieuse, sur la route 195 en direction d'Amqui, en mai 2013.


samedi 20 juillet 2013

Sujets du 20 juillet 2013

Proverbe/citation du jour
«La propriété est un droit antérieur à la loi, puisque la loi n'aurait pour objet que de garantir la propriété.» -Frédéric Bastiat


Capitalisme versus socialisme en bref


«Le capitalisme est la possession de la propriété par le privé. Le socialisme est la possession des êtres humains par l'État. Faites votre choix.»


Photo du jour
«Blacklight». Une amie a accepté de poser pour moi sous une lumière ultraviolette. J'espère avoir bientôt la chance d'expérimenter ce concept à nouveau.




vendredi 19 juillet 2013

Sujets du 19 juillet 2013

Proverbe/citation du jour
«Limiter la pauvreté sans limiter la richesse.» -Victor Hugo


Partage de la richesse
Une caricature qui en fera sourire plusieurs et grimacer d'autres à propos du partage de la richesse dans notre société :

Au même titre que les hippies des années 1960 qui rejetaient les valeurs de la société en échange de la paix et de l'amour mais qui sont devenus avec le temps un pouvoir gris qui a endetté les générations à venir comme jamais auparavant dans l'histoire de l'humanité afin d'assurer son propre confort, je serais bien curieux de voir ce qu'il va advenir de ces manifestants d'aujourd'hui qui clament le partage de la richesse, si jamais ils deviennent eux-mêmes riches et qu'on leur demander de donner aux autres.

Quelques choses me dit que bien des "pouilleux" actuels qui braillent contre l'injustice de ceux qui ont de l'argent risquent fort de devenir aussi égocentriques, sinon encore plus, le jour où ils auront eux-mêmes de l'argent dans leurs poches!


Photo du jour
Soleil couchant, le 21 avril 2013.