mercredi 27 février 2013

Sujets du 28 février 2013

Proverbe/citation du jour
«L'homme est un animal qui ne peut être endoctriné que par la cruelle expérience.» -Giacomo Casanova


Endoctrinement dans les CPE
Une photo circulant depuis hier sur les réseaux sociaux suscite des réactions mitigées. Il s'agit selon la description l'accompagnant d'enfants fréquentant une garderie située près des locaux de la CSN sur la rue De Lorimier, à Montréal. La photo est-elle authentique ou non? Aucun autre détail quant à la localisation précise du CPE et l'heure à laquelle cette image a été prise n'est disponible pour l'instant. On sait par contre que mardi, des manifestations en lien avec les droits de scolarité se déroulaient au centre-ville.

Enfants brandissant des carrés rouges.
À un âge où ces petits bouts devraient faire des bricolages d'animaux ou jouer avec une poupée ou un camion, on leur fait porter des carrés rouges et supporter une cause à laquelle ils ne comprennent absolument rien. Il n'y a rien que je trouve plus dégueulasse que de voir des gens utiliser des enfants incapables de comprendre ce qui se passe dans une lutte idéologique. Ce que l'on voit ici, c'est de l'ENDOCTRINEMENT. Ce que l'on voit ici, c'est aussi un LAVAGE DE CERVEAU.

J'ose espérer que l'on va retracer les responsables du CPE concerné et appliquer des sanctions appropriées envers les personnes impliquées dans cette affaire, sauf que dans un Québec où les syndicats font la pluie et le beau temps et dont les intérêts des membres passent avec le bien-être des bénéficiaires du système, je ne m'attends pas à grand chose comme sanctions.

Cette photo est la pointe visible d'un iceberg. Pensez quelques instants au fait que ces mêmes enfants ne font que débuter leur parcours dans un système éducatif au sein duquel ils seront jusqu'à l'obtention de leur diplôme guidés par un corps professoral majoritairement féminin et n'offrant que très peu de rôles modèles masculins, un corps enseignant dont les sympathies pour les syndicats, la souveraineté, la cause environnementale et le fort interventionnisme de l'État dans la société sont à peine voilées.

*****

Je ne pensais pas ajouter des photos de cet événement avant publication mais c'est le cas. D'autres photos du même CPE ont fait surface sur Internet. On peut y voir Amir Khadir de Québec solidaire et des militants du mouvement avec une banderole et des ballons devant l'établissement.

Une preuve de plus que la gauche socialiste québécoise est prête à tout pour assurer son pouvoir, même à appuyer l'endoctrinement d'enfants innocents!





*****

On retrouve aussi une parodie mettant en vedette Éric Duhaime. Que diraient les gauchistes si Amir Khadir ou Françoise David étaient ridiculisés de la sorte?



Les administrateurs de la page (https://www.facebook.com/AmirKhadir) expliquent que le co-chef de Québec solidaire n'a pas cherché à se faire du capital politique en se positionnant ainsi devant le CPE:



Amir Khadir Madame Tremblay, il nous arrive effectivement de revenir sur nos décisions. Comme pour n'importe qui, les personnes qui administrent la page Facebook d'Amir Khadir ne sont pas à l'abri de l'erreur. 

Pour ce qui est de la photo originale que celle-ci parodie, il y a eu un tollé qui a été soulevé parce que des gens croyaient à tort qu'Amir cherchait à se bâtir du capital politique sur le dos des enfants qui y figuraient. Or, que des enfants aient des carrés rouges aux mains dans la photo était le fruit de circonstances. Ce n'était pas fait à la demande ni d'Amir, ni de Québec solidaire, ni du photographe.

Par ailleurs, j'inviterais les lectrices et lecteurs à réfléchir un instant sur comment il serait même concevable de se construire du capital politique sur le dos d'enfants de la sorte. Quel politicien.ne pourrait y trouver un compte gagnant? De sauter aux accusations sans même avoir validé que l'on ne faisait pas un procès d'intention est tout sauf judicieux et ne mène qu'à des conclusions hâtives et plus souvent erronnées que le contraire.

D'un autre côté, de créer un procès d'intention à l'égard d'un politicien en utilisant des enfants comme un argument de vente, voilà une belle façon de se faire du capital politique en exploitant des enfants, n'en déplaise à certains chroniqueurs.

- MG


Que faut-il en penser? J'ai la drôle d'impression qu'il y a des gens de Québec solidaire qui se rendent compte que cette histoire est une belle patate chaude qui peut nuire à leur image!



Je n'irai pas voir le film «Argo»
Le film «Argo» de Ben Affleck a remporté l'Oscar du meilleur film dimanche dernier, un prix prestigieux, mais il remporte aussi un autre prix, obscur celui-là : il s'ajoute à la liste de films que P.A. Beaulieu ne veut pas visionner, une liste sur laquelle on retrouve notamment «U-571».

Ce n'est pas que je suis antiaméricain, mais il y a de ces films produits chez nos voisins du Sud, surtout des films « basés sur une histoire vraie », que je n'ai pas du tout envie de voir simplement parce que la réalité est tellement déformée que cela en devient un manque total de respect envers des personnes ou des pays qui ont pris part à l'histoire réelle.

Dans le cas de U-571 par exemple, le spectateur sort de la projection croyant que les Américains ont réalisé une opération à haut risque pour récupérer une machine Enigma, destinée au codage de communications, alors qu'en réalité, les Alliés ont obtenu une copie de l'appareil de codage grâce à la marine britannique qui a capturé le U-110 près de l'Islande en mai 1941. Les producteurs ont eu beau ajouter un bref texte spécifiant que l'histoire est fictive et que ce sont les Britanniques qui ont réalisé l'exploit, mais combien de gens l'ignorent malgré tout?

Un phénomène similaire se produit en ce moment avec le film Argo. Ben Affleck a réalisé un excellent long métrage, nombre de critiques le disent, et l'acteur-réalisateur ne cache pas que l'histoire présentée à l'écran relève de la fiction, mais le cours des événements réels est tout autre. Alors que l'ambassadeur canadien Kenneth Taylor est un joueur mineur dans Argo, en réalité, il a été le pivot essentiel de l'opération. Sans lui, les six Américains n'auraient jamais pu s'échapper des griffes de leurs ennemis.

Je me souviens encore d'avoir vu dans le journal des affiches placées le long de la frontière du Canada et des États-Unis sur lesquelles des citoyens Américains avaient écrit «Merci Canada» pour exprimer leur reconnaissance envers Kenneth Taylor et notre pays.

J'ai également en mémoire un film réalisé au Canada, suite à cette infâme prise d'otage. Il s'agit de « Escape from Iran : The Canadian Caper », un film datant de 1981 portant sur le sujet et mettant en vedette Gordon Pinsent dans le rôle de Kenneth Taylor. Carl Marotte, connu pour son rôle de Pierre Lambert dans les films de la série « Lance et compte », y joue même le rôle d'un marine américain :


L'occasion serait bonne de sortir ce film des boules à mites n'est-ce pas?

Dans son blog situé sur le site de L'Actualité, Alec Castonguay relate ce qui s'est passé en réalité et le fait, dévoilé en 2010 seulement, longtemps après les événements, que Ken Taylor travaillait comme espion pour la CIA lors de la crise des otages. Vous pouvez le lire pour en savoir plus.

Pour plus de détails :

Sujets du 27 février 2013


Proverbe/citation du jour
«La critique constructive est un levier du progrès.» -Anonyme


Un carte des présumés agresseurs sexuels au Saguenay
Le Journal de Québec, édition du Saguenay-Lac-Saint-Jean, du 26 février 2013 propose un dossier sur les présumés agresseurs sexuels de la région de Chicoutimi-Jonquière. Une carte permet même de localiser, sans qu'on donne leur adresse précise toutefois, plus de 110 de ces personnes, qui ont au cours des 12 derniers mois défilé au palais de justice de Chicoutimi, afin de faire face à des accusations à caractère sexuel :




On note aussi qu'une dizaine de ces agresseurs sexuels habitent à moins de cinq minutes d'un établissement scolaire, l'École primaire Sacré-Coeur, à Jonquière.

Les informations relatives aux personnes accusées d'agressions à caractère sexuel, comme celles sur des personnes accusées d'autres crimes, sont disponibles dans n'importe lequel palais de justice au Québec, il n'y a rien de secret là-dedans. Conséquemment, que ces informations soient diffusées, dans les limites permises par la loi et par le système judiciaire, est chose possible.

Les gens ont donc légitiment la possibilité de savoir si une personne accusée ou condamnée pour un crime à caractère sexuel habite dans leur voisinage.

Comme parent, j'aimerais bien savoir si une personne représentant un danger potentiel pour P.A. Junior habite le voisinage. Je me demande par contre si l'accès à de telles informations ne risque pas de causer plus de torts que de bien. Plusieurs l'ignorent, mais nombre d'agresseurs d'enfants ne sont pas des étrangers, mais des personnes proches des petites victimes.

Aussi, sans dire que l'on doit cacher la présence d'agresseurs sexuels, on risque de créer un contexte de panique et un climat de suspicion exagéré au sein de la population en diffusant de l'information sur le sujet, ce qui peut provoquer des accusations non fondées. J'ai en mémoire ce qui m'est arrivé l'été dernier, alors que je prenais des photos lors d'une fête populaire et qu'un parent d'enfant m'a pris à parti parce que je venais de photographier sa petite fille en prenant un plan de foule. L'homme craignait que je sois un pédophile cherchant à prendre spécifiquement sa fille en image.

La meilleure arme contre les pédophiles et agresseurs demeure à mon avis la PRÉVENTION. Il faut faire en sorte que les enfants soient sensibilisés au danger et sachent quoi faire s'ils sont approchés ou si un autre enfant l'est dans leur entourage. Aussi sévères que puissent être les lois et les peines à l'endroit des agresseurs, le danger ne pourra jamais être réduit à zéro.

Pour plus de détails :




Punkt , le nouvel album de Pierre Lapointe
Le chanteur Pierre Lapointe propose cette semaine son nouvel album, « Punkt ». Vous voulez jeter un coup d'oeil à la pochette? La voici :

Pierre Lapointe sur un lit avec ce qui semble être deux personnes assez jeunes et nues. On peut penser qu'il s'agit de deux jeunes hommes, sinon des garçons, quoi que j'ai vu sur un site critiquant l'album une mention que l'une des deux personnes serait une femme, une styliste travaillant avec le chanteur. Je suppose qu'il s'agit de la personne assise. Difficile d'en juger parce qu'on voit mal la personne...

Un aperçu des paroles maintenant? Un extrait de « Les enfants du diable » :

«Les enfants du diable passent des jours agréables
Gorgent leurs verges de sang et s'enculent en chantant.»

Pas de commentaires de ma part, sinon que je me suis fait traiter de pervers pour des propos en ondes bien moins pires que ces paroles!

On aura beau tenter de me convaincre d'aimer l'art de Pierre Lapointe, mais désolé, je n'en suis pas capable... Sa voix haut perché, son accent à la française, ses paroles, sa musique, tout me tape sur les nerfs. Les critiques du Plateau et de Radio-Canada,en plus de chroniqueurs culturels « branchés », auront bien beau le porter au nues, mais moi, désolé, « pas capable ». Les Monique Giroux de ce monde auront bien beau tenter par tous les moyens de me faire aimer, mais comme on dit « On peut amener un cheval à la rivière mais on ne peut le forcer à boire. »

Fait à noter, en quatre années et demie comme animateur radiophonique, de mars 2007 à novembre 2011, je n'ai jamais eu la moindre demande spéciale pour une chanson de Pierre Lapointe, alors que plein d'autres artistes québécois moins connus, parmi eux plusieurs qui ne bénéficient d'aucune subvention et dont on n'entendra jamais le nom à l'ADISQ, m'ont régulièrement été demandés.

Quelqu'un peut dire combien Pierre Lapointe reçoit en subventions pour ses albums?

Y en a-t-il parmi vous qui en ont acheté un?

Vos commentaires sont les bienvenus!

Pour plus de détails :

mardi 26 février 2013

Sujet du 26 février 2013

Proverbe/citation du jour
«La loi médiatique consiste à tempérer, à cacher, à noyer, à effacer l’information.» -Michel-Antoine Burnier et Patrick Rambaud


Le nouveau service de nouvelles de QMI, une bonne ou une mauvaise chose?
L'agence QMI offre maintenant un service de bulletins de nouvelles aux stations de radio du Québec. L'agence regroupe le contenu de certains médias de Québécor Média, soit TVA, le réseau d'information LCN et le Journal de Montréal.

Le service radio de QMI, offert uniquement en français pour le moment, couvre l'actualité nationale, provinciale, artistique et sportive et produit des bulletins de nouvelle à partir d'extraits audio des autres propriété du groupe médiatique. Les bulletins de nouvelles ainsi produits sont envoyés à toutes les heures de 6h à 18h, étant offerts aux demi-heures durant les périodes de pointe.

Que faut-il en penser? À mon avis, il s'agit à la fois une bonne et une mauvaise chose.

D'abord, plusieurs petites stations de radio régionales, autant en Gaspésie qu'ailleurs, n'ont tout simplement pas les ressources pour maintenir un service de nouvelles valable en place. C'est un aspect déplorable que j'ai constaté au cours des cinq dernières années où j'ai travaillé dans le domaine radiophonique en Haute-Gaspésie, car aucun bulletin de nouvelles réseau n'était offert, comme c'était le cas anciennement, alors que je travaillais comme animateur à temps partiel. Vous souvenez-vous des réseaux Radiomutuel, Télémédia et par la suite, une fusion des deux, Radiomédia?

D'autre part, cette initiative mène à une concentration et une uniformisation encore plus grande des nouvelles offertes à la population. Ces mêmes réseaux dont je fais mention ci-haut, en absorbant les petites stations et des réseaux régionaux de moindre envergure, ont littéralement tué l'information locale. En laissant à des grands réseaux le soin de fournir les bulletins d'informations, les petites stations se sont mises à présenter des bulletins donnant des informations sur les bouchons de circulation à Montréal, alors que les auditeurs ne pouvaient savoir la raison pour laquelle un camion de pompiers, une ambulance et un véhicule de police passaient à toute allure sur le boulevard au centre du village. Un beau non-sens n'est-ce pas? Un auditeur de la Gaspésie n'en a-t-il pas rien à foutre du pourcentage de déneigement accompli suite à une tempête à Montréal?

La solution pour une région comme la Gaspésie passe-t-elle par ce qui a été accompli en Abitibi il y a des années déjà? Les divers réseaux de télévision présents sur ce territoire ont tout simplement décidé de produire un bulletin commun.

Que penser alors de la possibilité d'une union des diverses stations de radio et de télévision communautaires et d'autres organismes du territoire afin d'offrir une plate-forme commune de nouvelles?

Pour plus de détails :

lundi 25 février 2013

Sujet du 25 février 2013

Proverbe/citation du jour
«Les mouvements totalitaires sont des organisations massives d’individus atomisés et isolés.» -Hannah Arendt




Québec français, Québec totalitaire?
Un groupe Facebook appelé « Québec français » attire mon attention en ce lundi matin. Une capture d'écran d'un message véhiculé sur Twitter durant la fin de semaine m'a amené à faire une recherche sur ledit groupe :


Joe Beef est l'un de ces restaurants qui contestent présentement l'Office québécois de la langue française quant aux normes d'affichage. On peut carrément dire qu'ici on a un exemple d'appel à peine voilé à l'intimidation et à la menace pour que des commerçants se plient aux lois d'affichage.

Qu'est-ce que Québec français au juste?  J'ai fait une recherche sur le groupe. Fondé le 13 janvier 2011 et comptant 1721 membres au moment où j'écris ces ligne, il décrit son objectif comme ceci :

« Mettons fin au surfinancement des institutions de langue anglaise au Québec. La minorité anglo forme 6-8% de la population mais reçoit 14% pour ses cégeps, 29% pour ses universités et 43% pour son méga-hôpital. Cette injustice doit cesser! »

L'aperçu général de ce même groupe est le suivant :

« Une page pour tous ceux qui comprennent que la présence d'un État francophone en Amérique du Nord est essentielle si on veut sauver le français sur ce continent. Nous demandons la fin de la discrimination à l'égard des Québécois et la fin du surfinancement systématique de toutes les institutions de langue anglaise au Québec. Nous voulons faire du Québec une nation normale, comme toutes les autres, fonctionnant dans sa langue et intégrant les immigrants dans celle-ci. »

Il est clair que ce groupe Facebook est de nature nationaliste et souhaite l'indépendance du Québec. Jusqu'à quel point ses membres sont-ils prêts à aller pour faire avancer leur cause? Voici une reproduction de quelques illustrations que l'on y retrouve, avec les commentaires descriptifs qui les accompagnent :




Avec un peu de pratique, ce chien arrivera peut-être même à dire « bonjour » ou « merci » dans les commerces avant les anglophones qui, de leur air pincé, tentent de nous imposer leur langue impériale...




 Le texte accompagnant l'illustration :



Quelle est la différence entre un rat et un anglophone de McGill ?
Le rat s'adapte à son milieu. Il a réalisé qu'il vit dans un environnement où les humains sont partout, et il fait de son mieux pour y passer le plus inaperçu possible en utilisant les surplus disponibles.
L'anglophone de McGill, lui, ne veut pas accepter qu'il vit dans une nation francophone et et il impose sa langue partout où il le peut en crachant sur nos lois et sur notre identité. Il parle fort, il exige l'anglais dans tous les commerces, il regarde de haut les pauvres « nègres blancs » que nous sommes et il est trop raciste pour avoir même l'idée de respecter et d'apprendre notre langue.
Le rat s'adapte à son environnement.
L'anglophone de McGill veut adapter son environnement à lui.
Au moins, les rats ne nous coûtent pas 1,2 milliard de dollars par année...


Si une personne vous traitait de cochon, de rat, ou vous disait que vous être moins intelligent qu'un chien ou moins reconnaissant qu'un chat, que diriez vous d'elle?

Voici d'autres exemples édifiants présentés par ce groupe :






Une attaque envers Jeff Plante


Dites-vous que ce ne sont là quelques exemples de ce que l'on peut retrouver sur cette page.

Je constate à lire les commentaires de membres de ce groupe que plusieurs de ces défenseurs ardents de la langue française sont incapables de l'écrire sans faire dix fautes par phrase. Si ces gens tiennent tant au français, pourquoi sont-ils incapables de le maîtriser adéquatement? Ça doit encore être la faute des impérialistes anglais!!!

Imaginez-vous maintenant ce qui se produirait si des individus aussi bornés et aussi tarés prenaient le pouvoir au Québec, imaginez-vous le traitement qu'ils réserveraient non seulement aux anglophones, mais aux francophones qui ne croient pas en la souveraineté ou l'indépendance, ou bien même aux francophones souverainistes modérés qui n'approuvent pas les méthodes de Québec français.


Pour plus de détails :

dimanche 24 février 2013

Sujet du 24 février 2013

Proverbe/citation du jour
«Les femmes sont des jouets dont on se lasse et qui, à l’inverse des autres jouets qui se laissent si gentiment casser, vous brisent.» -Henri Jeanson


Énigmes en blocs Lego
Avez-vous conservé au moins un jouet de votre enfance? Il y a longtemps que j'ai donné à de petits voisins mes camions Tonka et mes jouets Fisher Price, mais déjà, à l'âge d'à peine dix ans, j'avais déjà pris la décision de garder une boîte contenant ce que je considérais comme étant le plus précieux parmi ceux-ci pour ce jour lointain où papa P.A. Jouerait avec Junior. Dans un coin, en haut d'un garde robe dans ma pièce de rangement, cette même boîte et précieusement rangé et contient un trésor : des centaines de pièces de blocs Lego!

Les développements technologiques et les changements culturels du monde qui nous entoure provoquent nombre de changements dans nos habitudes de vie, que nous soyons grands ou petits, mais il y a des incontournables qui survivent à toutes les époques, et les blocs Lego figurent dans ce groupe très sélect.

Saviez-vous que « Lego » dérive d'une abréviation de deux mots danois, « leg godt », qui signifient « jouer bien »? Les fameux blocs ont été inventés par Ole Kirk Kristiansen en 1932 et la compagnie est encore aujourd'hui dirigée par un de ses descendants.

Le format de bloc actuellement employé date de 1958. Dans le cadre des célébrations du 55e anniversaire de l'entreprise, la compagnie a lancé une campagne publicitaire en dix affiches sur lesquelles les blocs sont utilisés pour créer des « devinettes » portant sur la musique, des histoires et des films célèbres. Vous voulez jouer vous aussi?

Imaginez un conte.

Imaginez un livre.

Imaginez un groupe musical.

Imaginez un livre pour enfants.

Imaginez un conte.

Imaginez un film.

Imaginez un film.

Imaginez une chanson.

Imaginez un conte pour enfants/film.

Imaginez un film.


Voici les réponses :

Image 1 : Un conte célèbre : les trois petits cochons
Image 2 : Les Rolling Stones
Image 3 : Moby Dick, la fameuse baleine blanche
Image 4 : Les voyages de Gulliver
Image 5 : Le lièvre et la tortue
Image 6 : « Reservoir Dogs », un film de Quentin Tarentino (celui-ci est plus difficile!)
Image 7 : Le film « Quatre mariages et un enterrement », un autre choix difficile!
Image 8 : Une chanson de Led Zeppelin, « Stairway to Heaven »
Image 9 : Blanche-Neige et les sept nains
Image 10 : « Braveheart », le film mettant en vedette Mel Gibson, un autre choix plus difficile!

samedi 23 février 2013

Sujets du 23 février 2013

Proverbe/citation du jour
«L'homme ne progresse pas de l'erreur vers la vérité, mais de vérités en vérités, d'une vérité moindre à une vérité plus grande.» -Swami Vivekananda


Gaétan Lelièvre et les médisances au sujet des Gaspésiens
Dans une lettre ouverte adressée à la presse régionale, le député de Gaspé et ministre responsable de la région Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, Gaétan Lelièvre, dit en avoir ras-le-bol d'entendre toutes sortes de médisances sur les Gaspésiens.

Gaétan Leliève (Dominique Fortier - Riverain)
Cela ne semble pas plaire au député que d'entendre des gens d'ailleurs au Québec se plaindre de payer des cotisations d'assurance emploi et de savoir que des gens en Gaspésie profitent du système. Or, n'est-ce pas vrai, justement, que parmi les chômeurs, il y a des gens qui pourraient travailler plus et qui profitent du chômage? N'y a-t-il pas dans la région nommée des B.E.S. Qui aiment mieux vivre au crochet des autres et travailler au noir au lieu d'avoir un job « au blanc »?

Je me mets dans la peau de n'importe lequel contribuable qui travaille à l'année et qui paie des impôts ailleurs au Québec et je comprends au moins en partie son écoeurement face à notre région, qui coûte toujours plus cher qu'elle rapporte depuis des décennies.


Quelqu'un peut me dire pourquoi, malgré des millions enfournés ici depuis toutes ces années, on n'a jamais développé une économie roulant sur une base annuelle dans la région?

Le ministre responsable de la région Gaspésie—Îles-de-la-Madeleine peut bien se plaindre et blâmer les libéraux de ne pas avoir agi comme il le fallait au cours de leurs neuf années au pouvoir, mais à ce que je sache, depuis 1976, le PQ a détenu le pouvoir au moins 18 ans, et en quoi toutes ses politiques et ses actions ont-elles contribué à renverser la situation et à faire cesser l'état de dépendance de la Gaspésie envers le reste de la province et du pays?


N'a-t-on pas plutôt perpétué cet état des choses parce qu'il était plus facile d'agir ainsi, le courage politique d'agir étant tout aussi absent au PQ qu'au PLQ? Le prix élevé que nous payons aujourd'hui sur le plan économique et social résulte du laxisme des autorités qui a eu cours durant toutes ces décennies.

Pour plus de détails :

vendredi 22 février 2013

Sujet du 22 février 2013

Proverbe/citation du jour
«Aucun mortel ne traverse intact sa vie sans payer.» -Eschyle
«Aucun mortel ne traverse intact sa vie sans payer? Toujours est-il qu'on a le droit de chialer quand on nous force à trop payer.» -P.A. (inspiré par Eschyle)


«Écoeuré de payer»
Je salue l'initiative de l'équipe de KYK Radio X, au Saguenay, qui a fait produire et qui distribue aux gens intéressés un « sticker » (Oups! Vais-je me faire taper sur les doigts par l'Office de la langue française pour ceci?) portant la mention «Écoeuré de payer» :


Cet autocollant est un mode de contestation pour tout individu qui en a assez de payer, que ce soit en taxes, en impôts, en électricité, etc. Il résulte d'une suggestion faite par un auditeur de la station, Martin Tremblay (avec le pouce en l'air) , que l'on peut voir ici en compagnie des membres de l'équipe du matin, de gauche à droite, Dominick Fortin, Marie-Noelle Gagnon, Martin-Thomas Côté et Sébastien Morin. :


S'il y a des manifestants qui ont la possibilité de descendre dans la rue pour faire savoir leur mécontentement, que ce soit face à leur employeur ou au gouvernement, il y en a d'autres qui ne le peuvent tout simplement pas, parce qu'ils n'ont pas le temps ni les moyens de le faire.

J'ai déjà fait part de ce qui m’écœure sur la page Facebook de KYK FM. Je suppose que vous m'entendez venir avec mes gros sabots :

«Je suis écoeuré de payer pour les gens qui parasitent le système en vivant accrochés aux frais des contribuables et pour les politiciens et autres personnes qui justifient leur job en faisant vivre ces mêmes parasites!»

Et vous, lecteurs et lectrices de ce blog, qu'est-ce qui vous écœure?

Des liens vers le site officiel de KYK FM de même que vers la page Facebook de la station figurent ici bas. Prenez le temps de vous brancher et vous constaterez vite qu'il est dommage que nous n'ayons présentement aucune station ni aucun animateur pour nous proposer un contenu du genre ici en Gaspésie!

Pour plus de détails :

jeudi 21 février 2013

Sujets du 21 février 2013

Proverbe/citation du jour
«L'homme de bien situe la justice au-dessus de tout. Un homme de bien qui a la bravoure mais qui ignore la justice sera un rebelle. L'homme médiocre qui a la bravoure mais qui ignore la justice sera un brigand.» -Confucius


«Pascal Bérubé brave la tempête»
Je n'avais pas l'intention de m'attarder au député de Matane-Matapédia en ce jeudi. Or, en préparant mon billet du jour, je suis tombé sur un article (un parmi tant d'autres) portant sur Bérubé. Le voici, tiré du journal L'Avantage :


Pascal Bérubé brave la tempête pour rencontrer ses électeurs
Publié le mercredi, 20 février 2013 19:43 - par Roger Boudreau

Le président de l'Association récréotouristique local, Jean-Louis Arsenault, le député-ministre Pascal Bérubé, et le maire de Saint-Zénon-du-Lac-Humqui, Réginald Duguay. (Photo: courtoisie)


Le député-ministre de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé a bravé la tempête de neige, lundi, pour aller rencontrer les citoyennes et les citoyens de Saint-Zénon-du-Lac-Humqui afin de respecter ses engagements pris dans le cadre de son bureau de comté itinérant.
 
« Malgré la suspension des cours dans les écoles de la circonscription, je tenais à honorer ma promesse envers les gens de St-Zénon-du-Lac-Humqui. Ainsi, j’ai pu réaliser les huit rencontres prévues et entendre une vingtaine de personnes. Il a été question des projets de développement de la municipalité, de l’entretien des routes, des besoins des organismes du milieu, du démarrage de certaines entreprises et des problématiques vécues par les citoyens de ce secteur » de dire monsieur Bérubé.
 
Il a aussi profité de son passage pour accepter d’agir à titre de président d’honneur des « 36 heures de pêche blanche de la municipalité » « En ma qualité de ministre et de député, il me fera plaisir de soutenir cet incontournable du tourisme hivernal dans La Matapédia. Je tiens aussi à souligner l’implication exceptionnelle du maire de Saint-Zénon-du-Lac-Humqui dans sa communauté. Après 12 ans à la mairie de sa municipalité, monsieur Réginald Duguay, m’a annoncé qu’il ne solliciterait pas de nouveau mandat en novembre prochain. Je le félicite du travail accompli et je lui souhaite le meilleur pour la suite » a précisé Pascal Bérubé.
 
Le prochain bureau de comté itinérant du député-ministre se tiendra à St-Joseph-de-Lepage dans La Mitis. Pour ce qui est de La Matapédia, il aura lieu à Saint-Léon-Le-Grand. La population peut prendre rendez-vous dès maintenant en téléphonant au 418-629-1977.


Malgré cette même tempête, combien de centaines de personnes ont vaqué à leurs occupations ce même jour, que ce soit les employés s'occupant de l'entretien des routes, le personnel des hôpitaux qui prend soin des malades, divers employés de bureaux, des gens oeuvrant dans le commerce au détail, etc. Ces gens aussi ont bravé la tempête, mais personne ne le souligne, car il n'y a rien d'anormal ici, cela fait partie de l'ordre des choses.

Pour le député de Matane-Matapédia, n'importe lequel prétexte est bon pour faire parler de lui. Ouvrez votre journal, votre téléviseur ou votre appareil radio, naviguez sur Internet, et vous constaterez l'hyperactivité médiatique du député de Matane-Matapédia, une hyperactivité qui camoufle un bilan concret bien mince pour le peuple qu'il représente.

Bérubé fait passer son image avant tout le reste. Les électeurs de la circonscription sont-ils conscients de la situation?


Pour plus de détails :


The Dark Ages
YouTube regorge de documentaires forts intéressants. Je vous en propose un autre aujourd'hui, un documentaire d'une durée de 90 minutes portant sur le Moyen Âge (appelé Dark Ages en anglais).

Charlemagne
À son apogée, au cours du deuxième siècle après Jésus-Christ, l'Empire Romain était la lumière du monde, un centre de savoir, de commerce, de puissance et de prospérité, au cœur de la civilisation occidentale. Trois siècles plus tard, cette Rome si puissante naguère, pourri par ses racines, s'est écroulée sous les assauts de hordes de barbares qui massacraient et pillaient sur leur passage. Ces derniers ont fini par coloniser nombre de territoires de l'ancien empire.

Le chaos a alors remplacé cette culture et l'Europe a connu ensuite pendant une période de mille ans une suite quasi ininterrompue de guerres, de périodes de famine, des épidémies et des persécutions.

Ce documentaire vous permettra d'en apprendre plus sur les seigneurs de guerre de cette période, Alaric, un chef barbare, Charles Martel, qui a stoppé l'envahisseur arabe et sauvé la chrétienté, mais aussi Charlemagne, considéré comme le plus grand roi de cette période. C'est grâce à lui que des écoles sont apparues en Europe et, fait rare chez un guerrier de cette époque, Charlemagne a fait l'effort d'apprendre à lire et à écrire, ce qui est remarquable, car la lecture et l'écriture étaient laissées aux moines, les monarques se concentrant sur la guerre et la politique.

À noter aussi l'importance des monastères, dans lesquels une partie du savoir ancien a été conservée jusqu'à nos jours, et les croisades, grâce auxquelles une autre partie de se savoir, conservée au Moyen Orient, a été ramenée en Europe.

Bon visionnement à ceux et celles qui visionneront le tout!

Pour plus de détails :

mercredi 20 février 2013

Sujets du 20 février 2013

Proverbe/citation du jour
"In the world of entrepreneurs, you don’t need a college education. You need a proper education." -Robert Kiyosaki


10 faits incroyables à propos de l'industrie pornographique
Je m'attarde aujourd'hui à la liste d'All Time 10s consacrée à l'industrie pornographique. Une fois encore, je m'attends à faire l'objet de critiques du style «ce gars-là est un maudit pervers » ou bien « P.A. N'a que le sexe dans la tête ». Pourquoi suis-je si enclin à aborder des sujets liés au sexe et à la pornographie dans mon blog selon vous? Simplement parce que l'industrie du sexe est l'une des plus lucratives qui soit, mais elle demeure underground. Combien de milliers, sinon de millions de gens, dénigrent cette industrie mais sont les premiers à aller consulter des sites Internet salés ou à se commander des films du genre sur les canaux spécialisés un fois à la maison hein? Les plus grands des détracteurs de l'industrie sont probablement plus pervers et hypocrites que les gens qu'ils dénoncent!

Voici donc une traduction français du All Time 10s sur l'industrie porno!

  1. Le film pornographique le plus coûteux jamais réalisé est intitulé « Pirates » et date de 2005. Son coût total? Un million de dollars!
  2. On estime que 25 à 33% des femmes consomment de la pornographie sur Internet, mais elles ne sont que 2% des membres inscrits de sites spécialisés.
  3. Aux États-Unis, un nouveau film porno est produit toutes les 39 minutes.
  4. Les acteurs et les actrices pornographiques professionnels courent 80% moins de risques de contracter une maladie vénérienne que la population en général de la même tranche d'âge.
  5. Approximativement 12% des sites Internet sont de nature pornographique.
  6. Les actrices qui évoluent dans le domaine gagnent en moyenne de 600 à 1000$ par scène, tandis que les hommes sont payés moins de 150$ pour leur prestation.
  7. La pornographie compte pour environ 30% de toutes les données véhiculées sur Internet. Aux heures de pointe, les sites pornos majeurs transfèrent un total de 100 Go de données chaque seconde.
  8. Produire et distribuer de la pornographie peut conduire à la peine de mort en Iran et en Corée du Nord.
  9. 20% des hommes admettent avoir consulté de la pornographie au travail.
  10. Chaque seconde on estime que 30 000 personnes consultent de la pornographie en ligne.


Je me permets d'ajouter une donnée purement personnelle : chaque fois que j'écris un billet portant sur le sexe, je reçois le double, parfois même le triple, de visiteurs que j'accueille régulièrement. Coincidence???



Pour plus de détails :



Pascal Bérubé et l'argent des autres
Quand un politicien remet un chèque, il s'agit rarement, très rarement, sinon jamais de son argent propre. Il s'agit toujours ou à peu près de l'argent des autres. Je viens de dénicher un autre bel exemple dans le domaine sur le site Web du journal L'Avantage. Un lien vers l'article, dont je recopie le texte avec quelques modifications, suit ici bas. Lisez bien, j'ai placé quelques mots en majuscules volontairement : 


"Pascal Bérubé remet des chèques totalisant 14 000 $ dans la Matapédia"

"IL A ACCORDÉ un soutien financier à la Fondation Action-Santé de La Matapédia ainsi qu’à la Fondation du CMÉC pour la tenue d’Opération Nez rouge dans la MRC de La Matapédia; une aide financière à la Coopérative de solidarité socioculturelle La Matapédia ; aménagement d’une troisième salle de cinéma à la technologie numérique; la Corporation Fenêtre du Lac Matapédia aussi reçu un montant provenant de l’enveloppe discrétionnaire du ministre, pour son projet d’aménagement d’une salle de spectacle à Val-Brillant. PASCAL BÉRUBÉ A AUSSI APPUYÉ FINANCIÈREMENT la compétition de voile « Val-O-Vent » de Val-Brillant à titre de ministre délégué au Tourisme, ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent et député de Matane-Matapédia."



Est-ce que c'est son argent à lui ou celui du peuple? Pourquoi a-t-il tant besoin de se montrer en photos à remettre des chèques??? C'est ça la "politique faite autrement" par le député de Matane-Matapédia?

Je suppose que ce texte émane directement du bureau du député. Si Pascal Bérubé est si honnête et si intègre qu'il le clame haut et fort, pourquoi les textes accompagnant ses remises de chèques ont toujours des tournures de phares pouvant porter les gens à croire que c'est SON ARGENT qu'il distribue, alors qu'il s'agit de celui du PEUPLE?


Pour plus de détails :

mardi 19 février 2013

Sujets du 19 février 2013

Proverbe/citation du jour
«La nudité est antérieure au corps, et le corps quelquefois s'en souvient.» -Roberto Juarroz




Les Medmoiselles de l'Université de Sherbrooke
Compte tenu de la réaction négative engendrée par la production de calendriers « sexy » et la tenu de concours de beauté au cours des dernières années au Québec, j'ai bien hâte de prendre connaissance de la position de la Fédération des femmes du Québec, du Conseil du statut de la femme de même que divers autres groupes de féministes relativement à un nouveau calendrier présentement proposé dans la région de Sherbrooke.

Cette fois, les féministes ardentes ne pourront dire que les femmes qui posent dans ledit calendrier sont des femmes ignorantes, des victimes sans défense face à l'exploitation sexuelle, car le projet Medmoiselle est le fruit des efforts de 26 étudiantes en médecine de l'Université de Sherbrooke

Le calendrier en question, couvrant la période allant de mars 2013 à février 2014, est un projet de sensibilisation à 12 causes santé qui rejoignent la population. Les jeunes dames ont trouvé des faits et des statistiques qui choquent, qui font sourire ou qui font surgir des questionnements. Elles ont aussi imaginé 12 concepts photographiques avec des liens parfois directs et parfois discrets pour étoffer leur message. Selon elles, les photos captent l'attention et attirent le regard sur la cause supportée. Elles précisent qu'il n'y a rien de gratuit, rien d'ambigu et aucune connotation sexuelle dans leur calendrier.

Trois Medmoiselles, Vanessa, Julie et Jessica Sandryna
J'ai questionné à ce sujet deux participantes au projet, Jessica Sandryna et Julie. En compagnie des autres étudiantes impliquées dans le projet, elles souhaitent utiliser leur féminité et comptent attirer l'attention du public afin de rediriger son attention vers leur message : la santé.

Les deux futures médecins sont à l'aise avec ce projet, qu'elles disent inspiré du courant néo-féministe qui préconise que les femmes comme les hommes ont leurs différences et leurs atouts, ajoutant qu'elle méritent le même respect et la même valorisation. Elles savent que leur projet est audacieux et elles le décrivent comme étant une arme à double tranchant, mais elles travaillent fort pour faire tomber les tabous et les idées préconçues.

Les personnes intéressées peuvent se procurer une copie du calendrier au coût de 20$ en communiquant avec les Medmoiselles via leur page Facebook dont le lien figure ici bas. Tous les profits seront remis à la Fondation du centre hospitalier de l'Université de Sherbrooke.

Est-ce que le projet dont il est question ici vous semble le moindrement déplacé? J'ai bien hâte d'avoir la réaction de groupes féministes sur le sujet, vous savez, ces groupes qui ferment les yeux quand des femmes d'origines musulmanes se font imposer le voile de force ici au Québec mais qui n'hésitent jamais à taper sur un calendrier sexy, un bar de danseuses ou une publicité « sexiste ».

Ces militantes, plusieurs ayant un physique peu gracieux et un surplus de poids, seraient-elles jalouses de ces jeunes dames? Sont-elles conscientes que l'obésité est un problème beaucoup plus inquiétant chez les jeunes femmes qu'une problématique comme l'anorexie ou l'hypersexualisation?

Pour plus de détails :