mardi 31 janvier 2012

Sujets du 31 janvier 2012

Proverbe/citation du jour

« L'âme vile est enflée d'orgueil dans la prospérité et abattue dans l'adversité. » -Epicure


La contre-productivité liée aux courriels

Les courriels sont une cause majeure de perte de productivité au travail. En effet, il faut au travailleur plus d'une minute pour se remettre au travail après avoir répondu à un courrier électronique.

Selon des données sur le sujet, un travailleur doit répondre en moyenne à un total de 120 courriels et messages textes durant une journée de travail. Ajoutez à cela les coûts du « multitâches » et cela peut équivaloir à une perte de productivité d'une durée de 2,1 heures de travail par jour!!!

Selon Basex, un firme de consultants en technologies de l'information, vous avez intérêt à désactiver les fonctions d'alerte de votre compte de courriel et de votre service de messagerie instantanée et organiser votre travail de manière à consulter vos courriels aux 30 ou aux 60 minutes par exemple, où bien durant deux tâches distinctes.


La santé comme priorité à la ville de SADM

Jeudi de la semaine dernière, la mairesse de Sainte-Anne-des-Monts, Micheline Pelletier, a été interviewée par mon successeur sur les ondes du FM 100,3, Stéphane Cyr, au sujet des dossiers prioritaires à la ville de Sainte-Anne-des-Monts. Madame Pelletier a alors fait mention de la santé et de l'éducation. Par « santé », elle croit surtout en l'obstétrique, et par « éducation », en terme de formation professionnelle (DEP). Je vais aujourd'hui m'attarder au dossier « santé ». Je me promets de vous revenir bientôt au sujet de la formation professionnelle.

La mairesse dit vouloir un retour de l'obstétrique, car elle croit qu'ainsi, les jeunes familles d'ici et celles d'ailleurs intéressées à venir s'établir seront plus susceptibles de demeurer sur le territoire et d'assurer la présence d'une nouvelle génération de Gaspésiens. En ce sens, la mairesse a raison. Pour ma part, je me questionne à savoir si cela est vraiment une condition sine qua non pour attirer des familles dans notre région. Il est vrai que nous devons offrir les meilleurs services possibles aux familles en terme d'obstétrique, mais est-ce que ce facteur est vraiment si important pour les gens qui veulent venir vivre ici?

Je crois que l'orientation que veut prendre la mairesse Pelletier n'est pas celle qui devrait passer en priorité. En fait, à mon humble avis personnel, le premier facteur que nous devons prendre en considération dans le dossier de la santé en Haute-Gaspésie, c'est les personnes âgées.

Selon vous, dans quelle tranche de la population risquons nous de voir le plus les besoins augmenter au cours des décennies à venir : chez les personnes âgées ou bien chez les jeunes enfants? La population vieillissante va bien évidemment croître plus rapidement. Conséquemment, la ville de Sainte-Anne-des-Monts, si elle veut servir au mieux les intérêts du plus grand nombre, devrait plutôt consacrer ses énergies à s'assurer que notre milieu de vie offre non seulement un accès efficace au niveau de la santé, mais aussi à offrir des conditions de vie intéressantes pour ces personnes. La ville devrait donc orienter ses services pour que nous disposions de davantage d'infrastructures destinées à ces gens, que ce soit des sentiers pédestres, un club d'ornithologie, de petits parcs, etc.

Aussi, en terme de démarches pour attirer des investisseurs, au lieu de consacrer des énergies à des éléphants blancs comme Xunlight, nos élus municipaux devraient plutôt axer leurs efforts sur des projets plus modestes et plus viables, comme des maisons pour retraités. Il n'y aura certainement pas à Sainte-Anne-des-Monts un projet de tours comme celui de Rimouski, mais rien n'empêche la construction de foyers pour personnes âgées et une promotion de celles-ci auprès par exemple de gens retraités ou pré-retraités habitant Montréal ou Québec en leur promettant un milieu de vie sain et sécuritaire. Ces maisons de retraite offriraient des possibilités d'emplois pour une population plus jeune (préposés aux bénéficiaires, infirmières, etc.) et à partir de ce moment la population plus jeune aurait des emplois, et avec les emplois, un salaire pour bâtir une famille. Vous me suivez dans mon délire???

Et l'obstétrique dans tout ça? Si le nombre de naissances n'est pour le moment pas assez grand pour justifier un tel service localement et que la fourniture de ces services est difficile, alors que les autorités de la santé s'assurent que les moyens pour aider les mères enceintes à obtenir un minimum de services locaux soient en place, tout en facilitant leur transport et leur hébergement à Gaspé, Matane ou Rimouski si nécessaire. Je suis conscient que cela n'est pas l'idéal pour les personnes visées, mais peut-être est-ce de voir les choses de manière réaliste, pragmatique.

Pour conclure, en ce qui a trait à l'entrevue de la mairesse Pelletier, j'ai remarqué qu'à la toute fin, cette dernière se disait heureuse du retour de Stéphane Cyr sur les ondes du FM 100,3. Doit-on en conclure qu'elle était malheureuse de la situation qui prévalait avant???

Je n'ai eu en entrevue la mairesse Pelletier qu'une seule fois, en octobre 2008, lorsqu'elle a annoncé durant mon émission «La Haute-Gaspésie ce matin » qu'une usine de panneaux solaires de 200 emplois verrait le jour à Sainte-Anne-des-Monts. J'ai le matin même, en cinq arguments, exprimé mon incrédulité face à cette annonce, ce qui m'a valu de voir mon « scepticisme » dénoncé, notamment lors de la conférence de presse à l'ancienne usine Spielo plus tard ce même jour. J'ai d'ailleurs dans mes archives personnelles des extraits audio sur le sujet où, même si je ne suis pas directement nommé, je suis clairement visé.

Un peu plus de trois années plus tard, on peut se poser la question : qui a eu raison pour Xunlight? Est-ce que ma prise de position dans ce dossier (et dans d'autres comme Ex-Voto), aurait indisposé certaines personnes? Les élus de notre région sont-ils intolérants face à des individus qui questionnent, dans les limites de l'acceptable selon mon humble avis, leurs prises de position et leur gestion du bien commun?

lundi 30 janvier 2012

Sujets du 30 janvier 2012

Proverbe/citation du jour

« Les hommes sont le roturiers du mensonge, les femmes en sont l'aristocratie. » -Etienne Rey


Le droit de vote à 16 ans

Durant le Conseil national du Parti Québécois, qui s'est terminé hier, les délégués se sont montrés en faveur du droit de vote dès l'âge de 16 ans. Lorsqu'elle a été interrogée par les médias sur le sujet, Pauline Marois a mentionné que ce droit de vote serait accompagné d'un cours d'éducation à la citoyenneté, et que l'on devrait faire en sorte de créer plus de contacts entre les politiciens et les jeunes d'âge primaire et secondaire.

On peut sincèrement se demander si cette orientation du PQ n'est pas un moyen pour favoriser l'accession à la souveraineté, car cela permettrait à une partie de la population plus susceptible d'appuyer cette option de mettre son poids dans la balance.

Je ne crois pas que cela soit une bonne idée que des jeunes de 16 ans puissent voter aux élections, qu'elles soient municipales, provinciales ou fédérale. Il est vrai que les jeunes qui travaillent paient des impôts, de même que des taxes sur les produits qu'ils consomment, il est aussi vrai vrai qu'il y a des jeunes qui sont plus en mesure de faire un choix éclairé que plein d'adultes ayant ce droit, mais à quelque part, il me semble qu'il faut fixer des limites. S'il faut avoir 18 ans pour acheter du tabac, de l'alcool ou des billets de loterie, parce qu'à cet âge on devient adulte au sens de la loi, j'estime que la possibilité de voter doit être accordée à ce même moment.

En ce qui concerne le fameux cours d'éducation à la citoyenneté, nous devons nous questionner sérieusement, parce qu'un tel cours peut servir pour des fins « d'ingénierie sociale ». Un tel cours, ou un cours sur « l'histoire nationale du Québec » par exemple, peut aisément servir à modeler les jeunes pour qu'ils votent pour un parti à tendance socialiste, syndicaliste ou souverainiste par exemple. J'estime par conséquent que nous ne devions pas inclure de cours du genre au niveau académique. À la place, nous devrions consacrer nos énergies à faire en sorte que nos jeunes sachent lire, écrire et calculer de manière efficace, ce qui n'est malheureusement pas le cas présentement! Faire en sorte que les jeunes puissent développer leur sens critique me semble aussi être un enjeu important, parce qu'avec un esprit critique, une personne est plus apte à choisir de manière éclairée quand vient le temps de voter.

Parlant de voter, l'organisation d'élections scolaires est une excellente initiative. Par contre, je ne pense pas que cela soit une bonne chose que l'on permette à des politiciens de se pointer le nez dans les écoles primaires et secondaires. S'il y a une proposition qui devrait être discutée par les partis politiques, ce serait que l'on interdise complètement aux politiciens en exercice de visiter des écoles primaires et secondaires.

Finalement, je note que Pascal Bérubé, le député de Matane, la circonscription où j'habite, a présenté une proposition pour que les sondages soient interdits durant une période de 48 heures avant le vote lors d'un scrutin. S'il est vrai que les sondages peuvent avoir des effets néfastes avant le vote, la présence politiciens en milieu scolaire l'est tout autant sur des jeunes qui ont encore à apprendre beaucoup de la vie. J'aimerais donc que mon député se prononce pour que l'on interdise la présence de politiciens en exercice dans les écoles. J'ose espérer que ce dernier aura le courage d'agir en ce sens lorsque cette question fera l'objet de débats.



Les Shafia reconnus coupables de meurtres prémédités

Le verdict est tombé, dimanche après-midi, au palais de justice de Kingston. Mohammad Shafia, Tooba Yahya, son épouse, de même que leur fils Hamed ont été reconnus coupables des meurtres prémédités des trois des filles du couple ainsi que de la première épouse de M. Shafia, Rona Amir Mohammad. Les accusés sont automatiquement condamnés à la prison à vie et ils ne pourront pas avoir la possibilité d'être libérés avant 25 ans.

Le procès a duré près de quatre mois et les jurés ont mis 15 heures avant de remettre leur décision. Ils avaient le choix entre trois verdicts : coupables de meurtres prémédités, coupables de meurtres non prémédités ou non coupables.

Je suis d'avis que les Canadiens doivent se féliciter de ce dénouement, parce qu'il s'agit d'un message clair à l'endroit des gens d'ailleurs qui veulent venir vivre ici : notre société ne tolère pas les crimes d'honneur et punit sévèrement les individus commettant de tels crimes.

Parmi les commentaires sur l'affaire Shafia que j'ai retrouvés sur Internet, j'ai remarqué que certaines personnes souhaitent que l'on déporte les Shafia. Serait-ce acceptable? Je crois fermement que non, parce que ces trois personnes, qui ont tué quatre femmes de leur propre famille qui voulaient vivre en liberté chez nous, seraient considérés comme des héros en certains endroits dans le monde.

Dans un cas comme celui de Dany Villanueva par exemple, la déportation me semble juste. Dans cette situation, la déportation lance le message que les criminels ne sont pas bienvenus chez nous, mais dans le cas des Shafia, la gravité des gestes posés et le fait qu'ils pourraient être libres comme l'air en Afghanistan font en sorte que nous devons les garder emprisonnés ici.


Sondage

Nous vous proposons aujourd'hui la question-sondage suivante :

« Je suis satisfait du verdict dans l'affaire Shafia »

Je vous rappelle que vos suggestions et commentaires sont aussi les bienvenus!

samedi 28 janvier 2012

Sujets du 27 janvier 2012

Proverbe/citation du jour

« Le temps révèle tout: c'est un bavard qui parle sans être interrogé. » -Euripide


Mourir en conscience

J'ai beau être sur une base régulière très critique à l'endroit de Radio-Canada pour des raisons qui me semblent valables, notamment en ce qui concerne des biais évidents et le fait que la société d'état dépense beaucoup d'argent des contribuables sans vouloir rendre des comptes via la Loi de l'accès à l'information, mais cette même société d'état a à mon avis sa raison d'être, et peut fournir un excellent contenu au public en terme d'informations.

Un bel exemple d'excellent travail est cette récente édition de l'émission « Enquête » portant sur un « groupe de formation » situé en Estrie, dont les activités ont mené à la mort une femme de 35 ans, Chantal Lavigne, l'été dernier. Je vous invite à visionner le tout, puisque cela peut vous aider à vous faire une idée sur les risques liés à de telles pratiques.

Plus tard, je vous reviendrai sur le sujet en vous relatant les quelques expériences que j'ai eues avec des « voyants » durant mon travail au FM 100,3 à Sainte-Anne-des-Monts.


Pour plus de détails :

http://www.radio-canada.ca/emissions/enquete/2011-2012/Reportage.asp?idDoc=197019


Les conséquences de phénomènes stellaires sur la vie sur Terre

Une récente tempête solaire a fait les manchettes quant aux possibilités de perturbations du réseau électrique et du réseau de télécommunications via satellites notamment. Mis à part de belles aurores boréales (malheureusement cachées en grande partie par les nuages en Gaspésie) il n'est arrivé rien de grave.

Or, que ce passerait-il en cas de tempête solaire majeure? Même des étoiles très éloignées pourraient avoir des conséquences incroyables sur la vie sur Terre. Merci à Hélène pour ce lien :

http://www.youtube.com/watch?v=UrOj0fFrvLM&feature=share

jeudi 26 janvier 2012

Sujets du 26 janvier 2012

Proverbe/citation du jour

« En fait de goût, chacun doit être le maître chez soi. » -Voltaire


Des recommandations au sujet des boissons sucrées

La Coalition québécoise sur la problématique du poids (Coalition Poids) a dévoilé le 24 janvier les conclusions d'un rapport intitulé « Le produit : une offre variée pour répondre à un marché segmenté », qui présente plusieurs recommandations quant à la réglementation, à l’emballage et au contenu des boissons sucrées.

On y mentionne que certaines boissons sucrées sont actuellement réglementées comme des produits de santé naturels et ne sont donc pas tenues d’afficher un tableau de valeur nutritive. On cite le cas de Vitamin Water. L’industrie utilise l’ajout de vitamines et minéraux comme prétexte « santé » pour faire la promotion de boissons sucrées. Cela peut semer la confusion chez les consommateurs puisqu’elles sont avant tout des boissons très sucrées.

La Coalition Poids fait donc cinq recommandations pour mieux encadrer le marketing-produit des boissons sucrées :

  1. Soumettre toutes les boissons présentement commercialisées comme des aliments au Règlement sur les aliments et les drogues, ce qui obligerait les fabricants à fournir un tableau de valeur nutritive.

  2. Mettre en place un groupe de travail pour déterminer les meilleures pratiques en matière d’étiquetage nutritionnel, visant à simplifier l’information nutritionnelle pour la rendre accessible à tous.

  3. Indiquer clairement sur le devant des canettes que les boissons énergisantes sont déconseillées aux moins de 18 ans.

  4. Créer un groupe de travail sur le sucre pour émettre des recommandations quant à la consommation de différentes formes de sucre par les Canadiens et à la possibilité de limiter le contenu en sucre dans les boissons sucrées.

  5. Revoir à la baisse le contenu maximal en caféine autorisé dans les boissons énergisantes, en tenant compte des autres sources de caféine consommées par les jeunes.

Que l'on oblige les compagnies offrant des boissons sucrées à fournir des informations nutritives sur celles-ci, soit, que l'on informe les gens sur les conséquences de la consommation de boissons à forte teneur en caféine, soit. Par contre, osons espérer que la population ne se verra pas une fois encore infantilisée par quelques « ayatollahs » de la santé qui veulent réglementer nos vies. De A à Z.

Ce qui me fait peur lorsque des groupes du genre font des pressions, c'est le fait que lorsqu'ils commencent leur quête, elle ne s'arrête jamais. Nous pourrions bien nous retrouver un jour dans un Québec où la vente de boissons énergisantes sera tellement réglementée que nous devrons en acheter derrière le comptoir comme c'est le cas avec les produits du tabac, et chaque canette de ces produits comportera une étiquette avec un obèse pour nous sensibiliser au fait que de consommer trop de sucre provoque un surplus de poids.

Avons-nous vraiment besoin de bien-pensants pour nous répéter à tous les jours que le fait de consommer trop de sucre ou trop de caféine est mauvais pour la santé? Combien il en coûterait aux contribuables pour financer toutes ces études et réglementations?


Pour plus de détails :

http://www.cqpp.qc.ca/fr/salle-de-presse/communiques-et-publications/131/la-coalition-poids-propose-cinq-recommandations-pour-encadrer-le-marketing-produit-des-boissons-sucrees


La poignée de main bientôt chose du passé?

Sceller un contrat en serrant la main pourrait bientôt être chose du passé. Nathan Wolfe, un expert sur les virus de la Stanford University, en Californie, suggère qu'à la place, les gens se touchent par les coudes ou bien se privent de tout contact physique en saluant à la japonaise, en courbant l'échine.

Ainsi, le savant croit qu'on pourrait réduire de beaucoup les risques de diverses infections comme la grippe, le rhume et les brûlements d'estomac, qui résultent tous d'un contact physique. Wolfe pense que nous devrions tous agir ainsi, tout comme il rappelle l'importance d'éternuer sur nos coudes au lieu de nos mains pour éviter la propagation de virus. Les gens deviennent en général affectés par un virus via le nez, la langue et les yeux.

De nouvelles recherches sur le virus de la grippe ont permis de découvrir que celui-ci peut survivre jusqu'à 24 heures sur les poignées de portes, les surfaces de travail et les commandes à distance.

Aussi, les virus se propage grâce à de petits gouttelettes d'eau qui circulent dans l'atmosphère. Les endroits achalandés que sont un bureau, un autobus ou un train sont des endrotis idéaux pour la propagation de la grippe.

Une autre solution aisée pourrait résoudre le problème : il nous suffiraient de tous laver nos mains sur une base régulière et nous pourrions grandement réduire les risques de contamination en serrant la pince des autres.


Pour plus de détails :

http://www.dailymail.co.uk/health/article-2047048/Its-deal-lets-touch-elbows-Health-expert-urges-ban-shaking-hands-prevent-spread-flu.html


Résultats du sondage sur la présence de la police dans les écoles

Nous vous posions hier la question suivante :

« La fondation "KidKop" souhaite une présence policière en permanence dans les écoles québécoises, et ce afin de lutter contre la violence et l'intimidation. Croyez-vous que cela est nécessaire? »

Sept personnes ont participé au sondage et les résultats sont répartis comme suit :

  • Oui 15%

  • Non 85%

mardi 24 janvier 2012

Sujets du 25 janvier 2012

Proverbe/citation du jour

«L'honneur d'une fille est à elle, elle y regarde à deux fois; l'honneur d'une femme est à son mari, elle y regarde moins.» -L.-S. Mercier


Un policier pour chaque école???

Christopher Roblin, un directeur d'école à la retraite de la région de Montréal se disant inquiet de la recrudescence des actes de violence et d'intimidation dans les écoles, croit qu'une présence accrue de la police dans celles-ci pourrait mettre fin au phénomène. Il compte à cette fin lancer une fondation, « KidKop », pour que chaque école du Québec puisse compter sur la présence d'un policier à temps plein.

Il dit qu'on n'arrête pas de blâmer les directions d'école et on leur reproche de ne pas en faire assez pour lutter contre la violence, mais elles sont débordées et ne sont pas assez outillées pour lutter contre ce phénomène. Ainsi, selon lui, une présence policière accrue permettrait de régler plus rapidement des problématiques de violence et aurait également un effet dissuasif sur les jeunes délinquants.

Monsieur Roblin compte sur l'appui de nombreuses personnes, parmi celles-ci, Meaghan Hennegan, qui a été blessée par balles lors de la fusillade du Collège Dawson en 2006. Sa fondation KidKop devrait voir officiellement le jour au cours de la prochaine année, et des actions seront entreprises auprès de la police pour aider à l'avancement du projet.

Que faut-il penser d'initiatives du genre?

Le monde est un endroit de plus en plus dangereux? Ah ben! Un coup parti, mettons aussi des flics dans les maisons de ti-vieux pour éviter la violence aux aînés, mettons aussi des flics dans les arénas pour éviter les batailles sur la glace, mettons aussi des flics sur les terrains de jeu et dans les CPE pour éviter que les enfants ne se chamaillent...

On aura beau dire que les directions d'écoles sont surchargées de travail, qu'elles n'ont pas de pouvoir, pas de ressources, et quoi encore pour expliquer le phénomène, mais on semble oublier qu'il n'y a de cela pas si longtemps, au Québec, quand un prof nous disait « Non », c'était « NON » et on écoutait, idem quand un directeur ou même un membre du personnel de soutien nous disait la même chose. À cette époque, il n'y avait pas de « lologues » pour forcer les profs à ne pas « offusquer » les jeunes. Un mot avait de la valeur plus que tous les autres : « RESPECT ».

Mis à part dans des cas graves, la police ne se pointait pas à l'école, à moins d'y venir pour présenter aux jeunes une conférence sur les drogues, un atelier en sécurité ou pour une journée carrières. On n'a pas plus besoin de la police dans les écoles en 2012 qu'on en avait besoin en 1972!

Parfois, on « marchait de peur », mais cela n'a pas à ce que je sache fait des générations plus âgées des être apeurées et traumatisées. Je ne parle pas ici d'un retour à la « strappe », car il y a moyen de donner plus de dents aux écoles pour punir les jeunes selon la gravité de leurs gestes sans les envoyer à l'abattoir!

Qu'on commence donc par donner plus de pouvoir aux écoles pour qu'elles puissent véritablement punir les récalcitrants, pas seulement leur donner une sentence bonbon comme une suspension de cinq jours, en cas de problème. Qu'on donne aussi au personnel scolaire la capacité de carrément mettre dehors les jeunes qui sont de véritables cas problèmes qui n'ont pas leur place dans une école « normale ».


Pour plus de détails :

http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/national/archives/2012/01/20120124-044401.html



Le gardien Tim Thomas des Bruins de Boston membre du Ku Klux Klan?

Durant l'émission radiophonique de Benoit Dutrizac, sur le 98,5 FM à Montréal, un chroniqueur sportif, Jean-Charles Lajoie, a évoqué la possibilité que Tim Thomas, le gardien des Bruins de Boston, qui a refusé d'assister à une rencontre de son équipe avec le président Obama, soit membre du Ku Klux Klan.

Comment Lajoie en vient-il à cette conclusion? Il semble voir une coincidence étrange entre les positions politiques du gardien de but et le prénom qu'il a donné à ses trois enfants. En effet, ses deux files s'appellent Kiley et Kelsea, alors que son petit garçon s'appelle Keegan, donc K.K.K. Ou Ku Klux Klan!!! Le chroniqueur parle aussi de Tim Thomas comme étant aussi un « Jesus Freak », un « Tea Party », donc un individu à la « droite de la droite, à l'extrême-droite ». Dutrizac demande aussi à Lajoie s'il a vérifié la présence d'une cagoule blanche dans le vestiaire, ce à quoi il répond que le gardien a un masque en grande partie blanc...

Notez également que Dutrizac décrit Tim Thomas comme étant un libertarien qui ne veut pas de gouvernement dans la vie des gens (l'animateur semble oublier que beaucoup de libertariens sont minarchistes, c'est-à-dire qu'ils souhaitent un gouvernement s'impliquant dans le strict minimum de champs de compétences.)

Je n'ai pas entendu si souvent un pareil paquet d'âneries dans un extrait de radio aussi court!

Et si une radio de Québec avait décrit d'une telle manière un sportif penchant vers la gauche, en utilisant des qualificatifs aussi extrêmes, en décrivant la personne comme étant stalinienne, etc. que croyez-vous que les radios de Montréal en diraient?

Mieux encore : si un joueur des Canadiens refusait de rencontrer Stephen Harper, serait-on aussi dur à son endroit à la radio « mourialaise »???

Je remercie Patricia Vincent, animatrice de radio en Beauce et tendre épouse du fameux Marto Napoli pour m'avoir communiqué cet extrait radio, et je ne peux passer à côté de l'occasion de citer Jonathan Anctil, un de ses contacts Facebool, qui émet quant à lui la théorie suivante au sujet de Tim Thomas vue par Jean-Charles Lajoie si les prénoms avaient débuté par une autre lettre :

« Par chance que le nom de ses enfants, ne débute pas par la lettre P, F et K! Jean-Charles irait sûrment d'une analyse bonne à s'en lécher les doigts! »

Pour plus de détails :

http://www.radioego.com/ego/listen/9876

Sujets du 24 janvier 2012

Proverbe/citation du jour

«Aussi longtemps que l'homme aime une femme, fût-ce la moindre d'entre elles, il est réduit en esclavage, comme le jeune veau qui tète sa mère. » -Dhammapada


Félicitations! Vous êtes la raison pourquoi ça va mal dans le monde!

Une image reçue via un contact Facebook durant la fin de semaine retient mon attention aujourd'hui. C'est un parfait exemple du fait qu'une image vaut mille mots :

En gros, on y dit en anglais, « Si vous ne savez pas qui ces gens sont... mais vous savez qui c'est? Félicitations! Vous êtes la raison pourquoi ça va mal dans la monde!» Remarquez que j'ai traduit librement le texte original anglais.

Pour votre part, pouvez-vous identifier correctement au moins une des personnalités importantes numérotées de 1 à 10? J'ai pu spontanément en reconnaître un total de sept, en plus de la jeune dame hispanique visiblement sur un « buzz » d'alcool, soit Snooki, de Jersey Shores, que je n'ai jamais écouté ne serait-ce que 30 secondes soit dit en passant tellement je trouve le tout insipide, mais avec le battage médiatique autour de l'émission, il est facile de la reconnaître quand même. Mes réponses quant aux personnalités numérotées figurent plus bas dans mon billet. Peut-être pourrez-vous en nommer correctement quelques-unes, voire même corriger une erreur que j'aurais pu commettre.

Bien sûr, ce quiz n'est pas évident, mais cela donne une foutue de bonne idée sur où on en est rendu dans un monde où la culture générale « prend le bord » et où une personne aussi stupide que Snooki fait parler d'elle dans les médias alors qu'on en arrive à ignorer des gens qui ont significativement influencé notre mode de vie.




Tim Thomas, un gardien de but qui a des convictions

P.A. Et le hockey c'est comme le feu et l'eau, les deux ne se mêlent pas ensemble. Je me surprends donc aujourd'hui à écrire et à lever mon chapeau au sujet de Tim Thomas, le gardien de but des Bruins de Boston.

Alors que son équipe visitait la Maison Blanche, hier, le cerbère a tout simplement décliné l'invitation parce qu'il ne partage pas la vision de la politique du président Barack Obama. Il a fait la déclaration suivante, que je vais résumer ensuite en français :

« I believe the Federal government has grown out of control, threatening the Rights, Liberties, and Property of the People.

This is being done at the Executive, Legislative, and Judicial level. This is in direct opposition to the Constitution and the Founding Fathers vision for the Federal government.

Because I believe this, today (Monday) I exercised my right as a Free Citizen, and did not visit the White House. This was not about politics or party, as in my opinion both parties are responsible for the situation we are in as a country. This was about a choice I had to make as an INDIVIDUAL. »


En gros, le gardien-vedette dit que selon lui, le gouvernement fédéral de son pays a grandi hors de contrôle, menaçant les droits, les libertés et la propriété des gens, et que cela est fait au niveau exécutif, législatif et judiciaire, en opposition avec la Constitution et la vision du gouvernement fédéral des pères fondateurs . À cause de cela, il a exercé son dtoi à titre de citoyen libre de ne pas visiter la Maison Blanche, non pas pour une raison politique ou de parti, parce que selon lui, les deux partis sont responsables de la situation du pays. Il dit que son choix est un choix à titre d'INDIVIDU.

La décision de Tim Thomas risque de faire jaser pas mal. Certains l'accusent déjà de manquer de classe pour avoir agi ainsi, mais une chose est sûre, ce gardien de but a une culture politique qui dépasse de loin celle de nombreux amateurs de hockey!



Réponses de P.A.

Voici le nom des personnes que j'ai pu identifier ci-haut :

  1. Stephen Hawking

  2. Marie Curie

  3. Nikola Tesla

  4. Albert Einstein

  5. Sigmund Freud

  6. ?

  7. ?

  8. ?

  9. Carl Sagan

  10. Charles Darwin

… en bien entendu, Nicole Polizzi, alias Snooki.

À votre tour!

lundi 23 janvier 2012

Sujets du 23 janvier 2012

Proverbe/citation du jour

«Si l’on est pas de gauche à 20 ans, c’est qu’on a pas de coeur; si on l’est encore à 40 ans, c’est qu’on a pas de tête.» -Georges Clémenceau

(Merci à Linda pour la suggestion!)


Aidez un enfant victime du cancer en cliquant ici...

Aucun utilisateur d'Internet n'y échappe : vous recevez de temps à autre un message du style « Cet enfant est victime d'un cancer. Si vous cliquez sur ce lien, Facebook versera trois sous pour ses traitements ». Dans sa version la plus récente du phénomène, vous avez peut-être reçu cette photo d'un bébé malade :

Une fois encore, une âme charitable faisant partie de votre liste de contacts, en voyant ce pauvre petit enfant, a pensé vous expédier le lien pour que vous aussi vous puissiez contribuer à sa guérison. Or, il ne faut pas s'y méprendre, ce message est un FAUX. Un fait que je note, triste mais vrai, est que dans la majeure partie des cas, ce sont des femmes qui me font parvenir des liens du genre.

Des messages du genre, il y en a des dizaines et une multitude de variantes. Ils portent aussi parfois sur un enfant disparu que l'on souhaite retrouver, ou bien sur une possibilité pour vous de gagner une somme d'argent parce qu'un milliardaire comme Bill Gates souhaite distribuer sa fortune, etc. J'ai même aussi reçu des messages avertissant les parents de la présence près des écoles de prédateurs sexuels ou de gens distribuant des bonbons contenant de la drogue.

On peut bien franchement se demander comment des gens peuvent être aussi naïfs pour croire des histoires du genre. Si on se donne la peine de vérifier à l'aide d'un moteur de recherche, on peut la plupart du temps facilement découvrir que le message est une fraude, et pourtant...


Les douchebags

Vous avez peut-être déjà entendu l'expression «douchebag » sans savoir exactement à qui ou à quoi elle fait référence. Désormais, vous saurez à quoi vous en tenir de manière précise.

« Douchebag » est une expression désignant un gars musclé parce qu'il passe beaucoup de temps au gymnase, un gars à la peau bronzée artificiellement, qui porte des vêtements pastels, qui lève le col de son chandail et, assez souvent merci, prend une pose avec la bouche en cul de poule lorsqu'on le prend en photo. Vous trouverez ici bas un lien vers une page portant sur le phénomène avec de multiples photos aussi étonnantes les unes que les autres.

J'en profite également pour vous proposer d'écouter une magnifique chanson-parodie de Etienne Dano intitulée, vous l'avez deviné, «Douchebag» : http://www.youtube.com/watch?v=UgpNdSiJs5s

Pour plus de détails :

http://www.jeanbamin.com/2008/05/15/les-douchebags/

vendredi 20 janvier 2012

Sujets du 20 janvier 2012

Proverbe/citation du jour

« Ne me dites pas que ce problème est difficile. S'il n'était pas difficile, ce ne serait pas un problème.» -Foch (Ferdinand)


L'immigration, porte de salut de la Gaspésie

Il y a longtemps que je suis convaincu que le salut de la Gaspésie passe par l'immigration. Chose curieuse, cette avenue de développement n'est jamais vraiment mise de l'avant dans les discussions politiques et sociales. Quelques nouvelles récentes semblent confirmer que celle-ci est en train de prendre de l'importance, pas seulement en terre gaspésienne, mais aussi ailleurs, dans des régions éloignées du Québec. Des signes le démontrent.

Récemment, on a rapporté dans les médias que le restaurant McDonald de Sept-Iles en est rendu à engager des immigrants originaires des Philippines pour s'assurer une main d'oeuvre stable. Sur la rive sud, des organismes socio-économiques de Matane travaillent présentement pour avoir sur place un conseiller en accueil et immigration.

Qu'est-ce que tout cela peut bien signifier? Pourquoi les employeurs de la région peinent-ils tant à combler localement leurs besoins en main d'oeuvre et doivent-ils faire venir des gens de l'extérieur pour occuper des emplois qui pourraient très bien être occupés par des « locaux »?

On aura beau dire que beaucoup d'emplois offerts ne sont pas payants (souvent des emplois au salaire minimum, avec des conditions de travail plus difficiles) mais pourtant, ces emplois conviennent bien à des gens d'ailleurs qui réussissent à vivre en les occupant. Serait-ce signe que quelques gens d'ici aptes au travail, sans le moindre empêchement valable pour le faire, préfèrent vivre aux dépens de la société au lieu de travailler?

Je crois que l'immigration ne peut que faire du bien parce que la Gaspésie a vraiment besoin de « sang neuf », d'idées nouvelles, de gens ayant une vision de l'avenir et des ambitions différentes. Or, il y a des gens d'ici qui sont complètement fermés à tout ce qui vient de l'extérieur. Quand on constate que le simple fait que des personnes blanches parlant anglais se font dévisager pour leur différence, on peut se demander ce qui va se produire le jour où les « locaux » verront au comptoir du restaurant local une personne à la couleur de peau différente, parlant le mandarin ou le tagalog, leur servir leur café, et que les enfants de ses gens se mêleront à ceux de ces mêmes « locaux » à l'école, au terrain de jeu, ou bien même sur la patinoire pour jouer au hockey! Le choc risque d'en affecter certains plus que d'autres.

Donc, quel peut être l'impact à long terme de la présence de gens de souches ethniques différentes sur le territoire? Les Gaspésiens de souche sont-ils ouverts à cette présence qui ira en s'accroissant et qui va assurément amener des changements sociaux profonds dans la région?


Maigrir en mangeant du junk food

Si vous croyez vraiment que la seule façon valable pour maigrir consiste à vous nourrir avec de la salade verte sans vinaigrette, des carottes crues et du céleri, voici une nouvelle qui peut à la fois vous encourager ou vous décourager, tout dépendant de votre manière de voir les choses.

Un Américain, Mark Haub, qui est professeur en nutrition humaine, a testé ce qui se produit si une personne suit un régime à base de junk food. Pendant plusieurs semaines, il s'est nourri de gâteaux, de chips et de chocolat, ce qui comptait pour les deux tiers de son alimentation. S'ajoutaient à cela quelques portions de végétaux (légumes en boîtes), des laits frappés à base de protéines et du café. Il faisait aussi de l'exercice à raison de 60 à 80 minutes par semaine.

Nous serions portés à croire que la bouffe associée à l'obésité ne peut que produire de l'obésité, or, Mark Haub a prouvé le contraire. Il a réussi à perdre 27 livres en 10 semaines! Qui plus est, son taux de mauvais cholestérol a baissé

Que peut-on tirer comme conclusions de son expérience? Tout simplement que la meilleure manière de maigrir ne tient pas autant à la nature de la nourriture, mais plutôt à la quantité consommée. Mark Haub limitait son apport quotidien de calories à 1800, et même s'il mangeait de la malbouffe, il a maigri quand même. Le professeur ne peut par contre déterminer les effets négatifs à long terme d'une telle diète.

Pour plus de détails :

http://www.youtube.com/watch?v=il14X_zKvbA

http://www.facebook.com/pages/Prof-Haubs-Diet-Experiments/152304481454281?sk=wall

jeudi 19 janvier 2012

Sujets du 19 janvier 2012

Proverbe/citation du jour

«Ce n'est pas la raison qui nous fournit une direction morale, c'est la sensibilité.» -Barrès (Maurice)


Une radio-Poubelle à Montréal?

Alors que la compagnie RNC Média annonce son intention de changer la vocation d'une radio spécialisée dans la musique jazz de la région de Montréal pour en faire une radio parlée se rapprochant plutôt du format adopté par CHOI Radio X dans la région de Québec. La compagnie a en effet présenté une demande au CRTC pour changer la vocation de la station Planète Jazz 91,9. Si tout va comme prévu, la nouvelle station verra le jour en octobre prochain.

Patrice Demers, le directeur des stations de Québec, a indiqué au Canal Argent que le 91,9 n'est pas rentable dans sa formule actuelle. Il croit qu'il y a place dans le marché de la Métropole pour une radio plus contestataire et plus jeune.

Les réactions négatives de la part de gens qui n'aiment pas le genre ne se font pas attendre. On retrouve par exemple, dans un blog de la station de radio communautaire CIBL 101,5, un texte de Jean-Luc Bonspiel incitant les gens que l'idée rebute à faire part de leur désapprobation au CRTC : http://www.cibl1015.com/blogues/tous-les-cancers-de-l-arc-en-ciel/-/blogs/non-a-la-radio-poubelle

Radio-Poubelle... Le texte décrit également le format de radio parlée proposé comme étant une tribune de l'extrême droite, du corporatisme et de la haine en général. Bonspiel parle également de fascisation et d'infection de la société par ce genre de radio et de l'obligation morale des gens de faire part de leur désaccord avant que « Har-Peur » et « John James » ne le leur enlèvent ce droit.

De dire que la radio dite « poubelle » est blanche comme neige, ce serait d'être menteur, mais lorsque les gens comme le monsieur à l'origine du texte mentionné ci-haut parlent de fascisme et d'extrême-droite, tout en cherchant à empêcher les autres auditeurs du marché visé d'avoir accès à ce genre de radio, qu'ils peuvent écoutent librement, s'ils le désirent, n'adoptent-ils pas un comportement qu'ils reprochent à d'autres?

Avant de reprocher aux auditeurs de Québec préférant CHOI Radio X leurs préférences radiophoniques, ces opposants de la région de Montréal ne pourraient-ils pas se demander si ce sont tous les auditeurs de leur environnement qui ont envie d'entendre uniquement Marie-France Bazzo, Paul Arcand, Monique Giroux, Benoit Dutrizac ou Normand Lester en ouvrant leur appareil?

Personnellement, je n'aime pas plusieurs des animateurs et chroniqueurs des médias québécois. Pourtant, je n'appellerais la population à empêcher que l'on les laisse s'exprimer librement sur les ondes, sur Internet ou dans les journaux par exemple. Il y en ce bas monde ce que l'on appelle la liberté d'expression. Celle-ci doit être équivalente pour tous et toutes, et bien qu'au nom de celle-ci on commette parfois des excès, elle doit prévaloir.

Ultimement, ce qui fera la différence, ce sont les goûts des auditeurs. Si une personne de Montréal préfère écouter le 98,5 au lieu de la nouvelle station, parce que les opinions et les idées qu'on y véhicule ne lui conviennent pas, c'est son droit. Ultimement, c'est cela qui déterminera si le marché montréalais veut de ce type de radio ou non.


Pour plus de détails :

http://argent.canoe.ca/lca/affaires/quebec/archives/2012/01/20120118-065528.html#texte


Merci à Steve Requin qui a produit cette affiche. Son blog est ici :


«Non aux blocs LEGO roses!»

Une association féministe appelée le « SPARK Mouvement » invite les internautes à signer une pétition en ligne afin de s'opposer à la production par la compagnie LEGO des blocs roses destinés aux petites filles.

Selon les instigatrices de la pétition, Bailey Shoemaker Richard et Stephanie Cole, les LEGO roses sont un autre exemple de stéréotype à l'endroit des femmes. Elles disent représenter 50% de l'humanité qui dit « NON » à la nouvelle couleur de blocs et à la gamme de produits associés, ciblant directement les petites filles, parce que celle-ci est un autre instrument menant à l'hypersexualisation, entre autres. Donc, si nous nous fions au raisonnement de ces dames, les petits bouts de plastique en question sont dangereux pour les enfants, les fillettes en particulier, au même titre que les jouets comportant de la peinture à base de plomb ou bien incluant des pièces trop petites pouvant provoquer un étouffement.

Les blocs LEGO roses sont dangereux parce qu'ils peuvent inciter les petites filles à laisser de côté les produits de la compagnie danoise d'autres couleurs ou basés sur un thème comme Star Wars ou Harry Potter, ce qui veut dire que les futures ingénieurs, médecins, arpenteurs et autres que la nature a adaptés pour le port d'un soutien-gorge vont laisser de côté leur esprit créateur menant à une carrière à caractère scientifique liés aux LEGO « normaux » et devenir des poupounes qui aiment mieux être des objets sexuels parce qu'elles jouent avec des blocs roses à la place...

Ouf!

Pour plus de détails :

http://www.change.org/petitions/tell-lego-to-stop-selling-out-girls-liberatelegos

http://www.sparksummit.com/

http://www.lego.com/fr-fr/

mercredi 18 janvier 2012

Sujets du 18 janvier 2012

Proverbe/citation du jour

« On ne méprise pas tous ceux qui ont des vices, mais on méprise tous ceux qui n'ont aucune vertu.» -La Rochefoucauld


Un nouveau Parti conservateur au Québec

Un nouveau parti politique est à voir le jour : le Parti conservateur du Québec. Ses membres fondateurs affirment que le Québec retrouve un parti de droite assumé pour la première fois depuis 1959.

Parmi les points soulevés par son organisation, il y a l'appui au projet de loi C-10 pour diminuer la criminalité, favoriser la relance économique et l’entreprenariat par une véritable politique de simplification de la bureaucratie, de même qu'un taux unique d’imposition («Flat Tax»).

Un des membres fondateurs, Luc Harvey, parle de plus de liberté, d'autonomie et moins d’un État qui intervient trop dans nos vies et manquent de respect envers ceux qui les ont élus : « Au Parti conservateur du Québec, nous allons rappeler que le gouvernement est au service des citoyens et non l’inverse et qu’il est plus que temps de conserver ce qui est bon et de nettoyer ce qui est corrompu!

Le PCQ est aussi contre l’imposition obligatoire du cours d’Éthique et culture religieuse – ÉCR qui selon lui intervient violemment contre la liberté des parents, un sentiment qui serait partagé par plus de 75 % des Québécois et dont la décision prochaine de la Cour suprême relancera le débat.

Un groupe Facebook et le site Web officiel de la formation vous permettront d'en apprendre davantage.

Pour plus de détails :

http://www.facebook.com/ConservateurQc

http://www.conservateurquebec.org/


Pourquoi Wikipedia tourne-t-il au noir aujourd'hui?

Pour une période de 24 heures, durant la journée du 18 janvier 2012, la version anglophone de Wikipedia tourne au noir. Pourquoi donc?

Ce « blackout » équivalant à une journée a été décidé par la communauté globale des éditeurs, les bâtisseurs de Wikipedia. La fondation du même nom s'oppose à deux législations proposées par le Congrès des États-Unis, soit SOPA (Stop Online Piracy Act), et PIPA (Protect IP Act).

SOPA et PIPA mèneraient à un contrôle plus serré de la capacité des droits d'auteurs et des ayant droit pour lutter contre sa violation en ligne et les contrefaçons. La SOPA prévoit donc en conséquent une série de mesures à l'encontre des sites contrevenants. Parmi les pénalités prévues, on retrouve la suspension des revenus publicitaires et des transactions en provenance de services du style Paypal, et aussi l'interruption du référencement sur les moteurs de recherche, de même que le blocage de l'accès au site depuis les principaux opérateurs internet. La SOPA criminalise également le streaming de contenu protégés.

Les leaders de la communauté Wikipedia encouragent les supporteurs du site à se prononcer contre STOPA et PIPA, qui sont selon eux une menace réelle pour l'Internet gratuit et libre. Même si des rapports médiatiques récents suggèrent que les lois perdent du support, elles ne sont pas « mortes ». SOPA doit être discuté au début du mois de février et PIPA pourrait être débattue par le Sénat une semaine plus tard.

Vous obtiendrez des détails plus précis sur le sujet en suivant les liens ici bas.


Pour plus de détails :

http://en.wikipedia.org/wiki/Main_Page

http://en.wikipedia.org/wiki/Wikipedia:SOPA_initiative/Learn_more

http://fr.wikipedia.org/wiki/Stop_Online_Piracy_Act

mardi 17 janvier 2012

Sujets du 17 janvier 2012

Proverbe/citation du jour

« Le savoir que l'on ne complète pas chaque jour diminue tous les jours. » -Proverbe Chinois


Pensez-vous que l'intimidation ne touche que les jeunes à l'école?

La triste histoire du suicide de Marjorie Raymond en lien avec de l'intimidation en milieu scolaire, a provoqué une tempête médiatique au Québec à la fin de l'année 2011. On a beaucoup parlé de l'intimidation chez les jeunes. Or, est-ce que ce phénomène les touche surtout ou bien est-ce que le phénomène est plus répandu que cela?

Une dame, Lisa M.S. Barrow, a écrit un livre sur le sujet. Il s'intitule : «In Darkness, Light Dawns: Exposing Workplace Bullying and Hope For A Healthy Workplace ». Celui-ci a été publié chez Purple Crown en 2009 : http://www.amazon.ca/Darkness-Light-Dawns-Exposing-Workplace/dp/0615311423/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1326810166&sr=1-1

Selon ce que relate madame Barrow, 37% des travailleurs sont touchés par une certaine forme d'intimidation au travail, c'est plus du tiers des travailleurs, ce n'est pas rien! On estime aussi que 7% d'entre eux ont considéré le suicide, voire même l'homicide, pour solutionner le problème.

Tout cela veut dire qu'il n'y a pas que des jeunes en âge scolaire qui pensent à la possibilité de s'enlever la vie ou bien à utiliser des moyens extrêmes pour se débarrasser de leurs oppresseurs à cause de l'intimidation.

En qu'en est-il des intimidateurs en milieu de travail? Font-ils l'objet de sanctions plus sévères que les jeunes suite à leurs actes? Vous risquez d'être fort déçus de la réponse : seulement 1,4% d'entre eux seraient renvoyés de leur travail!

Et les victimes elles? 44% quittent leur emploi de leur propre volonté pour fuir le mal ou sont renvoyées.


La payante industrie du ruban rose

Que ce soit à l'épicerie lorsque l'on achète du vin, à la pharmacie quand on souhaite se procurer du dentifrice ou bien dans une multitude d'autres occasions, on tombe de temps à autres sur un produit tout de rose coloré «dont une partie des profits de la vente sera consacrée à la lutte contre le cancer du sein.»

Un ruban rose, c'est vendeur, nous connaissons tous une femme touchée par le cancer du sein. Qui dit que les compagnies ne flairent pas la bonne affaire et s'en servent d'abord pour mieux écouler leurs produits? Qui dit que les fonds qu'on dit recueillir sont réels et remis pour la cause? Les consommateurs ne feraient-ils pas mieux de donner directement à une fondation consacrée à la lutte contre cette forme de cancer? Si le cancer mérite tant d'attention, pourquoi ne nous propose-t-on pas asusi des rubans bruns en lien avec le cancer du colon???

« L'industrie du ruban rose » est un documentaire de l'Office national du film du Canada réalisé par Léa Pool et produit par Ravida Din. On y explique la réalité dévastatrice du cancer du sein, que les experts en marketing considèrent comme une « cause de rêve », mais pas nécessairement pour ce que monsieur ou madame Tout-le-Monde considérerait comme de bonnes raisons.

Le film sort le 3 février 2012 prochain.

Pour plus de détails :

http://www.bandes-annonces.ca/catalog/movie/L_industrie_du_ruban_rose_Pink_Ribbons_Inc_Lea_Pool#

lundi 16 janvier 2012

Sujets du 16 janvier 2012

Proverbe/citation du jour

«Je ne peux changer le monde... mais je peux me changer moi face a ce monde. » -Auteur inconnu

(Merci à Sharon-Kim qui m'a proposé cette citation!)


Pourquoi le PLC est-il rendu si bas?

En consultant les actualités, comme j'ai quotidiennement l'habitude de le faire (beaucoup par Internet, aussi par la radio, ç'a été le cas dimanche matin via les ondes hertziennes, mais rarement via le cyclope hypnotiseur que devient de plus en plus la « tivi ») j'ai appris que le Parti libéral du Canada prend position par rapport à la légalisation de la marijuana.

Où s'en va donc ce parti qui fait partie du paysage politique canadien fédéral depuis plus de 100 ans? Loin de moi l'idée de critiquer le fait que ce parti mette de l'avant la décriminalisation de la marijuana (en bon libertarien que je suis, je le prône depuis longtemps, même si sur le plan personnel je suis pas mal plus du genre « boozer » que « pothead », mes auditeurs de mon époque au FM 100,3 pourront vous le dire), mais je crois voir là une tentative désespérée de renouveler un parti qui peine à gagner des parts sur le plan politique. Pourquoi le PLC est-il rendu si bas dans l'opinion politique des Canadiens en général?

De prime abord, j'aurais envie de dire que le scandale des commandites a fortement affecté le PLC. Il est clair que ce qui s'est passé à l'époque du référendum de 1995 n'a pas aidé ce parti, mais j'ai envie de creuser davantage pour trouver les vraies racines du mal qui affecte le parti de Wilfrid Laurier. Le déclin du Parti libéral du Canada n'aurait-il pas commencé alors même qu'il connaissait la gloire durant la « Trudeaumania »?

Pierre Elliot Trudeau, si on s'y arrête bien, était-il vraiment si libéral que cela? Dites-vous qu'au fond, par ses politiques, PET était probablement bien plus idéologiquement lié au NPD qu'au PLC, sauf qu'à son époque, s'être présenté pour le NPD ne lui aurait jamais permis d'accéder au pouvoir. Conséquemment, Trudeau a misé sur un parti qui lui permettrait d'atteindre le pouvoir : le PLC!

Des décisions prises à un moment donné peuvent parfois avoir des conséquences sur un très long terme. Peut-être est-ce que si le PLC en est rendu à prendre des positions du genre en 2012, ce n'est que parce que PET en a pris le contrôle à la fin des années 1960 et détourné l'idéologie du parti selon ses ambitions personelles.

Si tout cela « fait du sens », pensez maintenant aux conséquences que plein d'autres décisions prises il y a de cela 10, 20, 30, 40, voire même 50 ans sur notre société actuelle...


La « neutralité » journalistique de Radio-Canada

Vendredi soir, en écoutant les nouvelles de Radio-Canada, j'ai entendu un reportage de Michel C. Auger qu'on peut voir ici :

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2012/01/14/001-etats-unis-investiture-republicaines-romney-francais.shtml

En gros, Auger nous amène une image critique de Gingrich, pour sa position face à Romney, un candidat Mormon qui a appris le français alors qu'il était missionnaire en France. Michel C. Auger fait aussi allusion à d'autres candidats de nos voisins du Sud étant habiles dans la langue de Molière et aux frites servies à Washington.

Loin de moi l'envie de tomber dans le salissage à l'endroit du journaliste dont il est question ici. Toutefois, j'ai une fois de plus la foutue impression de me retrouver devant un biais médiatique évident de Radio-Canada , un biais dont le but est de faire passer les candidats républicains pour des « caves » et les candidats démocrates pour des saints, tout comme on a une tendance chez ces gens à démolir tout ce qui est conservateur sur le plan canadien en faisant passer ce qui est supporté par leur adversaires (BQ, NPD, etc.) pour des vérités universelles auxquelles adhèrent tous les Québécois

Remarquez bien, je n'aime pas du tout Gingrich et je ne supporterais pas non plus Romney comme candidat, car le risque que des gens comme lui incorporent des aspects de leur religion dans les politiques destinées à l'ensemble des citoyens est trop grand. En fait, si j'étais Américain, je supporterais ouvertement Ron Paul, ce qui ne doit pas surprendre les lecteurs de mon blog qui me connaissent mieux.

Combien gagne en salaire Michel C. Auger? Certainement plus que le « 15 piastres l'heure 30 heures semaine pour un total de 450 dollars » que j'obtenais en portant pratiquement tous les chapeaux, de la mise en ondes à la rédaction en plus de la prestation en ondes à la radio en Haute-Gaspésie. Je ne suis certainement pas le seul à vivre ainsi, c'est là une réalité de la radio privée à laquelle les gens de SRC ne sont pas du tout exposés.

Je n'ai jamais caché mes positions politiques et sociales (d'autant plus que je n'agissais pas à titre de journaliste dans les blocs de nouvelles, mais comme animateur/éditorialiste, ce qui est somme toute pas mal différent) alors que j'étais en ondes, mais ici encore, comme toute personne oeuvrant dans la radio privée, mon salaire dépendait des revenus publicitaires et de l'auditoire. C'est ce qu'on appelle le libre-marché, le gens ont le plein droit de choisir s'ils veulent m'entendre ou non.

Un animateur ou un journaliste de Radio-Canada, lui, a un revenu garanti par des fonds publics qui proviennent de la poche des contribuables canadiens, ce qui, à mon avis, fait en sorte qu'il devrait nécessairement faire preuve de neutralité dans ses propos, parce que tout le monde paie pour lui.

Tout ça pour vous dire que l'animateur radio du fin fond de la Gaspésie que je suis changerais bien de poste et de salaire avec un animateur de Radio-Canada si on lui demandait de demeurer neutre dans le traitement de la nouvelle, ce qui ne semble pas à mon avis être le cas présentement à SRC.

Je ne veux pas cracher à outrance sur Radio-Canada. La société d'État a d'excellents produits, des émissions comme « La Facture » notamment, mais bordel, comme contribuable, j'en ai mon casque de payer pour des gens financés par le peuple en son ensemble qui nous présentent des nouvelles en principe « neutres » alors que leur biais idéologique est évident, ce qui me semble être le cas dans tellement de situations, comme c'est le cas dans le reportage de Michel C. Auger dont il est question ci-haut!

vendredi 13 janvier 2012

Sujets du 13 janvier 2012


Proverbe/citation du jour
« Il n'existe que deux choses infinies, l'univers et la bêtise humaine... mais pour l'univers, je n'ai pas de certitude absolue. » -Albert Einstein

Haiti, deux ans plus tard
Il y a de cela maintenant deux ans et un jour, Haiti était frappée par un tremblement de terre qui a causé la mort de quelque 250 000 personnes et en a laissé encore plus sans abri. Où en est la situation après tout ce temps?

Plus d'un demi-million de personnes croupissent sous des tentes en attendant que l'on reconstruise des maisons pour les abriter, et ce dans des conditions horribles. En de nombreux endroits, les gens vivent dans des dépotoirs à ciel ouvert et le choléra provoque encore la mort de centaines d'hommes, de femmes et d'enfants.

Pendant ce temps, à l'autre bout du monde, le Japon s'est admirablement relevé du tremblement de terre et du tsunami qui l'ont ravagé il y a de cela moins d'une année. En quelques semaines à peine, des routes détruites ont été remises en parfait état et on pouvait y circuler sans problème.

Pourquoi, malgré les millions de dollars en aide humanitaire, Haïti ne se relève pas? Qui profite de ces sommes d'argent payées par des gens de bonne volonté et par les contribuables du Canada et d'ailleurs dans le monde? Il y a certainement quelque part des gens qui s'enrichissent vraiment sur le dos de démunis, et ce d'une manière bien pire que celle qu'on évoque quand on dit que les « riches exploitent les pauvres au Québec. »

Vous souvenez-vous aussi de cette fondation parrainée par Luck Merville, qui devait fournir des logements aux sinistrés à l'aide de vieux containers? Vous rappelez-vous que des gens impliqués dans cette fondation ont utilisé de l'argent recueilli à des fins douteuses?

Désolé, mais en ce qui me concerne, la prochaine fois qu'on viendra me quêter de l'argent pour reconstruire Haïti ou un quelconque pays en voie de développement où la corruption est rampante, ma réponse sera « NON! »


La dictature du politiquement correct, conséquence de l'influence du communisme/marxisme sur la société occidentale
J'invite sur une base régulière les gens visitant mon blog à soumettre des liens et des sujets, question d'amener de la variété. Merci à Louise Be, qui s'intéresse beaucoup à l'influence actuelle du communisme/marxisme sur la société occidentale.

Croire que le communisme est mort en 1991 à la chute de l'U.R.S.S., c'est être dans le champ, et pas à peu près. Incapable de gagner une guerre de front envers les démocraties occidentales, les communistes, via le K.G.B. Et par d'autres moyens, ont infiltré le monde occidental et l'ont contaminé durant des décennies. Par exemple, les mouvements pacifistes qui militaient contre le nucléaire, le mouvement de libération des Noirs aux États-Unis, les syndicats, les associations étudiantes, le mouvement écologiste, le mouvement féministe, et parmi eux le plus important, le monde de l'éducation, ont tous fait l'objet d'infiltrations par Moscou, qui voulait ainsi affaiblir les bases de notre société pour mieux la conquérir à long terme. Une conférence réalisée avec un transfuge du K.G.B., Yuri Bezmenov, est à mon avis l'un des meilleurs documents sur le sujet. J'y reviendrai ultérieurement.

Pour le moment, je vous invite à consulter ce lien, gracieuseté de Louise Be, portant sur la dictature du politiquement correct, qui est une arme de guerre idéologique du marxisme culturel dirigée contre la culture occidentale, selon François Medioni, qui donne sont point de vue dans un article sur LibertyVox : http://www.libertyvox.com/article.php?id=200


Des trucs d'entraînement
Vous voulez vous remettre en forme après vos abus du temps des fêtes? La série de liens qui suit peut vous aider à votre remise en forme. Ce sont des sites qu'on retrouve sur le Web et qui donnent divers trucs, que ce soit pour la nutrition, pour la course, pour le calcul des calories que vous consommez, vos dépenses caloriques,etc. Ici encore, vos suggestions sont bienvenues si vous en avez à offrir!

Un site qui permet de convertir la masse en kilogrammes ou en livres. Un lien permet aussi de convertir les distances parcourues, dans le cas où le tapis de course que vous utilisez est en milles au lieu de kilomètres (en français) : http://www.convertworld.com/fr/masse/Kilogramme.html

Un outil pour le calcul de calories qui vous permet de savoir vos besoins quotidiens et les réductions nécessaires pour perdre du poids en fonction de votre mode de vie. Il est possible de calculer vos besoins hebdomadaires en zigzags pour maximiser votre perte de poids (en anglais) : http://www.freedieting.com/tools/calorie_calculator.htm#

Un outil de calcul de vos dépenses caloriques lors de diverses activités, que ce soit la marche, le jogging, la natation, le bricolage, ou même quand vous travaillez au bureau ou quand vous dormez (en français) : http://muscul.az.free.fr/dietetic/calories2.htm

Un site qui vous permet de vous fixer un objectif de perte de poids et qui donne des conseils en plus du contenu calorique de divers aliments (en anglais) : http://www.livestrong.com/thedailyplate/

Bodyrock.tv, un site web proposant une multitude de routines et divers conseils (en anglais) : http://www.bodyrock.tv/

Une routine de jogging en 14 semaines qui permet aux candidats de la réserve de la U.S. Air Force d'atteindre l'objectif de course de deux milles (3,2km) en 18 minutes. J'ai testé cette routine il y a plusieurs années avec succès, atteignant l'objectif en 12 semaines. C'est à mon avis un excellent départ pour les débutants en jogging (en anglais) : http://usmilitary.about.com/cs/airforcejoin/a/afbasicworkout.htm

Le « Fitness Center » du site Military.com, où on retrouve des informations sur à peu près tout (en anglais) : http://www.military.com/military-fitness/

La section « Fitness » de Men's Health, un autre excellent site regroupant une multitude d'articles sur divers sujets (en anglais) : http://www.menshealth.com/fitness/

Une liste de divers régimes du site Freedieting.com (en anglais) :

Votre humble blogueur se donne comme objectif personnel de faire passer son poids du temps des fêtes (qui a atteint 185 livres) à 160 livres pour le premier jour du printemps. Va-t-il réussir? Qui vivra verra, qui vivru verru. Chose sûre cette liste de trucs et conseils pourra lui être utile, mais à vous aussi. Bonne chance!

mercredi 11 janvier 2012

Sujets du 12 janvier 2012

Proverbe/citation du jour

« Les chaînes du mariage sont si lourdes qu'il faut être deux pour les porter - quelquefois trois. » -Alexandre Dumas


Le sexe, c'est un sujet populaire et vendeur, quoi qu'en disent une « couple » de vieilles frustrées

Le sexe, c'est un sujet populaire et vendeur, quoi qu'en disent une « couple » de vieilles frustrées ou d'autres personnes à la « peau fine », comme disait mon grand-père Paul Lepage. Je n'ai pas les compétences en psychanalyse d'un Doc Mailloux pour juger de la question, mais une chose est sûre et certaine : tout ce qui touche le sexe attire l'attention de pratiquement tout le monde, c'est juste que certaines personnes sont plus hypocrites que les autres sur le sujet.

Vous rappelez-vous de ce film de Milos Forman sur Larry Flynt, le fondateur du magazine porno Hustler, qui a intenté une poursuite qui s'est rendue en Cour suprême aux États-Unis, en lien avec la liberté d'expression? Je ne sais pas si la scène est réelle ou bien fictive, mais à un moment dans le fameux long métrage, Larry Flynt déclare que Playboy est vendu à six millions de copies dans le pays, mais que personne ne semble l'acheter ou le lire, pourquoi donc? Combien de gens consomment divers produits liés au sexe, que ce soit des magazine, des films, ou des entrevues sur le sujet, mais n'oseraient jamais l'avouer? Dites-vous aussi qu'avec Internet c'est encore plus facile de nos jours!

Durant la dernière année où j'ai travaillé pour le FM 100,3, à Sainte-Anne-des-Monts, j'ai placé sur Internet une cinquantaine d'entrevues réalisées en studio. Je me suis rapidement rendu compte que lorsque le sujet est le moindrement controversé, le nombre d'écoutes monte en flèche. Vous pouvez vous-même écouter via Internet quelques entrevues portant sur le sexe que j'ai réalisées via le site Radio Ego. Vous pourrez constater qu'elles ne sont ni vulgaires ni dégradantes.

D'abord, pour la Saint-Valentin, Marie-France Riopel, qui est la propriétaire d'une école de danse-poteau, a réalisé une entrevue sur un DVD sur l'art du striptease. On peut vite conclure en écoutant la dame qu'elle est tout le contraire des stéréotypes véhiculés sur les danseuses nues. L'entrevue a été écoutée 472 fois à ce jour : http://www.radioego.com/ego/listen/6882

Mélodie Nelson est une ancienne escorte qui a écrit sa biographie. Une autre dame fort sympathique avec qui j'ai jasé encore plus longtemps hors des ondes que pour l'entrevue. Nous avons jasé une quarantaine de minutes de littérature française. Cette entrevue atteint 871 écoutes : http://www.radioego.com/ego/listen/6910

Lorsqu'à éclaté l'affaire Samantha Ardente (une secrétaire dans une école secondaire ayant perdu son emploi après avoir joué dans un film porno), Cindy Cinnamon, une propriétaire de boutiques érotiques de la région de Québec aussi connue comme chroniqueuse radio, m'a accordé une entrevue fort intéressante au sujet des conséquences liées au fait de s'afficher nu sur Internet. C.'est mon entrevue record sur Radio Ego à ce jour, avec 4489 écoutes au moment où j'écris ce billet : http://www.radioego.com/ego/listen/7317

Finalement, j'ai parlé avec Samantha Ardente au sujet de son renvoi par la commission scolaire qui l'employait. Elle a depuis lancé sa compagnie de production de films érotiques. Si j'étais encore animateur, vous l'auriez déjà entendue nous en parler. Cette entrevue atteint 778 écoutes : http://www.radioego.com/ego/listen/7468

De tout le temps où j'ai travaillé pour CJMC, je n'ai jamais reçu la moindre plainte d'un auditeur ou d'une auditrice au sujet de ces entrevues. Les plaintes, elles ont été faites ailleurs, j'en ai eu vent. Bien des gens sont bons pour se plaindre, mais jamais « dans la face » de la personne concernée...

Je mettrais ma main dans le feu que les gens les plus enclins à chigner au sujet d'entrevues du genre sont des dames souffrant d'un surplus de poids et n'ayant pas eu un orgasme depuis longtemps. Facile pour elles de traiter un animateur radio d'obsédé sexuel, mais d'abord et avant tout, ne seraient-elles pas frustrées sexuellement?

J'ai même été mis au courant qu'un politicien connu se serait plaint que j'accordais plus de temps d'antenne à des stars du porno qu'à des politiciens voulant discuter d'enjeux touchant la région. J'invite les plus curieux d'entre vous à jeter un coup d'oeil au nombre d'écoutes des entrevues portant sur la politique, la santé ou l'économie, et de comparer avec les entrevues portant sur le sexe. Entre un politicailleux qui fait son blah blah en ondes ou une star porno, qu'est-ce qui suscite le plus l'intérêt?

Alors, qu'en pensez-vous, est-ce que le sexe est un sujet populaire et vendeur?


Fiscalité et buveurs de bière

Le texte date de quelques années déjà. Je ne l'avais jamais lu avant. Je remercie deux contacts Facebook, Marc Toussaint, journaliste radio dans la région de Sherbrooke et ancien collègue à CJMC en 1999-2000, et Pascal, qui était jadis un élève d'une école où j'ai travaillé comme enseignant, qui ont partagé ce lien sur Internet :

http://lapresseaffaires.cyberpresse.ca/opinions/chroniques/200901/09/01-692500-petit-cours-de-fiscalite.php

Claude Picher cite un texte qui a selon lui été visiblement écrit par une personne connaissant la fiscalité du Québec sur le bout de ses doigts, et qui compare les contribuables à des buveurs de bière devant se partager la facture, les plus pauvres ne payant pas la bière, et les plus riches la payant plus.

Lisez ce texte, ça porte vraiment à la réflexion sur le sujet de la fiscalité et du fait que les « riches » doivent toujours payer plus. Qu'est-ce qui se passerait si un jour ces derniers n'étaient plus là?

Sujets du 11 janvier 2012

Proverbe/citation du jour

« Dans les affaires, comme en amour, il est un moment où l'on doit s'abandonner. » -Grasset (Bernard)


Comment obtenir des effets bénéfiques liés au Plan Nord en Gaspésie

Comment une région comme la Gaspésie peut-elle obtenir des effets bénéfiques liés au Plan Nord? Par les temps qui courent, divers intervenants économiques, notamment des chambres de commerce, souhaitent l'organisation d'une tournée de promotion auprès des développeurs du fameux plan pour faire connaître les produits et services de la région.

Cyberpresse annonce aujourd'hui que le député de Matane, Pascal Bérubé, demande au premier ministre Jean Charest de participer à une autre tournée de promotion, une deuxième dans le Grand Nord québécois, mais cette fois avec des entrepreneurs et gens d'affaires de l'Est-du-Québec. Bérubé dit qu'il ne doit pas y avoir de traitement privilégié pour les régions de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches et se dit prêt à enfiler un parka pour aller au Nord.

Le député de Rivière-du-Loup, Jean D'Amour, considère que l'initiative du député Bérubé est plutôt tardive. Il ajoute qu'en fait, la mission du premier ministre est une initiative du maire de Québec, Régis Labeaume, indiquant aussi que Pascal Bérubé fait de la politique avec un dossier que le PQ a ridiculisé et veut attraper un bateau qui a déjà quitté le quai. Je me permets encore ici un rappel du fameux « Plan Matane » du député Bérubé lors de la campagne électorale de 2008. Qu'en a-t-il résulté? Pourquoi cet intérêt soudain pour un projet dénigré par son parti dans le passé?

Avant de mettre sur pied une mission économique, nous devions d'abord nous demander ce que la Gaspésie a vraiment à offrir aux développeurs du Nord. Avons-nous vraiment sur notre territoire des entreprises capables de faire face à la demande en terme de production pour les besoins de grandes entreprises minières par exemple? De la région de la Vieille Capitale ou de la Gaspésie, laquelle compte le plus d'entreprises prêts à « faire face à la musique »? Poser la question c'est y répondre!

Si la Gaspésie ne compte pas beaucoup d'industries vouées au développement industriel, elle compte de nombreux travailleurs de la construction, des soudeurs, des électriciens, des plombiers, des conducteurs de véhicules lourds. C'est sur ce point qu'on doit axer bien plus que sur les industries en place sur notre territoire pour tirer des bénéfices du Plan Nord. Beaucoup de travailleurs gaspésiens qui se rendent au Nord ont encore leur famille dans la région. Leurs salaires servent à payer une hypothèque de maison à Cap-Chat ou à Chandler, leur femme fait l'épicerie pour la famille à Gaspé ou à Mont-Louis...

Dans le passé, lors du développement de la Baie-James, il s'est produit un phénomène similaire : l'argent gagné là-bas était réinvesti ici. Il faut noter également que les grandes entreprises du Nord sont de moins en moins intéressées à développer des villes industrielles. Elles risquent fort d'utiliser de plus en plus la formule « Fly in, Fly Out » avec leurs employés, qui iront travailler pour une période de 10, 14 ou 21 jours et qui auront ensuite une semaine de congé par exemple.

En facilitant l'application de candidats d'ici dans ces entreprises nordiques, nous pourrions d'une manière beaucoup plus simple et beaucoup plus efficace aider au développement économique régional qu'en payant collectivement pour que des politiciens se promènent en avion et nous vendent de belles salades qui n'amèneront absolument rien de concret pour nous, mais du capital politique pour eux.

Le Plan Nord étant un projet à long terme, il serait bon de penser à la formation professionnelle offerte ici en région mais je reviendrai sur ce sujet ultérieurement.


Pour plus de détails :

http://www.radio-canada.ca/regions/est-quebec/2012/01/10/006-bas-saint-laurent-plan-nord-rive-sud.shtml

http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/affaires/les-regions/201201/10/01-4484592-plan-nord-pascal-berube-plaide-pour-lest-du-quebec.php


Quelle chanson était numéro un à votre naissance?

Quelle était le numéro un au palmarès à votre naissance? Je remercie « Louve » qui m'a fait connaître ce lien :

http://www.joshhosler.biz/

Il s'agit d'un site où vous pouvez trouver le succès de l'heure au moment où vous poussiez vos premiers cris dans ce bas monde. Le site propose des données plus précises jusqu'aux années 1930, mais on peut y retrouver des « hits » remontant aux années 1890. Ce site mérite un coup d'oeil.