dimanche 20 août 2017

Le 20 août 2017

Proverbe/citation du jour
“La bonne cuisine est honnête, sincère et simple.”-Elisabeth David


Un retour dans le passé culinaire de ma famille grâce à «Presto»!!!
Le hasard fait bien les choses. Au début de la semaine dernière, une connaissance qui habite la région de Montréal me disait qu’elle était à la recherche d’une pièce de rechange pour son « Presto ». Vous savez, ces casseroles que l’on peut fermer hermétiquement, mais qui sont équipées d’une valve, et qui permettent de faire cuire de la nourriture à la vapeur?

Je me suis alors dit qu’il serait amusant d’avoir le mien propre. Mes souvenirs d’un « Presto » (diverses marques existent, mais comme dans les cas des réfrigérateurs qu’on appelle « Fridigaire » sans qu’ils aient été fabriqués par ladite compagnie, « Presto » est un nom utilisé dans le même sens) datent de 40 ans. Je peux dire même précisément de 40 ans, parce que la dernière personne de ma famille que j’ai vu cuisiner de la sorte est ma grand-mère Adrienne, à Mont-Joli. Celle-ci est tombée malade en 1977 et a été hospitalisée en permanence jusqu’à son décès, en avril 1987.

Voilà que vendredi dernier, en rendant visite à ma cousine et à son chum, à Trois-Pistoles, je me suis rendu au « Puits », une boutique qui offre des vêtements et divers autres articles usagés à bas prix. Je comptais alors acheter quelques couvertures en laine vieux style pour mes randonnées en camping, de même que quelques casseroles parce que ma batterie de cuisine pour le plein air est pauvre. J’ai alors eu droit à une belle surprise : deux « Presto » étaient disponibles, l’un de la marque originale, à $8, et on autre visiblement plus ancien, de la marque SEB celui-là, à $15. Je les ai achetés tous les deux, en même temps que six couvertures de laine à $3 chacune, deux sacs sport pour transporter ces dernières, de même que quelques casseroles. Voici mes deux trouvailles les plus prisées, sur ma cuisinière, à mon retour à la maison :





Il m’est difficile d’estimer l’année de fabrication du Presto. L’autre casserole, de marque SEB (française) doit dater d’entre 1953 (année de production des premières cocottes minutes du genre) et 1970, vu le vieux style. Je serais même porté à croire que la mienne date des années 1950. Il y a peut-être parmi vous une personne qui pourra m’éclairer à ce sujet. Un article célèbre ici le 60e anniversaire du produit en donnant plus de détails. J’ai ainsi constaté qu’il manque une pièce à mon plus vieil appareil, l’espèce de bidule qui contrôle la valve pour la vapeur, mais bon, en fouillant, j’en trouverai bien une autre un de ces jours. Je peux toujours utiliser mon autre autocuiseur entre-temps. Voici en passant le site officiel de Presto.




Après avoir pris ces photos, j’ai fait cuire des carottes à la vapeur dans les deux casseroles, et elles fonctionnent à merveille.

Si vous passez par Trois-Pistoles, faites un crochet vers le « Puits ». Vous pourriez bien y faire une trouvaille inusitée qui vous plaira à vous aussi. Qui plus est, ainsi, vous contribuerez à donner une vie meilleure aux démunis de la région.